Gaffe à Acronis Director 11

Le
Williamhoustra
Cette dernière version du célèbre partitionneur, qu'il vaut mieux, dans tout
les cas, utiliser en CD boutable, possède un nouvel interface et s'utilise
avec un noyau Linux réduit. Pas de panique, la dénomination des partitions
se fait toujours à la mode Windows. Mais il y a des choses biscornouilles :

Alors que la version 10 nous avait habitué à bouffer près d'un méga au début
d'un disque si nous le voulions en unité logique (la raison est, si je ne
m'abuse, que tout conteneur sans contenu qu'elle soit, une partition étendue
à besoin d'y écrire ses descripteurs pour les unités logiques qu'elle
contient), la version 11 fait démarrer la première unité logique au début du
disque, l'espace "description" (comment le dénommer ?) étant relégué à la
fin. Ca fonctionne néanmoins sans problème.

Mais il y a un autre gag : Si l'on crée une partition principale au début
(de 100 Mo qui sert d'aiguillage aux système comme je fais habituellement),
suivie d'une (ou plusieurs) unité(s) logique(s) derrière, il y a, intercalé,
un petit segment de "non alloué". Aussi je devenais enragé car une
installation d'un Windows XP se faisait dans un premier temps sans problème
(copie des fichiers sur l'unité logique choisie) mais se plantait (bloquage)
au premier redémarrage. Comme, en plus, c'était une nouvelle carte mère,
j'accusais la malheureuse. Test du disque avec utilitaire constructeur :
tout est OK. C'est à ce stade que je remarquais ce segment non alloué qui me
fit tiquer. Je supprimais tout et reconstruisis les partitions à l'identique
avec la version 10. Autre étonnement : le disque n'était pas reconnu en mode
normal il me fallu passer par le mode "sans échec" (qui est strictement
identique). Là je pus partitionner normalement et faire toutes mes
installations sans souci.

J'en déduis que cette version 11 est éminemment suspecte, mais je n'ai pas
assez de savoir dans la structure des partitions pour déterminer le pourquoi
du comment. Si un érudit de la chose veut bien se pencher sur ma petite
chronique et en tirer la substantifique moelle

Précision : Tout ça a été fait sur un disque SATAnique de 1,5 To en mode IDE
classique
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
J. K.
Le #22484901
Bonjour, soir,
Williamhoustra vient de nous annoncer :

[..]
Cette dernière version du célèbre partitionneur, qu'il vaut mieux,
dans tout les cas, utiliser en CD boutable, possède un nouvel
interface et s'utilise avec un noyau Linux réduit. Pas de panique, la
dénomination des partitions se fait toujours à la mode Windows. Mais
il y a des choses biscornouilles :



Oui, c'est vrai, elle est assez surprenante au début et moins
conviviale, pour moi, que la version 10.

--
Cordialement.
Jacques
Windows 7 Pro 64 bits Dell Studio Xps Office Pro 2010 Nis 2010 True
Image 2010
Publicité
Poster une réponse
Anonyme