La guerre entre deux juges aux Etats-Unis: Merryday, juge Fédéral vs Beach, sur fond de secte archi-criminelle

Le
xenufrance
http://www.tampabay.com/news/scientology/its-judge-vs-judge-in-battle-over-over-scientology-lawyer/1126904

Résumé:

En 1995, la secte criminelle scientologue tue "involontairement" une adepte
de 36 ans, Lisa McPherson (www.antisectes.net/indexE.htm).

Après une guerre devant les tribunaux qui a duré de 97 à 2004, la secte est
finalement "condamnée" par un de ces **deals secrets** dont les USA ont la
fâcheuse habitude, à payer une somme probablement colossale à la famille de
Lisa McPherson. (Somme que j'estimais à l'époque entre 9 et 20 ou 25
millions de dollars)

Important: Miscavige, le pape criminel qui dirige la scientologie
mondialement, était directement mélé aux décisions qui ont abouti à la mort
de Lisa McPherson.

En 2007, les inepties anti-médicales de la secte tuent un jeune homme de 19
ans, Kyle Brennan, qui s'est suicidé du fait qu'on l'empèchait de prendre
ses anti-dépresseurs. [il ne s'agit ici que l'un des centaines de suicides
provoqués et parfois incités par la secte]

La famille porte plainte contre la secte, et fait appel à l'un des avocats
principaux qui avaient défendu les intérêts de la famille McPherson, Me
Dandar.

C'est là que ça se corse de nouveau: le juge de Floride Robert E.Beach
interdit à Me Dandar de défendre l'affaire Kyle Brennan, car la secte
prétend que le deal secret de 2004 l'empècherait à jamais de plaider contre
la scientologie.

Me Dandar admet cette possibilité, mais va voir le Juge Fédéral Steven D.
Merryday, installé depuis longtemps en Floride, car explique-t-il, la
famille Brennan ne peut trouver d'autre avocat acceptant de défendre une
affaire contre la secte criminelle.

Le Juge Fédéral Merryday interdit alors au juge Beach de lever la moindre
sanction contre l'avocat Dandar.

roger gonnet
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
stop-scientology
xenufrance
Le #22664291
stop-scientology wrote:
errata



qeul errata, jean-luc barbant?

je reposte ce que tu as bètement effacé et peut-être déjà volé pour aller le
coller dans tes sites parasites?

http://www.tampabay.com/news/scientology/its-judge-vs-judge-in-battle-over-over-scientology-lawyer/1126904

Résumé:

En 1995, la secte criminelle scientologue tue "involontairement" une adepte
de 36 ans, Lisa McPherson (www.antisectes.net/indexE.htm).

Après une guerre devant les tribunaux qui a duré de 97 à 2004, la secte est
finalement "condamnée" par un de ces *deals secrets* dont les USA ont la
fâcheuse habitude, à payer une somme probablement colossale à la famille de
Lisa McPherson. (Somme que j'estimais à l'époque entre 9 et 20 ou 25
millions de dollars)

Important: Miscavige, le pape criminel qui dirige la scientologie
mondialement, était directement mélé aux décisions qui ont abouti à la mort
de Lisa McPherson.

En 2007, les inepties anti-médicales de la secte tuent un jeune homme de 19
ans, Kyle Brennan, qui s'est suicidé du fait qu'on l'empèchait de prendre
ses anti-dépresseurs. [il ne s'agit ici que l'un des centaines de suicides
provoqués et parfois incités par la secte]

La famille porte plainte contre la secte, et fait appel à l'un des avocats
principaux qui avaient défendu les intérêts de la famille McPherson, Me
Dandar.

C'est là que ça se corse de nouveau: le juge de Floride Robert E.Beach
interdit à Me Dandar de défendre l'affaire Kyle Brennan, car la secte
prétend que le deal secret de 2004 l'empècherait à jamais de plaider contre
la scientologie.

Me Dandar admet cette possibilité, mais va voir le Juge Fédéral Steven D.
Merryday, installé depuis longtemps en Floride, car explique-t-il, la
famille Brennan ne peut trouver d'autre avocat acceptant de défendre une
affaire contre la secte criminelle.

Le Juge Fédéral Merryday interdit alors au juge Beach de lever la moindre
sanction contre l'avocat Dandar.

roger gonnet

http://www.antisectes.net/indexE.htm
Publicité
Poster une réponse
Anonyme