Hadopi

Le
Gilbert KOCK
Bonjour,

Y a t'il un juriste dans la salle ?
Il y a une chose qui m'echappe.
La loi punit la personne pour un defaut de securisation de sa connexion.
Or, Hadopi s'appuie sur l'adresse IP pour "prouver" que l'on a piraté. Pour
eux, une adresse IP = 1 ordinateur, et evidemment ca ne se vole pas. Deja le
principe de base est faux.
Supposons une personne sanctionnee. Comment pourront ils tenir en justice ?
En effet, supposons qu'on me reproche par mon adresse IP d'avoir piraté.
Mais mon adresse IP et mon reseau sont 2 choses differentes. Je peux
securiser (et encore jamais a 100%) mon reseau, ca ne securisera pas mon
adresse IP.
L'adresse IP appartient a mon FAI, et quend je ne suis pas connecté, je ne
sais strictement pas ce qu'il peut en faire.
Comment pourrait on me reprocher la non securisation d'une chose qui ne
m'appartient pas et sur lequel je n'ai aucun droit ??
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JCB D'ARMENTIERE
Le #19112661
On Tue, 14 Apr 2009 10:23:53 +0200, "Gilbert KOCK"

Bonjour,

Y a t'il un juriste dans la salle ?
Il y a une chose qui m'echappe.
La loi punit la personne pour un defaut de securisation de sa connexion.
Or, Hadopi s'appuie sur l'adresse IP pour "prouver" que l'on a piraté. Pour
eux, une adresse IP = 1 ordinateur, et evidemment ca ne se vole pas. Deja le
principe de base est faux.
Supposons une personne sanctionnee. Comment pourront ils tenir en justice ?
En effet, supposons qu'on me reproche par mon adresse IP d'avoir piraté.
Mais mon adresse IP et mon reseau sont 2 choses differentes. Je peux
securiser (et encore jamais a 100%) mon reseau, ca ne securisera pas mon
adresse IP.
L'adresse IP appartient a mon FAI, et quend je ne suis pas connecté, je ne
sais strictement pas ce qu'il peut en faire.
Comment pourrait on me reprocher la non securisation d'une chose qui ne
m'appartient pas et sur lequel je n'ai aucun droit ??




Et si l'on peut prouver qu'on y est pour rien (usurpation d'IP) mais
qu'en entrant les flics on remarqué des choses pas tres catholiques
(genre des cigarette qui font rigoler par exemple), est ce qu'on peut
considerer qu'ils sont rentrer sans motif valable et faire annuler les
choses pas catholiques ?
VP
Le #20592061
Gilbert KOCK a écrit :
Bonjour,

Y a t'il un juriste dans la salle ?
Il y a une chose qui m'echappe.
La loi punit la personne pour un defaut de securisation de sa connexion.
Or, Hadopi s'appuie sur l'adresse IP pour "prouver" que l'on a piraté. Pour
eux, une adresse IP = 1 ordinateur, et evidemment ca ne se vole pas. Deja le
principe de base est faux.
Supposons une personne sanctionnee. Comment pourront ils tenir en justice ?
En effet, supposons qu'on me reproche par mon adresse IP d'avoir piraté.
Mais mon adresse IP et mon reseau sont 2 choses differentes. Je peux
securiser (et encore jamais a 100%) mon reseau, ca ne securisera pas mon
adresse IP.
L'adresse IP appartient a mon FAI, et quend je ne suis pas connecté, je ne
sais strictement pas ce qu'il peut en faire.
Comment pourrait on me reprocher la non securisation d'une chose qui ne
m'appartient pas et sur lequel je n'ai aucun droit ??





C'est pas "IP = 1 ordinateur"
C'est IP = un souscripteur à l'offre internet, c'est lui qui trinque
(sauf à Vichy éventuellement).

Le FAI à un listing précis de l'utilisation de l'IP, seconde par seconde
(cas des IP dynamiques). Sinon c'est plus simple avec l'IP fixe.

Coté justice ne comptez pas trop participer aux débats : vous ne serez
pas là. C'est le mode contradictoire à la sarkozy (ça fonctionne comme
un radar fixe, tu paies et tu ferme ta gueule). Le Conseil
Constitutionnel a voulu que ce soit un juge ? qu'à cela ne tienne !
collons une étiquette de juge au larbin, il doit seulement signer en bas
à droite.

Le seul truc qu'il faut éviter c'est de se faire spooffer, ça c'est
clair. Ou encore pire et très con : se faire pomper sur son wifi.

Bon de toute façon y-a pas à discuter, le nabot a été élu
démocratiquement. maintenant buvez le calice et passez à la caisse.

Et puis faut pas exagérer hein, les pauvres écouteraient de la musique
sans financer la deuxième Mercedes 500 des artistes ??? mais où on va là !
tonton68
Le #20611171
mon pauvre VP si vous n'étiez pas sans cesse entrain de copier des films,
musiques, chansons vous n'auriez pas peur de Hadopi!
Que dirais tu lorsque tu bosse, si des cons venait amputer une partie de ton
salaire! Je pari que tu serais heureux! Si tu trouve qu'un artiste gagne
trop, pourquoi essaie tu pas d'entrer dans le métier!


"VP" 4b0613e9$0$21952$
Gilbert KOCK a écrit :
Bonjour,

Y a t'il un juriste dans la salle ?
Il y a une chose qui m'echappe.
La loi punit la personne pour un defaut de securisation de sa connexion.
Or, Hadopi s'appuie sur l'adresse IP pour "prouver" que l'on a piraté.
Pour eux, une adresse IP = 1 ordinateur, et evidemment ca ne se vole pas.
Deja le principe de base est faux.
Supposons une personne sanctionnee. Comment pourront ils tenir en justice
?
En effet, supposons qu'on me reproche par mon adresse IP d'avoir piraté.
Mais mon adresse IP et mon reseau sont 2 choses differentes. Je peux
securiser (et encore jamais a 100%) mon reseau, ca ne securisera pas mon
adresse IP.
L'adresse IP appartient a mon FAI, et quend je ne suis pas connecté, je
ne sais strictement pas ce qu'il peut en faire.
Comment pourrait on me reprocher la non securisation d'une chose qui ne
m'appartient pas et sur lequel je n'ai aucun droit ??



C'est pas "IP = 1 ordinateur"
C'est IP = un souscripteur à l'offre internet, c'est lui qui trinque (sauf
à Vichy éventuellement).

Le FAI à un listing précis de l'utilisation de l'IP, seconde par seconde
(cas des IP dynamiques). Sinon c'est plus simple avec l'IP fixe.

Coté justice ne comptez pas trop participer aux débats : vous ne serez pas
là. C'est le mode contradictoire à la sarkozy (ça fonctionne comme un
radar fixe, tu paies et tu ferme ta gueule). Le Conseil Constitutionnel a
voulu que ce soit un juge ? qu'à cela ne tienne ! collons une étiquette de
juge au larbin, il doit seulement signer en bas à droite.

Le seul truc qu'il faut éviter c'est de se faire spooffer, ça c'est clair.
Ou encore pire et très con : se faire pomper sur son wifi.

Bon de toute façon y-a pas à discuter, le nabot a été élu
démocratiquement. maintenant buvez le calice et passez à la caisse.

Et puis faut pas exagérer hein, les pauvres écouteraient de la musique
sans financer la deuxième Mercedes 500 des artistes ??? mais où on va là
!


RVG
Le #20626291
VP a écrit :

Et puis faut pas exagérer hein, les pauvres écouteraient de la musique
sans financer la deuxième Mercedes 500 des artistes ??? mais où on va là !



Je suis d'accord sur tout ce que vous avez écrit, mais les artistes (la
grande majorité, càd ceux qui ne passent pas sur les médias centralisés)
sont *contre* hadopi et *pour* une libre diffusion de leurs œuvres.
Si ça peut rapporter en plus de quoi vivre, c'est mieux, mais faire de
la musique pour le fric, ça pue.

Rappelons que nos stars officielles ont été propulsées sur le devant
pour des motifs *politiques* et que d'autres ont été évincés pour ce
même motif. Je ne citerai que Colette Magny, la plus grande chanteuse
(et compositrice, pianiste, etc.) de blues française qui laissait sur
place tous les Smet de France et de Navarre. Rayée de la scène française
pour ses engagements en Mai 68, qui ne refera qu'une courte apparition
en 1981 avant de s'éteindre à 59 ans.

Sinon, vous pouvez piller comme des morfales sur Jamendo. Si vous ne
connaissez pas, commencez par télécharger Josh Woodward: c'est du
folk-rock acoustique d'excellente qualité, le gars est un pro et vit de
ses concerts aux USA.
Si ce que vous entendez en jazz actuel ne vous plaît pas, si vous le
trouvez trop aseptisé ou que vous n'accrochez pas au free-jazz, si vous
vous demandez où est passée l'inspiration qui a soufflé sur cette
musique dans les années 50-60 (grosso modo de Charlie Parker au second
quartet de Miles Davis), essayez mes compositions. Elles sont dans
l'esprit du bop et des musiciens "verticaux" (Coltrane, Bill Evans,
Monk...) de cette période. Et si ça vous plaît et que vous voulez jouer
mes morceaux, bien évidemment que les partitions aussi sont gratuites!
C'est ça l'esprit des licences Creative Commons.

25000 albums à "piller".
http://www.jamendo.com/fr/

http://www.jamendo.com/fr/user/RVG95

--
Jazz up your life!
Jazzez-vous la vie!

http://rvgmusic.bandcamp.com/
http://rvgjazznstuff.jamendo.net/

"La première arme de la Résistance c'est l'information." Lucie Aubrac
VP
Le #20626311
RVG a écrit :
VP a écrit :

Et puis faut pas exagérer hein, les pauvres écouteraient de la musique
sans financer la deuxième Mercedes 500 des artistes ??? mais où on va
là !



Je suis d'accord sur tout ce que vous avez écrit, mais les artistes (la
grande majorité, càd ceux qui ne passent pas sur les médias centralisés)
sont *contre* hadopi et *pour* une libre diffusion de leurs œuvres.
Si ça peut rapporter en plus de quoi vivre, c'est mieux, mais faire de
la musique pour le fric, ça pue.




Evidemment qu'ils doivent en vivre, tous.
Mais entre vivre et en avoir trop pour finir quasi boursicoteur, et en
vouloir encore plus, y-a une distance que j'ai du mal à accepter.

Jean-Philippe Smet, par exemple, veut hadopi + la suisse.

Coté cinéma on nous explique qu'on est au bord de la faillite, etc.. etc..

C'est bon quoi, ras la casquette.

PS: merci pour les liens.


--
J'ai changé d'avis depuis, ou pas.
--
Alain Montfranc
Le #20626431
VP a exprimé avec précision :


C'est IP = un souscripteur à l'offre internet, c'est lui qui trinque (sauf à
Vichy éventuellement).




Meme pas. Certains FAIs NATent leurs clients derriere un pool d'IPs
(abonnement orange 3G de l'Iphone par ex)
RVG
Le #20631801
Alain Montfranc a écrit :
VP a exprimé avec précision :


C'est IP = un souscripteur à l'offre internet, c'est lui qui trinque
(sauf à Vichy éventuellement).




Meme pas. Certains FAIs NATent leurs clients derriere un pool d'IPs
(abonnement orange 3G de l'Iphone par ex)





Ou les hotspots wifi 9, Free, etc.

--
Jazz up your life!
Jazzez-vous la vie!

http://rvgmusic.bandcamp.com/
http://rvgjazznstuff.jamendo.net/

"La première arme de la Résistance c'est l'information." Lucie Aubrac
Publicité
Poster une réponse
Anonyme