hadopi

Le
Cmoi
Je ne veux pas jouer les troubles faits d'autant qu'il est vrai que cette
loi de mere va à l'encontre de tous les principes de droit.

seulement quelle serait la solution idéale, pour les majors et pour les
consommateurs ? Cette solution existe t elle finalement ??
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gilbert KOCK
Le #19432861
"Cmoi" 4a1e540b$0$22520$
Je ne veux pas jouer les troubles faits d'autant qu'il est vrai que cette
loi de mer...e va à l'encontre de tous les principes de droit.

seulement quelle serait la solution idéale, pour les majors et pour les
consommateurs ? Cette solution existe t elle finalement ??



Oui ca s'appelle licence globale
Et ca a l'avantage d'eviter de presumer coupable tout internaute, et
surtout de laisser des groupes privés décider des adresses ip qui doivent
être coupées, sans aucune surveillance possible, et surtout sans réclamation
possible (comment prouver que tu n'as pas télécharger).
Cette loi est d'une autre époque.

Paiement d'une licence par abonné / ou par personne désirant en bénéficier
et répartition des sommes en fonction des téléchargements.
C'est ni plus ni moins que ce que fait actuellement la SACEM lorsque tu
organises un concert et que tu payes les droits des musiques que tu
diffuses.
Xavier Roche
Le #19434161
Cmoi wrote:
Je ne veux pas jouer les troubles faits d'autant qu'il est vrai que cette
loi de mer...e va à l'encontre de tous les principes de droit.



Disons qu'elle va encore plus loin que tout ce qui existe pour les vrais
délits, comme le terrorisme ou la pédophilie. C'est un peu beaucoup pour
un acte totalement anodin.

seulement quelle serait la solution idéale, pour les majors et pour les
consommateurs ? Cette solution existe t elle finalement ??



Pour qu'il y ait une solution, il faut déja qu'il y ait un problème.
Quel est le problème, au fait ? Le prétendu partage illégal de fichiers
n'a pas selon toute les études effectuées le moindre impact négatif sur
le secteur. (1)

L'année 2008 a été un nouveau record pour le cinéma, par exemple (2),
alors qu'il était en train de mourir, à en croise notre chère ministre
des lobbies du secteur.


(1) "Les pratiques de copiage des internautes français" - étude
niversité Paris-Sud 11 / UFC Que Choisir ("d'une manière générale, les
achats de CD et de DVD ne sont pas affectés par l'intensité du copiage
sur les réseaux P2P")

(2) http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle460877.html
Cmoi
Le #19434151
> et répartition des sommes en fonction des téléchargements.



Pas logique, alors chaque chanteur va embaucher un mec à plein temps pour
télécharger ses propres musiques histoire de faire du volume : l'artiste
inconnu peut avoir alors les mêmes revenus que Madonna.

Et puis ce calcul se baserait sur un des systèmes P2P publics, non
contrôlés, non normalisés et non fiables en terme de statistiques.
Deltaplan
Le #19434771
Cmoi a écrit :
et répartition des sommes en fonction des téléchargements.



Pas logique, alors chaque chanteur va embaucher un mec à plein temps pour
télécharger ses propres musiques histoire de faire du volume : l'artiste
inconnu peut avoir alors les mêmes revenus que Madonna.



Non, ça lui couterait trop cher de payer le salaire de ce mec-là...

Alors qu'un petit script fait ça aussi bien...
Gilbert KOCK
Le #19435111
"Cmoi" 4a1e7a8d$0$18938$
et répartition des sommes en fonction des téléchargements.



Pas logique, alors chaque chanteur va embaucher un mec à plein temps pour
télécharger ses propres musiques histoire de faire du volume : l'artiste
inconnu peut avoir alors les mêmes revenus que Madonna.

Et puis ce calcul se baserait sur un des systèmes P2P publics, non
contrôlés, non normalisés et non fiables en terme de statistiques.





http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_globale
Cmoi
Le #19435881
"Gilbert KOCK" news: 4a1e8fa9$0$16979$

"Cmoi" 4a1e7a8d$0$18938$
et répartition des sommes en fonction des téléchargements.



Pas logique, alors chaque chanteur va embaucher un mec à plein temps pour
télécharger ses propres musiques histoire de faire du volume : l'artiste
inconnu peut avoir alors les mêmes revenus que Madonna.

Et puis ce calcul se baserait sur un des systèmes P2P publics, non
contrôlés, non normalisés et non fiables en terme de statistiques.





http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_globale



intéressant résumé,
je retiens que pour éviter les robots de téléchargements (faisant gonfler
artificiellement les volumes pour l'artiste en question), on fera des
"sondages" utilisant évidemment.... l'adresse IP !
donc tous ceux qui olnt des IP flottants (merci wanadoo) sont écartés. J'ai
plus qu'à me faire chanteur, à prendre un abo chez wanadoo et à robotiser le
réseau.

La solution n'est décidément pas simple
Sin_C
Le #19546131
"Cmoi" news:4a1e540b$0$22520$:

Je ne veux pas jouer les troubles faits d'autant qu'il est vrai que
cette loi de mer...e va à l'encontre de tous les principes de droit.



Yep, présomption d'innocence, identification du coupable, toussa...

Un détail apparement....


seulement quelle serait la solution idéale, pour les majors et pour
les consommateurs ? Cette solution existe t elle finalement ??



Yep, la license globale.

L'équivalent de la redevance en France. Avec une réforme des Sociétés de
Perception de Droits d'Auteurs (Sacem, Spediram, etc...).

Parce l'un ne va pas sans l'autre.

Parce que le modèle actuel des SPDA est obsolète.

Parce qu'il est normal qu'un auteur dont l'oeuvre est diffusée profite
des droits d'auteur afférents.

Parce qu'il est normal qu'un auteur dont l'oeuvre est très diffusée soit
très rénuméré.

Parce qu'il est normal qu'un auteur dont l'oeuvre est peu difusée soit
peu rénuméré.

Vu tout cela, le mode de calcul peut paraitre compliqué.

Mais le mode actuel de rénumération est tout sauf simple.

Avez-vous connaissance du mode de calcul appliqué par la SACEM pour la
rénumération des artistes ?

Par exemple en 1998-99-2000 Johnny H a touché beaucoup plus de droits
SACEM que les Daft Punk alors qu'il a vendu beaucoup moins de disques et
a été beaucoups moins diffusé. Dans un rapport d'au moins 1 à 100. Une
prime à l'ancienneté peut-être ? C'est juste un exemple.

Malheureusement la SACEM refuse de communiquer là-dessus. Plusieurs
journalistes ont fait des enquêtes, la Cour des Comptes s'est intéréssée
au problème, mais c'est toujours l'omerta. Rien n'en est sorti de
concluant.

Il faut reconstruire notre système de répartition de droit d'auteurs,
c'est clair. Trouver une nouvelle façon de rénumérer les auteurs de tous
les arts, qui font que la France est un pays actif dans le domaine
artistique, et dans lequel les artistes peuvent s'exprimer.

La redevance (License Globale) est, pour moi, une bonne piste de
réflexion.

Comme l'idée de la redevance quand la radio/TV et le VHS(BETAMAX...RIP)
sont apparus et se sont imposés.

Malheureusement, tous les acteurs influents (gouvernement/lobbies) la
rejetent. Ils refusent même le fait de réfléchir et discuter sur ce
thème. Je dois avouer que je suis un peu découragé par l'autisme de ces
instances quand ils refusent la lecture des études diverses et variées
qui ne font pas de corrélation entre le piratage et l'achat de disques,
mais plutôt avec la baisse du pouvoir d'achat.


Il faut réfléchir et débattre sur une nouvelle redevance (appellons-la
Licence Globale pour ne pas choquer), convoquer tous les acteurs
concernés, trouver un mode de répartition équitable avec un coût
raisonnable, afin que la création artistique ne soit pas mise au profits
et pertes de notre nouveau monde.

Espérons juste que cela ne se fasse pas en conflit physique dur avec nos
dirigeants politiques et financiers actuels.

Mais là je rêve peut-être un peu.

Sin_C
Incognito
Le #19546151
Sin_C
Par exemple en 1998-99-2000 Johnny H a touché beaucoup plus de droits
SACEM que les Daft Punk alors qu'il a vendu beaucoup moins de disques et
a été beaucoups moins diffusé. Dans un rapport d'au moins 1 à 100. Une
prime à l'ancienneté peut-être ? C'est juste un exemple.

Malheureusement la SACEM refuse de communiquer là-dessus. Plusieurs
journalistes ont fait des enquêtes, la Cour des Comptes s'est intéréssée
au problème, mais c'est toujours l'omerta. Rien n'en est sorti de
concluant.

Il faut reconstruire notre système de répartition de droit d'auteurs,
c'est clair. Trouver une nouvelle façon de rénumérer les auteurs de tous
les arts, qui font que la France est un pays actif dans le domaine
artistique, et dans lequel les artistes peuvent s'exprimer.



Désolé de me faire de la pub mais là je ne peux pas résister :)

http://www.mediapart.fr/club/blog/laurent-chemla/110609/hadopi-assez-revenons-sur-terre-lettre-ouverte-aux-artistes#comment-173469
Sin_C
Le #19546381
Incognito news:h0skhv$c07$:

Il faut reconstruire notre système de répartition de droit d'auteurs,
c'est clair. Trouver une nouvelle façon de rénumérer les auteurs de
tous les arts, qui font que la France est un pays actif dans le
domaine artistique, et dans lequel les artistes peuvent s'exprimer.



Désolé de me faire de la pub mais là je ne peux pas résister :)

http://www.mediapart.fr/club/blog/laurent-chemla/110609/hadopi-assez-re
venons-sur-terre-lettre-ouverte-aux-artistes#comment-173469





Je vous en prie.

Je diffuserais ce lien dès que je le peux. Sans spammer bien sur ;o)

D'autant que nous avons apparement la même analyse du problème.

Malheureusement peu de personnes ne l'entendent.

Très malheureusement personne maintenant n'a voulu l'entendre, malgré
tous les cris d'alarme.

Très très malheureusement on en est arrivé, malgré tous nos
avertissements, à une tentative de législation qui va jusqu'à oublier,
voire nier, des droits constitutionnels. Tout ça pour la satisfaction de
quelques minorités déjà ultra-riches qui ne veulent pas perdre 1 cent.

Très très très malheureuseusement, j'ai fait partie des personnes
travaillant dans l'audio(visuel) pro dans les années 80-90 qui ont
essayé, après la grande déconfiture du CD dans les 80's, et travaillant
avec les Majors, de prévenir mes contacts dans ces mêmes Majors de
l'importance d'investir non seulement dans les réseaux, et dans
l'infrastucture, mais aussi et surtout dans l'accès aux données. Avec les
droits afférents, et les modèles commerciaux permettants de conserver un
contrôle.
On m'a ri au nez. Souvent. Trop souvent.
Et, je me rappelle de discussions avec des "Dir-Prod" (Directeur de
Production) en 90-95 :
- qui me soutenaient qu'il faudrait que j'arrete de fumer la moquette
- que la mise en réseau des particuliers, que l'échange de musique
c'était pour dans 30 ans, cad en 2020 au plus tôt.
- que le CD avait donc au moins encore 20 ans de vie commerciale devant
lui, avec ses extensions, Super-CD, etc...
- que la loi de Moore c'était un fantasme, une extrapolation de
scientifiques pas vraiment vérifiée
- qu'entre les processeurs et les réseaux il n'y avait pas de lien, que
c'était sans connection avec la réalité. Et surtout pas la réalité des
marchés...

Mr Chemla, vous avez créé Gandhi au même moment, merci à vous parce que
cela a été le seul hebergeur de DNA accessible à un particulier à coût
raisonnable pendant longtemps.

Cela fut un espoir de liberté.

Et pendant ce temps-là je criais dans le désert : "ATTENTION POUR LES
ARTISTES CA VA ETRE LA GROSSE MERDE"

Maintenant je vomis...

Dans le désert...

BullShit...

Sin_C
Xavier Roche
Le #19550941
Incognito a écrit :
Désolé de me faire de la pub mais là je ne peux pas résister :)
http://www.mediapart.fr/club/blog/laurent-chemla/110609/hadopi-assez-revenons-sur-terre-lettre-ouverte-aux-artistes#comment-173469



Très bon papier, mais j'ai peur que ce soit encore un cri dans le désert.

A force de répéter que le "piratage nuit à la création artistique"
(c'est pas le CSPLA qui avait pondu cette connerie ?), les gens ont fini
par le croire ("mon dieu c'est vrai que leur loi est liberticide, mais
les artistes sont en train de mourir par millions, donc il faut agir")
Publicité
Poster une réponse
Anonyme