Halte aux écrits Outrageants, Intolérables et Diffamatoires de Mme Chantal COTTET représentante du COLLECTIF JUSTICE

Le
Combat
http://www.deni-justice.net/cottet.diffamation.html

"Face aux agressions que Mme Chantal COTTET a publié largement par mail à
l'encontre de Monsieur Bernard GENET en le traitant de récidiviste
d'escroqueries dans une liquidation judiciaire et publiant qu'il avait été
condamné à la prison.
Madame COTTET refusant d'apporter des preuves sur ces graves allégations, il
convient de rétablir Monsieur GENET dans son honneur.

Contrairement à ses propos diffamatoires diffusés sur Internet, en cliquant
sur ce lien, vous pouvez consulter son casier judiciaire qui est vierge !
http://www.deni-justice.net/casier.genet.html

En outre, Madame COTTET précise : « Nous ne portons pas plainte » il est
clair qu'elle ne peut le faire faute de preuve et les pièces mises en ligne
le démontre. En conséquence le délit de diffamation publique est
caractérisé, réprimé par le code pénal !
http://www.deni-justice.net/cottet.diffamation.html

Des dizaines de justiciables ayant reçu ce mail calomnieux ont demandé des
explications par mail à Madame COTTET qui en réponse envoie des publicités
pour le « Ministère de la crise de l'injustice »
http://www.deni-justice.net/casier.genet.html

De plus ce manque de réponse est contraire à ses écrits : « Mais je règlerai
tôt ou tard publiquement cette malhonnêteté et ce manque de respect des
victimes. »

Cela démontre que Madame Chantal COTTET ne peut apporter de preuves à ces
affirmations mensongères et diffamatoires à l'encontre de cette personne.

Il faut aussi savoir, que Monsieur GENET aurait contribué financièrement aux
manifestations du « Collectif Justice » (tour de France)
Très curieusement, aux nombreuses interrogations de Monsieur GENET, Madame
COTTET refuse de produire les comptes de campagnes financées par celui-ci.

Par ailleurs, elle est à l'origine d'une campagne d'affichage sur la Franc
Maçonnerie et la Justice, On peut s'interroger sur son mail incitant les
justiciables à coller des affiches
http://www.deni-justice.net/cottet.affiche.html
concernant les francs-maçons avec son numéro de téléphone en précisant «
Vous ne risquez rien »
http://www.deni-justice.net/cottet.affiche.html
Justiciables attention, cela est contraire à l'article L581-13 du code de l'environnement
et au Décret n° 82-220 du 25 février 1982 portant application de la loi n°
79-1150 du 29 décembre 1979.
En conséquence, les justiciables collant des affiches sauvages encourent une
amende de 750 euros, contravention de 4éme classe.
D'autre part, elle répond en privé et par mail suite aux menaces de plaintes
qu'elle reçoit téléphoniquement, dixit "je me marre, ils ne déposeront
jamais plainte contre moi au vu de mon affaire qui me rend intouchable !!
http://www.deni-justice.net/cottet.intouchable.html
Le réseau des victimes des dysfonctionnements judiciaires ne peut admettre
ce genre de comportements scandaleux émanant de quelqu'un qui elle-même
dysfonctionne en se mettant en avant à « nous représenter et nous
soutenir »,
Il faut aussi savoir que la personne qui l'a aidée à trouver les locaux du
« Ministère de la crise de l'injustice » aurait été évincée le jour de l'inauguration.
Par ailleurs, nous dénonçons aussi ses méthodes à avoir critiqué l'éventuel
projet de loi visant à sanctionner les magistrats, alors que toutes les
victimes de dysfonctionnements judiciaires le demandent, ainsi que pour les
professionnels du droit commettant des fautes lourdes.

Il est hors de question que Mme C. COTTET continue à opérer ainsi, en
trahissant les victimes qui l'ont aidée et notamment financièrement, et en
tant que représentante d'un collectif justice, puisse nous associer à ses
manouvres !

Par ailleurs, cette personne refuse systématiquement de mettre les liens
concernant les sites des justiciables démontrant incontestablement un manque
de solidarité avéré. Vous remarquerez aussi que sur le site du « Ministère
de la crise de l'injustice » http://www.collectif-justice.net/page19.html
elle propose que de recommander ce dernier, avec un formulaire de
recommandation de son blog
http://collectif-justice.over-blog.com/recommander.php
qui n'en ait pas un, on ne peut poster aucun message.

De plus, nous ne pouvons le tolérer Les injustices sont des affaires
sérieuses et tenter de les résoudre par le biais d'un « porte parole » qui
écrit "être intouchable grâce à son affaire" et qui diffame ouvertement une
personne de 70 ans sans aucune preuve, cela méritait d'en informer le plus
large public possible.

Faites suivre et n'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et/ou
témoignages."

Ce mail émane de Justiciables en colère !



H D
http://www.deni-justice.net/justice/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Combat
Le #15678681
http://www.deni-justice.net/cottet.diffamation.html

"Face aux agressions que Mme Chantal COTTET a publié largement par mail à
l'encontre de Monsieur Bernard GENET en le traitant de récidiviste
d'escroqueries dans une liquidation judiciaire et publiant qu'il avait été
condamné à la prison.
Madame COTTET refusant d'apporter des preuves sur ces graves allégations, il
convient de rétablir Monsieur GENET dans son honneur.

Contrairement à ses propos diffamatoires diffusés sur Internet, en cliquant
sur ce lien, vous pouvez consulter son casier judiciaire qui est vierge !
http://www.deni-justice.net/casier.genet.html

En outre, Madame COTTET précise : « Nous ne portons pas plainte » il est
clair qu'elle ne peut le faire faute de preuve et les pièces mises en ligne
le démontre. En conséquence le délit de diffamation publique est
caractérisé, réprimé par le code pénal !
http://www.deni-justice.net/cottet.diffamation.html

Des dizaines de justiciables ayant reçu ce mail calomnieux ont demandé des
explications par mail à Madame COTTET qui en réponse envoie des publicités
pour le « Ministère de la crise de l'injustice »
http://www.deni-justice.net/casier.genet.html

De plus ce manque de réponse est contraire à ses écrits : « Mais je règlerai
tôt ou tard publiquement cette malhonnêteté et ce manque de respect des
victimes. »

Cela démontre que Madame Chantal COTTET ne peut apporter de preuves à ces
affirmations mensongères et diffamatoires à l'encontre de cette personne.

Il faut aussi savoir, que Monsieur GENET aurait contribué financièrement aux
manifestations du « Collectif Justice » (tour de France)
Très curieusement, aux nombreuses interrogations de Monsieur GENET, Madame
COTTET refuse de produire les comptes de campagnes financées par celui-ci.

Par ailleurs, elle est à l'origine d'une campagne d'affichage sur la Franc
Maçonnerie et la Justice, On peut s'interroger sur son mail incitant les
justiciables à coller des affiches
http://www.deni-justice.net/cottet.affiche.html
concernant les francs-maçons avec son numéro de téléphone en précisant «
Vous ne risquez rien »
http://www.deni-justice.net/cottet.affiche.html
Justiciables attention, cela est contraire à l'article L581-13 du code de
l'environnement
et au Décret n° 82-220 du 25 février 1982 portant application de la loi n°
79-1150 du 29 décembre 1979.
En conséquence, les justiciables collant des affiches sauvages encourent une
amende de 750 euros, contravention de 4éme classe.
D'autre part, elle répond en privé et par mail suite aux menaces de plaintes
qu'elle reçoit téléphoniquement, dixit "je me marre, ils ne déposeront
jamais plainte contre moi au vu de mon affaire qui me rend intouchable !!
http://www.deni-justice.net/cottet.intouchable.html
Le réseau des victimes des dysfonctionnements judiciaires ne peut admettre
ce genre de comportements scandaleux émanant de quelqu'un qui elle-même
dysfonctionne en se mettant en avant à « nous représenter et nous
soutenir »,
Il faut aussi savoir que la personne qui l'a aidée à trouver les locaux du
« Ministère de la crise de l'injustice » aurait été évincée le jour de
l'inauguration.
Par ailleurs, nous dénonçons aussi ses méthodes à avoir critiqué l'éventuel
projet de loi visant à sanctionner les magistrats, alors que toutes les
victimes de dysfonctionnements judiciaires le demandent, ainsi que pour les
professionnels du droit commettant des fautes lourdes.

Il est hors de question que Mme C. COTTET continue à opérer ainsi, en
trahissant les victimes qui l'ont aidée et notamment financièrement, et en
tant que représentante d'un collectif justice, puisse nous associer à ses
manouvres !

Par ailleurs, cette personne refuse systématiquement de mettre les liens
concernant les sites des justiciables démontrant incontestablement un manque
de solidarité avéré. Vous remarquerez aussi que sur le site du « Ministère
de la crise de l'injustice » http://www.collectif-justice.net/page19.html
elle propose que de recommander ce dernier, avec un formulaire de
recommandation de son blog
http://collectif-justice.over-blog.com/recommander.php
qui n'en est pas un, on ne peut poster aucun message.

De plus, nous ne pouvons le tolérer ... Les injustices sont des affaires
sérieuses et tenter de les résoudre par le biais d'un « porte parole » qui
écrit "être intouchable grâce à son affaire" et qui diffame ouvertement une
personne de 70 ans sans aucune preuve, cela méritait d'en informer le plus
large public possible.

Faites suivre et n'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et/ou
témoignages."

Ce mail émane de Justiciables en colère !



H D
http://www.deni-justice.net/justice/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme