Histoire d'IPv6

Le
Williamhoustra
J'en appelle à la docte assemblée.

Sur un serveur Windows 2008 R2 il faut que la carte réseau ait une IP
fixe. Normal. J'ai donc mis en IPv4
IP : 192.168.111.1
masque : 255.255.255.0
passerelle : 192.168.111.254 (l'adresse du routeur pour la connexion
Internet)
DNS : 192.168.111.1 (le serveur DNS se chargeant aussi des redirections
sur des DNS Internet)

Seulement mon serveur piaille (c'est un avertissement pas une erreur,
venant surtout du serveur DHCP où il n'est même pas possible de
désactiver la partie IPv6) parce qu'il n'a pas d'adresse IPv6 fixe.
Même si je ne m'en sers pas (mais on sait jamais, un jour,
peut-être)

Et c'est là que j'ai besoin de vos lumières. Car j'ai tenté
::fff:192.168.111.1 Il n'en veut pas
::192.168.111.1/96 Il n'en veut pas

Je dois dire que tout ce que j'ai pu lire sur l'IPv6 via une recherche
Google était aussi pédagogique que ce qu'enseignaient mes profs de
maths à l'époque où j'étais un cancre las.

Donc que dois-je mettre comme adresse IPv6 locale, très exactement,
afin que ce fichu serveur ne m'enquiquine plus avec ?

Avec mes remerciements.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pascal Hambourg
Le #24345811
Salut,

Williamhoustra a écrit :

Sur un serveur Windows 2008 R2 il faut que la carte réseau ait une IP
fixe. Normal. J'ai donc mis en IPv4


[...]
Seulement mon serveur piaille (c'est un avertissement pas une erreur,
venant surtout du serveur DHCP où il n'est même pas possible de
désactiver la partie IPv6) parce qu'il n'a pas d'adresse IPv6 fixe.
Même si je ne m'en sers pas (mais on sait jamais, un jour,
peut-être...)

Et c'est là que j'ai besoin de vos lumières. Car j'ai tenté
::fff:192.168.111.1 Il n'en veut pas
::192.168.111.1/96 Il n'en veut pas



Ce ne sont pas de "vraies" adresses IPv6 (natives).

Donc que dois-je mettre comme adresse IPv6 locale, très exactement,
afin que ce fichu serveur ne m'enquiquine plus avec ?



Si tu n'as pas de préfixe IPv6 global pour ton réseau, tu peux te créer
un préfixe local unique (ULA), y prendre un préfixe /64 pour le réseau
et choisir une adresse pour ton serveur. Un générateur en ligne est
disponible là :
Exemple :
préfixe ULA : fdc1:8e5c:21db::/48
préfixe pour le réseau local : fdc1:8e5c:21db::/64
adresse du serveur : fdc1:8e5c:21db::1/64
Williamhoustra
Le #24346851
Il se trouve que Pascal Hambourg a formulé :
Salut,

Williamhoustra a écrit :

Sur un serveur Windows 2008 R2 il faut que la carte réseau ait une IP
fixe. Normal. J'ai donc mis en IPv4 [...]
Seulement mon serveur piaille (c'est un avertissement pas une erreur,
venant surtout du serveur DHCP où il n'est même pas possible de
désactiver la partie IPv6) parce qu'il n'a pas d'adresse IPv6 fixe.
Même si je ne m'en sers pas (mais on sait jamais, un jour,
peut-être...)

Et c'est là que j'ai besoin de vos lumières. Car j'ai tenté
fff:192.168.111.1 Il n'en veut pas
192.168.111.1/96 Il n'en veut pas







Ce ne sont pas de "vraies" adresses IPv6 (natives).

Donc que dois-je mettre comme adresse IPv6 locale, très exactement,
afin que ce fichu serveur ne m'enquiquine plus avec ?



Si tu n'as pas de préfixe IPv6 global pour ton réseau, tu peux te créer
un préfixe local unique (ULA), y prendre un préfixe /64 pour le réseau
et choisir une adresse pour ton serveur. Un générateur en ligne est
disponible là :
Exemple :
préfixe ULA : fdc1:8e5c:21db::/48
préfixe pour le réseau local : fdc1:8e5c:21db::/64
adresse du serveur : fdc1:8e5c:21db::1/64



Merci ! C'est nettement plus clair ! Donc je rajoute au bout de
l'ULA ::1/64 pour fixer une adresse. Si j'ai bien compris l'ULA est
donc, en terme IPv6, la classe d'adresse comme 192.168.N.x, mais elle
est liée à la carte (adresse MAC unique). Pareil pour mon routeur
(passerelle), je rajoute ::1/64 au bout ? Les deux adresses vont se
comprendre ?

Le générateur me donne aussi une EUI64 address dont je vois que les
derniers caractères reprennent ceux de l'adresse MAC, qu'est-ce donc et
quand l'utiliser ?

Dernier mystère la NTP date. Les serveurs NTP je connais, il faut en
mettre sur un serveur (sans jamais trop savoir s'ils sont valides ou
pas) mais en l'occurence qu'est-ce que cette enfilade hexadécimale ?

Les réponses entraînent d'autre questions, c'est classique...
Pascal Hambourg
Le #24348851
Williamhoustra a écrit :
Il se trouve que Pascal Hambourg a formulé :

Si tu n'as pas de préfixe IPv6 global pour ton réseau, tu peux te créer
un préfixe local unique (ULA), y prendre un préfixe /64 pour le réseau
et choisir une adresse pour ton serveur. Un générateur en ligne est
disponible là :
Exemple :
préfixe ULA : fdc1:8e5c:21db::/48
préfixe pour le réseau local : fdc1:8e5c:21db::/64
adresse du serveur : fdc1:8e5c:21db::1/64



Merci ! C'est nettement plus clair ! Donc je rajoute au bout de
l'ULA ::1/64 pour fixer une adresse.



Par exemple. Ou ce que tu veux à la place de ::1.

Si j'ai bien compris l'ULA est
donc, en terme IPv6, la classe d'adresse comme 192.168.N.x,



Oui, mais s'y ajoute un mécanisme de génération pseudo-aléatoire qui,
s'il ne garantit pas l'unicité, a pour but que un chaque réseau privé
puisse avoir un préfixe local différent (il y en a 2000 milliards) pour
éviter d'éventuelles collisions lors d'une connexion directe entre deux
réseaux privés.

mais elle est liée à la carte (adresse MAC unique).



En fait l'adresse MAC, par son unicité, ne sert que de clé pour générer
le préfixe ULA, une autre étant la date de génération. Le préfixe généré
n'a pas besoin d'être utilisé sur cette carte ; d'ailleurs un préfixe
n'a d'utilité que sur un réseau, par définition constitué de machines
ayant des adresses MAC différentes.

Pareil pour mon routeur
(passerelle), je rajoute ::1/64 au bout ? Les deux adresses vont se
comprendre ?



Surtout pas : comme en IPv4, chaque machine doit avoir une adresse
distincte.

Le générateur me donne aussi une EUI64 address dont je vois que les
derniers caractères reprennent ceux de l'adresse MAC, qu'est-ce donc et
quand l'utiliser ?



L'EUI64 est l'identifiant d'interface sur 64 bits construit à partir de
l'adresse MAC de l'interface. Il constitue la partie "droite" des
adresses autoconfigurées, comme l'adresse link local qui commence par
fe80:: ou pour l'adresse autoconfigurée à partir des annonces d'un
routeur IPv6. Il n'est pas utilisé pour la configuration statique.

Dernier mystère la NTP date. Les serveurs NTP je connais, il faut en
mettre sur un serveur (sans jamais trop savoir s'ils sont valides ou
pas) mais en l'occurence qu'est-ce que cette enfilade hexadécimale ?



C'est la date en format NTP sur 64 bits. Comme l'EUI64, elle ne sert ici
qu'à générer le préfixe ULA.
Williamhoustra
Le #24349211
Pascal Hambourg vient de nous annoncer :
Williamhoustra a écrit :
Il se trouve que Pascal Hambourg a formulé :

Si tu n'as pas de préfixe IPv6 global pour ton réseau, tu peux te créer
un préfixe local unique (ULA), y prendre un préfixe /64 pour le réseau
et choisir une adresse pour ton serveur. Un générateur en ligne est
disponible là :
Exemple :
préfixe ULA : fdc1:8e5c:21db::/48
préfixe pour le réseau local : fdc1:8e5c:21db::/64
adresse du serveur : fdc1:8e5c:21db::1/64



Merci ! C'est nettement plus clair ! Donc je rajoute au bout de
l'ULA ::1/64 pour fixer une adresse.



Par exemple. Ou ce que tu veux à la place de ::1.

Si j'ai bien compris l'ULA est
donc, en terme IPv6, la classe d'adresse comme 192.168.N.x,



Oui, mais s'y ajoute un mécanisme de génération pseudo-aléatoire qui,
s'il ne garantit pas l'unicité, a pour but que un chaque réseau privé
puisse avoir un préfixe local différent (il y en a 2000 milliards) pour
éviter d'éventuelles collisions lors d'une connexion directe entre deux
réseaux privés.

mais elle est liée à la carte (adresse MAC unique).



En fait l'adresse MAC, par son unicité, ne sert que de clé pour générer
le préfixe ULA, une autre étant la date de génération. Le préfixe généré
n'a pas besoin d'être utilisé sur cette carte ; d'ailleurs un préfixe
n'a d'utilité que sur un réseau, par définition constitué de machines
ayant des adresses MAC différentes.

Pareil pour mon routeur
(passerelle), je rajoute ::1/64 au bout ? Les deux adresses vont se
comprendre ?



Surtout pas : comme en IPv4, chaque machine doit avoir une adresse
distincte.

Le générateur me donne aussi une EUI64 address dont je vois que les
derniers caractères reprennent ceux de l'adresse MAC, qu'est-ce donc et
quand l'utiliser ?



L'EUI64 est l'identifiant d'interface sur 64 bits construit à partir de
l'adresse MAC de l'interface. Il constitue la partie "droite" des
adresses autoconfigurées, comme l'adresse link local qui commence par
fe80:: ou pour l'adresse autoconfigurée à partir des annonces d'un
routeur IPv6. Il n'est pas utilisé pour la configuration statique.

Dernier mystère la NTP date. Les serveurs NTP je connais, il faut en
mettre sur un serveur (sans jamais trop savoir s'ils sont valides ou
pas) mais en l'occurence qu'est-ce que cette enfilade hexadécimale ?



C'est la date en format NTP sur 64 bits. Comme l'EUI64, elle ne sert ici
qu'à générer le préfixe ULA.



Merci : Les ténèbres de l'IPv6 se dissipent doucement. Donc pour mon
routeur je lui colle ::fe/64 et l'ensemble sera content ?
Pascal Hambourg
Le #24351611
Williamhoustra a écrit :

Donc pour mon
routeur je lui colle ::fe/64 et l'ensemble sera content ?



Par exemple. Mais pourquoi affecter une adresse IPv6 au routeur, au
juste ? Je pensais que c'était juste le serveur DHCP qui en réclamait une ?
Williamhoustra
Le #24354821
Pascal Hambourg a exprimé avec précision :
Williamhoustra a écrit :

Donc pour mon
routeur je lui colle ::fe/64 et l'ensemble sera content ?



Par exemple. Mais pourquoi affecter une adresse IPv6 au routeur, au
juste ? Je pensais que c'était juste le serveur DHCP qui en réclamait une ?



Juste ! Je ne mets rien comme passerelle ça n'a pas l'air d'être une
hérésie.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme