Une histoire de punaises

Le
Ghost-Rider
Il commence à me les briser menues, le Kamarade Bour-Brown avec ses
photos de guêpabeilles.

Il me vole tout : le nom que j'ai inventé après une nuit de réflexions
lubrifiées au Dom Pérignon, l'animal pris comme modèle et ses multiples
poils dressés tout droit en l'air que j'étais le seul à avoir identifié
sous nos latitudes, les couleurs, les angles de prise de vue, la
technique, tout je vous dis.

De plus, il le reconnait sans vergogne. Ce serait d'ailleurs difficile
de le nier tant l'inspiration du plagiat exhale le génie de l'oeuvre
spoliée et comme il a du temps, de la patience et un peu de technique
aussi, il affiche des photos plus belles que les miennes.
Et même il ironise : je serais son inspirateur ! Quel toupet !

Ça ne peut plus durer !

Alors, je lui abandonne bien volontiers les guêpabeilles, sujet trivial
et rebattu et je me retourne vers des créatures bien vivantes et bien de
chez nous.

Voilà donc, en avant première sur ce forum cloué dans le couloir de la
mort, une photo absolument invue (1) auparavant.

Il s'agit d'une fort noble punaise, recueillie un soir de grand froid
sur le bord de ma fenêtre et que j'ai réchauffée au feu de mon logis.
Puis, suivant les conseils avisés de Jacques Dassié, je l'ai mise au
congélateur pour l'immobiliser sans dommages, mais peut-être un peu trop
longtemps quand même. Une heure, c'est apparemment trop.
Elle a en effet refusé de bouger depuis et elle est restée sur le dos,
ses 6 pattes recroquevillées sous elle. J'ai donc dû me limiter à
photographier sa face ventrale qui malgré tout présente un intérêt
certain, comme on va le voir

Voilà ce que donne une image "normale" prise à f16 :
http://cjoint.com/11dc/ALgrmvgLvRW.htm
La mise au point est faite quelque part au niveau de l'insertion des
pattes et le reste est dramatiquement flou, je suis le premier à le
reconnaître. Cette photo est nulle, c'en est même gênant.

Et voilà ce que donne l'empilement de 25 photos prises en décalant à
chaque fois la mise au point d'un quart de poil sur la bague, l'appareil
étant simplement sur pied :
http://cjoint.com/11dc/ALgrqGQs7Qj.htm
Et là, miracle, tout est net.

Voilà, Bour-Brown peut maintenant décliner à l'envi ses photos de
guêpabeilles inertes, la hiérarchie est rétablie.


Nikon D90, 18-200 à 135 mm, 2 bonnettes Olympus totalisant 5,7
dioptries, 200 iso, 1/200 f16, flash interne avec diffuseur, logiciel
CombineZP pour l'empilage et Picasa3 pour la post-production.


(1) J'utilise ici le verve "invoir" qui signifie "ne pas voir" et non le
verbe "inouïr" dont le participe passé "inouï" est fort improprement
utilisé pour parler d'une chose encore jamais vue.

--
Ghost Rider
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Dominique
Le #24039161
(1) J'utilise ici le verve "invoir" qui signifie "ne pas voir" et non le
verbe "inouïr" dont le participe passé "inouï" est fort improprement
utilisé pour parler d'une chose encore jamais vue.



Une chose jamais encore entendue, veux-tu dire...

Bonne soirée

PS : impressionnant, ton empilement de photos. Je ne sais pas s'il
existe un logiciel permettant de faire ça sous Linux.

Non, ce n'est pas un troll velu des montagnes, c'est une question :-)


--
Dominique
Courriel : dominique point sextant ate orange en France
Esto quod es
Jacques DASSIÉ
Le #24039211
On Tue, 06 Dec 2011 17:43:50 +0100, in fr.rec.photo.numerique
Ghost-Rider

Il s'agit d'une fort noble punaise, recueillie un soir de grand froid
sur le bord de ma fenêtre et que j'ai réchauffée au feu de mon logis.
Puis, suivant les conseils avisés de Jacques Dassié, je l'ai mise au
congélateur pour l'immobiliser sans dommages, mais peut-être un peu trop
longtemps quand même. Une heure, c'est apparemment trop.



Dans le bac à légumes du REFRIGERATEUR, une heure à 6° C les calme
parfaitement. Mais ne les immobilise pas suffisamment pour la durée
d'un stacking.
Ça marche au congel, mais avec des durées exprimées en dizaines de
secondes. Et encore, j'en ai qui se sont brusquement envolés (velutina)
avant la fin du stacking...

Et voilà ce que donne l'empilement de 25 photos prises en décalant à
chaque fois la mise au point d'un quart de poil sur la bague, l'appareil
étant simplement sur pied :
http://cjoint.com/11dc/ALgrqGQs7Qj.htm
Et là, miracle, tout est net.



C'est très bien, mon petit, tu progresses toujours ! Un vrai plaisir.
Photo incomplète cependant : il manque le cercueil et les cierges...
Et le son ! Un "De profundis..." s'imposerait.
Ou, plus grave, le "Tuba mirum spargens..." du Requiem...

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Stephane Legras-Decussy
Le #24039611
Le 06/12/2011 17:43, Ghost-Rider a écrit :

http://cjoint.com/11dc/ALgrqGQs7Qj.htm
Et là, miracle, tout est net.




très encourageant...

il reste un halo crade autour des antennes...
Ghost-Rider
Le #24039601
Le 06/12/2011 19:37, Jacques DASSIÉ a écrit :
On Tue, 06 Dec 2011 17:43:50 +0100, in fr.rec.photo.numerique
Ghost-Rider
Une heure, c'est apparemment trop.



Dans le bac à légumes du REFRIGERATEUR, une heure à 6° C les calme
parfaitement. Mais ne les immobilise pas suffisamment pour la durée d'un
stacking.
Ça marche au congel, mais avec des durées exprimées en dizaines de
secondes. Et encore, j'en ai qui se sont brusquement envolés (velutina)
avant la fin du stacking...



Ah ben voilà, j'ai confondu 35" avec 35'. Bon, je vais voir si elle
s'est réveillée. J'ai bien peur que non, hélas.
Problème : comment trouver une belle punaise à l'approche de l'hiver ?

http://cjoint.com/11dc/ALgrqGQs7Qj.htm
Et là, miracle, tout est net.



C'est très bien, mon petit, tu progresses toujours ! Un vrai plaisir.



Vous remarquerez, M'sieur Dassié, que j'ai accentué ses poils un poil
trop pour avoir de bonnes notes de votre part.

Photo incomplète cependant : il manque le cercueil et les cierges...
Et le son ! Un "De profundis..." s'imposerait.
Ou, plus grave, le "Tuba mirum spargens..." du Requiem...



Ah, le Requiem de Mozart !
C'est la seule oeuvre de Mozart que je supporte d'ailleurs.
Les autres, on les a trop entendues.
Ne le dites pas à MELMOTH, il va me damner à jamais.
Il est vrai qu'il place Liszt au-dessus, très probablement.

--
Ghost Rider
Dominique
Le #24040391
Le 06/12/2011 21:50, Ghost-Rider a écrit :

Ah, le Requiem de Mozart !
C'est la seule oeuvre de Mozart que je supporte d'ailleurs.
Les autres, on les a trop entendues.
Ne le dites pas à MELMOTH, il va me damner à jamais.
Il est vrai qu'il place Liszt au-dessus, très probablement.



À mon avis, Beethoven les bat tous. Mais je dissa, je dirien !

Bonne journée,


--
Dominique
Courriel : dominique point sextant ate orange en France
Esto quod es
Ghost-Rider
Le #24040621
Le 07/12/2011 06:49, Dominique a écrit :
Le 06/12/2011 21:50, Ghost-Rider a écrit :

Ah, le Requiem de Mozart !
C'est la seule oeuvre de Mozart que je supporte d'ailleurs.
Les autres, on les a trop entendues.
Ne le dites pas à MELMOTH, il va me damner à jamais.
Il est vrai qu'il place Liszt au-dessus, très probablement.



À mon avis, Beethoven les bat tous. Mais je dissa, je dirien !



Trop pré-romantique, Beethoven, trop de pathos.
Après Bach, y'a plus rien, sauf Satie. :-)

--
Ghost Rider
Bour-Brown
Le #24047531
Ghost-Rider a écrit
( 4ede4651$0$5669$ )

et comme il a du temps, de la patience et un peu de technique



Du temps en ce moment, pas trop, c'est dommage, sinon je t'en aurais fait un
tas, moi, de punaises :
http://cjoint.com/11dc/ALiugbZARLq_punaises.jpg


http://cjoint.com/11dc/ALgrqGQs7Qj.htm
Et là, miracle, tout est net.



Exactement, bravo. Un peu morbide, mais bravo. En plus le congélo, ça fait
des gouttes, c'est photogénique les gouttes. L'abdomen est excellent.


Voilà, Bour-Brown peut maintenant décliner à l'envi ses photos de
guêpabeilles inertes



Pas le temps, je te dis.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme