hospitalisation d'office

Le
bobby6killer
Bonjour,
je suis coincé, j'ai mis un coup de poing dans la porte de ma cuisine
suite à une discution telephonique avec un cousin et la voisine a
appellé la police.
Résultat des courses j'ai été placé sous hospitalisation d'office.
Il faut dire que j'ai un antécédant qui est une baggare et là mon
hospitalisation a été levée pour vice de procédure(vol d'un beret de
marque dans ma fouille au commissariat).
Cette fois ci je ne suis meme pas entré au commissariat la police m'a
interpellé dans mon sommeil à mon domicile et m'a fait attendre 1 heure
dans un camion avant de m'emmener à l'infirmerie psychiatrique puis dans
un hopital psy pour deux mois alors que j'étais calme.
Depuis je dois aller dans un hopital de jour sinon je suis réintegré à
l'hopital fermé.
J'ai entre temps voulu partir en vacance à l'étranger : interdiction.
Je travail, je dois quand meme pointer à cee fichu hopital ou je ne suis
pas soigné.
En effet l'hoptal est réputé pour accueillir des populations aux frais
de la sécu puis de réclamer des frais d'hospitalisation.
J'ai vu un avocat qui m'a dit que la seule personne habilitée à me
laisser sortir était le prefet que faire ai-je d'autre recours puis-je
voir un medecin qui me fera une contre expertise sachant que j'ai deux
medecins qui s'occupent de mois desormais un dans un dispensaire et
l'autre à l'hopital de jour ou il n'y a que des cas graves.
J'ai mis du temps à entreprendre mes demarches car j'ai eu le droit à un
traitement de choc surdosage médicamenteux dont je porte encore des
sequelles.
Que faire pour echapper à ces rdv où mon medecin se prends pour dieu le
pere en me demandant avec un sourire narquois si je ne veux pas qu'on
augmente mon traitement ?
Combien de temps est-ce que la procédure va durer ?J'ai pas envie de
finir comme un de ces patient qui est la bas depuis 10 ans et qui mange
aux restos du coeurs car son traitement l'empechee de travailler.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Emma
Le #22578471
Bonjour

C'est du sérieux ,
commencez par changer de pseudo ?

Bon, c'est une petite plaisanterie, mais ce pseudo fait provoc' et dans
votre cas, il faudrait éviter cette attitude ...

Je dirais se tourner vers des associations qui pourraient vous aider et
vous conseiller : genre défense des droits des personnes...
Je dirais bien aussi vers des services sociaux, malheureusement ils sont
débordés et finissent par être juste là pour nous faire accepter le monde
dans lequel on vit.

Emma

Le Fri, 17 Sep 2010 12:34:13 +0200, bobby6killer a écrit :

Bonjour,
je suis coincé, j'ai mis un coup de poing dans la porte de ma cuisine
suite à une discution telephonique avec un cousin et la voisine a
appellé la police.
Résultat des courses j'ai été placé sous hospitalisation d'office. Il
faut dire que j'ai un antécédant qui est une baggare et là mon
hospitalisation a été levée pour vice de procédure(vol d'un beret de
marque dans ma fouille au commissariat). Cette fois ci je ne suis meme
pas entré au commissariat la police m'a interpellé dans mon sommeil à
mon domicile et m'a fait attendre 1 heure dans un camion avant de
m'emmener à l'infirmerie psychiatrique puis dans un hopital psy pour
deux mois alors que j'étais calme. Depuis je dois aller dans un hopital
de jour sinon je suis réintegré à l'hopital fermé.
J'ai entre temps voulu partir en vacance à l'étranger : interdiction. Je
travail, je dois quand meme pointer à cee fichu hopital ou je ne suis
pas soigné.
En effet l'hoptal est réputé pour accueillir des populations aux frais
de la sécu puis de réclamer des frais d'hospitalisation. J'ai vu un
avocat qui m'a dit que la seule personne habilitée à me laisser sortir
était le prefet que faire ai-je d'autre recours puis-je voir un medecin
qui me fera une contre expertise sachant que j'ai deux medecins qui
s'occupent de mois desormais un dans un dispensaire et l'autre à
l'hopital de jour ou il n'y a que des cas graves. J'ai mis du temps à
entreprendre mes demarches car j'ai eu le droit à un traitement de choc
surdosage médicamenteux dont je porte encore des sequelles.
Que faire pour echapper à ces rdv où mon medecin se prends pour dieu le
pere en me demandant avec un sourire narquois si je ne veux pas qu'on
augmente mon traitement ?
Combien de temps est-ce que la procédure va durer ?J'ai pas envie de
finir comme un de ces patient qui est la bas depuis 10 ans et qui mange
aux restos du coeurs car son traitement l'empechee de travailler.
bobby6killer
Le #22578871
Le 17/09/2010 12:53, Emma a écrit :
Bonjour

C'est du sérieux ,
commencez par changer de pseudo ?

Bon, c'est une petite plaisanterie, mais ce pseudo fait provoc' et dans
votre cas, il faudrait éviter cette attitude ...

Je dirais se tourner vers des associations qui pourraient vous aider et
vous conseiller : genre défense des droits des personnes...
Je dirais bien aussi vers des services sociaux, malheureusement ils sont
débordés et finissent par être juste là pour nous faire accepter le monde
dans lequel on vit.

Emma

Le Fri, 17 Sep 2010 12:34:13 +0200, bobby6killer a écrit :

Bonjour,
je suis coincé, j'ai mis un coup de poing dans la porte de ma cuisine
suite à une discution telephonique avec un cousin et la voisine a
appellé la police.
Résultat des courses j'ai été placé sous hospitalisation d'office. Il
faut dire que j'ai un antécédant qui est une baggare et là mon
hospitalisation a été levée pour vice de procédure(vol d'un beret de
marque dans ma fouille au commissariat). Cette fois ci je ne suis meme
pas entré au commissariat la police m'a interpellé dans mon sommeil à
mon domicile et m'a fait attendre 1 heure dans un camion avant de
m'emmener à l'infirmerie psychiatrique puis dans un hopital psy pour
deux mois alors que j'étais calme. Depuis je dois aller dans un hopital
de jour sinon je suis réintegré à l'hopital fermé.
J'ai entre temps voulu partir en vacance à l'étranger : interdiction. Je
travail, je dois quand meme pointer à cee fichu hopital ou je ne suis
pas soigné.
En effet l'hoptal est réputé pour accueillir des populations aux frais
de la sécu puis de réclamer des frais d'hospitalisation. J'ai vu un
avocat qui m'a dit que la seule personne habilitée à me laisser sortir
était le prefet que faire ai-je d'autre recours puis-je voir un medecin
qui me fera une contre expertise sachant que j'ai deux medecins qui
s'occupent de mois desormais un dans un dispensaire et l'autre à
l'hopital de jour ou il n'y a que des cas graves. J'ai mis du temps à
entreprendre mes demarches car j'ai eu le droit à un traitement de choc
surdosage médicamenteux dont je porte encore des sequelles.
Que faire pour echapper à ces rdv où mon medecin se prends pour dieu le
pere en me demandant avec un sourire narquois si je ne veux pas qu'on
augmente mon traitement ?
Combien de temps est-ce que la procédure va durer ?J'ai pas envie de
finir comme un de ces patient qui est la bas depuis 10 ans et qui mange
aux restos du coeurs car son traitement l'empechee de travailler.





pour la peite histoire mon pseudo fait reference à un detective et non à
un criminel.
cf reno rains la serie diffusée le dimanche sur tf1 il y a quelques années
bobby6killer
Le #22579171
Le 17/09/2010 15:02, bobby6killer a écrit :
Le 17/09/2010 12:53, Emma a écrit :
Bonjour

C'est du sérieux ,
commencez par changer de pseudo ?

Bon, c'est une petite plaisanterie, mais ce pseudo fait provoc' et dans
votre cas, il faudrait éviter cette attitude ...

Je dirais se tourner vers des associations qui pourraient vous aider et
vous conseiller : genre défense des droits des personnes...
Je dirais bien aussi vers des services sociaux, malheureusement ils sont
débordés et finissent par être juste là pour nous faire accepter le monde
dans lequel on vit.

Emma

Le Fri, 17 Sep 2010 12:34:13 +0200, bobby6killer a écrit :

Bonjour,
je suis coincé, j'ai mis un coup de poing dans la porte de ma cuisine
suite à une discution telephonique avec un cousin et la voisine a
appellé la police.
Résultat des courses j'ai été placé sous hospitalisation d'office. Il
faut dire que j'ai un antécédant qui est une baggare et là mon
hospitalisation a été levée pour vice de procédure(vol d'un beret de
marque dans ma fouille au commissariat). Cette fois ci je ne suis meme
pas entré au commissariat la police m'a interpellé dans mon sommeil à
mon domicile et m'a fait attendre 1 heure dans un camion avant de
m'emmener à l'infirmerie psychiatrique puis dans un hopital psy pour
deux mois alors que j'étais calme. Depuis je dois aller dans un hopital
de jour sinon je suis réintegré à l'hopital fermé.
J'ai entre temps voulu partir en vacance à l'étranger : interdiction. Je
travail, je dois quand meme pointer à cee fichu hopital ou je ne suis
pas soigné.
En effet l'hoptal est réputé pour accueillir des populations aux frais
de la sécu puis de réclamer des frais d'hospitalisation. J'ai vu un
avocat qui m'a dit que la seule personne habilitée à me laisser sortir
était le prefet que faire ai-je d'autre recours puis-je voir un medecin
qui me fera une contre expertise sachant que j'ai deux medecins qui
s'occupent de mois desormais un dans un dispensaire et l'autre à
l'hopital de jour ou il n'y a que des cas graves. J'ai mis du temps à
entreprendre mes demarches car j'ai eu le droit à un traitement de choc
surdosage médicamenteux dont je porte encore des sequelles.
Que faire pour echapper à ces rdv où mon medecin se prends pour dieu le
pere en me demandant avec un sourire narquois si je ne veux pas qu'on
augmente mon traitement ?
Combien de temps est-ce que la procédure va durer ?J'ai pas envie de
finir comme un de ces patient qui est la bas depuis 10 ans et qui mange
aux restos du coeurs car son traitement l'empechee de travailler.





pour la peite histoire mon pseudo fait reference à un detective et non à
un criminel.
cf reno rains la serie diffusée le dimanche sur tf1 il y a quelques années


quelqu'un a t-il des adresses d'associations ?
je me suis inscrit sur le site des 39 nuit sécuritaire mais il n'y a
rien de concret.
Emma
Le #22580561
Le Fri, 17 Sep 2010 16:27:36 +0200, bobby6killer a écrit :
Le 17/09/2010 15:02, bobby6killer a écrit :
Le 17/09/2010 12:53, Emma a écrit :
Bonjour

C'est du sérieux ,
commencez par changer de pseudo ?

Bon, c'est une petite plaisanterie, mais ce pseudo fait provoc' et
dans votre cas, il faudrait éviter cette attitude ...

Je dirais se tourner vers des associations qui pourraient vous aider
et vous conseiller : genre défense des droits des personnes... Je
dirais bien aussi vers des services sociaux, malheureusement ils sont
débordés et finissent par être juste là pour nous faire accepter le
monde dans lequel on vit.
Emma

Le Fri, 17 Sep 2010 12:34:13 +0200, bobby6killer a écrit :
je suis coincé, j'ai mis un coup de poing dans la porte de ma cuisine
suite à une discution telephonique avec un cousin et la voisine a
appellé la police.
Résultat des courses j'ai été placé sous hospitalisation d'office. Il
faut dire que j'ai un antécédant qui est une baggare et là mon
hospitalisation a été levée pour vice de procédure(vol d'un beret de
marque dans ma fouille au commissariat). Cette fois ci je ne suis
meme pas entré au commissariat la police m'a interpellé dans mon








....
quelqu'un a t-il des adresses d'associations ? je me suis inscrit sur le
site des 39 nuit sécuritaire mais il n'y a rien de concret.



J'aurais des ennuis parce qu'on m'accuserait de trouble à l'ordre public,
comportement anti-social, voire dans l'illégalité, on m'interdirait de
sortir, assignée, contrôlée, et je trouverais que c'est injuste : j'irais
voir la ligue des droits de l'homme. Et s'ils ne peuvent rien, ils
peuvent peut être vous renseigner car il y a sûrement des asso plus au
fait de ce genre de problème.

Emma
Publicité
Poster une réponse
Anonyme