[HS]licence pour notes de cours

Le
mpg
Bonjour,

Je suis en train de rédiger des notes de cours un peu conséquentes (et
auxquelles j'essaie d'apporter un certain soin), et j'aimerais bien y
inclure une notice de licence (libre, cela va sans dire), histoire que ça
soit clair.

J'hésite a priori entre deux licences : la FDL de GNU, et la
licence « paternité - partages des conditions initiales à l'identique » de
creative commons, et je ne sais pas trop laquelle est la plus adaptée à des
notes de cours, et à mes souhaits.

Je viens donc vous demander votre avis sur les différences entre ces
licences, le type de document auxquel elles sont chacune adaptées, et tout
autre idée que vous auriez sur la question. (C'est HS dans le sens où il ne
s'agit pas de Debian, mais je pense qu'ici on est tous intéressé par le
libre au moins)

Ce qui me plaît a priori avec la licence creative commons, c'est d'une part
qu'elle semble bien localisée en français (et en droit français). D'autre
part, que c'est peut-être moins une licence de geek qu'une license GNU :
j'ai l'impression que c'est plus lisible, et plus grand publice dans le
sens où les CC couvrent aussi fréquemment de la musique ou autre (et c'est
une occasion de leur faire de l'a pub). Et puis, c'est peut-être bête à
dire, mais j'aime bien le logo avec « certains droit réservés », qui à mon
avis fait un echo si juste au trop fréquent « tous droits réservés ».

Bon, en même temps, je n'ai rien non plus à reprocher à la FDL (à condition
de l'utiliser sans sections invariantes), et j'ai tendance à bien aimer les
licences GNU parce qu'en un sens c'est un peu un standard.

Bref, j'hésite. Je suis intéressé par vos avis. Au cas où ça ait la moindre
importance, je précise que les notes sont composées avec LaTeX, de sorte
que la notion de source a un sens ici

Manuel.


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to debian-user-french-REQUEST@lists.debian.org
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact listmaster@lists.debian.org
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
mouss
Le #9647721
mpg wrote:
Bonjour,

Je suis en train de rédiger des notes de cours un peu conséquentes (et
auxquelles j'essaie d'apporter un certain soin), et j'aimerais bien y
inclure une notice de licence (libre, cela va sans dire), histoire que ça
soit clair.

J'hésite a priori entre deux licences : la FDL de GNU, et la
licence « paternité - partages des conditions initiales à l'identique » de
creative commons, et je ne sais pas trop laquelle est la plus adaptée à des
notes de cours, et à mes souhaits.

Je viens donc vous demander votre avis sur les différences entre ces
licences, le type de document auxquel elles sont chacune adaptées, et tout
autre idée que vous auriez sur la question. (C'est HS dans le sens où il ne
s'agit pas de Debian, mais je pense qu'ici on est tous intéressé par le
libre au moins...)

Ce qui me plaît a priori avec la licence creative commons, c'est d'une part
qu'elle semble bien localisée en français (et en droit français). D'autre
part, que c'est peut-être moins une licence de geek qu'une license GNU :
j'ai l'impression que c'est plus lisible, et plus grand publice dans le
sens où les CC couvrent aussi fréquemment de la musique ou autre (et c'est
une occasion de leur faire de l'a pub). Et puis, c'est peut-être bête à
dire, mais j'aime bien le logo avec « certains droit réservés », qui à mon
avis fait un echo si juste au trop fréquent « tous droits réservés ».

Bon, en même temps, je n'ai rien non plus à reprocher à la FDL (à condition
de l'utiliser sans sections invariantes), et j'ai tendance à bien aimer les
licences GNU parce qu'en un sens c'est un peu un standard.

Bref, j'hésite. Je suis intéressé par vos avis. Au cas où ça ait la moindre
importance, je précise que les notes sont composées avec LaTeX, de sorte
que la notion de source a un sens ici...





Latex? ah, ça fait plaisir!

perso, je préfère la creative. je ne vois pas trop l'interet de la gpl
pour l'"écrit", vu que ce ce dernier est déjà protégé par les lois
"libérales". enfin, je ne suis pas avocat. mais bon, je préfère que
l'écrit puisse garder sa liberté sans devoir se protéger. je pense de
toute façon que le "savoir" devrait être complétement libre, vu que
c'est avec ça que l'humanité progresse.

au fait, c'est des cours de quoi?



--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
François Boisson
Le #9647691
Le Thu, 21 Feb 2008 22:25:17 +0100
mpg
Je suis en train de rédiger des notes de cours un peu conséquentes (et
auxquelles j'essaie d'apporter un certain soin), et j'aimerais bien y
inclure une notice de licence (libre, cela va sans dire), histoire que ça
soit clair.



Va sur http://www.librecours.org/cgi-bin/main

Les dépots sont lus par plusieurs personnes et certigiés avant d'être accepté.
Le site est simple et efficace 'du moins quand j'avais déposé mes productions.
Tu as plusieurs type de licence proposée. J'ai pris la LC3 qui n'est pas libre
puisque mettant des conditions à la reproduction:
*******************************
Article 5
L'auteur autorise tout utilisateur à reproduire et représenter son oeuvre, sur
tout support, dès lors que l'utilisation, privée ou publique, est non
commerciale, et sous réserve du respect des dispositions de l'article 6. La
reproduction partielle du document est autorisée sous réserve du respect des
dispositions de ce même article.

Article 6
L'utilisateur doit respecter les droits moraux de l'auteur: aussi bien la
paternité de l'auteur que l'intégrité de l'oeuvre. Ainsi, le nom de l'auteur
doit toujours être clairement indiqué, même en cas de reproduction ou
représentation partielle. En cas de reproduction ou représentation partielle,
il devra être précisé qu'il ne s'agit que d'un extrait, et référence devra
être faite à l'oeuvre intégrale. Aucune modification du document n'est
autorisée, à l'exception des modifications apportées par l'auteur lui-même.
******************************

François Boisson


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
Le poulpe qui bloppe !
Le #9647461
------=_Part_1676_4644824.1203704415249
Content-Type: text/plain; charset=ISO-8859-1
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Content-Disposition: inline

Le 22/02/08, François Boisson :

Le Thu, 21 Feb 2008 22:25:17 +0100
mpg

> Je suis en train de rédiger des notes de cours un peu conséquentes (et
> auxquelles j'essaie d'apporter un certain soin), et j'aimerais bien y
> inclure une notice de licence (libre, cela va sans dire), histoire que
ça
> soit clair.


Va sur http://www.librecours.org/cgi-bin/main

Les dépots sont lus par plusieurs personnes et certigiés avant d'êt re
accepté.
Le site est simple et efficace 'du moins quand j'avais déposé mes
productions.
Tu as plusieurs type de licence proposée. J'ai pris la LC3 qui n'est pa s
libre
puisque mettant des conditions à la reproduction:
*******************************
Article 5
L'auteur autorise tout utilisateur à reproduire et représenter son oe uvre,
sur
tout support, dès lors que l'utilisation, privée ou publique, est non
commerciale, et sous réserve du respect des dispositions de l'article 6 .
La
reproduction partielle du document est autorisée sous réserve du resp ect
des
dispositions de ce même article.

Article 6
L'utilisateur doit respecter les droits moraux de l'auteur: aussi bien la
paternité de l'auteur que l'intégrité de l'oeuvre. Ainsi, le nom de
l'auteur
doit toujours être clairement indiqué, même en cas de reproduction ou
représentation partielle. En cas de reproduction ou représentation
partielle,
il devra être précisé qu'il ne s'agit que d'un extrait, et réfé rence devra
être faite à l'oeuvre intégrale. Aucune modification du document n' est
autorisée, à l'exception des modifications apportées par l'auteur
lui-même.
******************************


François Boisson



--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact





Bonjour,
Je me lance histoire de pas mourrir bete...
Je connais encore mal le libre et son esprit, mais le but du libre, comme d u
savoir, c'est certe d'etre libre, mais aussi modifiable en vue de
l'ameliorer et de le faire vivre, voir d'en sortir un "fork" si la théori e
diverge (exemple bidon: la théorie de darwin qui selon certains est fauss e,
et pas pour d'autres).
Hors la LC3 (et peut-etre d'autres) ne permettent pas de modifier. C'est
volontaire? pourquoi?
(c'est un constat, je sais qu'on est vendredi, mais c'est pas pour troller
pourtant).

Bl0p!

------=_Part_1676_4644824.1203704415249
Content-Type: text/html; charset=ISO-8859-1
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Content-Disposition: inline

Le Thu, 21 Feb 2008 22:25:17 +0100 &gt; inclure une notice de licence (libre, cela va sans dire), histoire qu e ça Les dépots sont lus par plusieurs personnes et certigiés avant d&#39; être accepté. puisque mettant des conditions à la reproduction:<br> ****************** *************<br> Article 5<br> L&#39;auteur autorise tout utilisateur à reproduire et représenter son oeuvre, sur<br> tout support, dès lors qu e l&#39;utilisation, privée ou publique, est non<br>
commerciale, et sous réserve du respect des dispositions de l&#39;articl e 6. La L&#39;utilisateur doit respecter les droits moraux de l&#39;auteur: aussi bien la représentation partielle. En cas de reproduction ou représentation par tielle, autorisée, à l&#39;exception des modifications apportées par l&#39;a uteur lui-même.<br> ******************************<br> <br><br> Françoi s Boisson<br> <br><br> <br> --<br> Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :<br>
with a subject of &quot;unsubscribe&quot;. Trouble? Contact Je connais encore mal le libre et son esprit, mais le but du libre, comme d u savoir, c&#39;est certe d&#39;etre libre, mais aussi modifiable en vue de l&#39;ameliorer et de le faire vivre, voir d&#39;en sortir un &quot;fork&q uot; si la théorie diverge (exemple bidon: la théorie de darwin qui sel on certains est fausse, et pas pour d&#39;autres).<br>
Hors la LC3 (et peut-etre d&#39;autres) ne permettent pas de modifier. C&#3 9;est volontaire? pourquoi?
------=_Part_1676_4644824.1203704415249--


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
mpg
Le #9647361
Le (on) vendredi 22 février 2008 08:50, François Boisson a écrit (wrote) :

Le Thu, 21 Feb 2008 22:25:17 +0100
mpg
Je suis en train de rédiger des notes de cours un peu conséquentes (et
auxquelles j'essaie d'apporter un certain soin), et j'aimerais bien y
inclure une notice de licence (libre, cela va sans dire), histoire que ça
soit clair.



Va sur http://www.librecours.org/cgi-bin/main



Si c'est pour déposer les cours, à la base je me contenterai largement de ma
propre page web. Si c'est pour les licence, voir ci-dessous.

Les dépots sont lus par plusieurs personnes et certigiés avant d'être
accepté. Le site est simple et efficace 'du moins quand j'avais déposé mes
productions. Tu as plusieurs type de licence proposée. J'ai pris la LC3
qui n'est pas libre puisque mettant des conditions à la reproduction:



Qui donc ne m'intéresse pas trop puisque je veux une licence vraiment libre.
Par ailleurs, je préférerait utiliser une licence assez répandue, et c'est
pour ça que j'avais pensé à Creative Commons où à la FDL.

Article 6
L'utilisateur doit respecter les droits moraux de l'auteur: aussi bien la
paternité de l'auteur que l'intégrité de l'oeuvre.



Il me semblait qu'en droit français, les droits moraux étaient de toute
façon inaliénables. Je trouve toujours marrant de les licences prennent la
peine de préciser que la loi s'applique :)

Manuel.


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
mpg
Le #9647351
Le (on) vendredi 22 février 2008 01:50, mouss a écrit (wrote) :

Latex? ah, ça fait plaisir!



Évidemment, LaTeX :-)

perso, je préfère la creative. je ne vois pas trop l'interet de la gpl
pour l'"écrit", vu que ce ce dernier est déjà protégé par les lois
"libérales". enfin, je ne suis pas avocat. mais bon, je préfère que
l'écrit puisse garder sa liberté sans devoir se protéger. je pense de
toute façon que le "savoir" devrait être complétement libre, vu que
c'est avec ça que l'humanité progresse.



Tout à fait. Au passage, je parlais de la FDL et pas de la GPL. Ceci dit,
après lecture attentive (c'est d'ailleurs un peu indigeste), la FDL me
semble quand même un peu orientée vers la documentation technique, alors
que le creative commons est plus généraliste, donc sans doute mieux pour
des notes de cours.

au fait, c'est des cours de quoi?



De LaTeX...

Manuel.


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
François Boisson
Le #9647331
Le Fri, 22 Feb 2008 19:20:15 +0100
"Le poulpe qui bloppe !"
Hors la LC3 (et peut-etre d'autres) ne permettent pas de modifier. C'est
volontaire? pourquoi?
(c'est un constat, je sais qu'on est vendredi, mais c'est pas pour troller
pourtant).



Oui , cette licence LC3 n'est pas libre car interdisant à quiconque de
récupérer le bouquin pour le vendre à son propre compte. Ma conception du
libre est la suivante:
Le principe du libre consiste à dire que la valeur d'un logiciel n'est pas le
logiciel lui même mais l'installation et son exploitation. Il propose un
modèle où le développement est collégial, sources diffusables et exploitables
par tous à condition que les progrès et améliorations soient publiques. Ainsi
le logiciel se développe et se peaufine de manière très efficace. Le travail
effectué se rentabilise par
* la documentation sous forme de livre.
* la vente de services utilisant ces logiciels et leur maintenance.
Un des effets de bord les plus sympathiques est que les personnes sans moyens
peuvent accéder aux logiciels en palliant l'absence de moyens par un travail
parfois important de compréhension et d'installation. Si on veut, pon peut
tout avoir gratuitement, on paye les logiciels libres par un travail de
compréhension ou bien par des sous puis par une certaine obligation morale de
travailler à ton échelle à l'amélioration du système et à la diffusion des
améliorations obtenues. C'est en fait du communisme, du vrai et ça
marche.

La valeur d'un bouquin elle est dans le contenu du livre proprement dit,
contenu qui est valorisé par les lecteurs certes mais qui se suffit en lui
même. Pour le coup autoriser quelqu'un à récupérer le contenu du bouquin et à
le vendre sous son nom devient juste autoriser quelqu'un à prendre un produit
fini et à pigeonner l'auteur et les acheteurs. J'ajoute que c'est vraiment
désagréable quand cela arrive vraiment. Je ne vois aucune contradiction dans
le fait que Raphaël Hertzog ait publié un livre non libre et tout son travail
autour du libre.

François Boisson
PS: C'est un troll mais intéressant.


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
mouss
Le #9647271
François Boisson wrote:
Le Fri, 22 Feb 2008 19:20:15 +0100
"Le poulpe qui bloppe !"

Hors la LC3 (et peut-etre d'autres) ne permettent pas de modifier. C'est
volontaire? pourquoi?
(c'est un constat, je sais qu'on est vendredi, mais c'est pas pour troller
pourtant).




Oui , cette licence LC3 n'est pas libre car interdisant à quiconque de
récupérer le bouquin pour le vendre à son propre compte. Ma conception du
libre est la suivante:
Le principe du libre consiste à dire que la valeur d'un logiciel n'est pas le
logiciel lui même mais l'installation et son exploitation. Il propose un
modèle où le développement est collégial, sources diffusables et exploitables
par tous à condition que les progrès et améliorations soient publiques. Ainsi
le logiciel se développe et se peaufine de manière très efficace. Le travail
effectué se rentabilise par
* la documentation sous forme de livre.
* la vente de services utilisant ces logiciels et leur maintenance.
Un des effets de bord les plus sympathiques est que les personnes sans moyens
peuvent accéder aux logiciels en palliant l'absence de moyens par un travail
parfois important de compréhension et d'installation. Si on veut, pon peut
tout avoir gratuitement, on paye les logiciels libres par un travail de
compréhension ou bien par des sous puis par une certaine obligation morale de
travailler à ton échelle à l'amélioration du système et à la diffusion des
améliorations obtenues. C'est en fait du communisme, du vrai et ça
marche.

La valeur d'un bouquin elle est dans le contenu du livre proprement dit,
contenu qui est valorisé par les lecteurs certes mais qui se suffit en lui
même. Pour le coup autoriser quelqu'un à récupérer le contenu du bouquin et à
le vendre sous son nom devient juste autoriser quelqu'un à prendre un produit
fini et à pigeonner l'auteur et les acheteurs. J'ajoute que c'est vraiment
désagréable quand cela arrive vraiment.



Certes mais ce n'est pas bien grave. Il m'est déjà arrivé d'acheter des
bouquins qui ne contiennent rien de plus que ce qu'il y a sur le web,
simplement parce que parce que j'aime bien le papier (bon, je sais c'est
pas bien pour les arbres) et je ne veux pas imprimer/relier/... ça chez
moi. (c'est d'ailleurs un exemple de plus pour dire: le téléchargement
gratuit n'implique pas la ruine des commerçants....).

Tant que le droit n'est pas "inversé", c'est-à-dire tant que travail
libre peut continuer librement, je n'ai pas de problème avec ça. ce qui
arrive parfois, c'est qu'un auteur mette son document en libre, et
ensuite contacte un éditeur. là, il faut bien lire le contrat, si on
veut continuer à offrir une version libre. et quelle que soit la
décision de l'auteur, je ne regarderais que le coté positif: le document
a été librement disponible pendant une certaine durée. contrairement au
cas du logiciel, ça ne pose pas vraiment de problème.


Je ne vois aucune contradiction dans
le fait que Raphaël Hertzog ait publié un livre non libre et tout son travail
autour du libre.

François Boisson
PS: C'est un troll mais intéressant.






profitons du weekend:)


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
Le poulpe qui bloppe !
Le #9647201
------=_Part_5130_30869658.1203780222085
Content-Type: text/plain; charset=ISO-8859-1
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Content-Disposition: inline

Merci pour vos lumières,
grâce à vous, je commence à comprendre comment marche le libre, et so n
modèle économique.
Je comprends tout à fait que l'on puisse bloquer la proprieté intellect uelle
avec l'argument de la vente d'un texte non ecrit par nous, c'est simplement
que trop naif, je n'avais pas pensé que c'etait possible.
J'avoue, je viens de windows, et j'ai un tres mauvais esprit, un des
classique: Un logiciel, soit c'est freeware, soit c'est cracké... Hors da ns
le monde windows, il est tres souvent confondu libre et gratuit et on s'en
appercois que quand on en part vers du libre au final.

Bon week-end, et désolé du troll, meme si on etait vendredi, et qu'il e st
tout petit et tout gentil mon troll mignon !


Le 23/02/08, mouss

François Boisson wrote:
> Le Fri, 22 Feb 2008 19:20:15 +0100
> "Le poulpe qui bloppe !" >
>
>> Hors la LC3 (et peut-etre d'autres) ne permettent pas de modifier.
C'est
>> volontaire? pourquoi?
>> (c'est un constat, je sais qu'on est vendredi, mais c'est pas pour
troller
>> pourtant).
>>
>
> Oui , cette licence LC3 n'est pas libre car interdisant à quiconque d e
> récupérer le bouquin pour le vendre à son propre compte. Ma conce ption
du
> libre est la suivante:
> Le principe du libre consiste à dire que la valeur d'un logiciel n'es t
pas le
> logiciel lui même mais l'installation et son exploitation. Il propose un
> modèle où le développement est collégial, sources diffusables e t
exploitables
> par tous à condition que les progrès et améliorations soient publ iques.
Ainsi
> le logiciel se développe et se peaufine de manière très efficace. Le
travail
> effectué se rentabilise par
> * la documentation sous forme de livre.
> * la vente de services utilisant ces logiciels et leur maintenance.
> Un des effets de bord les plus sympathiques est que les personnes sans
moyens
> peuvent accéder aux logiciels en palliant l'absence de moyens par un
travail
> parfois important de compréhension et d'installation. Si on veut, pon
peut
> tout avoir gratuitement, on paye les logiciels libres par un travail de
> compréhension ou bien par des sous puis par une certaine obligation
morale de
> travailler à ton échelle à l'amélioration du système et à l a diffusion
des
> améliorations obtenues. C'est en fait du communisme, du vrai et ça
> marche.
>
> La valeur d'un bouquin elle est dans le contenu du livre proprement dit ,
> contenu qui est valorisé par les lecteurs certes mais qui se suffit e n
lui
> même. Pour le coup autoriser quelqu'un à récupérer le contenu d u bouquin
et à
> le vendre sous son nom devient juste autoriser quelqu'un à prendre un
produit
> fini et à pigeonner l'auteur et les acheteurs. J'ajoute que c'est
vraiment
> désagréable quand cela arrive vraiment.


Certes mais ce n'est pas bien grave. Il m'est déjà arrivé d'acheter des
bouquins qui ne contiennent rien de plus que ce qu'il y a sur le web,
simplement parce que parce que j'aime bien le papier (bon, je sais c'est
pas bien pour les arbres) et je ne veux pas imprimer/relier/... ça chez
moi. (c'est d'ailleurs un exemple de plus pour dire: le téléchargemen t
gratuit n'implique pas la ruine des commerçants....).

Tant que le droit n'est pas "inversé", c'est-à-dire tant que travail
libre peut continuer librement, je n'ai pas de problème avec ça. ce q ui
arrive parfois, c'est qu'un auteur mette son document en libre, et
ensuite contacte un éditeur. là, il faut bien lire le contrat, si on
veut continuer à offrir une version libre. et quelle que soit la
décision de l'auteur, je ne regarderais que le coté positif: le docum ent
a été librement disponible pendant une certaine durée. contrairemen t au
cas du logiciel, ça ne pose pas vraiment de problème.



> Je ne vois aucune contradiction dans
> le fait que Raphaël Hertzog ait publié un livre non libre et tout son
travail
> autour du libre.
>
> François Boisson
> PS: C'est un troll mais intéressant.
>
>
>


profitons du weekend:)



--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact






------=_Part_5130_30869658.1203780222085
Content-Type: text/html; charset=ISO-8859-1
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Content-Disposition: inline

Merci pour vos lumières, J&#39;avoue, je viens de windows, et j&#39;ai un tres mauvais esprit, un de s classique: Un logiciel, soit c&#39;est freeware, soit c&#39;est cracké. .. Hors dans le monde windows, il est tres souvent confondu libre et gratui t et on s&#39;en appercois que quand on en part vers du libre au final.<br>
François Boisson wrote: &gt;&gt; volontaire? pourquoi? &gt; récupérer le bouquin pour le vendre à son propre compte. Ma con ception du &gt; modèle où le développement est collégial, sources diffusables et exploitables &gt; effectué se rentabilise par &gt; peuvent accéder aux logiciels en palliant l&#39;absence de moyens p ar un travail &gt; compréhension ou bien par des sous puis par une certaine obligation morale de &gt; marche. &gt; le vendre sous son nom devient juste autoriser quelqu&#39;un à pren dre un produit pas bien pour les arbres) et je ne veux pas imprimer/relier/... ça chez ensuite contacte un éditeur. là, il faut bien lire le contrat, si on a été librement disponible pendant une certaine durée. contrairement au &gt; autour du libre. with a subject of &quot;unsubscribe&quot;. Trouble? Contact
------=_Part_5130_30869658.1203780222085--


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
François Boisson
Le #9647181
Le Sat, 23 Feb 2008 11:43:06 +0100
mouss
Certes mais ce n'est pas bien grave.



Ben sur le moment j'ai un peu fait la gueule, même si ça n'était que local et
que je n'étais pas seul concerné.

Il m'est déjà arrivé d'acheter des
bouquins qui ne contiennent rien de plus que ce qu'il y a sur le web,
simplement parce que parce que j'aime bien le papier (bon, je sais c'est
pas bien pour les arbres) et je ne veux pas imprimer/relier/... ça chez
moi. (c'est d'ailleurs un exemple de plus pour dire: le téléchargement
gratuit n'implique pas la ruine des commerçants....).



Oui


Tant que le droit n'est pas "inversé", c'est-à-dire tant que travail
libre peut continuer librement, je n'ai pas de problème avec ça. ce qui
arrive parfois, c'est qu'un auteur mette son document en libre, et
ensuite contacte un éditeur. là, il faut bien lire le contrat, si on
veut continuer à offrir une version libre. et quelle que soit la
décision de l'auteur, je ne regarderais que le coté positif: le document
a été librement disponible pendant une certaine durée. contrairement au
cas du logiciel, ça ne pose pas vraiment de problème.



Certes, mais au contraire du logiciel libre où un auteur peut espérer vivre de
ses programmes libres (c'est même à mon avis une nécessité que le modèle soit
économiquement viable), un auteur agissant ainsi ne fait que diminuer la
possibilité d'en vivre surtout si il autorise d'autres à reproduire et vendre
ses écrits (comme le voudrait la définition stricte du libre), Scilab n'est
pas libre car toute personne voulant commercialiser Scilab doit en informer les
auteurs).

Je crois qu'il faut faire un choix à ce stade, on veut en vivre (=> édition et
interdiction de reproduction et surtout de vente de reproduction) ou on
abandonne tout idée de profit. La licence LC3 est dans ce deuxième cadre tout
en ayant quand même l'impression de ne pas être un pigeon naïf.

(J'avais beaucoup hésité à l'époque sur les différentes licences). J'ai reçu
quelques messages de remerciements, ça fait toujours plaisir...

François Boisson


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.net/?DebianFrench
Vous pouvez aussi ajouter le mot ``spam'' dans vos champs "From" et
"Reply-To:"

To UNSUBSCRIBE, email to
with a subject of "unsubscribe". Trouble? Contact
Publicité
Poster une réponse
Anonyme