[HS] Questions pour une double installation de Debian et MS Windows

Le
Stéphane GARGOLY
Bonjour à tous les utilisateurs et développeurs de Debian :

A la demande d'une de mes connaissances, je me prépare à effectuer, dan=
s les
prochaines jours, une installation de deux systèmes d'exploitations (Debi=
an
GNU/Linux version Jessie et Microsoft Windows Seven) sur un même disque d=
ur
vierge.

En elle-même, leur installation ne me présente pas de difficultés maj=
eures et je
pense qu'il en est de même pour la mise en place du double amorçage - e=
n
anglais, "Dual Boot" - avec le logiciel GRUB

La seule précaution à prendre - me semble-t'il d'après mes lectures d=
ans
diverses documentations - serait d'installer d'abord Windows Seven avant
d'installer Debian.

J'ai néanmoins deux questions à vous soumettre.

Question A : Concernant Windows Seven :
1. Doit-il être impérativement installé sur une partition primaire ?
2. Ou peut-il être installé éventuellement sur une partition logique=
?

Par la suite et, en plus de l'installation de Windows Seven, il m'a été=

demandé d'effectuer sa mise à niveau vers Windows 10.

Question B : Aussi, après l'installation de Windows Seven, est-il préf=
érable
de :
1. D'effectuer d'abord la mise à niveau vers Windows 10 avant d'installe=
r
Debian ?
2. D'installer d'abord Debian puis effectuer la mise au niveau de Windows=

Seven vers Windows 10 ?
3. Ou l'ordre de ces deux opérations n'a aucune importance finalement ?

Je vous remercie d'avance de votre attention et vos éventuelles réponse=
s.

Cordialement et à bientôt,

Stéphane
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean Bernon
Le #26396966
------=_Part_222601698_443731194.1462112867625
Content-Type: text/plain; charset=utf-8
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

Pour l'installation de W7, je ne sais pas car il était déjà installé sur le PC que j'ai acheté.
Ensuite j'ai installé d'abord Debian sur une partition libre cré ée avec W7 et ensuite W10 à partir de W7. Tout s'est bien passà ©.

À:
Envoyé: Dimanche 1 Mai 2016 13:48:14
Objet: [HS] Questions pour une double installation de Debian et MS
Windows

Bonjour à tous les utilisateurs et développeurs de Debian :

A la demande d'une de mes connaissances, je me prépare à effect uer,
dans les
prochaines jours, une installation de deux systèmes d'exploitations
(Debian
GNU/Linux version Jessie et Microsoft Windows Seven) sur un même
disque dur
vierge.

En elle-même, leur installation ne me présente pas de difficult és
majeures et je
pense qu'il en est de même pour la mise en place du double amorà §age -
en
anglais, "Dual Boot" - avec le logiciel GRUB...

La seule précaution à prendre - me semble-t'il d'après mes lectures
dans
diverses documentations - serait d'installer d'abord Windows Seven
avant
d'installer Debian.

J'ai néanmoins deux questions à vous soumettre.

Question A : Concernant Windows Seven :
1. Doit-il être impérativement installé sur une partition primaire ?
2. Ou peut-il être installé éventuellement sur une partiti on logique
?

Par la suite et, en plus de l'installation de Windows Seven, il m'a
été
demandé d'effectuer sa mise à niveau vers Windows 10.

Question B : Aussi, après l'installation de Windows Seven, est-il
préférable
de :
1. D'effectuer d'abord la mise à niveau vers Windows 10 avant
d'installer
Debian ?
2. D'installer d'abord Debian puis effectuer la mise au niveau de
Windows
Seven vers Windows 10 ?
3. Ou l'ordre de ces deux opérations n'a aucune importance finalemen t
?

Je vous remercie d'avance de votre attention et vos éventuelles
réponses.

Cordialement et à bientôt,

Stéphane



------=_Part_222601698_443731194.1462112867625
Content-Type: text/html; charset=utf-8
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

------=_Part_222601698_443731194.1462112867625--
didier gaumet
Le #26397043
préliminaire: en me relisant, je m'aperçois que j'ai été looooooong dans
ma réponse, désolé...

Pour l'ordre d'installation, je penses qu'il est préférable d'installer
d'abord W7 puis toutes les mises-à-jour et SP, puis migrer vers W10,
puis faire toutes les mises-à-jour W10. Debian ensuite seulement.

Concernant la possibilité d'installer Windows sur une partition logique,
il me semble (mais je n'en suis pas certain) que c'était impossible avec
les vieilles versions de windows mais que ce n'est plus le cas.

Le fait que tu parles de partitions logiques me fait supposer que le PC
en question a un BIOS et pas un UEFI. J'en parle (par expérience) parce
que certains PC ont un UEFI défectueux qui interdit d'installer
proprement un dual boot, il faut alors bidouiller.

Certaines grosses mises-à-jour Windows (du genre les Service Packs) ne
s'installaient pas si Grub a remplacé le bootloader Microsoft. Et il
m'est arrivé encore récemment avec W10 de voir la mise-à_jour
s'installer et rendre Windows indémarrable à cause de UEFI et Grub.
Sachant qu'avec W10 les mises-à-jour sont dans l'ensemble automatiques...

Donc j'ai l'impression (peut-être par manque de connaissance du sujet)
qu'il vaut mieux laisser le pilotage du démarrage au bootloader
Microsoft plutôt qu'à Grub pour éviter les ennuis.
J'avais dans le passé paramétré des dual boot Windows/linux pilotés par
l'ancien NTLDR, mais je ne l'ai jamais fait avec le nouveau (à partir de
Vista) BOOTMGR. Il y en a d'autres sur internet mais tu trouveras ici
une procédure en anglais de dual boot Windows/linux par Bootmgr:
http://apcmag.com/how-to-dual-boot-windows-8-and-linux.htm/

Après, le dual boot pour un utilisateur lambda, me concernant ça ne doit
pas durer, c'est juste pour lui laisser le temps de se familiariser avec
Linux. Sinon schéma assez classique: il jette un bref coup d'oeil à
Linux, il utilise Windows au quotidien et le jour où il rencontre un
problème bloquant, dans l'urgence il essaie de faire ce qu'il a à faire
sous Linux, avant de rebasculer sous Windows dès qu'il le peut. Non sans
t'avoir demandé de lui rapatrier des trucs de Linux vers Windows. Et
même si tu t'es démerdé pour que ses données sous linux correspondent à
ses données sous Windows, il y a des bouts de paramétrages applicatifs
(genre "il est où mon modèle de lettre personnalisé Libreoffice?") qui
traînent à rapatrier aussi. Bof. Ceci dit je ne doute pas qu'un gars
plus performant et obstiné que moi puisse gérer tout ça convenablement ;-)
David_dev Dev
Le #26397067
--001a113fd40229d5da0531d97c4a
Content-Type: text/plain; charset=UTF-8
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

Bonjour,

Je confirme un point pour les problèmes de mise à jour windows :

"Certaines grosses mises-à-jour Windows (du genre les Service Packs) n e
s'installaient pas si Grub a remplacé le bootloader Microsoft."

J'ai pareil avec des stations double boot Centos 6 et Windows 7.
Heureusement 2 disques => de temps en temps on redémarre sans le dis que
Linux, le Windows se croit seul et ne râle plus. Ensuite on redém arre avec
les 2 disques et grub2 et tout est bon.

ça a aussi facilité l'install, un disque on installe windows, et ensuite je
rajoute le 2ème disque et install linux qui détecte bien tout.

Pas testé windows 10 au boulot ni chez moi par contre.

David

Le 2 mai 2016 à 09:05, didier gaumet

préliminaire: en me relisant, je m'aperçois que j'ai étà © looooooong dans
ma réponse, désolé...

Pour l'ordre d'installation, je penses qu'il est préférable d'i nstaller
d'abord W7 puis toutes les mises-à-jour et SP, puis migrer vers W10,
puis faire toutes les mises-à-jour W10. Debian ensuite seulement.

Concernant la possibilité d'installer Windows sur une partition logi que,
il me semble (mais je n'en suis pas certain) que c'était impossible avec
les vieilles versions de windows mais que ce n'est plus le cas.

Le fait que tu parles de partitions logiques me fait supposer que le PC
en question a un BIOS et pas un UEFI. J'en parle (par expérience) pa rce
que certains PC ont un UEFI défectueux qui interdit d'installer
proprement un dual boot, il faut alors bidouiller.

Certaines grosses mises-à-jour Windows (du genre les Service Packs) ne
s'installaient pas si Grub a remplacé le bootloader Microsoft. Et il
m'est arrivé encore récemment avec W10 de voir la mise-à_j our
s'installer et rendre Windows indémarrable à cause de UEFI et G rub.
Sachant qu'avec W10 les mises-à-jour sont dans l'ensemble automatiqu es...

Donc j'ai l'impression (peut-être par manque de connaissance du suje t)
qu'il vaut mieux laisser le pilotage du démarrage au bootloader
Microsoft plutôt qu'à Grub pour éviter les ennuis.
J'avais dans le passé paramétré des dual boot Windows/linu x pilotés par
l'ancien NTLDR, mais je ne l'ai jamais fait avec le nouveau (à parti r de
Vista) BOOTMGR. Il y en a d'autres sur internet mais tu trouveras ici
une procédure en anglais de dual boot Windows/linux par Bootmgr:
http://apcmag.com/how-to-dual-boot-windows-8-and-linux.htm/

Après, le dual boot pour un utilisateur lambda, me concernant ç a ne doit
pas durer, c'est juste pour lui laisser le temps de se familiariser avec
Linux. Sinon schéma assez classique: il jette un bref coup d'oeil à
Linux, il utilise Windows au quotidien et le jour où il rencontre un
problème bloquant, dans l'urgence il essaie de faire ce qu'il a à   faire
sous Linux, avant de rebasculer sous Windows dès qu'il le peut. Non sans
t'avoir demandé de lui rapatrier des trucs de Linux vers Windows. Et
même si tu t'es démerdé pour que ses données sous lin ux correspondent à
ses données sous Windows, il y a des bouts de paramétrages appl icatifs
(genre "il est où mon modèle de lettre personnalisé Libreo ffice?") qui
traînent à rapatrier aussi. Bof. Ceci dit je ne doute pas qu'un gars
plus performant et obstiné que moi puisse gérer tout ça co nvenablement ;-)






--001a113fd40229d5da0531d97c4a
Content-Type: text/html; charset=UTF-8
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

préliminaire: en me relisant, je m&#39;aperçois que j&#39;ai à ©té looooooong dans<br>
ma réponse, désolé...<br>
<br>
Pour l&#39;ordre d&#39;installation, je penses qu&#39;il est préfà ©rable d&#39;installer<br>
d&#39;abord W7 puis toutes les mises-à-jour et SP, puis migrer vers W1 0,<br>
puis faire toutes les mises-à-jour W10. Debian ensuite seulement.<br>
<br>
Concernant la possibilité d&#39;installer Windows sur une partition lo gique,<br>
il me semble (mais je n&#39;en suis pas certain) que c&#39;était impos sible avec<br>
les vieilles versions de windows mais que ce n&#39;est plus le cas.<br>
<br>
Le fait que tu parles de partitions logiques me fait supposer que le PC<br>
en question a un BIOS et pas un UEFI. J&#39;en parle (par expérience) parce<br>
que certains PC ont un UEFI défectueux qui interdit d&#39;installer<br >
proprement un dual boot, il faut alors bidouiller.<br>
<br>
Certaines grosses mises-à-jour Windows (du genre les Service Packs) ne <br>
s&#39;installaient pas si Grub a remplacé le bootloader Microsoft. Et il<br>
m&#39;est arrivé encore récemment avec W10 de voir la mise-à _jour<br>
s&#39;installer et rendre Windows indémarrable à cause de UEFI et Grub.<br>
Sachant qu&#39;avec W10 les mises-à-jour sont dans l&#39;ensemble auto matiques...<br>
<br>
Donc j&#39;ai l&#39;impression (peut-être par manque de connaissance d u sujet)<br>
qu&#39;il vaut mieux laisser le pilotage du démarrage au bootloader<br >
Microsoft plutôt qu&#39;à Grub pour éviter les ennuis.<br>
J&#39;avais dans le passé paramétré des dual boot Windows/li nux pilotés par<br>
l&#39;ancien NTLDR, mais je ne l&#39;ai jamais fait avec le nouveau (à partir de<br>
Vista) BOOTMGR. Il y en a d&#39;autres sur internet mais tu trouveras ici<b r>
une procédure en anglais de dual boot Windows/linux par Bootmgr:<br>
  <br>
Après, le dual boot pour un utilisateur lambda, me concernant ça ne doit<br>
pas durer, c&#39;est juste pour lui laisser le temps de se familiariser ave c<br>
Linux. Sinon schéma assez classique: il jette un bref coup d&#39;oeil à<br>
Linux, il utilise Windows au quotidien et le jour où il rencontre un<b r>
problème bloquant, dans l&#39;urgence il essaie de faire ce qu&#39;il a à faire<br>
sous Linux, avant de rebasculer sous Windows dès qu&#39;il le peut. No n sans<br>
t&#39;avoir demandé de lui rapatrier des trucs de Linux vers Windows. Et<br>
même si tu t&#39;es démerdé pour que ses données sous l inux correspondent à<br>
ses données sous Windows, il y a des bouts de paramétrages applic atifs<br>
(genre &quot;il est où mon modèle de lettre personnalisé Lib reoffice?&quot;) qui<br>
traînent à rapatrier aussi. Bof. Ceci dit je ne doute pas qu&#39; un gars<br>
plus performant et obstiné que moi puisse gérer tout ça conv enablement ;-)<br>
<br>
<br>
</blockquote></div><br></div>

--001a113fd40229d5da0531d97c4a--
Stéphane GARGOLY
Le #26397202
Bonjour à tous les utilisateurs et développeurs de Debian :

Le lundi 2 mai 2016 à 07:05, didier gaumet
préliminaire: en me relisant, je m'aperçois que j'ai été looooooo ng dans
ma réponse, désolé...



A Didier G. : Ne t'inquiète pas : ce qui compte (du moins chez moi), c'es t le
fond - ou, plus exactement, la pertinence - des réponses plus que leur
longueur ou, au contraire, leur brièveté...

En tout cas, je te remercie pour ta réponse. :-)

Pour l'ordre d'installation, je penses qu'il est préférable d'install er
d'abord W7 puis toutes les mises-à-jour et SP, puis migrer vers W10,
puis faire toutes les mises-à-jour W10. Debian ensuite seulement.



Tiens, je constate un avis assez différent de celui d'un autre intervenan t de
ce fil de discussion.

Concernant la possibilité d'installer Windows sur une partition logique,
il me semble (mais je n'en suis pas certain) que c'était impossible avec
les vieilles versions de windows mais que ce n'est plus le cas.



Je vais tenter d'installer Windows Seven sur une partition logique. Je verr ai
bien.

Le fait que tu parles de partitions logiques me fait supposer que le PC
en question a un BIOS et pas un UEFI. J'en parle (par expérience) parce
que certains PC ont un UEFI défectueux qui interdit d'installer
proprement un dual boot, il faut alors bidouiller.



Effectivement, l'unité centrale qui m'a été confiée - et plus exact ement sa
carte-mère - contient un BIOS. Personnellement, je n'ai jamais confront é à un
UEFI jusqu'à maintenant...

Pour aller un peu au-delà du sujet présent et d'après à ce que j'ai pu lire ça
et là, je crois comprendre qu'on peut avoir un partitionnement de type GP T -
ce qui permet d'outrepasser les limites (toutes ?) d'un partitionnement de
type MS-DOS (ou MBR) - avec un BIOS.

Cependant, comme je maîtrise mieux le partitionnement d'ancien type (avec ,
donc, ses notions de partitions primaires, étendues et logiques) et un pe u par
fainéantise, je préfère m'en tenir à ça.

Certaines grosses mises-à-jour Windows (du genre les Service Packs) ne
s'installaient pas si Grub a remplacé le bootloader Microsoft. Et il
m'est arrivé encore récemment avec W10 de voir la mise-à_jour
s'installer et rendre Windows indémarrable à cause de UEFI et Grub.
Sachant qu'avec W10 les mises-à-jour sont dans l'ensemble automatiques. ..

Donc j'ai l'impression (peut-être par manque de connaissance du sujet)
qu'il vaut mieux laisser le pilotage du démarrage au bootloader
Microsoft plutôt qu'à Grub pour éviter les ennuis.
J'avais dans le passé paramétré des dual boot Windows/linux pilot és par
l'ancien NTLDR, mais je ne l'ai jamais fait avec le nouveau (à partir de
Vista) BOOTMGR. Il y en a d'autres sur internet mais tu trouveras ici
une procédure en anglais de dual boot Windows/linux par Bootmgr:
http://apcmag.com/how-to-dual-boot-windows-8-and-linux.htm/



D'accord, j'en prend note de ces mises en garde. J'ai regardé ton lien et cela
me paraît assez simple à mettre en place.

Cependant, lors de l'installation de Debian, j'imagine que je dois demander à
l'Installateur Debian de mettre GRUB sur la partition racine (c'est-à-dir e
contenant le répertoire "/") et d'ignorer l'autre système d'exploitatio n qu'il
aurait découvert...

Après, le dual boot pour un utilisateur lambda, me concernant ça ne d oit
pas durer, c'est juste pour lui laisser le temps de se familiariser avec
Linux. Sinon schéma assez classique: il jette un bref coup d'oeil à
Linux, il utilise Windows au quotidien et le jour où il rencontre un
problème bloquant, dans l'urgence il essaie de faire ce qu'il a à fai re
sous Linux, avant de rebasculer sous Windows dès qu'il le peut. Non sans
t'avoir demandé de lui rapatrier des trucs de Linux vers Windows. Et
même si tu t'es démerdé pour que ses données sous linux correspon dent à
ses données sous Windows, il y a des bouts de paramétrages applicatifs
(genre "il est où mon modèle de lettre personnalisé Libreoffice?") qui
traînent à rapatrier aussi. Bof. Ceci dit je ne doute pas qu'un gars
plus performant et obstiné que moi puisse gérer tout ça convenablem ent ;-)



Dans un premier temps, il va utiliser le système GNU/Linux pour les
découvertes et initiations vu qu'il s'agit d'un nouveau monde pour lui.

Cependant, il risque de passer bien des années avant de voir son propri étaire
se passer définitivement d'un système privateur bien connu... :-)

Cordialement et à bientôt,

Stéphane
Stéphane GARGOLY
Le #26397204
Bonjour à tous les utilisateurs et développeurs de Debian :

Le lundi 2 mai 2016 à 10:30, "David_dev Dev"
J'ai pareil avec des stations double boot Centos 6 et Windows 7.
Heureusement 2 disques => de temps en temps on redémarre sans le disq ue
Linux, le Windows se croit seul et ne râle plus. Ensuite on redémarre avec
les 2 disques et grub2 et tout est bon.

ça a aussi facilité l'install, un disque on installe windows, et ensu ite je
rajoute le 2ème disque et install linux qui détecte bien tout.



A David : Effectivement, cela aurait été plus simple pour l'installatio n de
deux systèmes d'exploitation. Cependant, j'ai regardé à l'intérieur de l'unité
centrale et j'ai constaté que ni le boîtier ni la carte-mère n'ont été conçus
pour accueillir un second disque dur qu'il soit de type SATA ou PATA
d'ailleurs.

De façon alternative à la précédente solution et comme je maîtris e assez bien
la virtualisation - du moins avec l'application VirtualBox, un hyperviseur de
type 2 -, j'ai pensé de mettre en place une machine virtuelle sur laquell e un
des deux systèmes serait installé.

Cependant, je crains que le propriétaire, ayant une culture informatique des
plus limitée, éprouve bien des appréhensions face à cette solution que, par
ailleurs, il n'a jamais entendu parler...

Là aussi, je te remercie pour ta réponse.

Cordialement et à bientôt,

Stéphane
didier gaumet
Le #26397208
Le 03/05/2016 06:58, Stéphane GARGOLY a écrit :
[...]
laisser le pilotage du démarrage au bootloader Microsoft plutôt qu'à Grub




[...]
Cependant, lors de l'installation de Debian, j'imagine que je dois demander à
l'Installateur Debian de mettre GRUB sur la partition racine (c'est-à-dire
contenant le répertoire "/")



De mémoire, oui, il faut installer grub ailleurs que sur le MBR, mais je
ne crois pas que ce soit obligatoirement sur la racine (je peux me
tromper: ça fait longtemps et je n'ai jamais été particulièrement expert
dans le domaine)

et d'ignorer l'autre système d'exploitation qu'il
aurait découvert...



au pire, ça fait une entrée Windows dans le menu Grub, ça n'est
vraisemblablement pas très perturbant pour l'utilisateur, d'autant que
ce n'est pas l'entrée de menu par défaut. Sinon, il est effectivement
possible de paramétrer grub pour qu'il ne scanne pas certaine(s)
partition(s). Ou encore, vu que le scan est effectué par os-prober,
désinstaller celui-ci et interdire son installation.
moi-meme
Le #26397221
Le Mon, 02 May 2016 09:10:02 +0200, didier gaumet a écrit :


Après, le dual boot pour un utilisateur lambda, me concernant ça ne doit
pas durer, c'est juste pour lui laisser le temps de se familiariser avec
Linux. Sinon schéma assez classique: il jette un bref coup d'oeil à
Linux, il utilise Windows au quotidien et le jour où il rencontre un
problème bloquant, dans l'urgence il essaie de faire ce qu'il a à faire
sous Linux, avant de rebasculer sous Windows dès qu'il le peut. Non sans
t'avoir demandé de lui rapatrier des trucs de Linux vers Windows. Et
même si tu t'es démerdé pour que ses données sous linux correspondent à
ses données sous Windows,



+1
J'ai fourni des PC entièrement reconditionnés avec une installation
simple et fonctionnelle , les gens couraient pour réinstaller un Windows
pirate dessus.

Triste à dire : trop échaudé, maintenant les gens se demm... avec leur PC

J'ai un double boot, c'est pour quelques softs introuvables sur Linux et
qui ne marchent pas sous Wine.
e Lpe
Le #26397232
L'installation du grub se fait sur la partition que tu veux. En
général c'est sur la racine de la partition logique, mais ce n'es t pas
obligatoire.

Le 3 mai 2016 à 02:28, didier gaumet
Le 03/05/2016 06:58, Stéphane GARGOLY a écrit :
[...]
laisser le pilotage du démarrage au bootloader Microsoft plutà ´t qu'à Grub




[...]
Cependant, lors de l'installation de Debian, j'imagine que je dois deman der à
l'Installateur Debian de mettre GRUB sur la partition racine (c'est-Ã  -dire
contenant le répertoire "/")



De mémoire, oui, il faut installer grub ailleurs que sur le MBR, mai s je
ne crois pas que ce soit obligatoirement sur la racine (je peux me
tromper: ça fait longtemps et je n'ai jamais été particuli èrement expert
dans le domaine)

et d'ignorer l'autre système d'exploitation qu'il
aurait découvert...



au pire, ça fait une entrée Windows dans le menu Grub, ça n'est
vraisemblablement pas très perturbant pour l'utilisateur, d'autant q ue
ce n'est pas l'entrée de menu par défaut. Sinon, il est effecti vement
possible de paramétrer grub pour qu'il ne scanne pas certaine(s)
partition(s). Ou encore, vu que le scan est effectué par os-prober,
désinstaller celui-ci et interdire son installation.

e Lpe
Le #26397233
d'abord W7 puis toutes les mises-à-jour et SP, puis migrer vers W10,



- Quand je lis ça, j'hallucine. Si on a la chance de pouvoir faire
tourner parfaitement une machine sous Win 7, vouloir la faire passer
sous Win 10 est d'une stupidité sans nom.

Pour aller un peu au-delà du sujet présent et d'après à   ce que j'ai pu lire ça


et là, je crois comprendre qu'on peut avoir un partitionnement de type GPT -
ce qui permet d'outrepasser les limites (toutes ?) d'un partitionnement de
type MS-DOS (ou MBR) - avec un BIOS.

- Quelques petites précision : le schéma des partitions type bios /mbr
ou gpt/uefi est inhérent à la plate forme Intel. Il n'y a pas de
système d'exploitation intervenant même si M$ est proche d'Intel.
Le fait d'avoir un bios UEFI n'impose aucunement d'avoir un disque en
GPT. Mais Win > 7 l’exige pour son installation.
Ce qui veut dire que tu peux très bien faire fonctionner une machine
avec un "bios" UEFI tout en ayant un disque mbr. Dans ce cas tu
pourras installer tout les Windows jusqu'à 7 et Linux, Bsd ou autre.

Cependant, lors de l'installation de Debian, j'imagine que je dois demande r à


l'Installateur Debian de mettre GRUB sur la partition racine (c'est-à- dire
contenant le répertoire "/") et d'ignorer l'autre système d'explo itation qu'il
aurait découvert...
-Si l'installeur Debian est celui de Jessie, il est buggé. Il propose
d'installer Grub sur un 2e disque mais il ne l'installe pas en vérit é.
Je n'ai pas essayé pour un disque A dans une autre partition. Il me
semble qu'il faut l'indiquer au moment du partitionnement car ensuite
tu n'as plus cette option.

Le 3 mai 2016 à 00:58, Stéphane GARGOLY
Bonjour à tous les utilisateurs et développeurs de Debian :

Le lundi 2 mai 2016 à 07:05, didier gaumet
préliminaire: en me relisant, je m'aperçois que j'ai ét é looooooong dans
ma réponse, désolé...



A Didier G. : Ne t'inquiète pas : ce qui compte (du moins chez moi), c'est le
fond - ou, plus exactement, la pertinence - des réponses plus que le ur
longueur ou, au contraire, leur brièveté...

En tout cas, je te remercie pour ta réponse. :-)

Pour l'ordre d'installation, je penses qu'il est préférable d' installer
d'abord W7 puis toutes les mises-à-jour et SP, puis migrer vers W10 ,
puis faire toutes les mises-à-jour W10. Debian ensuite seulement.



Tiens, je constate un avis assez différent de celui d'un autre inter venant de
ce fil de discussion.

Concernant la possibilité d'installer Windows sur une partition log ique,
il me semble (mais je n'en suis pas certain) que c'était impossible avec
les vieilles versions de windows mais que ce n'est plus le cas.



Je vais tenter d'installer Windows Seven sur une partition logique. Je ve rrai
bien.

Le fait que tu parles de partitions logiques me fait supposer que le PC
en question a un BIOS et pas un UEFI. J'en parle (par expérience) p arce
que certains PC ont un UEFI défectueux qui interdit d'installer
proprement un dual boot, il faut alors bidouiller.



Effectivement, l'unité centrale qui m'a été confiée - et plus exactement sa
carte-mère - contient un BIOS. Personnellement, je n'ai jamais confr onté à un
UEFI jusqu'à maintenant...

Pour aller un peu au-delà du sujet présent et d'après à   ce que j'ai pu lire ça
et là, je crois comprendre qu'on peut avoir un partitionnement de ty pe GPT -
ce qui permet d'outrepasser les limites (toutes ?) d'un partitionnement d e
type MS-DOS (ou MBR) - avec un BIOS.

Cependant, comme je maîtrise mieux le partitionnement d'ancien type (avec,
donc, ses notions de partitions primaires, étendues et logiques) et un peu par
fainéantise, je préfère m'en tenir à ça.

Certaines grosses mises-à-jour Windows (du genre les Service Packs) ne
s'installaient pas si Grub a remplacé le bootloader Microsoft. Et i l
m'est arrivé encore récemment avec W10 de voir la mise-à_ jour
s'installer et rendre Windows indémarrable à cause de UEFI et Grub.
Sachant qu'avec W10 les mises-à-jour sont dans l'ensemble automatiq ues...

Donc j'ai l'impression (peut-être par manque de connaissance du suj et)
qu'il vaut mieux laisser le pilotage du démarrage au bootloader
Microsoft plutôt qu'à Grub pour éviter les ennuis.
J'avais dans le passé paramétré des dual boot Windows/lin ux pilotés par
l'ancien NTLDR, mais je ne l'ai jamais fait avec le nouveau (à part ir de
Vista) BOOTMGR. Il y en a d'autres sur internet mais tu trouveras ici
une procédure en anglais de dual boot Windows/linux par Bootmgr:
http://apcmag.com/how-to-dual-boot-windows-8-and-linux.htm/



D'accord, j'en prend note de ces mises en garde. J'ai regardé ton li en et cela
me paraît assez simple à mettre en place.

Cependant, lors de l'installation de Debian, j'imagine que je dois demand er à
l'Installateur Debian de mettre GRUB sur la partition racine (c'est-Ã  -dire
contenant le répertoire "/") et d'ignorer l'autre système d'exp loitation qu'il
aurait découvert...

Après, le dual boot pour un utilisateur lambda, me concernant à §a ne doit
pas durer, c'est juste pour lui laisser le temps de se familiariser avec
Linux. Sinon schéma assez classique: il jette un bref coup d'oeil à
Linux, il utilise Windows au quotidien et le jour où il rencontre u n
problème bloquant, dans l'urgence il essaie de faire ce qu'il a à   faire
sous Linux, avant de rebasculer sous Windows dès qu'il le peut. Non sans
t'avoir demandé de lui rapatrier des trucs de Linux vers Windows. E t
même si tu t'es démerdé pour que ses données sous li nux correspondent à
ses données sous Windows, il y a des bouts de paramétrages app licatifs
(genre "il est où mon modèle de lettre personnalisé Libre office?") qui
traînent à rapatrier aussi. Bof. Ceci dit je ne doute pas qu'u n gars
plus performant et obstiné que moi puisse gérer tout ça c onvenablement ;-)



Dans un premier temps, il va utiliser le système GNU/Linux pour les
découvertes et initiations vu qu'il s'agit d'un nouveau monde pour l ui.

Cependant, il risque de passer bien des années avant de voir son pro priétaire
se passer définitivement d'un système privateur bien connu... : -)

Cordialement et à bientôt,

Stéphane

Pascal Hambourg
Le #26397455
e Lpe a écrit :

Pour aller un peu au-delà du sujet présent et d'après à ce que j'ai pu lire ça


et là, je crois comprendre qu'on peut avoir un partitionnement de type GPT -
ce qui permet d'outrepasser les limites (toutes ?) d'un partitionnement de
type MS-DOS (ou MBR) - avec un BIOS.



On peut, mais Windows impose des restrictions : au moins jusqu'à sa
version 7, il n'accepte de s'installer sur un disque au format GPT
qu'avec un amorçage de type UEFI, et sur un disque au format MSDOS
qu'avec un amorçage de type BIOS. Dans le premier cas on peut contourner
avec un MBR hybride, mais de l'avis général c'est une solution peu fiable.

Concernant les limitations, le format GPT ne suffit pas à les
outrepasser toutes : l'expérience montre que certains BIOS sont
incapables d'adresser un disque au delà de 2 Tio bien que les standards
nécessairement supportés par les BIOS pour adresser jusqu'à 2 Tio
(extensions de l'interruption 13h du BIOS, adressage LBA 48bits de
l'interface ATA) aient des limites bien plus élevées. Toute la partie
nécessaire à l'amorçage avant que le noyau prenne le relais (chargeur,
noyau, initramfs) doit donc être située en deçà de cette limite.

- Quelques petites précision : le schéma des partitions type bios/mbr
ou gpt/uefi est inhérent à la plate forme Intel.



Ah ? Le format GPT ayant été conçu dans le cadre de l'UEFI (même s'il ne
lui est pas strictement lié), j'aurais cru que n'importe quelle
plate-forme UEFI, y compris non Intel, supportait GPT.

Le fait d'avoir un bios UEFI



Un firmware UEFI. L'UEFI n'est pas un BIOS, c'est son successeur.

n'impose aucunement d'avoir un disque en GPT.
Mais Win > 7 l'exige pour son installation.



Cette affirmation mérite d'être précisée à la lumière de ce que j'ai
écrit plus haut, à savoir que Windows Vista et 7 exigent le format MBR
avec un BIOS et le format GPT avec un UEFI.

Veux-tu dire que Windows 8 et 10 exigent le format GPT pour s'installer
également en mode BIOS (ce qui me surprendrait), ou bien que l'amorçage
en mode BIOS n'est plus supporté par ces versions ?

Ce qui veut dire que tu peux très bien faire fonctionner une machine
avec un "bios" UEFI tout en ayant un disque mbr. Dans ce cas tu
pourras installer tout les Windows jusqu'à 7 et Linux, Bsd ou autre.



Non, au moins pas Windows Vista et 7 à moins de forcer la compatibilité
BIOS de l'UEFI (CSM/legacy) quand c'est encore possible, ce qui revient
à avoir un BIOS.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme