huissier malhonnête ?

Le
c.pierron2
bonjour, voici ma question et comme je ne sais à qui m'adresser, je me
permets de vous demander conseil.

j'ai demandé l'aide d'un huissier afin de faire respecter par mes voisins,
l'application, après bornage de mon droit à partage des frais de bornage de
nos propriétés contigües. Mes deux voisins refusent de payer.
Après, dit- elle ( il s'agit d'une femme ) avoir envoyé un courrier aux deux
propriétaires, elle a reçu l'un deux à son cabinet.

Dans la réponse que j'ai reçue quelque temps après, l'huissier en question
me dissuade d'aller plus loin dans l'affaire car mon adversaire aurait
présenté un document ( mon attestation de paiement volontaite chez le
géomètre ) pouvant laisser supposer un doute sur le bien fondé de ma requête
quant à l'application de l'article 646 du code civil.
Jusque là rien que de très normal. Ce qui l'est moins c'est que l'huissier
commis par mes soins et donc à mes frais, me présente une requête de mon
adversaire ( avec menaces de circonstance à l'appui ) pour une toute autre
affaire et ceci sur le même courrier ! d'autre part, s'agissant de limite de
plantations de haies, l'huissier s'est contentée de croire, dans cette autre
affaire, mon adversaire sur parole sans avoir avoir effectué de constat es-
qualité ! il apparait évident que dans cette affaire l'huissier ayant
quelque accointances avec mon adversaire, ne respecte pas l'éthique de sa
profession !
Ce magistrat n'aurait-il pas dû refuser mon affaire et me diriger sur un de
ses collègues ? qu'en sera-t-il du paiement des honoraires ?
N'étant pas disposé pour l'instant à faire circuler cette lettre (
anonymement ) sur les sites de discussions juridiques, je prèfère avoir
votre conseil quant à ma démarche future.
Avec mes remerciements c.pierron2@wanadoo.fr ( j'habite Louhans,
en saône et loire )
Ceci est la copie du message que j'ai envoyé à la chambre nationale des
huissiers. A ce jour celui-ci est resté sans réponse. Merci de me
conseiller.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
C Jerome
Le #15734201
c.pierron2 a écrit :
bonjour, voici ma question et comme je ne sais à qui m'adresser, je me
permets de vous demander conseil.



Re: huissier malhonnête ?

?!?
1/ un huisser rate la redaction de sa signfication d'injonction de payer
à mon encontre,
2/ je lui fais remarquer hors délais
3/ cela ne lui plait pas
4/ bligé de recommancer l IP depus le début
5/ cette fois ci la signification sera faite "à personne" mais je
n'aurais jamais vu quiconque !!!!

je le decouvrirais à la fin lors de la saisie bancaire, j irais voir au
tribunal pour constater que dans le dossier figurait
la "significationa personne" avec la date

je me jette sur les facturations detaillées telephoniques ainsi que les
factures d'achat liées à mon acticité.
La journée est bien localisée, passée a moitié avec avec un client,
ma femme et moi n'auront jamais vu quiconque !!!

Il ne s agit pas d'insulter ue profession mais de dire que
dans certains cas, l'huissier impacte fortement sur la perception du
passé ;+)

(par exemple)


j'ai demandé l'aide d'un huissier afin de faire respecter par mes voisins,
l'application, après bornage de mon droit à partage des frais de bornage de
nos propriétés contigües. Mes deux voisins refusent de payer.
Après, dit- elle ( il s'agit d'une femme )



cela aurit été un homme, l'auriez vous dit ?

est-elle noire ? arabe ? juive ? pas de culotte ?

allez y lachez vous ....

> avoir envoyé un courrier aux deux
propriétaires, elle a reçu l'un deux à son cabinet.



la salope !!!


Dans la réponse que j'ai reçue quelque temps après, l'huissier en question



"en question" dasn les 2 sens, c'est excatement le mot

me dissuade d'aller plus loin dans l'affaire car mon adversaire aurait
présenté un document ( mon attestation de paiement volontaite chez le
géomètre ) pouvant laisser supposer un doute sur le bien fondé de ma requête
quant à l'application de l'article 646 du code civil.
Jusque là rien que de très normal. Ce qui l'est moins c'est que l'huissier
commis par mes soins et donc à mes frais, me présente une requête de mon
adversaire ( avec menaces de circonstance



?!?
le con court ?

> à l'appui ) pour une toute autre
affaire et ceci sur le même courrier ! d'autre part, s'agissant de limite de
plantations de haies, l'huissier s'est contentée de croire, dans cette autre
affaire, mon adversaire sur parole sans avoir avoir effectué de constat es-
qualité !



vous aviez demandé un constat de quoi ?

> il apparait évident que dans cette affaire l'huissier ayant
quelque accointances avec mon adversaire, ne respecte pas l'éthique de sa
profession !
Ce magistrat n'aurait-il pas dû refuser mon affaire et me diriger sur un de
ses collègues ? qu'en sera-t-il du paiement des honoraires ?
N'étant pas disposé pour l'instant à faire circuler cette lettre (
anonymement ) sur les sites de discussions juridiques, je prèfère avoir
votre conseil quant à ma démarche future.
Avec mes remerciements ( j'habite Louhans,
en saône et loire )
Ceci est la copie du message que j'ai envoyé à la chambre nationale des
huissiers. A ce jour celui-ci est resté sans réponse. Merci de me
conseiller.




Ariel DAHAN
Le #15733851
"c.pierron2" 473c0b8f$0$5107$
bonjour, voici ma question et comme je ne sais à qui m'adresser, je me
permets de vous demander conseil.

j'ai demandé l'aide d'un huissier afin de faire respecter par mes voisins,
l'application, après bornage de mon droit à partage des frais de bornage
de nos propriétés contigües. Mes deux voisins refusent de payer.
Après, dit- elle ( il s'agit d'une femme ) avoir envoyé un courrier aux
deux propriétaires, elle a reçu l'un deux à son cabinet.

Dans la réponse que j'ai reçue quelque temps après, l'huissier en question
me dissuade d'aller plus loin dans l'affaire car mon adversaire aurait
présenté un document ( mon attestation de paiement volontaite chez le
géomètre ) pouvant laisser supposer un doute sur le bien fondé de ma
requête quant à l'application de l'article 646 du code civil.



Donc tout va bien.

Jusque là rien que de très normal. Ce qui l'est moins c'est que l'huissier
commis par mes soins et donc à mes frais, me présente une requête de mon
adversaire ( avec menaces de circonstance à l'appui ) pour une toute
autre affaire et ceci sur le même courrier !



En quoi celà vous interroge-t'il?

d'autre part, s'agissant de limite de plantations de haies, l'huissier
s'est contentée de croire, dans cette autre affaire, mon adversaire sur
parole sans avoir avoir effectué de constat es- qualité !



Il entends votre adversaire, et prends note de ses déclarations. Il n'est
pas mandaté pour constater. Il aurait fallu une décision de justice pour
celà.

il apparait évident que dans cette affaire l'huissier ayant quelque
accointances avec mon adversaire, ne respecte pas l'éthique de sa
profession !



Je ne vois aucune éthique violée.

Ce magistrat


Ce n'est pas un magistrat.

n'aurait-il pas dû refuser mon affaire et me diriger sur un de ses
collègues ?



Non. Il n'y a pas de conflit d'intérêt. Vous n'êtes pas son "client", mais
un justiciable.
Et il est un officier ministériel. IL doit ses offices à tout justiciable.

qu'en sera-t-il du paiement des honoraires ?


Vous le paierez sur facture, ou bien vous serez taxé, puis saisi.

N'étant pas disposé pour l'instant à faire circuler cette lettre (
anonymement ) sur les sites de discussions juridiques, je prèfère avoir
votre conseil quant à ma démarche future.



Recommandation n° 1 : acheter un dictionnaire des termes juridiques
Recommandation n° 2 : prendre conseil auprès d'un professionnel du droit,
spécialisé dans le conseil aux particuliers, autrement appelé avocat.
Celà vous aurait épargné des soucis.
du temps.
donc de l'argent.

Avec mes remerciements


yapadkoi
( j'habite Lxxxxxx,
en saône et loire )



Recommandation n° 3 : l'anonymat est protecteur sur internet

Ceci est la copie du message que j'ai envoyé à la chambre nationale des
huissiers. A ce jour celui-ci est resté sans réponse. Merci de me
conseiller.



Prenez un avocat qui vous fera une consultation sur l'étendue de vos droits.
Gérard
Le #15733591
>
Prenez un avocat qui vous fera une consultation sur l'étendue de vos
droits.



Autant directement supprimer le ng, nan ?

Gérard.
Ariel DAHAN
Le #15733221
"Gérard" 473ca44d$0$25908$
>
Prenez un avocat qui vous fera une consultation sur l'étendue de vos
droits.



Autant directement supprimer le ng, nan ?



Vu la pertinence des réponses qui ont pu lui être apporté ...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme