Humour qui coute cher

Le
.
Bonsoir


Tout frais de deux jours on apprend que Michel Polnareff
coupé de la France
vient de découvrir son image exploitée en mode humour via un sosi dans
la pub 7LM diffusée depuis plusieurs années

Hier la petite fillotte de JML subit un traitement identique
sur TF1 chez Chante -Loup - Ali-Agace
mais ce n'était pas une sosie


Ces deux situations sont-elles comparables dans la démarche éventuelle
de demande de dommages et intérêts



V
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26349206
"."
Ces deux situations sont-elles comparables dans la démarche éventuelle
de demande de dommages et intérêts



En aucun cas : Polnareff prétend que c'set le fait que ce soit une
publicité commerciale qui lui porte préjudice, alors que si c'était
simplement de l'humour il n'y aurait rien à redire. E justement
,Canteloup fait de l'humour (oui, je sais). Quoi qu'il en soit, la 17e
chambre correctionnelle juge depuis des lustres que les humoristes de
métier ont un champ d'expression très large, très très large.

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
.
Le #26349224
Le 14/04/2015 23:46, Tardigradus a écrit :
"."
Ces deux situations sont-elles comparables dans la démarche éventuelle
de demande de dommages et intérêts



En aucun cas : Polnareff prétend que c'set le fait que ce soit une
publicité commerciale qui lui porte préjudice,


alors que si c'était
simplement de l'humour




ben la pub 7LM elle est plutôt axée humour ..lourd et bétonné



il n'y aurait rien à redire. E justement
,Canteloup fait de l'humour (oui, je sais). Quoi qu'il en soit, la 17e
chambre correctionnelle juge depuis des lustres que les humoristes de
métier ont un champ d'expression très large, très très large.



La fonction d'humoriste est donc reconnue
ou c'est une variante de la prof de comédien ?





Pourquoi d'humour à humoriste le " u" s'est-il fait la malle ?



V
jr
Le #26349230
"."



Pourquoi d'humour à humoriste le " u" s'est-il fait la malle ?



Humouriste existe.


--
Naturellement trouble.
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26349238
"."
ben la pub 7LM elle est plutôt axée humour ..lourd et bétonné



Je ne fais que reprendre les arguments de Polnareff : pour lui, du
moment que c'est de la pub, ce n'est pas une activité humoristique en
tant que telle et donc le ton humoristique n'est pas un argument valable
pour bafouer son honneur.

il n'y aurait rien à redire. E justement
> ,Canteloup fait de l'humour (oui, je sais). Quoi qu'il en soit, la 17e
> chambre correctionnelle juge depuis des lustres que les humoristes de
> métier ont un champ d'expression très large, très très large.

La fonction d'humoriste est donc reconnue
ou c'est une variante de la prof de comédien ?



Il ne s'agit pas de reconnaître une profession, mais de *juger* (donc au
tribunal, pas à Bercy ou à l'INSEE), que le fait de s'adresser au public
sur le mode de l'humour ou de la dérision, dans un cadre déterminé,
autorise une large palette de propos et d'images, large mais pas sans
limites.
Limites qui sont beaucoup plus restreintes pour un éditorialiste, un
homme politique, un quidam, etc.

C'est le juge qui détermine si l'accusé est bien légitime à faire ce
qu'il a fait et si les bornes sont franchies ou pas.

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
Christian Navis
Le #26349237
. avait observé :

Tout frais de deux jours on apprend que Michel Polnareff
coupé de la France
vient de découvrir son image exploitée en mode humour via un sosi dans la pub
7LM diffusée depuis plusieurs années

Hier la petite fillotte de JML subit un traitement identique
sur TF1 chez Chante -Loup - Ali-Agace
mais ce n'était pas une sosie

Ces deux situations sont-elles comparables dans la démarche éventuelle de
demande de dommages et intérêts



Une jurisprudence s'est construite considérant que la caricature des
"people" sous la forme de sosies ou transformistes est condamnable si
le rôle attribué au personnage est dégradant ou injurieux...
Ou même s'il écornifle seulement son "image de marque".
Mais où s'arrêtent l'ironie, le pastiche et l'humour décalé ?
Les limites semblent être les considérations pécuniaires :

Le juge subdivise entre gains directs admis (cachets) et exploitation
indirecte de l'image (publicité) proscrite.
Sauf accord de l'intéressé.
Il est plus prudent d' "utiliser" un mort célèbre car ses ayants-droit
ne pourront revendiquer, sauf atteinte à la mémoire du de cujus ou si
une partie de son oeuvre est détournée.

Enfin il convient de noter que l'extension des droits
extra-patrimoniaux
relevant d'une interprétation généreuse de l'art 9 du code civil, a été
validée par la cour de cassation 1ère chambre civile, le 9 juillet
2009,
N° de pourvoi : 07-19758

--
La gauche caviar et la droite cassoulet vous coupent l'appétit ?
Tant mieux, puisque les Français doivent se serrer la ceinture !
http://christian.navis.over-blog.com/



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
http://www.avast.com
.
Le #26349324
Le 15/04/2015 10:07, Tardigradus a écrit :


La fonction d'humoriste est donc reconnue
ou c'est une variante de la prof de comédien ?



Il ne s'agit pas de reconnaître une profession, mais de *juger* (donc au
tribunal, pas à Bercy ou à l'INSEE), que le fait de s'adresser au public
sur le mode de l'humour ou de la dérision, dans un cadre déterminé,
autorise une large palette de propos et d'images, large mais pas sans
limites.
Limites qui sont beaucoup plus restreintes pour un éditorialiste, un
homme politique, un quidam, etc.

C'est le juge qui détermine si l'accusé est bien légitime à faire ce
qu'il a fait et si les bornes sont franchies ou pas.




.../...

Allez, encore un truc à la tête du client...
Comment peux-t-on borner un espace non défini ?...


V
Publicité
Poster une réponse
Anonyme