imprimantes et espionnage

Le
ac
J'ai lu des articles assez anciens (2005) sur le net expliquant que les
fabricants d'imprimantes rajoutent un micro-code sur les feuilles imprimées
qui est invisible à l'oeil nu et permet d'identifier les propriétaires. Mais
la légalité du procédé était assez contestée. Info ou intox ? Qu'en est-il
aujourd'hui ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Olivier B.
Le #26405611
On Tue, 26 Jul 2016 14:39:02 +0200, "ac"
J'ai lu des articles assez anciens (2005) sur le net expliquant que les
fabricants d'imprimantes rajoutent un micro-code sur les feuilles imprimées
qui est invisible à l'oeil nu et permet d'identifier les propriétaires.

Un tel système ne permetrait pas d'identifier les propriétaires mais
de vérifier après saisie du matériel si l'imprimante correspond, c'est
quand même singulièrement différent.
Mais la légalité du procédé était assez contestée. Info ou intox ? Qu'en
est-il aujourd'hui ?

xpost + fu2 fr.misc.droit
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
yoyo
Le #26412912
Le 26/07/2016 à 16:45, Olivier B. a écrit :
On Tue, 26 Jul 2016 14:39:02 +0200, "ac"
J'ai lu des articles assez anciens (2005) sur le net expliquant que les
fabricants d'imprimantes rajoutent un micro-code sur les feuilles imprimées
qui est invisible à l'oeil nu et permet d'identifier les propriétaires.

Un tel système ne permetrait pas d'identifier les propriétaires mais
de vérifier après saisie du matériel si l'imprimante correspond, c'est
quand même singulièrement différent.
Mais la légalité du procédé était assez contestée. Info ou intox ? Qu'en
est-il aujourd'hui ?

xpost + fu2 fr.misc.droit

J'ai entendu cette info il y a fort longtemps. Je crois qu'il y avait
une part de vérité... Car sauf erreur une directive européenne est
sortie à cette époque pour interdire de tels procédés.
De plus si mes souvenirs sont bons les fabricants avaient tous démentis
cette info...
Vu qu'on a plus jamais parlé de cette histoire...
--
Posté sur mon ZX 81
George Ziffra
Le #26413195
Le 15/10/2016 à 14:08, yoyo a écrit :
J'ai entendu cette info il y a fort longtemps. Je crois qu'il y avait
une part de vérité... Car sauf erreur une directive européenne est
sortie à cette époque pour interdire de tels procédés.
De plus si mes souvenirs sont bons les fabricants avaient tous démentis
cette info...
Vu qu'on a plus jamais parlé de cette histoire...

ARHEU??
--
en travaux
Ascadix
Le #26413235
yoyo a utilisé son clavier pour écrire :
Le 26/07/2016 à 16:45, Olivier B. a écrit :
On Tue, 26 Jul 2016 14:39:02 +0200, "ac"
J'ai lu des articles assez anciens (2005) sur le net expliquant que les
fabricants d'imprimantes rajoutent un micro-code sur les feuilles
imprimées
qui est invisible à l'oeil nu et permet d'identifier les propriétaires.

Un tel système ne permetrait pas d'identifier les propriétaires mais
de vérifier après saisie du matériel si l'imprimante correspond, c'est
quand même singulièrement différent.
Mais la légalité du procédé était assez contestée. Info ou intox ? Qu'en
est-il aujourd'hui ?

xpost + fu2 fr.misc.droit

J'ai entendu cette info il y a fort longtemps. Je crois qu'il y avait une
part de vérité... Car sauf erreur une directive européenne est sortie à cette
époque pour interdire de tels procédés.
De plus si mes souvenirs sont bons les fabricants avaient tous démentis cette
info...
Vu qu'on a plus jamais parlé de cette histoire...

Pour le coté "loi européene", j'en sais rien.
Mais pour le coté technique, je peux confirmer qu'entre 2006/2009,
j'avais au boulot des gros copieur/imprimantes Xerox qui faisaient ça.
Ayant lu un de ces articles, j'ai regardé par curiosité la dernière
note de service qu'on nous avait distribué:
La trame de micro-points jaunes est assez facile à repérer/lire.
On peut la repérer avec un bon oeuil, ou une simple lampe UV, genre
détecteurs à faux billet +/- UV ou même porte-clef gadget à LED
bleu/violette
Pour lire, un coup de scanner à 300 dpi, une séparation CMJN ou RVB et
ça se voit impecablement.
Pour décoder -> les explications sur le codage là:
https://w2.eff.org/Privacy/printers/docucolor/
Avec le numéro de série, tu peux retrouver l'impriamnte dans ton parc,
et quand t'as la main sur l'imprimante, c'est enfantin de retrouver le
job dans le journal des travaux et de là remonter vers le serveur
d'impression pour avoir les derniers détails manaquants sur
l'utilisateur qui à imprimé.

Quand à savoir si ça ce fait encore: je dirais probablement mais c'est
juste un exemple perso, docn échan tillon limité. J'ai reçu l'an passé
un document /questionnaire à remplir, où j'ai trouvé que le
correspondant insistait un peu trop sur la promesse de "confidentialité
des réponses" ... ça m'a inciter à vérifier la présence de micro-points
jaunes ... et ils étaient bien là.
--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
JKB
Le #26413282
Le Tue, 18 Oct 2016 22:03:48 +0200,
Ascadix
yoyo a utilisé son clavier pour écrire :
Le 26/07/2016 à 16:45, Olivier B. a écrit :
On Tue, 26 Jul 2016 14:39:02 +0200, "ac"
J'ai lu des articles assez anciens (2005) sur le net expliquant que les
fabricants d'imprimantes rajoutent un micro-code sur les feuilles
imprimées
qui est invisible à l'oeil nu et permet d'identifier les propriétaires.

Un tel système ne permetrait pas d'identifier les propriétaires mais
de vérifier après saisie du matériel si l'imprimante correspond, c'est
quand même singulièrement différent.
Mais la légalité du procédé était assez contestée. Info ou intox ? Qu'en
est-il aujourd'hui ?

xpost + fu2 fr.misc.droit

J'ai entendu cette info il y a fort longtemps. Je crois qu'il y avait une
part de vérité... Car sauf erreur une directive européenne est sortie à cette
époque pour interdire de tels procédés.
De plus si mes souvenirs sont bons les fabricants avaient tous démentis cette
info...
Vu qu'on a plus jamais parlé de cette histoire...

Pour le coté "loi européene", j'en sais rien.
Mais pour le coté technique, je peux confirmer qu'entre 2006/2009,
j'avais au boulot des gros copieur/imprimantes Xerox qui faisaient ça.
Ayant lu un de ces articles, j'ai regardé par curiosité la dernière
note de service qu'on nous avait distribué:
La trame de micro-points jaunes est assez facile à repérer/lire.
On peut la repérer avec un bon oeuil, ou une simple lampe UV, genre
détecteurs à faux billet +/- UV ou même porte-clef gadget à LED
bleu/violette
Pour lire, un coup de scanner à 300 dpi, une séparation CMJN ou RVB et
ça se voit impecablement.
Pour décoder -> les explications sur le codage là:
https://w2.eff.org/Privacy/printers/docucolor/
Avec le numéro de série, tu peux retrouver l'impriamnte dans ton parc,
et quand t'as la main sur l'imprimante, c'est enfantin de retrouver le
job dans le journal des travaux et de là remonter vers le serveur
d'impression pour avoir les derniers détails manaquants sur
l'utilisateur qui à imprimé.

Quand à savoir si ça ce fait encore: je dirais probablement mais c'est
juste un exemple perso, docn échan tillon limité. J'ai reçu l'an passé
un document /questionnaire à remplir, où j'ai trouvé que le
correspondant insistait un peu trop sur la promesse de "confidentialité
des réponses" ... ça m'a inciter à vérifier la présence de micro-points
jaunes ... et ils étaient bien là.

J'ai eu des Xerox Phaser à la même époque qui ne faisaient pas ça.
JKB
--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
Gloops
Le #26414243
Le 18/10/2016 à 22:03, Ascadix a écrit :
yoyo a utilisé son clavier pour écrire :
Le 26/07/2016 à 16:45, Olivier B. a écrit :
On Tue, 26 Jul 2016 14:39:02 +0200, "ac"
J'ai lu des articles assez anciens (2005) sur le net expliquant que les
fabricants d'imprimantes rajoutent un micro-code sur les feuilles
imprimées
qui est invisible à l'oeil nu et permet d'identifier les propriétaires.

Un tel système ne permetrait pas d'identifier les propriétaires mais
de vérifier après saisie du matériel si l'imprimante correspond, c'est
quand même singulièrement différent.
Mais la légalité du procédé était assez contestée. Info ou intox ?
Qu'en
est-il aujourd'hui ?

xpost + fu2 fr.misc.droit

J'ai entendu cette info il y a fort longtemps. Je crois qu'il y avait
une part de vérité... Car sauf erreur une directive européenne est
sortie à cette époque pour interdire de tels procédés.
De plus si mes souvenirs sont bons les fabricants avaient tous
démentis cette info...
Vu qu'on a plus jamais parlé de cette histoire...

Pour le coté "loi européene", j'en sais rien.
Mais pour le coté technique, je peux confirmer qu'entre 2006/2009,
j'avais au boulot des gros copieur/imprimantes Xerox qui faisaient ça.
Ayant lu un de ces articles, j'ai regardé par curiosité la dernière note
de service qu'on nous avait distribué:
La trame de micro-points jaunes est assez facile à repérer/lire.
On peut la repérer avec un bon oeuil, ou une simple lampe UV, genre
détecteurs à faux billet +/- UV ou même porte-clef gadget à LED
bleu/violette
Pour lire, un coup de scanner à 300 dpi, une séparation CMJN ou RVB et
ça se voit impecablement.
Pour décoder -> les explications sur le codage là:
https://w2.eff.org/Privacy/printers/docucolor/
Avec le numéro de série, tu peux retrouver l'impriamnte dans ton parc,
et quand t'as la main sur l'imprimante, c'est enfantin de retrouver le
job dans le journal des travaux et de là remonter vers le serveur
d'impression pour avoir les derniers détails manaquants sur
l'utilisateur qui à imprimé.

Quand à savoir si ça ce fait encore: je dirais probablement mais c'est
juste un exemple perso, docn échan tillon limité. J'ai reçu l'an passé
un document /questionnaire à remplir, où j'ai trouvé que le
correspondant insistait un peu trop sur la promesse de "confidentialité
des réponses" ... ça m'a inciter à vérifier la présence de micro-points
jaunes ... et ils étaient bien là.


Et donc tu en tires la conclusion que les questionnaires n'ont pas été
imprimés tous sur la même imprimante ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme