indemnisation de deux professionnels

Le
volga
http://www.lefigaro.fr/medias/2008/03/21/04002-20080321ARTFIG00775-des-agences-vont-verser-des-millions-a-des-photographes.php

Eyedea Presse et Sipa ont dû indemniser deux professionnels pour avoir égaré
leurs clichés.
Les millions pleuvent sur la tête des photographes. Le tribunal de grande
instance de Paris vient d'accorder d'imposants dom­ma­ges et intérêts à deux
d'en­tre eux. En décembre, l'an­cienne agence Gamma, aujourd'hui Eyedea
Presse, a dû verser 1,4 million d'euros à l'héritière de Catherine Leroy,
une reporter de guerre aujourd'hui disparue. En février, l'agence Sipa a
payé 1,2 million d'euros à Gérard Gastaud, un spécialiste des portraits de
personnalités.

Le magazine "Lui" mis en cause
Il va sans dire que ces jugements ont ouvert des perspectives à nombre
d'autres professionnels. C'est ainsi que l'un des photographes du magazine
Lui, Francis Giacobetti, réclame au­jourd'hui à Hachette Filipacchi la
restitution d'environ 1,5 million de clichés. Ce spécialiste des pho­tos de
charme et de people avait travaillé vingt ans pour ce journal. À seulement
100 euros la photo, le photographe réputé dans son milieu pourrait dans
cette affaire récupérer une somme vertigineuse.

Le Figaro, à acheter de toute urgence.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pierre Pallier
Le #3610021
Hello, volga a écrit dans
Le Figaro, à acheter de toute urgence.


Eh, oh, quand même... Faut pas exagérer non plus, là...
--
Pierre.
Signature disponible en envoyant « Signature » par SMS* au 9845.
* coût du service : 985.648,39 ¤ par SMS plus surcharge éventuelle de
l'opérateur.

LG
Le #3609981
"Pierre Pallier" news: 1xdil8zmee2df$
Hello, volga a écrit dans
Le Figaro, à acheter de toute urgence.


Eh, oh, quand même... Faut pas exagérer non plus, là...
--
Pierre.
Signature disponible en envoyant « Signature » par SMS* au 9845.
* coût du service : 985.648,39 ¤ par SMS plus surcharge éventuelle de
l'opérateur.



Le vrais propriétaire des clichés, est celui qui détient les négatifs, le
reste est matière de discutions et de marchandages.
Maintenant, avec les images numériques, je ne sais pas comment envisager la
propriété des images. Faudrait trouver une manière inviolable de les
marquer. Ce qui résoudrait bien des problème de propriété.
Lg


Pierre Pallier
Le #3609971
Hello, LG a écrit dans
Le vrais propriétaire des clichés, est celui qui détient les négatifs, le
reste est matière de discutions et de marchandages.


Je réagissais surtout sur l'achat urgentissime du Figaro...
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

JeanPasse
Le #3609571
"volga" 47e81cee$0$868$
http://www.lefigaro.fr/medias/2008/03/21/04002-20080321ARTFIG00775-des-agences-vont-verser-des-millions-a-des-photographes.php

Eyedea Presse et Sipa ont dû indemniser deux professionnels pour avoir
égaré leurs clichés.
Les millions pleuvent sur la tête des photographes. Le tribunal de grande
instance de Paris vient d'accorder d'imposants dom­ma­ges et intérêts à
deux d'en­tre eux. En décembre, l'an­cienne agence Gamma, aujourd'hui
Eyedea Presse, a dû verser 1,4 million d'euros à l'héritière de Catherine
Leroy, une reporter de guerre aujourd'hui disparue. En février, l'agence
Sipa a payé 1,2 million d'euros à Gérard Gastaud, un spécialiste des
portraits de personnalités....

Le magazine "Lui" mis en cause
Il va sans dire que ces jugements ont ouvert des perspectives à nombre
d'autres professionnels. C'est ainsi que l'un des photographes du magazine
Lui, Francis Giacobetti, réclame au­jourd'hui à Hachette Filipacchi la
restitution d'environ 1,5 million de clichés. Ce spécialiste des pho­tos
de charme et de people avait travaillé vingt ans pour ce journal. À
seulement 100 euros la photo, le photographe réputé dans son milieu
pourrait dans cette affaire récupérer une somme vertigineuse.

Le Figaro, à acheter de toute urgence.


S'ils avaient prévu le coup, les photographes bons ou mauvais auraient tous

déposé leurs clichés une agence!

Publicité
Poster une réponse
Anonyme