Inquisition progressiste: condamnation pour racisme à l'embauche à Rennes (l'antidiver sité)

Le
dlink
PARIS (Reuters) - Deux gérantes de salons de coiffure de la région
de Rennes ont été condamnées jeudi en appel à 500 euros d'amende chacune
avec sursis pour "discrimination raciale à l'embauche" en 2001 envers
une Maghrébine qui postulait pour un emploi de coiffeuse.

Les deux gérantes devront verser 100 euros de dommages et intérêts
chacune à la plaignante, Radjita Alp, et un euro symbolique à
l'association SOS-Racisme.

La cour d'appel a infirmé un jugement rendu en première instance en
juin 2006 par le tribunal correctionnel de Rennes, qui avait relaxé les
deux prévenues, mises en cause après une opération de "testing" menée
par SOS-Racisme.

Le tribunal avait alors retenu l'argument d'une des prévenues, qui
expliquait avoir refusé l'embauche car elle avait déjà une employée
d'origine indienne.

"Ses intentions n'étaient manifestement pas de discriminer Mme Alp
en raison de ses origines, mais d'user de sa liberté d'employeur pour
préserver une certaine diversité parmi ses employées", disait alors le
tribunal.

Pour la seconde prévenue, le tribunal retenait pour la relaxer
qu'elle n'avait "fait qu'user de sa liberté d'employeur".

SOS-Racisme, qui avait fait appel avec le parquet général de
Rennes, s'est réjoui de l'infirmation de cette relaxe dans un communiqué.

"C'est une grande victoire pour SOS-Racisme et pour le combat
contre les discrimination que d'avoir cassé ce jugement de première
instance qui avait osé donner aux entreprises la liberté de refuser
ouvertement d'embaucher toute candidate maghrébine pour préserver leur
diversité", dit l'association.

Rien d'étonnant. SOS Racisme est une organisation clientéliste
préoccupée d'abord par les maghrébins et les musulmans - avez vous vu
cette association défendre un asiatique ? Vous ne verrez pas SOS Racisme
s'étonner qu'une entreprise n'emploie que des maghrébins, ou des
musulmans. Leur définition de la diversité se résume à : le plus
possible de maghrébins, d'arabes, et de femmes voilées !

On constate à l'aune de ce jugement qu'un comportement ouvert -
manifesté par l'embauche d'une jeune fille d'origine indienne, ne suffit
plus à vous mettre à l'abri. Le simple fait de dire "non" à une personne
issue de l'immigration suffit à constituer du racisme. Quelle
insupportable inquisition. Comment le peuple français peut-il supporter
cela ?

Enfin, constatons qu' il n'y a plus de liberté d'employeur en France.
Rappelez moi quel est notre taux de chômage ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ysabeau
Le #15639031
dlink a écrit :

On constate à l'aune de ce jugement qu'un comportement ouvert -
manifesté par l'embauche d'une jeune fille d'origine indienne, ne suffit
plus à vous mettre à l'abri. Le simple fait de dire "non" à une personne
issue de l'immigration suffit à constituer du racisme. Quelle
insupportable inquisition. Comment le peuple français peut-il supporter
cela ?

Enfin, constatons qu' il n'y a plus de liberté d'employeur en France.
Rappelez moi quel est notre taux de chômage ?



Je vais vous choquer, mais il fût un temps où sur le territoire français
le soleil ne se couchait jamais, c'est encore vrai à la réflexion
d'ailleurs et rien n'empêche les originaires des dom-tom qui peuvent
avoir un phénotype différent de celui du Français blanc courant (si je
puis dire) de venir aussi en métropole. Il y a aussi toutes ces
personnes qui ont hoisi d'être françaises à un moment donné, notamment
tous ceux originaires des anciennes olonies françaises (vous savez ceux
dont les ancêtres ont donné leur sang pour une France qui ne les a
jamais remercié et dont ils n'avaient fondamentalement rien à faire). Il
y a donc des personnes d'origines ethniques diverses, même que ça peut
se voir, cela n'empêche nullement ces personnes d'être pleinement
françaises et le propriétaire du salon de coiffure d'avoir contrevenu au
droit français d'ailleurs.

on va rester sur fr.soc.politique.

--
Yep


Ysabeau
Emma
Le #15638991
dlink a écrit :
PARIS (Reuters) - Deux gérantes de salons de coiffure de la région
de Rennes ont été condamnées jeudi en appel à 500 euros d'amende chacune
avec sursis pour "discrimination raciale à l'embauche" en 2001 envers
une Maghrébine qui postulait pour un emploi de coiffeuse.



enfin !! la justice a été bien rendue

il est malheureux d'entendre dans des commissions d'affectation qu'un(e)
jeune trop typé(e) ou au patronyme un peu méditerranéen ne trouvera pas
de maître d'apprentissage ou de stage en entreprise.
Et zou en seconde générale, et zou dans le mur !

Votez, votez bien !
... parce qu'en fait pour que mes enfants bien blancs, au nom bien
français, puissent vivre dans un pays en paix, il faut que chacun ait sa
chance. Alors s'il faut donner des raisons égoïstes, il y en a !

Emma-ki-va-vomir-en-paix

--
(répondre en direct : virer le lezard qui sommeille dans mon adresse)

Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par
l'obéissance il assure l'ordre; par la résistance il assure la liberté.
Alain
Publicité
Poster une réponse
Anonyme