L'intégriste linuxien

Le
Ormuz
Discuter informatique avec un linuxien, c'est comme discuter science avec un
témoin de Jéhovah. La raison et la logique s'effacent devant l'idéologie et
l'ignorance. C'est très éprouvant pour mes petits nerfs.

Pour le linuxien, quand installer un logiciel prend 10 minutes sous Windows,
c'est interminable ; quand installer un logiciel prend 10 minutes sous Linux,
c'est rapide. Quand une application se plante sous Windows, c'est toujours la
faute de Windows ; quand une application se plante sous Linux, ce n'est jamais
la faute de Linux. Quand il faut télécharger un freeware pour pallier une
fonctionnalité qui manque dans Windows, c'est parce que Windows est une merde ;
quand il faut télécharger un package pour pallier une fonctionnalité qui manque
dans Linux, c'est parce que Linux est bien conçu, de façon modulaire.

Le linuxien critique Windows mais ne sait même pas de quoi il parle la plupart
du temps. Il préfère Linux parce qu'il est mieux architecturé. (Non seulement
des théoriciens comme Tanenbaum ont montré depuis longtemps que c'était faux,
mais de plus, quiconque connaît les entrailles de Windows sait que Microsoft a
fait du bon boulot aussi. De toute façon, la question n'a aucun intérêt.) Il
préfère Linux parce que l'interface graphique est personnalisable, parce qu'on
peut graver des DVD, parce que les clefs USB sont supportées, parce qu'il est
possible de faire des recherches sur le contenu des fichiers, et quand on lui
montre que Windows sait également faire tout cela, il trouve que ce n'est pas
pareil, ou que ça n'est pas aussi bien, ou que Linux le faisait avant et que
Microsoft a tout copié.

Le linuxien crache sur l'interface graphique de Windows qui est selon lui moche
et malcommode. Il dit préférer la ligne de commande du shell mais en pratique,
il lui faut trois fois plus de temps qu'un windowsien pour effectuer la moindre
opération parce qu'il ne se rappelle jamais de toutes les options de toutes les
commandes et qu'il lui faut toujours une fenêtre avec un man ou avec un
navigateur ouvert sur un forum d'utilisateurs pour savoir comment procéder.

Le linuxien reproche à Windows d'être une passoire, mais il ne comprend pas que
du fait de sa position dominante, Windows est infiniment plus souvent la cible
des programmeurs de virus que n'importe quel autre système au monde. Le jour où
80% des machines de la planète seront sous Linux et que les programmeurs
s'attaqueront franchement au système, je ne suis pas certain que Linux
résistera mieux que Windows ne le fait actuellement. Certes, le fait que Linux
est open source permettra une correction plus rapide des failles ; mais cela
permettra également un développement plus aisé des virus. De toute façon, même
s'il est exact que Windows souffre de pas mal de failles, le sécuriser n'est ni
plus complexe ni plus impossible que de sécuriser Linux.

En fait, le linuxien ne comprend pas une donnée de base : l'utilisateur se fout
d'avoir Linux ou Windows, il veut juste taper un document, le mettre en page et
l'imprimer. Et le système qui répond le mieux à cet objectif, c'est Mac OS.
Sous Windows, ça marche vaguement, mais il faut s'attendre à devoir répondre à
des questions incompréhensibles ou à ce que ça ne marche pas les jours impairs
si la lune est montante. Sous Linux, le clavier de votre portable n'est pas
supporté donc il vous faudra vous rappeler que pour faire « é » il faut taper
sur la touche « $ », vous aurez des fautes d'orthographe dans votre document
parce que le dictionnaire français d'OpenOffice contient 3 ou 4% de mots mal
orthographiés, et il n'existe pas de driver pour votre imprimante. Mais ne vous
inquiétez pas, un geek en Ukraine a trouvé comment détourner le driver Windows
d'une autre imprimante, il suffit juste d'installer trois modules pour assurer
une couche de compatibilité, d'appliquer un patch, de recompiler une partie du
kernel, de changer l'ordre de quelques lignes dans un fichier de configuration,
et tout ira bien.

Le linuxien ne comprend pas que l'informatique n'est pas un but mais un moyen,
qu'il n'y a pas de solution universelle à tous les besoins, et qu'il est aussi
grotesque pour un particulier sans compétence informatique d'utiliser Linux
pour faire du travail de bureau, que pour une entreprise d'utiliser Windows
pour faire un serveur Web.

Mais là où je me marre, c'est que le linuxien finit toujours par installer QEmu
ou Wine pour faire tourner des applications Windows. Parce que quoi qu'il en
dise et même s'il ne le reconnaîtra jamais, beaucoup d'applications sont juste
mieux sous Windows et/ou n'existent pas sous Linux. C'est que le linuxien
utilise principalement son PC pour jouer à World of Warcraft ; manque de
chance, ce jeu ne tourne que sous cette grosse merde de système Microsoft.

http://www.finis-africae.net/

--
Ormuz
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Kojak
Le #18635151
Le Tue, 10 Feb 2009 16:06:12 +0100,
Ormuz a écrit :

Discuter informatique avec un linuxien, [...]
C'est très éprouvant pour mes petits nerfs.



Alors ne cause pas avec eux !

L'informatique existait avant crimosoft ou la pomme
avariée et elle existera après. Alors tes problèmes
existentiels, hein...
pehache-tolai
Le #18635361
On 10 fév, 16:37, Kojak

Alors ne cause pas avec eux !




Quand les témoins de jehovah viennent chez moi je leur demande si ils
ont des infos récentes sur la fin du monde prochaine. Juste pour me
tenir au courant au cas où :-)

A part ça ils ne sont pas méchants les témoins de jehovah.

--
pehache
Kojak
Le #18635621
Le Tue, 10 Feb 2009 07:59:34 -0800 (PST),
pehache-tolai a écrit :

A part ça ils ne sont pas méchants les témoins de jehovah.



Bah, la fois où j'en ai vu, ils sont repartis aussi sec, z'ont
même pas eu le temps de témoigner ! Ils ont dû avoir sacrà ©ment
peur car depuis je ne les vois plus (et c'est tant mieux). Ils
m'ont probablement mis sur leur liste noire... :-D

--
Jacques.
Claude PARMENTIER
Le #18635781
On Tue, 10 Feb 2009 16:06:12 +0100, Ormuz
Discuter informatique avec un linuxien, c'est comme discuter science avec un
témoin de Jéhovah. La raison et la logique s'effacent devant l'idéologie et
l'ignorance. C'est très éprouvant pour mes petits nerfs.



T'attend quoi comme reponse ?
Si tes petit nerf ne sont aps assez solide, desabonne toi des groupe
linux et va precher ailleur.
Christian
Le #18636131
Ormuz a écrit :

De toute façon, même
s'il est exact que Windows souffre de pas mal de failles, le sécuriser
n'est ni plus complexe ni plus impossible que de sécuriser Linux.



ben fais-le et reviens nous dire quand tu auras fini

--
Christian
Kojak
Le #18636471
Le Tue, 10 Feb 2009 18:31:29 +0100,
Christian a écrit :

Ormuz a écrit :
> s'il est exact que Windows souffre de pas mal de failles, le
> sécuriser n'est ni plus complexe ni plus impossible que de
> sécuriser Linux.

ben fais-le et reviens nous dire quand tu auras fini



Ben, nous sommes pas prêts de le revoir ! :-)

--
Jacques.
hydromiel
Le #18638881
Enfin un modéré :)

Ormuz a écrit :
Discuter informatique avec un linuxien, c'est comme discuter science
avec un témoin de Jéhovah. La raison et la logique s'effacent devant
l'idéologie et l'ignorance. C'est très éprouvant pour mes petits nerfs.

Pour le linuxien, quand installer un logiciel prend 10 minutes sous
Windows, c'est interminable ; quand installer un logiciel prend 10
minutes sous Linux, c'est rapide. Quand une application se plante sous
Windows, c'est toujours la faute de Windows ; quand une application se
plante sous Linux, ce n'est jamais la faute de Linux. Quand il faut
télécharger un freeware pour pallier une fonctionnalité qui manque dans
Windows, c'est parce que Windows est une merde ; quand il faut
télécharger un package pour pallier une fonctionnalité qui manque dans
Linux, c'est parce que Linux est bien conçu, de façon modulaire.

Le linuxien critique Windows mais ne sait même pas de quoi il parle la
plupart du temps. Il préfère Linux parce qu'il est mieux architecturé.
(Non seulement des théoriciens comme Tanenbaum ont montré depuis
longtemps que c'était faux, mais de plus, quiconque connaît les
entrailles de Windows sait que Microsoft a fait du bon boulot aussi. De
toute façon, la question n'a aucun intérêt.) Il préfère Linux parce que
l'interface graphique est personnalisable, parce qu'on peut graver des
DVD, parce que les clefs USB sont supportées, parce qu'il est possible
de faire des recherches sur le contenu des fichiers, et quand on lui
montre que Windows sait également faire tout cela, il trouve que ce
n'est pas pareil, ou que ça n'est pas aussi bien, ou que Linux le
faisait avant et que Microsoft a tout copié.

Le linuxien crache sur l'interface graphique de Windows qui est selon
lui moche et malcommode. Il dit préférer la ligne de commande du shell
mais en pratique, il lui faut trois fois plus de temps qu'un windowsien
pour effectuer la moindre opération parce qu'il ne se rappelle jamais de
toutes les options de toutes les commandes et qu'il lui faut toujours
une fenêtre avec un man ou avec un navigateur ouvert sur un forum
d'utilisateurs pour savoir comment procéder.

Le linuxien reproche à Windows d'être une passoire, mais il ne comprend
pas que du fait de sa position dominante, Windows est infiniment plus
souvent la cible des programmeurs de virus que n'importe quel autre
système au monde. Le jour où 80% des machines de la planète seront sous
Linux et que les programmeurs s'attaqueront franchement au système, je
ne suis pas certain que Linux résistera mieux que Windows ne le fait
actuellement. Certes, le fait que Linux est open source permettra une
correction plus rapide des failles ; mais cela permettra également un
développement plus aisé des virus. De toute façon, même s'il est exact
que Windows souffre de pas mal de failles, le sécuriser n'est ni plus
complexe ni plus impossible que de sécuriser Linux.

En fait, le linuxien ne comprend pas une donnée de base : l'utilisateur
se fout d'avoir Linux ou Windows, il veut juste taper un document, le
mettre en page et l'imprimer. Et le système qui répond le mieux à cet
objectif, c'est Mac OS. Sous Windows, ça marche vaguement, mais il faut
s'attendre à devoir répondre à des questions incompréhensibles ou à ce
que ça ne marche pas les jours impairs si la lune est montante. Sous
Linux, le clavier de votre portable n'est pas supporté donc il vous
faudra vous rappeler que pour faire « é » il faut taper sur la touche «
$ », vous aurez des fautes d'orthographe dans votre document parce que
le dictionnaire français d'OpenOffice contient 3 ou 4% de mots mal
orthographiés, et il n'existe pas de driver pour votre imprimante. Mais
ne vous inquiétez pas, un geek en Ukraine a trouvé comment détourner le
driver Windows d'une autre imprimante, il suffit juste d'installer trois
modules pour assurer une couche de compatibilité, d'appliquer un patch,
de recompiler une partie du kernel, de changer l'ordre de quelques
lignes dans un fichier de configuration, et tout ira bien.

Le linuxien ne comprend pas que l'informatique n'est pas un but mais un
moyen, qu'il n'y a pas de solution universelle à tous les besoins, et
qu'il est aussi grotesque pour un particulier sans compétence
informatique d'utiliser Linux pour faire du travail de bureau, que pour
une entreprise d'utiliser Windows pour faire un serveur Web.

Mais là où je me marre, c'est que le linuxien finit toujours par
installer QEmu ou Wine pour faire tourner des applications Windows.
Parce que quoi qu'il en dise et même s'il ne le reconnaîtra jamais,
beaucoup d'applications sont juste mieux sous Windows et/ou n'existent
pas sous Linux. C'est que le linuxien utilise principalement son PC pour
jouer à World of Warcraft ; manque de chance, ce jeu ne tourne que sous
cette grosse merde de système Microsoft.

http://www.finis-africae.net/



Ricolla
Le #18639001
hydromiel avait soumis l'idée :
Enfin un modéré :)

Ormuz a écrit :
Discuter informatique avec un linuxien, c'est comme discuter science avec
un témoin de Jéhovah. La raison et la logique s'effacent devant l'idéologie
et l'ignorance. C'est très éprouvant pour mes petits nerfs.

Pour le linuxien, quand installer un logiciel prend 10 minutes sous
Windows, c'est interminable ; quand installer un logiciel prend 10 minutes
sous Linux, c'est rapide. Quand une application se plante sous Windows,
c'est toujours la faute de Windows ; quand une application se plante sous
Linux, ce n'est jamais la faute de Linux. Quand il faut télécharger un
freeware pour pallier une fonctionnalité qui manque dans Windows, c'est
parce que Windows est une merde ; quand il faut télécharger un package pour
pallier une fonctionnalité qui manque dans Linux, c'est parce que Linux est
bien conçu, de façon modulaire.

Le linuxien critique Windows mais ne sait même pas de quoi il parle la
plupart du temps. Il préfère Linux parce qu'il est mieux architecturé. (Non
seulement des théoriciens comme Tanenbaum ont montré depuis longtemps que
c'était faux, mais de plus, quiconque connaît les entrailles de Windows
sait que Microsoft a fait du bon boulot aussi. De toute façon, la question
n'a aucun intérêt.) Il préfère Linux parce que l'interface graphique est
personnalisable, parce qu'on peut graver des DVD, parce que les clefs USB
sont supportées, parce qu'il est possible de faire des recherches sur le
contenu des fichiers, et quand on lui montre que Windows sait également
faire tout cela, il trouve que ce n'est pas pareil, ou que ça n'est pas
aussi bien, ou que Linux le faisait avant et que Microsoft a tout copié.

Le linuxien crache sur l'interface graphique de Windows qui est selon lui
moche et malcommode. Il dit préférer la ligne de commande du shell mais en
pratique, il lui faut trois fois plus de temps qu'un windowsien pour
effectuer la moindre opération parce qu'il ne se rappelle jamais de toutes
les options de toutes les commandes et qu'il lui faut toujours une fenêtre
avec un man ou avec un navigateur ouvert sur un forum d'utilisateurs pour
savoir comment procéder.

Le linuxien reproche à Windows d'être une passoire, mais il ne comprend pas
que du fait de sa position dominante, Windows est infiniment plus souvent
la cible des programmeurs de virus que n'importe quel autre système au
monde. Le jour où 80% des machines de la planète seront sous Linux et que
les programmeurs s'attaqueront franchement au système, je ne suis pas
certain que Linux résistera mieux que Windows ne le fait actuellement.
Certes, le fait que Linux est open source permettra une correction plus
rapide des failles ; mais cela permettra également un développement plus
aisé des virus. De toute façon, même s'il est exact que Windows souffre de
pas mal de failles, le sécuriser n'est ni plus complexe ni plus impossible
que de sécuriser Linux.

En fait, le linuxien ne comprend pas une donnée de base : l'utilisateur se
fout d'avoir Linux ou Windows, il veut juste taper un document, le mettre
en page et l'imprimer. Et le système qui répond le mieux à cet objectif,
c'est Mac OS. Sous Windows, ça marche vaguement, mais il faut s'attendre à
devoir répondre à des questions incompréhensibles ou à ce que ça ne marche
pas les jours impairs si la lune est montante. Sous Linux, le clavier de
votre portable n'est pas supporté donc il vous faudra vous rappeler que
pour faire « é » il faut taper sur la touche « $ », vous aurez des fautes
d'orthographe dans votre document parce que le dictionnaire français
d'OpenOffice contient 3 ou 4% de mots mal orthographiés, et il n'existe pas
de driver pour votre imprimante. Mais ne vous inquiétez pas, un geek en
Ukraine a trouvé comment détourner le driver Windows d'une autre
imprimante, il suffit juste d'installer trois modules pour assurer une
couche de compatibilité, d'appliquer un patch, de recompiler une partie du
kernel, de changer l'ordre de quelques lignes dans un fichier de
configuration, et tout ira bien.

Le linuxien ne comprend pas que l'informatique n'est pas un but mais un
moyen, qu'il n'y a pas de solution universelle à tous les besoins, et qu'il
est aussi grotesque pour un particulier sans compétence informatique
d'utiliser Linux pour faire du travail de bureau, que pour une entreprise
d'utiliser Windows pour faire un serveur Web.

Mais là où je me marre, c'est que le linuxien finit toujours par installer
QEmu ou Wine pour faire tourner des applications Windows. Parce que quoi
qu'il en dise et même s'il ne le reconnaîtra jamais, beaucoup
d'applications sont juste mieux sous Windows et/ou n'existent pas sous
Linux. C'est que le linuxien utilise principalement son PC pour jouer à
World of Warcraft ; manque de chance, ce jeu ne tourne que sous cette
grosse merde de système Microsoft.

http://www.finis-africae.net/






Très bon article qui va dans le vrai
Stephan Peccini
Le #18639931
Le Tue, 10 Feb 2009 16:06:12 +0100, Ormuz a écrit :

Mais là où je me marre, c'est que le linuxien finit toujours par
installer QEmu ou Wine pour faire tourner des applications Windows.
Parce que quoi qu'il en dise et même s'il ne le reconnaîtra jamais,
beaucoup d'applications sont juste mieux sous Windows et/ou n'existent
pas sous Linux. C'est que le linuxien utilise principalement son PC pour
jouer à World of Warcraft ; manque de chance, ce jeu ne tourne que sous
cette grosse merde de système Microsoft.



C'est quoi « World of Warcraft » ? Il faut avoir un PC sous Windows pour
l'utiliser ?

Par contre, Wine ou VirtualBox sont vraiment sympas.

Cela permet d'avoir par exemple IE pour tenir compte de ses non-
conformités aux standard du Web (par exemple, IE8 donne 20% aux tests
Acid3 soit moins que Netscape 7.0.1 vieux de 6 ans) afin de créer des
sites visibles correctement par les Windowsiens (ce n'est pas parce
qu'ils ont fait une erreur ou qu'on les a induit en erreur, qu'il faut
les ignorer).

Cela permet aussi de montrer que la bombe Windows 7 de base démarre moins
vite que Mandriva ou Fedora ou aussi vite que Ubuntu sur une même machine
(je ne parle même pas après avoir installé quelques bricoles comme un
anti-virus). Ah, que de pâmoisons devant sa rapidité maintenant
légendaire dans les milieux autorisés (ou le principe de la relativité,
quelle vista).

Cela permet aussi de montrer que des affirmations type « Photoshop ne
tourne pas sous Linux même avec wine » et bien d'autres du même genre
sont fausses.

Mais en dehors de tests, le système Windows et les applications prévues
pour tourner dessus sont ils réellement nécessaires au Linuxien ?
Personnellement, en dehors de ce que j'ai expliqué au dessus, je n'ai
aucun besoin de Windows et pourtant je fais tout ce dont j'ai besoin. Et
vous ?

--
Stéphan Peccini
Les photos : Les Pyrénées : Le blog :
Kojak
Le #18639961
Le 11 Feb 2009 05:43:00 GMT,
Stephan Peccini a écrit :

Cela permet d'avoir par exemple IE pour tenir compte de ses non-
conformités aux standard du Web (par exemple, IE8 donne 20% aux test s
Acid3 soit moins que Netscape 7.0.1 vieux de 6 ans) afin de créer de s
sites visibles correctement par les Windowsiens (ce n'est pas parce
qu'ils ont fait une erreur ou qu'on les a induit en erreur, qu'il
faut les ignorer).



Et, après ça, on dit que les Linuxiens sont des intégristes !

Je trouve que tu es trop bienveillant, surtout quand on voit
des sites inciter (quand ce n'est pas obliger) à l'usage
d'internet machin chose de l'autre espèce de gougnafier.

«Best Viewed with Internet Explorer»
«We strongly suggest that you have "Internet Explorer 4.0"»
«Some features of these pages only work with Internet Explorer. »
«We're sorry, this program requires Microsoft Internet Explorer... »
...

Alors, justement c'est parce qu'ils ont fait une erreur qu'il
faut les remettre sur le droit chemin en leur montrant la voie,
celle de la liberté.

--
Jacques.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme