de l'intégriste linuxien au financier linuxien...

Le
Jean-Pierre
très bon article auquel j'adhère totalement sur beaucoup de points mais il
en oublie un vital : quasiment tout est gratuit et ce que je ne paie pas à
Microsoft ou à d'autres éditeurs je le dépenserai ailleurs que dans
l'informatique et je dois vous avouer que je me fous royalement de l'avenir
de Microsoft et de ces éditeurs et donc de votre avenir!
Car je préfère que ma famille se paie des vacances (par exemple aux states
pour aller visiter le siège de Microsoft!) que d'engouffrer du pognon dans
cette (tout à fait au hasard) grosse daube de vista!
En outre avec linux je peux réutiliser des machines d'occasion : je pourrais
installer également xp mais il faut que je passe encore à la caisse (et
sans les logiciels)!
Bref ça me coûte une misère! Et le mot n'est pas trop fort!

Donc qu'il y ait des linuxiens intégristes, communistes (on l'entend souvent
celle-là! Mais s'ils sont communistes alors les windoziens sont des
nazis!?), homosexuels, homophobes, myopes, presbytes, grabataires, gigolos,
pustuleux, lépreux ou même développeurs ou je ne sais quoi encore cela
m'importe peu et même je les remercie tous de faire vivre d'une manière ou
d'une autre ce système afin de faire profiter ma famille d'une autre vie
que celle de l'informatique et en particulier de Microsoft (dont je ne nie
pas les qualités jusqu'au début des années 2000).

Enfin n'oubliez pas votre quête quotidienne pour les dieux redmondiens de
l'informatique afin que leurs prêtres puissent prêcher la bonne parole
informatique, la seule, la vraie!

Amen


NB : sachez aussi que ce n'est pas parce qu'on se paie un plat au restaurant
qu'il est nécessairement meilleur que le même préparé chez soi!

--

Ah l'informatique! Ou pourquoi faire simple quand on peut faire
compliqué!

Jean-Pierre.


Ormuz wrote:

> Discuter informatique avec un linuxien, c'est comme discuter science avec
> un témoin de Jéhovah. La raison et la logique s'effacent devant
> l'idéologie et l'ignorance. C'est très éprouvant pour mes petits nerfs.
>
> Pour le linuxien, quand installer un logiciel prend 10 minutes sous
> Windows, c'est interminable ; quand installer un logiciel prend 10 minutes
> sous Linux, c'est rapide. Quand une application se plante sous Windows,
> c'est toujours la faute de Windows ; quand une application se plante sous
> Linux, ce n'est jamais la faute de Linux. Quand il faut télécharger un
> freeware pour pallier une fonctionnalité qui manque dans Windows, c'est
> parce que Windows est une merde ; quand il faut télécharger un package
> pour pallier une fonctionnalité qui manque dans Linux, c'est parce que
> Linux est bien conçu, de façon modulaire.
>
> Le linuxien critique Windows mais ne sait même pas de quoi il parle la
> plupart du temps. Il préfère Linux parce qu'il est mieux architecturé.
> (Non seulement des théoriciens comme Tanenbaum ont montré depuis longtemps
> que c'était faux, mais de plus, quiconque connaît les entrailles de
> Windows sait que Microsoft a fait du bon boulot aussi. De toute façon, la
> question n'a aucun intérêt.) Il préfère Linux parce que l'interface
> graphique est personnalisable, parce qu'on peut graver des DVD, parce que
> les clefs USB sont supportées, parce qu'il est possible de faire des
> recherches sur le contenu des fichiers, et quand on lui montre que Windows
> sait également faire tout cela, il trouve que ce n'est pas pareil, ou que
> ça n'est pas aussi bien, ou que Linux le faisait avant et que Microsoft a
> tout copié.
>
> Le linuxien crache sur l'interface graphique de Windows qui est selon lui
> moche et malcommode. Il dit préférer la ligne de commande du shell mais en
> pratique, il lui faut trois fois plus de temps qu'un windowsien pour
> effectuer la moindre opération parce qu'il ne se rappelle jamais de toutes
> les options de toutes les commandes et qu'il lui faut toujours une fenêtre
> avec un man ou avec un navigateur ouvert sur un forum d'utilisateurs pour
> savoir comment procéder.
>
> Le linuxien reproche à Windows d'être une passoire, mais il ne comprend
> pas que du fait de sa position dominante, Windows est infiniment plus
> souvent la cible des programmeurs de virus que n'importe quel autre
> système au monde. Le jour où 80% des machines de la planète seront sous
> Linux et que les programmeurs s'attaqueront franchement au système, je ne
> suis pas certain que Linux résistera mieux que Windows ne le fait
> actuellement. Certes, le fait que Linux est open source permettra une
> correction plus rapide des failles ; mais cela permettra également un
> développement plus aisé des virus. De toute façon, même s'il est exact que
> Windows souffre de pas mal de failles, le sécuriser n'est ni plus complexe
> ni plus impossible que de sécuriser Linux.
>
> En fait, le linuxien ne comprend pas une donnée de base : l'utilisateur se
> fout d'avoir Linux ou Windows, il veut juste taper un document, le mettre
> en page et l'imprimer. Et le système qui répond le mieux à cet objectif,
> c'est Mac OS. Sous Windows, ça marche vaguement, mais il faut s'attendre à
> devoir répondre à des questions incompréhensibles ou à ce que ça ne marche
> pas les jours impairs si la lune est montante. Sous Linux, le clavier de
> votre portable n'est pas supporté donc il vous faudra vous rappeler que
> pour faire « é » il faut taper sur la touche « $ », vous aurez des fautes
> d'orthographe dans votre document parce que le dictionnaire français
> d'OpenOffice contient 3 ou 4% de mots mal orthographiés, et il n'existe
> pas de driver pour votre imprimante. Mais ne vous inquiétez pas, un geek
> en Ukraine a trouvé comment détourner le driver Windows d'une autre
> imprimante, il suffit juste d'installer trois modules pour assurer une
> couche de compatibilité, d'appliquer un patch, de recompiler une partie du
> kernel, de changer l'ordre de quelques lignes dans un fichier de
> configuration, et tout ira bien.
>
> Le linuxien ne comprend pas que l'informatique n'est pas un but mais un
> moyen, qu'il n'y a pas de solution universelle à tous les besoins, et
> qu'il est aussi grotesque pour un particulier sans compétence informatique
> d'utiliser Linux pour faire du travail de bureau, que pour une entreprise
> d'utiliser Windows pour faire un serveur Web.
>
> Mais là où je me marre, c'est que le linuxien finit toujours par installer
> QEmu ou Wine pour faire tourner des applications Windows. Parce que quoi
> qu'il en dise et même s'il ne le reconnaîtra jamais, beaucoup
> d'applications sont juste mieux sous Windows et/ou n'existent pas sous
> Linux. C'est que le linuxien utilise principalement son PC pour jouer à
> World of Warcraft ; manque de chance, ce jeu ne tourne que sous cette
> grosse merde de système Microsoft.
>
> http://www.finis-africae.net/
>
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Cumbalero
Le #18641121
Jean-Pierre a écrit :

Amen...



C'est donc toi le témoin de Jehovah

A+
JF
Jean-Pierre
Le #18646611
Cumbalero wrote:

Jean-Pierre a écrit :

Amen...



C'est donc toi le témoin de Jehovah

A+
JF



Ah je suis fait mais qu'importe car, Aaaaaaaahhhhhhhhhh,je viens prévenir le
monde terrestre d'une terrifiante nouvelle : je viens d'installer windows
seven et c'est le diable en personne qui m'a jeté un sort pour me ronger le
cerveau!
Oui en vérité je vous le dis car seven comme les sept péchés
capitaux!!!!!.... (source wikipedia)

* la paresse (Acedia en latin) : refus d'accomplir des tâches
nécessaires. Son démon est Belphégor ;
* l'orgueil (Superbia en latin) : attribution à ses propres mérites de
qualités vues comme des dons de Dieu (intelligence, etc.). Son démon est
Lucifer ;
* la gourmandise (Gula en latin) : ce n'est pas tant la gourmandise au
sens moderne qui est blâmable que la gloutonnerie, cette dernière
impliquant davantage l'idée de démesure et d'aveuglement que le mot
gourmandise. Par ailleurs, on constate que dans d'autres langues ce péché
n'est pas désigné par un mot signifiant « gourmandise » (gluttony en
anglais, par exemple) [1]. Son démon est Belzébuth ;
* la luxure (Luxuria en latin) : plaisir sexuel recherché pour lui-même.
Son démon est Asmodée ;
* l'avarice (Avaritia en latin) : accumulation des richesses recherchée
pour elle-même. Son démon est Mammon ;
* la colère (Ira en latin) : courte folie déjà pour les Anciens,
entraînant parfois des actes regrettables. Son démon est Satan ;
* l'envie (Invidia en latin): émotion éprouvée par celui qui désire
intensément posséder le bien d’autrui (à ne pas confondre avec la
jalousie). Son démon est Léviathan.

Pour le sexuel je pense aux prises usb! (ah toutes des s...)
Pour la colère Dieu s'exprime par des apparitions d'écrans bleus qui,
incroyable, ont été vues par d'autres personnes que des saints (témoignages
bienvenus)
etc.

Oui je sais un sentiment de fin du monde informatique vous submerge mais
c'est normal! Qui sera le plus fort? Belzébuth se bouchera-t-il les
oreilles pour manger linux? Lucifer pétera-t-il plus haut que son cul?
Belphégor se rasera-t-il le poil qu'il a dans la main?
Que de questions existentielles et quel programme!....


--

Ah l'informatique! Ou pourquoi faire simple quand on peut faire
compliqué!...

Jean-Pierre.
Alain Montfranc
Le #18648571
Jean-Pierre a écrit

que celle de l'informatique et en particulier de Microsoft (dont je ne nie
pas les qualités jusqu'au début des années 2000).



Ceci dit ils en reviennent à la CLI. C'est déjà un gros mieux !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme