IPv6, pénurie d'adresses

Le
Michelot
Bonjour,

Je laisse se développer le fil technique précédent, intéressant, po=
ur
revenir aux bénéfices (applicatifs et pécuniaires !) que pourraient
apporter IPv6. Je vois assez peu d'écrits sur ces aspects proches du
marketing, par contre je trouve beaucoup de discussions du côté
technique et faisabilité.

L'une et l'autre des facettes sont utiles et nécessaires. Néanmoins,
l'aspect marketing prévaudra toujours sur la commercialisation et la
croissances des réalisations techniques. Nous avons vu des
technologies bien ficelées techniquement, bien normalisées, lesquelles
n'ont jamais abouties à des équipements. Je prendrai l'exemple assez
lointain du 100Base-T2 en 1997 (sur catégorie 3 minimum, au lieu de
5). Pourtant, il avait été étudié et conçu par de grandes entrepr=
ises,
après le 100Base-TX classique. Vous pouvez trouver d'autres exemples
plus marquants dans le cimetière.

Je vous pose ces 2 questions pour tenter d'avancer ou, seulement,
pouvoir réfléchir :

(1) Quelle serait l'application qui pourrait rendre incontournable
l'utilisation d'IPv6, et qui ne pourrait pas fonctionner avec IPv4 ?

Une question similaire, mais posée différemment.

(2) Quels services pourraient permettre de développer IPv6, et qui
seraient impossibles à mettre en oeuvre par tout autre moyen ?

Cordialement,
Michelot
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Xavier Roche
Le #875249
Michelot wrote:
(1) Quelle serait l'application qui pourrait rendre incontournable
l'utilisation d'IPv6, et qui ne pourrait pas fonctionner avec IPv4 ?


Une autre question est a mon aussi à poser: quelles seraient les
possibilités supplémentaires si ipv6 était une réalité aujourd'hui ? En
gros, dans quels cas la vie serait simplifiée ?

La vidéoconférence est possible en v4 mais, en pratique, c'est un
cauchemard dans une entreprise à cause des problèmes de NAT. La
téléphonie sur IP aussi. Les GSM n'ont toujours pas un accès avec une IP
publique. Un particulier qui a un portable en plus et/ou qui a deux PC a
lui aussi des problèmes de NAT récurrents, même pour des cas simples
(FTP). Toutes les "box" Internet ont désormais un accès wifi, mais à
quoi ça sert si les mêmes problèmes de NAT existent ?

On peut citer d'innombrables cas dans lesquels le pénurie d'adresses est
*déja* ressentie de manière pesante à cause des bricolages de NAT
incessants.

En gros quand on pourra *enfin* envoyer un paquer IP d'un portable
connecté sur une borne publique WiFi vers un GSM d'un ami connecté en
GPRS, on pourra estimer que la "mobilité" aura fait un grand pas.

Olivier B.
Le #875248
On Mon, 05 Nov 2007 04:11:39 -0800, Michelot wrote:

(1) Quelle serait l'application qui pourrait rendre incontournable
l'utilisation d'IPv6, et qui ne pourrait pas fonctionner avec IPv4 ?

Une question similaire, mais posée différemment.

(2) Quels services pourraient permettre de développer IPv6, et qui
seraient impossibles à mettre en oeuvre par tout autre moyen ?


techniquement j'ai pas suivit mais en pratique l'interet que je vois
sur IPV6 c'est l'espace d'adressage, quand on est passé de 8 à 10
chiffres en telephonie cela n'as pas constitué une avancée
technologique mais la possibilité d'avoir plus d'abonnés, ici cela se
traduirait par la possibilité d'avoir plus d'IP publiques et donc d'en
disposer pour tout les equipements/connections mobiles.



--
http://olivier.2a.free.fr/
pas de turlututu. apres l'@robase

Michelot
Le #875246
Bonsoir Xavier,

Merci pour cette réponse.

On peut citer d'innombrables cas dans lesquels le pénurie d'adresses est
*déja* ressentie de manière pesante à cause des bricolages de NAT
incessants.


Etes-vous assuré que IPv6 puisse mettre fin au transcodage d'adresse ?

En gros quand on pourra *enfin* envoyer un paquer IP d'un portable
connecté sur une borne publique WiFi vers un GSM d'un ami connecté en
GPRS, on pourra estimer que la "mobilité" aura fait un grand pas.


Envoyer un paquet IP pour faire fonctionner quelle application ? Dans
votre phrase je remplacerais le terme GSM par portable téléphonique
car le GSM ne fonctionne pas dans un environnement IP.

Cordialement,
Michelot

Michelot
Le #875245
Bonsoir Olivier,

Merci baucoup pour ces idées.

techniquement j'ai pas suivit mais en pratique l'interet que je vois
sur IPV6 c'est l'espace d'adressage, quand on est passé de 8 à 10
chiffres en telephonie cela n'as pas constitué une avancée
technologique mais la possibilité d'avoir plus d'abonnés


Le parallèle est intéressant. On remarquera qu'un numéro de télép hone
identifie un abonné tandis qu'une adresse IP identifie une machine, ou
une interface de machine.

ici cela se
traduirait par la possibilité d'avoir plus d'IP publiques...


Pour quelle type d'application ?

...et donc d'en
disposer pour tout les equipements/connections mobiles.


Les équipements mobiles sont aussi bien être identifiées directement
par le numéro de téléphone. De toute manière pour rendre un service
mobile, il faut vérifier que l'abonné est en règle.

Pour les connexions, les identifiants et protocoles ne manquent pas.
Ils servent le temps que dure la connexion, et changent à chaque
passage au travers d'un noeud de réseau : ATM fait cela, MPLS aussi.
D'autres existent encore.

Cordialement,
Michelot

Olivier B.
Le #875050
On Mon, 05 Nov 2007 13:32:49 -0800, Michelot wrote:

Le parallèle est intéressant. On remarquera qu'un numéro de téléphone
identifie un abonné tandis qu'une adresse IP identifie une machine, ou
une interface de machine.


derriere un n° de telephone comme pour une IP il peut y avoir une
personne , une famille, une société, un serveur vocal...

ici cela se
traduirait par la possibilité d'avoir plus d'IP publiques...


Pour quelle type d'application ?


déjà la fonction FAI fixe qui est en expansion, puis la mobile qui
explose

...et donc d'en
disposer pour tout les equipements/connections mobiles.


Les équipements mobiles sont aussi bien être identifiées directement
par le numéro de téléphone. De toute manière pour rendre un service
mobile, il faut vérifier que l'abonné est en règle.


ceci releve de la gestion d'acces, une fois connecté au réseau c'est
ton IP qui est utilisable pour te joindre

Pour les connexions, les identifiants et protocoles ne manquent pas.
Ils servent le temps que dure la connexion, et changent à chaque
passage au travers d'un noeud de réseau : ATM fait cela, MPLS aussi.
D'autres existent encore.


a vrai dire le transport on s'en fiche un peu, de bout en bout c'est
de l'IP avec ses adresses.

--
http://olivier.2a.free.fr/
pas de turlututu. apres l'@robase


Michelot
Le #875049
Bonjour Olivier,

derriere un n° de telephone comme pour une IP il peut y avoir une
personne , une famille, une société, un serveur vocal...


C'est juste

Pour quelle type d'application ?


déjà la fonction FAI fixe qui est en expansion, puis la mobile qui
explose


Ce sont des secteurs, des domaines d'activité. Un opérateur de ce
secteur développe une offre de services et crée des usages. La
question reste donc entière "pour quelle type d'application
cliente ?".

a vrai dire le transport on s'en fiche un peu, de bout en bout c'est
de l'IP avec ses adresses.


Le point-clé est ici ! D'abord remplaçons l'expression "de bout en
bout" par "aux extrémités", et supposons que ces extrémités dispose nt
d'une pile TCP/IP.

Observons le scénario suivant : un terminal mobile de Wanadoo doit
transmettre une information au terminal mobile SFR. Les 2 terminaux
intègrent une couche IP.

Grâce au numéro de téléphone SDA de destination, Wanadoo détecte qu'il
faut joindre une base de données des abonnés chez SFR. Cette connexion
n'a pas besoin d'IP, elle peut utiliser un VPN réseau pré-établi, de
niveau 2. La base de donnée détecte la zone grosse maille où se trouve
l'abonné, et transmet l'information par VPN réseau de niveau 2 au
système qui gère la zone. Le système de la zone privée peut attribu er
une adresse privée au demandeur pour atteindre le portable en
question.

Dans ce scénario tout juste futuriste, IPv6 n'apportera pas grand
chose de plus.

Cordialement,
Michelot


Eric Masson
Le #875048
Michelot
'Lut,

Dans ce scénario tout juste futuriste, IPv6 n'apportera pas grand
chose de plus.


Juste d'éviter de monter l'usine à gaz décrite pour le remplacer...

--
des machines UNIX j'en ai deja 2...non, ile veulent aussi que je passe
ma amchien MacOS sous Linux. c'et preuve du succes de Linux, si il
arrive à attirer les imbeciles, c'est qu'il est enfin pret à percer pour
le grand public. +- ED in Guide du Macounet Pervers : Are You Ready ? -+

JKB
Le #875047
Le 06-11-2007, à propos de
Re: IPv6, pénurie d'adresses,
Eric Masson écrivait dans fr.comp.reseaux.ip :
Michelot
'Lut,

Dans ce scénario tout juste futuriste, IPv6 n'apportera pas grand
chose de plus.


Juste d'éviter de monter l'usine à gaz décrite pour le remplacer...


Parce qu'IPv6 n'est pas une usine à gaz ?

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.


Olivier B.
Le #875046
On Tue, 06 Nov 2007 15:15:57 +0100, Eric Masson
Dans ce scénario tout juste futuriste, IPv6 n'apportera pas grand
chose de plus.


Juste d'éviter de monter l'usine à gaz décrite pour le remplacer...


exactement

--
http://olivier.2a.free.fr/
pas de turlututu. apres l'@robase


Eric Masson
Le #875045
JKB
Parce qu'IPv6 n'est pas une usine à gaz ?


En quoi ? Un exemple pourrait être intéressant.

Dans le cas présent, une connectivité niveau 3 de bout en bout entre les
deux terminaux mobiles est largement plus simple qu'une solution
impliquant des bidouilles au niveau 2 pour obtenir un résultat qui ne
sera pas conceptuellement propre.

--
Attention tous message a l'encontre d'un usager de mediabarre sera
signalé aux autoriter compétente
-+- Crétin in
Publicité
Poster une réponse
Anonyme