Jean Luc Chapin et les champignons + Nathalie Géromin

Le
J.P. et D. Dubarry
www.sudouest.com/gironde/actualite/libournais/article/704897/mil/5096016.html

LIVRE. Jean-Luc Chapin, photographe professionnel installé à Libourne, et
Éric Audinet, directeur des éditions Confluences, font partager dans un
livre leur passion mycologique

Chasseurs de cèpes
C'est un livre qui sent l'humus, le sous-bois, l'écorce humide. Qui sent
l'enfance, les solitudes peuplées. C'est un livre qu'il faut feuilleter à
l'aube, dans les petits matins mouillés de l'automne, à ces heures de ouates
grises que traverse un rayon de soleil naissant. Son titre : « Cèpes » (1).
C'est peu, et c'est beaucoup à la fois. Il sonne comme une invitation. Éric
Audinet et Jean-Luc Chapin, les auteurs l'un des textes l'autre des
illustrations, racontent le mystère de ce champignon à la rondeur de moine
ou à l'allure d'un chasseur alpin lorsqu'il déploie son large chapeau. Beau
et laid, le cèpe l'est.

Éric Audinet, directeur des éditions Confluences, déjà auteur d'un livre sur
le même sujet, en 2005, écrit : « Chercher les champignons nécessite
l'errance [] une connaissance subtile entre savoir où l'on cherche et se
laisser aller à cette intuition. » Jean-Luc Chapin a saisi cette subtilité.
Le photographe, installé à Libourne depuis quatre ans, a capté dans son
objectif le facétieux bolet, spécialiste du camouflage (2). Ainsi cette
image : « Ce cèpe débusqué, dressé sur son pied, comme s'il écoutait venir
le pas de l'homme. »

L'oeil à l'écoute

Jean-Luc Chapin, tourangeau de souche, inscrit son travail depuis des années
dans une trilogie nature- hommes-animaux. Il avoue ne sortir que par temps
gris. Il s'est pris de passion pour la forêt en Normandie. C'est là que tout
a commencé, ou que tout s'est poursuivi. Il y avait rencontré des
cueilleurs. Puis il a croisé la route d'Éric Audinet.

Ancien photographe publicitaire aujourd'hui photographe pour l'agence VU, il
a longtemps travaillé pour des quotidiens nationaux comme « Libération » ou
« Le Monde ». Les années passant, il s'est détaché de cette agitation.
Aujourd'hui, il prend son temps, fait ce qu'il lui plaît, au gré de son
(bon) plaisir. L'oeil comme à l'écoute de la nature.

Comme une bonne poêlée

Ces photos de sous-bois, ces forêts majestueuses, ces arbres enveloppés d'un
linceul de mousse, dans les châtaigneraies de Dordogne ou les chênaies de la
Côte atlantique ou encore au milieu des hêtraies pyrénéennes, sont
semblables à des narrations.

Ce livre, comme préviennent les auteurs, n'est pas seulement un ouvrage de
plus sur l'identification des champignons. On se laisse embarquer et pas
besoin d'être un spécialiste de la mycologie. « Un paysage, il faut essayer
de le comprendre. Ce n'est pas seulement une composition construite, c'est
une vue de l'esprit où parfois on trouve ce que l'on n'attendait pas. »
Comme le chasseur de cèpes. « Cèpes » se partage. Comme une bonne poêlée. La
fin de l'ouvrage d'ailleurs donne quelques recettes appétissantes. Soit un
livre qui excite nos sens.

(1) « Cèpes », textes d'Éric Audinet, photographies de Jean-Luc Chapin.

Éditions Confluences. 28 euros.

(2) Jean-Luc Chapin a collaboré à plusieurs ouvrages, notamment sur Victor
Hugo et Montesquieu et sur « Les Mythes de Bordeaux » (éditions 1855), un
livre sur les neuf plus grands crus bordelais dont Cheval-Blanc, Petrus et
Ausone.

Auteur : alain montanguon
a.montanguon@sudouest.com








--

SAINT-GERMAIN-DE-LA-RIVIÈRE.


www.sudouest.com/gironde/actualite/libournais/article/705062/mil/5099078.html
Le grand plongeon de l'objectif photographique
Nathalie Géromin est photographe amateur et amatrice de photos. Elle expose
jusqu'à la fin du mois dans le hall de la Maison du Pays fronsadais.

C'est une véritable immersion dans l'eau et cela sans retenir son souffle,
que nous propose Nathalie Géromin. « Quand j'ai commencé à travailler sur le
thème de l'eau il y a deux ans, j'étais loin d'imaginer que je découvrirais
un univers aussi fascinant », explique-t-elle. En effet, Nathalie Géromin a
su capter le pas de danse que fait l'eau avec la lumière, et nous donne à
voir un élément liquide qui se confond avec de l'inox, de la lave, du
plastique.

Dans l'intimité de l'eau

L'eau nous entoure. Elle est présente partout. C'est ainsi qu'elle nous
montre à travers ses 28 clichés l'eau de pluie, des flaques, des ruisseaux,
de la mer, des gouttes laissées sur une vitre et l'eau de la Dordogne.

Nathalie habite près de la Dordogne et c'est d'ailleurs cette proximité avec
la rivière qui lui a donné l'idée et le goût de photographier l'eau.

Depuis son canoë

Elle photographie l'eau de manière intime avec des cadrages serrés sur la
matière. Elle révèle ainsi une Dordogne intime voire secrète et fini par
nous révéler l'âme de cette rivière.

Le plus souvent, elle prend ses clichés à partir de son canoë, pour
justement être au plus près de l'eau et se laisser aller là où la rivière
veut bien l'entraîner.

Jusqu'à la fin du mois à la Maison du Pays fronsadais

Auteur : Frédéric Dupuy
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bour-Brown
Le #20146491
J.P. et D. Dubarry ont écrit
( news:4aaec1d9$0$438$ )

C'est un livre qui sent l'humus, le sous-bois, l'écorce humide.



Mauvais papier, changer de papier.


Qui sent [...] les solitudes peuplées.



Euh...


C'est peu, et c'est beaucoup à la fois.



Bon, j'ai compris, en fait c'est un style :

Beau et laid, le cèpe l'est.
Chercher les champignons nécessite l'errance
débusqué, dressé sur son pied, comme s'il écoutait venir le pas de l'homme
Il avoue ne sortir que par temps gris.
C'est là que tout a commencé, ou que tout s'est poursuivi.
L'oeil comme à l'écoute de la nature.
parfois on trouve ce que l'on n'attendait pas



...

Le grand plongeon de l'objectif photographique
C'est une véritable immersion dans l'eau et cela sans retenir son souffle
L'eau nous entoure. Elle est présente partout.
Elle photographie l'eau de manière intime



Non, rien.
Alban Taraire
Le #20146571
Bour-Brown wrote:

[snip]

Mais comment fais-tu BB ? Je reste toujours bouche bée de lire tes monceaux
de conneries. A chaque fois c'est la meme magie.

Monte un one-man show, je sais pas, fais quelque chose, tu gaches ton
talent ici !

--
Alban
Bour-Brown
Le #20147641
Alban Taraire a écrit
( news:h8ndov$vtn$ )

Mais comment fais-tu BB ?



C'est dommage, tu radotes. Mais bon, d'un autre côté t'as tellement
l'impression de faire de l'ironie ou du comique de répétition, on ne va pas
trop se plaindre.

Marrant d'ailleurs, je m'étais toujours demandé qui pouvait apprécier des
tournures comme « C'est ainsi qu'elle nous montre à travers ses 28 clichés
l'eau de pluie, des flaques, des ruisseaux, de la mer, des gouttes laissées
sur une vitre et l'eau de la Dordogne.»
(à Saint-Germain-de-la-Rivière bien sûr)

Allez hop, le jeu de frp !

« _____ habite près de _____ et c'est d'ailleurs cette proximité avec _____
qui lui a donné l'idée et le goût de photographier _____ »

Par exemple :

« Nathalie habite près de la Dordogne et c'est d'ailleurs cette proximité
avec la rivière qui lui a donné l'idée et le goût de photographier l'eau.»

(authentique)

Allez, je commence :

« Frédéric habite près des champs et c'est d'ailleurs cette proximité avec
les vaches qui lui a donné l'idée et le goût de photographier des bouses.»
Delestaque
Le #20147901
Bour-Brown wrote:
Alban Taraire a écrit
( news:h8ndov$vtn$ )

Mais comment fais-tu BB ?



C'est dommage, tu radotes. Mais bon, d'un autre côté t'as tellement
l'impression de faire de l'ironie ou du comique de répétition, on ne
va pas trop se plaindre.

Marrant d'ailleurs, je m'étais toujours demandé qui pouvait apprécier
des tournures comme « C'est ainsi qu'elle nous montre à travers ses
28 clichés l'eau de pluie, des flaques, des ruisseaux, de la mer, des
gouttes laissées sur une vitre et l'eau de la Dordogne.»
(à Saint-Germain-de-la-Rivière bien sûr)

Allez hop, le jeu de frp !

« _____ habite près de _____ et c'est d'ailleurs cette proximité avec
_____ qui lui a donné l'idée et le goût de photographier _____ »

Par exemple :

« Nathalie habite près de la Dordogne et c'est d'ailleurs cette
proximité avec la rivière qui lui a donné l'idée et le goût de
photographier l'eau.»
(authentique)

Allez, je commence :

« Frédéric habite près des champs et c'est d'ailleurs cette proximité
avec les vaches qui lui a donné l'idée et le goût de photographier
des bouses.»



Je signale souvent les excellents textes que nous copie Dubarry, celui ci
m'avait beaucoup plu, il s'agissait de deux photographes internationalement
connus en Aquitaine ( jamais entendu parler )

" Pascal et son associé viennent d'ailleurs de séjourner au Liban où ils ont
photographié un mariage. De l'avis des époux, ils n'avaient jamais rencontré
d'artistes aussi sensibles et aussi talentueux."

il est vrai que c'est un scoop !

j'aime beaucoup et salue les efforts des rédacteurs pour nous allècher, il
faut effectivement se decarcasser un peu pour nous passionner par la photo
des champignons, un expo dans un brasserie à Margaux, ( ça existe ) parfois
ça dérape, le scripteur n'a pas eu le courage de se relire.

Dubarry s'en fout, lui, il nous fait des cioié collé de Sud Ouest.

--
G.Ricco
Alban Taraire
Le #20149731
Bour-Brown wrote:

[snip]

Mais comment fais-tu BB ? Je reste toujours bouche bée de lire tes monceaux
de conneries. A chaque fois c'est la meme magie.

Monte un one-man show, je sais pas, fais quelque chose, tu gaches ton talent
ici !

--
Alban
jpw
Le #20150021
"Alban Taraire" h8nve8$3gb$
Bour-Brown wrote:

[snip]

Mais comment fais-tu BB ? Je reste toujours bouche bée de lire tes
monceaux
de conneries. A chaque fois c'est la meme magie.

Monte un one-man show, je sais pas, fais quelque chose, tu gaches ton
talent
ici !



si tu veux faire de l'humour c'est assez raté

si tu veux insulter, tu dois pouvoir faire mieux.

jpw
Alban Taraire
Le #20151051
jpw wrote:

si tu veux faire de l'humour c'est assez raté

si tu veux insulter, tu dois pouvoir faire mieux.



prout prout caca boudin (copyright jpw)

--
Alban
Stephane Legras-Decussy
Le #20153191
"Alban Taraire" h8nve8$3gb$

[snip]

améliore encore ton indice de Breidbart,
et pan-pan....
laurent B
Le #20153911
"Alban Taraire" h8nve8$3gb$
Bour-Brown wrote:

[snip]

Mais comment fais-tu BB ? Je reste toujours bouche bée de lire tes
monceaux
de conneries. A chaque fois c'est la meme magie.

Monte un one-man show, je sais pas, fais quelque chose, tu gaches ton
talent
ici !

--




ben dis donc, en forme, en ce moment. Tu fais un concours avec Filh ???

--

laurent B
Delestaque
Le #20154111
laurent B wrote:
"Alban Taraire" h8nve8$3gb$
Bour-Brown wrote:

[snip]

Mais comment fais-tu BB ? Je reste toujours bouche bée de lire tes
monceaux
de conneries. A chaque fois c'est la meme magie.

Monte un one-man show, je sais pas, fais quelque chose, tu gaches ton
talent
ici !

--




ben dis donc, en forme, en ce moment. Tu fais un concours avec Filh
???



on dirait qu'il a soudain disparu
serait ce possible ?

--
G.Ricco
Publicité
Poster une réponse
Anonyme