[Journalisme] Obama, "le plus beau candidat de tous les temps"

Le
Yoki
X-No-Archive: Yes



Dixit Laurence Haïm, la journaliste "objective" des chaines de télévisions
"objective" Canal +, i-Télévision et CBS.

On remarquera cette perle : "Au fil des mois, il a triomphé des titans de la
politique, des medias contre lui"

Les medias contre lui ?

Magnifique.
Charles Legrand a définitivement trouvé son maître.

(p.s.: plus sérieusement, si Laurence Haïm était une vraie journaliste et
non une bête militante anti-Bush acquise aux lieux communs de la pensée
dominante, elle aurait pu signaler dans ses chroniques que c'est "le plus
beau candidat d e tous les temps" qui a refusé les débats que John McCain
lui avait proposés de tenir ensemble, pensant que sa cagnotte amassée grâce
aux contributions de la gauche-caviar hollywoodienne lui permettrait de
conserver son avance sans avoir à débattre sérieusement, entre gens
civilisées et qui se respectent au-delà de leurs désaccords ; c'est Obama
qui a refusé une campagne de haut niveau, fondée sur les enjeux ; il a voulu
une campagne de militants, de spots télé, de caricature de l'adversaire ("un
nouveau Bush n'y connaissant rien à l'économie et voulant rester 100 ans en
Iraq") et de petites phrases assassines dans la presse, il l'a maintenant)

http://usa2008.blog.canal-plus.com/archive/2008/09/14/edito-lh-le-zorro-des-republicains.html

> Je suis très en colère. Et cela va réjouir ceux qui me critiquent
> souvent sur ce blog. je suis furieuse journalistiquement contre le
> Sénateur Obama. Oui en décembre, janvier, février dernier je l'ai suivi et
> vous ai rapporté sa passion, ses volontés de changer le monde. Barack
> était au fin fond de l'Iowa, le plus beau candidat de tous les temps. Un
> jeune qui vous faisait croire que tout est possible et que la politique
> des petits diners en ville est bien finie. Un homme qui dans les stades
> vous donnait envie de tout lâcher pour aller bosser avec lui refaire l'Amérique
> et le monde. Barack dans les tranchées de la politique était illuminé de
> tout. Un combattant de génie contre la corruption, la politique
> politicienne et tout ce petit monde de Washington. Au fil des mois, il a
> triomphé des titans de la politique, des medias contre lui, des imbéciles
> disant qu'il n'était que du vent passager. Il a traversé toutes les
> tempêtes pour battre l'imbattable Hillary. Il a sillonné l'Amérique avec
> son slogan "yes we can",.. Il a levé tellement d'espoirs que la nation
> Obama semblait encore il y a quinze jours invincible. A Denver dans le
> stade de la convention, Obama vibrait et dans la foule, larmes aux yeux,
> blancs, jaunes, noirs, tous se sont unis pour faire vivre la génération
> Obama.. Et voila. une femme est arrivée du grand froid de l'Alaska.. Le
> Zorro des républicains. Une dame nommée Sarah déclarant toujours bien en
> sourires qu'elle est "contre l'avortement, pour le retour de la prière à
> l'école, le créationnisme la bonne Amérique bien pensante". En douceur
> elle confesse qu'elle ira sans doute "partout tuer tous les ennemis de l'Amérique
> avant qu'ils ne frappent". Une ancienne miss, aujourd'hui reine politique
> adulée par les medias qui se demandent à longueur d'écran si elle est bien
> capable de diriger le pays, mais qui ne posent plus la question de voir
> qu'elle est vraiment capable d'occuper médiatiquement tout l'espace. Et
> là, Barack et les siens ne savent plus quoi faire. Première gaffe : en
> homme politique habile qu'il est devenu, il fait un discours avec cette
> phrase où on peut croire qu'il la compare à "une cochonne".
> Officiellement, les obamiens insistent bien sur la phrase dans toute sa
> longueur : "Obama parlait de la politique de Bush dans son ensemble."
> Mais le mal est fait. Les petites phrases comme cela se retrouvent
> partout dans cet univers politiquement hystérique. Je vous le disais comme
> Zorro, Sarah est bien arrivée sur son grand cheval de bonnes valeurs.
> Barack un peu affaibli a voulu faire un break en misant alors sa
> communication sur le 11 septembre. Mais seconde gaffe de la semaine :
> Barack est arrivé sans sa femme Michèle sur les ruines du World Trade
> Center Le 11 septembre ! A ses côtés, Mc Cain tenait bien gentiment par
> le bras sa blonde Cindy.
> C'est "de la politique people" disent la encore les Obamiens. mais
> croyez moi dans le Kentucky on ne va pas voter pour un candidat qui vient
> à Ground zéro sans sa femme C'est minime me direz-vous ? Peut être mais
> chaque voix compte et va compter, face à Sarah, Cindy et les autres.
> Face aux nouveaux Zorros, il est urgent de riposter, bien attaquer et
> agir. Le temps des chansons est définitivement terminé. Obama superbe
> candidat des primaires doit démontrer qu'il peut affronter une campagne
> présidentielle. L'Amérique démocrate l'attend.



--
John McCain 2008, www.johnmccain.com/
Sarah Palin, a Superwoman, http://uk.youtube.com/watch?v=KRz9L7zM8Uo
Iraqi Freedom, ma collection de photos,
http://uk.youtube.com/watch?v=QfhxEW4zrgc
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Wes Parmalee
Le #17239091
On 15 sep, 14:35, "Yoki"
(p.s.: plus sérieusement, si Laurence Haïm était une vraie journali ste et
non une bête militante anti-Bush acquise aux lieux communs de la pens ée
dominante, elle aurait pu signaler dans ses chroniques que c'est "le plus



Laurence Haïm anti-Bush? En 2004, elle pleurait de joie en direct pour
annoncer la victoire écrasante et éclatante de tonton George.
Chacal chromé
Le #17243691
"Wes Parmalee"
On 15 sep, 14:35, "Yoki"
(p.s.: plus sérieusement, si Laurence Haïm était une vraie journaliste et
non une bête militante anti-Bush acquise aux lieux communs de la pensée
dominante, elle aurait pu signaler dans ses chroniques que c'est "le plus



Laurence Haïm anti-Bush? En 2004, elle pleurait de joie en direct pour
annoncer la victoire écrasante et éclatante de tonton George.






Eclatante ? avec toutes les fraudes ?
La bonne blague.


Elle pleurait de dépit, voyant Bush reconduit.


4 ans après, leur système de vote est-il toujours aussi pourri ou ont-ils
trouvé un système fiable ne nécessitant pas de recomptage ?

Dépenser des millions et s'en remettre à un système non fiable, ...les
boules.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme