Juin 2004 sur France 2: Ardisson et Drucker animèrent 1O heures d'émission sur le D-Day

Le
fanseventies
Cette soirée(demi-journée) fut fantastique et fort instructive.

malheureusement aucune trace sur le net je crois
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Saint Jipitoux
Le #26166462
a écrit :
Cette soirée(demi-journée) fut fantastique et fort instructive.

malheureusement aucune trace sur le net je crois...



Ce qui est vraiment malheureux, c'est dans l'ordre :

1/ Drucker
2/ Ardisson
Elephant Man
Le #26166452
Le 31/05/2014 à 12:12, Saint Jipitoux a écrit :

Ce qui est vraiment malheureux, c'est dans l'ordre :

1/ Drucker
2/ Ardisson



Ça se discute (l'ordre).
Saint Jipitoux
Le #26166562
Elephant Man a écrit :
Le 31/05/2014 à 12:12, Saint Jipitoux a écrit :

Ce qui est vraiment malheureux, c'est dans l'ordre :

1/ Drucker
2/ Ardisson



Ça se discute (l'ordre).



En fait, je corrige :

1/ Éléphiante Man lol ;-) :D :')
2/ Drucker
3/ Ardisson
Mezigue
Le #26167002
wrote:
| Cette soirée(demi-journée) fut fantastique et fort instructive.
|
| malheureusement aucune trace sur le net je crois...

Lu dans Ouest France hier:

Le 6 juin 1944, Michel Drucker a deux ans. Il est réfugié à Plémet dans
les Côtes du Nord avec son frère aîné et sa maman, tandis que son père
est au camp de Drancy.

"Même si mon père Abraham, médecin de campagne, m'en a rarement parlé,
j'ai vu, plus tard avec mes yeux d'adolescent, les stigmates du
déferlement des bombes. On imagine à peine l'enfer qu'ont vécu les
Alliés, sur mer, dans les airs ou une fois arrivés sur la terre de
France."



Des commentaires?
Saint Jipitoux
Le #26166992
Mezigue a écrit :
wrote:
| Cette soirée(demi-journée) fut fantastique et fort instructive.
|
| malheureusement aucune trace sur le net je crois...

Lu dans Ouest France hier:

Le 6 juin 1944, Michel Drucker a deux ans. Il est réfugié à Plémet dans les
Côtes du Nord avec son frère aîné et sa maman, tandis que son père est au
camp de Drancy.

"Même si mon père Abraham, médecin de campagne, m'en a rarement parlé, j'ai
vu, plus tard avec mes yeux d'adolescent, les stigmates du déferlement des
bombes. On imagine à peine l'enfer qu'ont vécu les Alliés, sur mer, dans les
airs ou une fois arrivés sur la terre de France."

Des commentaires?



Oui. Michel Drucker est un con, ça se confirme. Les stigmates des
bombardements pendant son adolescence donc vers 1958, il ne devait pas
en rester des masses ...
Et pourquoi pas Sarkozy cassant le mur de Berlin en 89 ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme