La justice condamne un agriculteur à rembourser ses voleurs !

Le
Zulu
Quelle est la loi invoquée pour juger de la ¨disproportion des moyens de
défense¨ étant donné que l'agriculteur ne s'en est pris qu'au véhicule
de ses voleurs?

Mail de Cardinal de Here sur fr.soc.politique

Qu'est-ce qui ne tourne pas rond en France ? La justice, la politique,
les médias, la police, l'armée, tout est contrôlé par la racaille
maçonnique. Voilà ce qui ne va pas. Nous sommes étouffés par une
religion intolérante, criminelle, sectaire, fanatique et déterminée à
aller au bout de son oeuvre de destruction.

<http://lci.tf1.fr/france/justice/pyrenees-atlantiques-un-agriculteur-condamne-a-indemniser-8696639.html>

Pyrénées-Atlantiques : un agriculteur condamné à indemniser ses voleurs

Justice Un agriculteur a été condamné mercredi au civil par le Tribunal
de Pau à payer 2.400 euros à un couple qui avait tenté de lui voler du
matériel. L'homme avait réduit leur fourgon à l'état d'épave.

Un agriculteur a été condamné mercredi au civil par le Tribunal de Pau à
payer 2.400 euros pour avoir en juillet réduit à l'état d'épave le
fourgon d'un couple qui avait tenté de lui voler du matériel, a-t-on
appris auprès du Parquet de Pau.

"Eu égard aux moyens disproportionnés qu'il a utilisés pour se défendre,
le tribunal l'a condamné au civil à payer 2.400 euros de dommages et
intérêts", a indiqué le parquet, confirmant une information parue dans
la presse régionale.

Le fourgon des voleurs défoncé à coup de pelleteuse

L'agriculteur, en juillet dernier, surprenant un couple lui volant du
matériel d'irrigation sur son exploitation à Labastide-Cézéracq, au
Béarn (Pyrénées-Atlantiques), avait utilisé sa pelleteuse à godets et
foncé sur le fourgon de ses voleurs le réduisant à néant. Il avait
justifié son geste par une exaspération provoquée par des vols à répétition.

Le couple a quant à lui été condamné à verser solidairement à
l'agriculteur 449,39 euros pour le préjudice matériel. Au pénal, le 2
décembre, le Tribunal correctionnel de Pau avait condamné le voleur, âgé
de 30 ans, à trois mois de prison ferme et sa compagne, âgée de 28 ans,
à 70 heures de travaux d'intérêt général. L'agriculteur avait, pour sa
part, été condamné à 3.000 euros d'amende avec sursis.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bernard Guérin
Le #26381658
Bonjour,

"Zulu" a écrit dans le message de groupe de discussion :
n4ubtp$dba$

Quelle est la loi invoquée pour juger de la ¨disproportion des moyens de


défense¨ étant donné que l'agriculteur ne s'en est pris qu'au véhicule
de ses voleurs?

Imaginez qu'il s'agisse de voisins qui soient venus piquer une boite
d'allumettes chez lui, et que pour les dissuader, il ait détruit leur maison
voisine à coups de pelleteuse, vous considèreriez toujours que c'est
proportionné ? J'espère que non. Et dans ce cas, il est normal de laisser la
justice décider de ce qui est proportionné ou pas.

Les prendre en photo, relever leur numéro, les suivre pour savoir où ils
allaient, appeler la police pour indiquer où ils se trouvent, ça aurait
probablement été considéré comme proportionné. Détruire leur véhicule, non.

Bernard
none
Le #26381725
Bernard Guérin avait soumis l'idée :
Bonjour,

"Zulu" a écrit dans le message de groupe de discussion :
n4ubtp$dba$



Quelle est la loi invoquée pour juger de la ¨disproportion des moyens de


défense¨ étant donné que l'agriculteur ne s'en est pris qu'au véhicule
de ses voleurs?

Imaginez qu'il s'agisse de voisins qui soient venus piquer une boite
d'allumettes chez lui, et que pour les dissuader, il ait détruit leur maison
voisine à coups de pelleteuse, vous considèreriez toujours que c'est
proportionné ? J'espère que non. Et dans ce cas, il est normal de laisser la
justice décider de ce qui est proportionné ou pas.

Les prendre en photo, relever leur numéro, les suivre pour savoir où ils
allaient, appeler la police pour indiquer où ils se trouvent, ça aurait
probablement été considéré comme proportionné. Détruire leur véhicule, non.

Bernard



http://www.crsi-paris.fr/nos-activites/les-six-propositions-du-crsi-sur-la-legitime-defense

Plein de bon sens
.
Le #26381763
Le 19/12/2015 09:09, a écrit :
Bernard Guérin avait soumis l'idée :


Les prendre en photo, relever leur numéro, les suivre pour savoir où
ils allaient, appeler la police pour indiquer où ils se trouvent, ça
aurait probablement été considéré comme proportionné. Détruire leur
véhicule, non.





Le véhicule était stationné sur son terrain sauf erreur
Tenter d'immobiliser un véhicule de fuyards c'est courant il me semble

Bernard



http://www.crsi-paris.fr/nos-activites/les-six-propositions-du-crsi-sur-la-legitime-defense


Plein de bon sens




.../...


ben pas vraiment pour la proposition 1

Ce n'est pas tout d'avoir une arme dite de service ou équivalente perso
en dehors de ses horaires
Dans l'action
1 - on est seul
2 - il faut pouvoir s'en servir sans endommager des innocents
non réactifs vu que c'est une une intervention civile " en reaction "
sans uniforme ou brassard
3 - il ne faut pas en être dépossédé
soit avant l'action..., soit pendant, ......soit après ...
4 - il faut être très tres bon tireur..et motivé pour dégommer
plusieurs personnels armés dans l'action
avec une arme de poing et en tenue civile



V
François Guillet
Le #26381802
Zulu a présenté l'énoncé suivant :
...
"Eu égard aux moyens disproportionnés qu'il a utilisés pour se défendre, le
tribunal l'a condamné au civil à payer 2.400 euros de dommages et intérêts",
a indiqué le parquet...



C'est un principe général en droit : si un agresseur te tue, alors
seulement tu as le droit aussi de le tuer, jamais avant !
François Guillet
Le #26381801
. avait soumis l'idée :
Le 19/12/2015 09:09, a écrit :
Bernard Guérin avait soumis l'idée :




Les prendre en photo, relever leur numéro, les suivre pour savoir où
ils allaient, appeler la police pour indiquer où ils se trouvent, ça
aurait probablement été considéré comme proportionné. Détruire leur
véhicule, non.





Le véhicule était stationné sur son terrain sauf erreur
Tenter d'immobiliser un véhicule de fuyards c'est courant il me semble

Bernard



http://www.crsi-paris.fr/nos-activites/les-six-propositions-du-crsi-sur-la-legitime-defense


Plein de bon sens




.../...


ben pas vraiment pour la proposition 1

Ce n'est pas tout d'avoir une arme dite de service ou équivalente perso
en dehors de ses horaires
Dans l'action
1 - on est seul
2 - il faut pouvoir s'en servir sans endommager des innocents
non réactifs vu que c'est une une intervention civile " en reaction " sans
uniforme ou brassard
3 - il ne faut pas en être dépossédé
soit avant l'action..., soit pendant, ......soit après ...
4 - il faut être très tres bon tireur..et motivé pour dégommer plusieurs
personnels armés dans l'action
avec une arme de poing et en tenue civile



+1
François Guillet
Le #26381800
Bernard Guérin a utilisé son clavier pour écrire :
...
Imaginez qu'il s'agisse de voisins qui soient venus piquer une boite
d'allumettes chez lui, et que pour les dissuader, il ait détruit leur maison
voisine à coups de pelleteuse, vous considèreriez toujours que c'est
proportionné ? J'espère que non.


...

Le bébéfice du doute devrait être accordé à la victime : quand un
voleur vient chez toi, tu sais d'avance ce qu'il va te prendre, de
manière à proportionner ta "contre-attaque" ?!!!
Zulu
Le #26381804
Le 2015-12-18 12:39 PM, Bernard Guérin a écrit :
Bonjour,

"Zulu" a écrit dans le message de groupe de discussion :
n4ubtp$dba$



Quelle est la loi invoquée pour juger de la ¨disproportion des moyens de


défense¨ étant donné que l'agriculteur ne s'en est pris qu'au véhicule
de ses voleurs?

Imaginez qu'il s'agisse de voisins qui soient venus piquer une boite
d'allumettes chez lui, et que pour les dissuader, il ait détruit leur
maison voisine à coups de pelleteuse, vous considèreriez toujours que
c'est proportionné ? J'espère que non. Et dans ce cas, il est normal de
laisser la justice décider de ce qui est proportionné ou pas.



La comparaison est osée. Il s'agit ici d'un couple qui volait
régulièrement cet agriculteur, ce qui n'a rien de fortuit ni
d'accidentel. ET c'était pas de boites d'allumettes...

DE plus, le véhicule était un outil indispensable aux voleurs pour
emporter leur butin.

Je trouve bizarre que des circonstances atténuantes n'aient pas été
accordées à ce bonhomme que les vols répétés avaient fini par exaspérer.

Taubira a beaucoup plus d'indulgence pour les casseurs de vitrines et
autres déprédateurs d'espaces publics.

Les prendre en photo, relever leur numéro, les suivre pour savoir où ils
allaient, appeler la police pour indiquer où ils se trouvent, ça aurait
probablement été considéré comme proportionné. Détruire leur véhicule, non.



CHez les bisounours, ça marche bien. Il aurait pu aussi payer l'essence.
Christophe, tout simplement
Le #26382122
Le principe est que l'on ne se fait pas justice soit même.
François Guillet
Le #26382255
Christophe, tout simplement a exprimé avec précision :
Le principe est que l'on ne se fait pas justice soit même.



Personne ne parle de se faire justice, mais de se défendre. Et la
meilleure défense est souvent la contre-attaque.
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26382264
François Guillet
Personne ne parle de se faire justice, mais de se défendre. Et la
meilleure défense est souvent la contre-attaque.



Et la question n'est évidemment pas là, rien d'étonnant de ta part. Il
ne s'agit en aucun cas d'évaluer quelle est la meilleure défense.
Meilleure de quel point du vue, du reste ?

La question, faut-il le répéter, est celle de la légitime défense (bien
réfléchir au sens des mots) et à la proportionnalité de celle-ci par
rapport à l'attaque.

De toute évidence, au vu des éléments rapportés ici, on en est loin. On
est plutôt dans la vengeance qu'exercent les beaufs quand ils se croient
en situation de punir autrui, quand ils se comportent comme des abrutis
au lieu de réfléchir, discipline pour laquelle ils sont, il est vrai,
peu entraînés.


--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
Publicité
Poster une réponse
Anonyme