La justice est rendue en Corse comme ailleurs

Le
dmkgbt
Bonjour,

Contrairement à ce qu'avancent certains, en Corse, on condamne les
meurtriers, ni plus ni moins qu'ailleurs en France :

"L'avocat général Thomas Pison, retenant l'intention d'homicide, a par
ailleurs dressé le réquisitoire de la banalisation des armes à feu en
Corse, où circulent 30.000 armes, soit près d'une pour dix habitants,
selon lui.
Il a requis 20 années de réclusion criminelle contre le tireur,
Dominique Desanti et trois années pour François-Marie Desanti, "bras
armé du tueur".
La défense du principal accusé a souligné que la cause de ce tir était
indirecte, presque accidentelle, et que leur client s'était senti
menacé. "Toute peine excessive est une injustice, il faut condamner le
grand banditisme mais pas en condamnant injustement Dominique Desanti",
a estimé Me Leclerc, ancien président de la Ligue des droits de l'homme.
Il avait demandé aux jurés de prononcer la peine qui a finalement été
retenue."
<http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/dix-ans-de-prison-pour-le-meurtr
ier-d-un-touriste-en-corse-30-03-2012-1446949_240.php>

--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
.
Le #24364001
"Dominique" 1khtf1c.1tqo42ax4ni28N%
Bonjour,

Contrairement à ce qu'avancent certains, en Corse, on condamne les
meurtriers, ni plus ni moins qu'ailleurs en France :

"L'avocat général Thomas Pison, retenant l'intention d'homicide, a par
ailleurs dressé le réquisitoire de la banalisation des armes à feu en
Corse, où circulent 30.000 armes, soit près d'une pour dix habitants,
selon lui.
Il a requis 20 années de réclusion criminelle contre le tireur,
Dominique Desanti et trois années pour François-Marie Desanti, "bras
armé du tueur".
La défense du principal accusé a souligné que la cause de ce tir était
indirecte, presque accidentelle, et que leur client s'était senti
menacé. "Toute peine excessive est une injustice, il faut condamner le
grand banditisme mais pas en condamnant injustement Dominique Desanti",
a estimé Me Leclerc, ancien président de la Ligue des droits de l'homme.
Il avait demandé aux jurés de prononcer la peine qui a finalement été
retenue."
<http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/dix-ans-de-prison-pour-le-meurtr
ier-d-un-touriste-en-corse-30-03-2012-1446949_240.php>




J'aime bien la qualification " touriste " ...
Le droit distingue-t-il les insulaires ?
:-)))))

V
--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme