L'excellence

Le
.
Bonjour

L'excellence n'est NI un privilège
NI un droit
c'est un don qui se travaille

Comme disait ce matin dans le petit journal de la 2 la garde des sots
représentante de sa consoeur de l'EN
et certainement en avant garde de cette réforme de l'Ecole Pour les
Incultes ( EPI )

Nous ( le gouvernement ) n'allons pas nous laisser égarer
;-))
laissons, laissons


On ne nous musellera pas !



V
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Cl.Massé
Le #26353621
"." a écrit dans le message de groupe de discussion :
555c225d$0$3331$

Bonjour

L'excellence n'est NI un privilège
NI un droit
c'est un don qui se travaille

Comme disait ce matin dans le petit journal de la 2 la garde des sots
représentante de sa consoeur de l'EN et certainement en avant garde de cette
réforme de l'Ecole Pour les Incultes ( EPI )

Nous ( le gouvernement ) n'allons pas nous laisser égarer
;-))
...laissons, laissons


On ne nous musellera pas !



Ce gouvernement a tendance à favoriser les branleurs, comme succédané d'égalité.
C'était déjà le cas pour les "sans qualification" qui passent devant ceux qui on
fait des sacrifices pour obtenir des diplômes. (C'est pas payé, et quand on est
jeune et par surcroit pauvre, ce ne sont pas de petits sacrifices.) L'égalité
selon eux, c'est de marier le couples homo pour les rendre fertiles, de sortir
les voyous de prison pour les rendre innocents, et de priver les meilleurs d'un
enseignement de qualité pour rendre les nuls excellents.

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit, mais diffèrent en
capacités, motivations, et courage. Si l'on considère ces caractéristiques
comme des "privilèges," ça veut dire qu'on favorise les abrutis, les
je-m'en-foutistes et les paresseux, bref, c'est bien un nivèlement par le bas.
Ça veut dire que personne, quels que soient les efforts qu'il consent, ne pourra
dépasser ce niveau au raz des pâquerettes que n'importe quel tocard peut
atteindre les doigts dans le nez. Ils obtiendront tous des diplômes en bois,
comme Cambadélis, qui n'intéresseront aucun employeur.

Aura-t-on pour autant l'égalité? Ben justement non, c'est tout le contraire.
Ceux qui ont de l'argent ne passeront pas par là, et étudieront par d'autres
moyens. Le "mérite" qu'ils méprisent tant est justement le seul paramètre qui
est équitablement distribué dans toutes les couches de la société. S'il n'est
pas pris en compte, que ce soit les capacités, les motivations ou le courage,
alors ce sera autre chose de beaucoup moins bien réparti qui prendra le relai.
C'est un effet mécanique que toutes les idéologies de la terre ne peuvent
enrayer, quel que soit ce qu'on en pense. L'excellence de l'école de la
République est la seule voie vers l'égalité.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
DanMr
Le #26353632
Cl.Massé avait écrit le 20/05/2015 :
"." a écrit dans le message de groupe de discussion :
555c225d$0$3331$

Bonjour

L'excellence n'est NI un privilège
NI un droit
c'est un don qui se travaille

Comme disait ce matin dans le petit journal de la 2 la garde des sots
représentante de sa consoeur de l'EN et certainement en avant garde de
cette
réforme de l'Ecole Pour les Incultes ( EPI )

Nous ( le gouvernement ) n'allons pas nous laisser égarer
;-))
...laissons, laissons


On ne nous musellera pas !



Ce gouvernement a tendance à favoriser les branleurs, comme succédané
d'égalité.
C'était déjà le cas pour les "sans qualification" qui passent devant ceux qui
on
fait des sacrifices pour obtenir des diplômes. (C'est pas payé, et quand on
est
jeune et par surcroit pauvre, ce ne sont pas de petits sacrifices.)
L'égalité selon eux, c'est de marier le couples homo pour les rendre
fertiles, de sortir les voyous de prison pour les rendre innocents, et de
priver les meilleurs d'un enseignement de qualité pour rendre les nuls
excellents.

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit, mais diffèrent en
capacités, motivations, et courage. Si l'on considère ces caractéristiques
comme des "privilèges," ça veut dire qu'on favorise les abrutis, les
je-m'en-foutistes et les paresseux, bref, c'est bien un nivèlement par le
bas.
Ça veut dire que personne, quels que soient les efforts qu'il consent, ne
pourra
dépasser ce niveau au raz des pâquerettes que n'importe quel tocard peut
atteindre les doigts dans le nez. Ils obtiendront tous des diplômes en bois,
comme Cambadélis, qui n'intéresseront aucun employeur.

Aura-t-on pour autant l'égalité? Ben justement non, c'est tout le contraire.
Ceux qui ont de l'argent ne passeront pas par là, et étudieront par d'autres
moyens. Le "mérite" qu'ils méprisent tant est justement le seul paramètre
qui
est équitablement distribué dans toutes les couches de la société. S'il
n'est pas pris en compte, que ce soit les capacités, les motivations ou le
courage, alors ce sera autre chose de beaucoup moins bien réparti qui prendra
le relai. C'est un effet mécanique que toutes les idéologies de la terre ne
peuvent enrayer, quel que soit ce qu'on en pense. L'excellence de l'école de
la République est la seule voie vers l'égalité.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.



+1 que du vrai
merci
Publicité
Poster une réponse
Anonyme