lecture-écriture de mémoires à tores

Le
Jean-Marc DURO
On peut encore le faire de nos jours, avec un Arduino:
http://shieldlist.org/north-and-nash/core-memory

Cordialement

Jean-Marc
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Arachide
Le #25642482
Le 07/09/2013 17:45, Jean-Marc DURO a écrit :
On peut encore le faire de nos jours, avec un Arduino:
http://shieldlist.org/north-and-nash/core-memory

Cordialement

Jean-Marc



Si j'ai bien compris, c'est 32 bits de mémoire, 4 octets, non volatile
qu'on peut brancher sur une machine récente.

Quelqu'un a t-il déjà eu affaire à une mémoire à tore dans sa vie?
Pascal-J
Le #25642672
No, a part dans la poubelle, mais a bulle oui en réel ;>)
Jean-Marc DURO
Le #25642622
Le 07/09/2013 17:54, Arachide a écrit :
Le 07/09/2013 17:45, Jean-Marc DURO a écrit :
On peut encore le faire de nos jours, avec un Arduino:
http://shieldlist.org/north-and-nash/core-memory

Cordialement

Jean-Marc



Si j'ai bien compris, c'est 32 bits de mémoire, 4 octets, non volatile
qu'on peut brancher sur une machine récente.

Quelqu'un a t-il déjà eu affaire à une mémoire à tore dans sa vie?




Oui, on est quelques-uns à en avoir vus en fonctionnement.

Pour ma part, c'était encore en service au début des années 80 sur le
contrôle d'une chaîne de laminoirs à l'usine sidérurgique de Hayange
Saint-Jacques qui a appartenu successivement à Sacilor, puis Unimétal,
puis Corus, puis Tata.

C'était du Westinghouse Prodac des années 60 qui a fonctionné plus de 20
ans!

Cordialement

Jean-Marc
Arachide
Le #25642812
Le 07/09/2013 18:42, Jean-Marc DURO a écrit :
Le 07/09/2013 17:54, Arachide a écrit :
Le 07/09/2013 17:45, Jean-Marc DURO a écrit :
On peut encore le faire de nos jours, avec un Arduino:
http://shieldlist.org/north-and-nash/core-memory

Cordialement

Jean-Marc



Si j'ai bien compris, c'est 32 bits de mémoire, 4 octets, non volatile
qu'on peut brancher sur une machine récente.

Quelqu'un a t-il déjà eu affaire à une mémoire à tore dans sa vie?




Oui, on est quelques-uns à en avoir vus en fonctionnement.

Pour ma part, c'était encore en service au début des années 80 sur le
contrôle d'une chaîne de laminoirs à l'usine sidérurgique de Hayange
Saint-Jacques qui a appartenu successivement à Sacilor, puis Unimétal,
puis Corus, puis Tata.

C'était du Westinghouse Prodac des années 60 qui a fonctionné plus de 20
ans!

Cordialement

Jean-Marc




Misère de misère ! tout ce savoir qui va s'envoler avec notre génération
et la précédente.
Faudrait presque faire un musée virtuel contributif avec tous les
intervenants de ce forum.
Mettre en ligne un maximum d'infos, une frise chronologique, des
témoignages, des photos, des docs. On a tous dans notre coin des choses
qui pourraient intéresser. Certains comme moi on déjà un site WEB. Mais
ce n'est pas intégré dans un grand ensemble cohérent.

Guillaume.
Jacques Lav!gnotte
Le #25642982
Le 07-09-2013, Arachide
Le 07/09/2013 17:45, Jean-Marc DURO a écrit :
On peut encore le faire de nos jours, avec un Arduino:
http://shieldlist.org/north-and-nash/core-memory



Quelqu'un a t-il déjà eu affaire à une mémoire à tore dans sa vie?



JE !! (en 1970)

Ca équipait un analyseur de traffic téléphonique (occupation
de circuits) une logique totalement à transistors.

Jacques (Madeleine de Proust ;)
Jacques Lav!gnotte
Le #25642972
Le 07-09-2013, Arachide

Mettre en ligne un maximum d'infos, une frise chronologique, des
témoignages, des photos, des docs.



J'ai peur qu'il ne reste rien de cet engin :-( Des potes maintiennent
un musée de télécoms et je n'ai rien vu de tel chez eux.

J.
jmp
Le #25642962

Misère de misère ! tout ce savoir qui va s'envoler avec notre génération
et la précédente.
Faudrait presque faire un musée virtuel contributif avec tous les
intervenants de ce forum.
Mettre en ligne un maximum d'infos, une frise chronologique, des
témoignages, des photos, des docs. On a tous dans notre coin des choses
qui pourraient intéresser. Certains comme moi on déjà un site WEB. Mais
ce n'est pas intégré dans un grand ensemble cohérent.

Guillaume.



bonsoir,
vous pouvez aller voir mon site qui comporte de très nombreuses photos,
descriptions de mémoires à tores (y inclus l'électronique de commande):
http://pichotjm.free.fr/Serel/ODP505/Memoire/Memoire.html
http://pichotjm.free.fr/MemTores/MemTores.html
http://pichotjm.free.fr/Serel/ODP505/ODP505.html
...

Cordialement
--
JMP
Visitez mon site sur la proto informatique, l'électronique, la photo et
la macro-photographie: http://pichotjm.free.fr/
Marc Ferraton
Le #25643832
On Sat, 07 Sep 2013 17:54:03 +0200
Arachide
Le 07/09/2013 17:45, Jean-Marc DURO a écrit :
> On peut encore le faire de nos jours, avec un Arduino:
> http://shieldlist.org/north-and-nash/core-memory
>
> Cordialement
>
> Jean-Marc

Si j'ai bien compris, c'est 32 bits de mémoire, 4 octets, non
volatile qu'on peut brancher sur une machine récente.

Quelqu'un a t-il déjà eu affaire à une mémoire à tore dans sa v ie?




Oui, jusqu'en 2000 centrale nucleaire Graphite-gaz française
sur le calculateur de la machine de chargement/dechargement
Celles des calculateurs C9040 de conduite avaient été remplacées avec ma
participation en 1987-1988 (2x16k mot de 24bits+parité sur 3
calculateurs) dont j'ai pu récupéré les mémoires de remplacement l ors
de l'arret définitif en 2002 (tout le reste a été perdu, ferraille sa ns
doute), les memoires statiques, avec l'interface pour les signaux
d'adressages spécifiques étaient montées sur une carte dans un bus VM E.
Un accès concurrent depuis le bus VME avait été prévu, et il avait
permis d'ajouter des applications particulières post-Tchernobyl sur ces
calculateurs où nous ne disposions plus que 3 ou 4 mots.

La compilation complete de la boucle programme prenait des mois à
plusieurs personnes, réintégrer les patches était une mission suicid e.

Pour info j'ai meme réussi une réparation d'un bloc mémoire (un fil
d'adressage avait lache entre 2 plans à l'intérieur du bloc)


--
oubliez les majuscules
Sébastien Kirche
Le #25658442
"Jean-Marc DURO" news:l0fl1u$bo1$

Pour ma part, c'était encore en service au début des années 80 sur le
contrôle d'une chaîne de laminoirs à l'usine sidérurgique de Hayange



Tiens, t'es de mon coin ? (enfin tu as pu bouger depuis les années 80 :)

Moi je fais la navette entre Metz et le grand duché voisin ^^

--
Sébastien Kirche
JKB
Le #25670022
Le Sat, 7 Sep 2013 18:05:04 +0000 (UTC),
Jacques Lav!gnotte
Le 07-09-2013, Arachide
Le 07/09/2013 17:45, Jean-Marc DURO a écrit :
On peut encore le faire de nos jours, avec un Arduino:
http://shieldlist.org/north-and-nash/core-memory





Quelqu'un a t-il déjà eu affaire à une mémoire à tore dans sa vie?



JE !! (en 1970)

Ca équipait un analyseur de traffic téléphonique (occupation
de circuits) une logique totalement à transistors.



Je aussi en 1997 sur une machine de la défense aussi entièrement
transistorisée (et fabriquée en 1996 car devant résister à une
explosion de je ne sais plus combien).

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
Publicité
Poster une réponse
Anonyme