Liaison numérique coaxiale

Le
Marc Van Dyck
Bonsoir !

Je dois relier deux appareils au moyen d'une liaison numérique
coaxiale.
Un tel cable, acheté neuf, coûte un pont, ou presque. La même longueur,
en cable analogique classique, est beaucoup plus raisonnable. J'ai
examiné de tels cables de près, et je ne vois pas de différence sur le
plan constructif. Mêmes prises RCA, mêmes conducteurs en cuivre, même
diélectrique, même gaines. La seule différence me semble être
l'impédance caractéristique, 50 Ohms en audio analogique et 75 Ohms en
numérique. Est-ce vraiment important ? Quelle est la fréquence
d'horloge
d'un signal S/PDIF ? Suffisamment élevée pour que l'accord d'impédance
soit critique ? 50 Ohms au lieu de 75, ça pourrait induire des
transformations irrécuparables dans un signal numérique ?

En fait, j'ai essayé, et clairement, ça marche. Je veux dire, on
entend quelque chose qui me parait correct, et en comparaison avec
une liaison TOSLINK, je n'entends pas de différence significative.
Mais peut-être qu'avec le cable idoine cela devrait-il être bien
meilleur ? Comme je n'en ai pas, je ne peux pas comparer

Je me fais des soucis pour rien, là, ou pas ?

Merci !

--
Marc Van Dyck
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Marc Van Dyck
Le #20046241
Marc Van Dyck pretended :
Bonsoir !

Je dois relier deux appareils au moyen d'une liaison numérique coaxiale.
Un tel cable, acheté neuf, coûte un pont, ou presque. La même longueur,
en cable analogique classique, est beaucoup plus raisonnable. J'ai
examiné de tels cables de près, et je ne vois pas de différence sur le
plan constructif. Mêmes prises RCA, mêmes conducteurs en cuivre, même
diélectrique, même gaines. La seule différence me semble être
l'impédance caractéristique, 50 Ohms en audio analogique et 75 Ohms en
numérique. Est-ce vraiment important ? Quelle est la fréquence d'horloge
d'un signal S/PDIF ? Suffisamment élevée pour que l'accord d'impédance
soit critique ? 50 Ohms au lieu de 75, ça pourrait induire des
transformations irrécuparables dans un signal numérique ?

En fait, j'ai essayé, et clairement, ça marche. Je veux dire, on
entend quelque chose qui me parait correct, et en comparaison avec
une liaison TOSLINK, je n'entends pas de différence significative.
Mais peut-être qu'avec le cable idoine cela devrait-il être bien
meilleur ? Comme je n'en ai pas, je ne peux pas comparer...

Je me fais des soucis pour rien, là, ou pas ?

Merci !



En me relisant, je constate (trop tard) que j'ai oublié une information
essentielle : 10 m. Le cable doit faire 10 m de long. Ca change tout,
je suppose...

--
Marc Van Dyck
Dominique Bourdeau
Le #20048911
"Marc Van Dyck"
Marc Van Dyck pretended :
Bonsoir !

Je dois relier deux appareils au moyen d'une liaison numérique coaxiale.
Un tel cable, acheté neuf, coûte un pont, ou presque. La même longueur,
en cable analogique classique, est beaucoup plus raisonnable. J'ai
examiné de tels cables de près, et je ne vois pas de différence sur le
plan constructif. Mêmes prises RCA, mêmes conducteurs en cuivre, même
diélectrique, même gaines. La seule différence me semble être
l'impédance caractéristique, 50 Ohms en audio analogique et 75 Ohms en
numérique. Est-ce vraiment important ? Quelle est la fréquence d'horloge
d'un signal S/PDIF ? Suffisamment élevée pour que l'accord d'impédance
soit critique ? 50 Ohms au lieu de 75, ça pourrait induire des
transformations irrécuparables dans un signal numérique ?

En fait, j'ai essayé, et clairement, ça marche. Je veux dire, on
entend quelque chose qui me parait correct, et en comparaison avec
une liaison TOSLINK, je n'entends pas de différence significative.
Mais peut-être qu'avec le cable idoine cela devrait-il être bien
meilleur ? Comme je n'en ai pas, je ne peux pas comparer...

Je me fais des soucis pour rien, là, ou pas ?

Merci !



En me relisant, je constate (trop tard) que j'ai oublié une information
essentielle : 10 m. Le cable doit faire 10 m de long. Ca change tout,
je suppose...



A mon avis pas de problème majeur même avec 10 m, si je ne me suis pas
trompé en audio le flux SPDIF reste inférieur à 3 Mbit/s et dépend de la
fréquence échantillonnage. A part pour du câble antenne qui nécessite une
"certaine adaptation", pour des signaux numériques de liaison entre
équipements cela n'est pas critique à ce point. Cela dit, je ne vois
pourquoi un câble coaxial de 75 ohm ou de 50 ohm ne serait pas au même prix
ou à peu près, même s'il est un peu plus gros en diamètre global ?? Cela ne
dépend que des caractéristiques géométriques (c-à-d du rapport entre le
diamètre du conducteur extérieur et le diamètre du conducteur intérieur et
d'une constante qui correspond au diélectrique et qui vaut 1 si c'est de
l'air qui reste le meilleur diélectrique !). Après cela dépend des blindages
externes que l'on met autour du câble, mais cela ne dépend plus de
l'impédance !

Vous trouvez dans le commerce du coaxial au mètre à 1 à 1,2 euros du mètre
en 50 comme en 75 ohm. Il vous reste qu'à acheter les fiches RCA au prix que
vous voulez on a tout ce que l'on veut suivant la qualité !!
Fernand Naudin
Le #20049251
?

En fait, j'ai essayé, et clairement, ça marche. Je veux dire, on
entend quelque chose qui me parait correct, et en comparaison avec
une liaison TOSLINK, je n'entends pas de différence significative.
Mais peut-être qu'avec le cable idoine cela devrait-il être bien
meilleur ? Comme je n'en ai pas, je ne peux pas comparer...



Le toslink est de qualité égale, insensible aux perturbations électriques
et moins cher.
C'est ce qui doit s'imposer dans un environnement domestique.
Dominique Bourdeau
Le #20049401
"Fernand Naudin" h7nu4k$bs6$

?

En fait, j'ai essayé, et clairement, ça marche. Je veux dire, on
entend quelque chose qui me parait correct, et en comparaison avec
une liaison TOSLINK, je n'entends pas de différence significative.
Mais peut-être qu'avec le cable idoine cela devrait-il être bien
meilleur ? Comme je n'en ai pas, je ne peux pas comparer...



Le toslink est de qualité égale, insensible aux perturbations électriques
et moins cher.
C'est ce qui doit s'imposer dans un environnement domestique.



Si vous êtes capable d'entendre la différence, je vous paie un câble tout
neuf ! Et pas besoin de double aveugle !!!
Marc Van Dyck
Le #20056951
Fernand Naudin was thinking very hard :
?

En fait, j'ai essayé, et clairement, ça marche. Je veux dire, on
entend quelque chose qui me parait correct, et en comparaison avec
une liaison TOSLINK, je n'entends pas de différence significative.
Mais peut-être qu'avec le cable idoine cela devrait-il être bien
meilleur ? Comme je n'en ai pas, je ne peux pas comparer...



Le toslink est de qualité égale, insensible aux perturbations électriques
et moins cher.
C'est ce qui doit s'imposer dans un environnement domestique.



Théoriquement, vous avez tout a fait raison. C'est pour cette même
raison qu'on déploie beaucoup de fibre optique en milieu industriel,
car c'est insensible aux perturbations. Et en plus, on évite les
boucles
de masse. Mais, car il y a quand même un mais, le problème c'est la
qualité - ou plutôt son absence - des optocoupleurs utilisés dans
les équipements hifi, pas toujours au top sauf dans le très haut de
gamme. Ce qu'on gagne en qualité dans la transmission, on le pert
dans les conversions optique-électronique et vice-versa...

--
Marc Van Dyck
Marc Van Dyck
Le #20056941
Dominique Bourdeau wrote on 3/09/2009 :
"Marc Van Dyck"
Marc Van Dyck pretended :
Bonsoir !

Je dois relier deux appareils au moyen d'une liaison numérique coaxiale.
Un tel cable, acheté neuf, coûte un pont, ou presque. La même longueur,
en cable analogique classique, est beaucoup plus raisonnable. J'ai
examiné de tels cables de près, et je ne vois pas de différence sur le
plan constructif. Mêmes prises RCA, mêmes conducteurs en cuivre, même
diélectrique, même gaines. La seule différence me semble être
l'impédance caractéristique, 50 Ohms en audio analogique et 75 Ohms en
numérique. Est-ce vraiment important ? Quelle est la fréquence d'horloge
d'un signal S/PDIF ? Suffisamment élevée pour que l'accord d'impédance
soit critique ? 50 Ohms au lieu de 75, ça pourrait induire des
transformations irrécuparables dans un signal numérique ?

En fait, j'ai essayé, et clairement, ça marche. Je veux dire, on
entend quelque chose qui me parait correct, et en comparaison avec
une liaison TOSLINK, je n'entends pas de différence significative.
Mais peut-être qu'avec le cable idoine cela devrait-il être bien
meilleur ? Comme je n'en ai pas, je ne peux pas comparer...

Je me fais des soucis pour rien, là, ou pas ?

Merci !



En me relisant, je constate (trop tard) que j'ai oublié une information
essentielle : 10 m. Le cable doit faire 10 m de long. Ca change tout,
je suppose...



A mon avis pas de problème majeur même avec 10 m, si je ne me suis pas trompé
en audio le flux SPDIF reste inférieur à 3 Mbit/s et dépend de la fréquence
échantillonnage. A part pour du câble antenne qui nécessite une "certaine
adaptation", pour des signaux numériques de liaison entre équipements cela
n'est pas critique à ce point. Cela dit, je ne vois pourquoi un câble coaxial
de 75 ohm ou de 50 ohm ne serait pas au même prix ou à peu près, même s'il
est un peu plus gros en diamètre global ?? Cela ne dépend que des
caractéristiques géométriques (c-à-d du rapport entre le diamètre du
conducteur extérieur et le diamètre du conducteur intérieur et d'une
constante qui correspond au diélectrique et qui vaut 1 si c'est de l'air qui
reste le meilleur diélectrique !). Après cela dépend des blindages externes
que l'on met autour du câble, mais cela ne dépend plus de l'impédance !

Vous trouvez dans le commerce du coaxial au mètre à 1 à 1,2 euros du mètre en
50 comme en 75 ohm. Il vous reste qu'à acheter les fiches RCA au prix que
vous voulez on a tout ce que l'on veut suivant la qualité !!



C'est effectivement une solution à laquelle je n'avais pas pensé. Les
RCA doivent-elles être spécifiques, ou sont-ce les mêmes que l'on
utilise dans tous les cas ? Faudrait pas provoquer des réflections,
et toutes ces sortes de choses - à moins qu'on soit bien trop bas en
fréquence pour ça ? Et quid de la qualité des soudures ? Je ne suis
pas très doué pour ça, et il va falloir que je me paie une paire de
lunettes pour la vision de près, parce que la presbytie me gagne, et
mes verres progressifs ne suffisent plus...

--
Marc Van Dyck
Marc Van Dyck
Le #20057101
After serious thinking Dominique Bourdeau wrote :



Cela dit, je ne vois pourquoi un câble coaxial
de 75 ohm ou de 50 ohm ne serait pas au même prix ou à peu près, même s'il
est un peu plus gros en diamètre global ??



Simplement parce que, comme c'est écrit "numérique" ou (improprement)
"digital" sur l'emballage du cable, son fabricant/importateur/revendeur
se sent le droit de se sucrer encore un peu plus ?

Cela ne dépend que des
caractéristiques géométriques (c-à-d du rapport entre le diamètre du
conducteur extérieur et le diamètre du conducteur intérieur et d'une
constante qui correspond au diélectrique et qui vaut 1 si c'est de l'air qui
reste le meilleur diélectrique !).



Pas du tout !!! La permittivité de l'air vaur 1 (pas tout à fait,
d'ailleurs) par pur hasard, la référence étant la permittivité du vide.
Et il y a des tas de diélectriques dont la permittivité est bien
supérieure. Il suffit de comparer une ligne à haute tension aérienne
(dont il faut écarter les cables de plusieurs mêtres pour éviter les
amorçages) d'un cable enterré à haute tension équivalente, isolé avec
des matériaux solides, et dont le diamètre total ne fera que quelques
dizaines de centimêtres (Théoriquement, cet exemple concerne plus la
rigidité diélectrique que la permissivité, je sais, mais l'un et
l'autre
sont intimement liés).

--
Marc Van Dyck
Dominique Bourdeau
Le #20057991
"Marc Van Dyck"
After serious thinking Dominique Bourdeau wrote :



Cela dit, je ne vois pourquoi un câble coaxial de 75 ohm ou de 50 ohm ne
serait pas au même prix ou à peu près, même s'il est un peu plus gros en
diamètre global ??



Simplement parce que, comme c'est écrit "numérique" ou (improprement)
"digital" sur l'emballage du cable, son fabricant/importateur/revendeur
se sent le droit de se sucrer encore un peu plus ?

Cela ne dépend que des caractéristiques géométriques (c-à-d du rapport
entre le diamètre du conducteur extérieur et le diamètre du conducteur
intérieur et d'une constante qui correspond au diélectrique et qui vaut 1
si c'est de l'air qui reste le meilleur diélectrique !).



Pas du tout !!! La permittivité de l'air vaur 1 (pas tout à fait,
d'ailleurs) par pur hasard, la référence étant la permittivité du vide.
Et il y a des tas de diélectriques dont la permittivité est bien
supérieure. Il suffit de comparer une ligne à haute tension aérienne
(dont il faut écarter les cables de plusieurs mêtres pour éviter les
amorçages) d'un cable enterré à haute tension équivalente, isolé avec
des matériaux solides, et dont le diamètre total ne fera que quelques
dizaines de centimêtres (Théoriquement, cet exemple concerne plus la
rigidité diélectrique que la permissivité, je sais, mais l'un et l'autre
sont intimement liés).



Je sais bien tout cela, et je ne vois pas le rapport avec le post précédent.
J'aime votre formulation sur l'air dont la permittivité vaut 1 par "hasard".
Amusant mais pas scientifique du tout. Quant au "pas tout à fait 1", vous
faites allusion à la quatrième décimale après la virgule qui vaut 6 !!!!

On arrète là le sujet, j'ai bien compris que vous vous ennuyez et que vous
tentez de "meubler" le NG !
Marc Van Dyck
Le #20065981
Dominique Bourdeau was thinking very hard :
"Marc Van Dyck"
After serious thinking Dominique Bourdeau wrote :



Cela dit, je ne vois pourquoi un câble coaxial de 75 ohm ou de 50 ohm ne
serait pas au même prix ou à peu près, même s'il est un peu plus gros en
diamètre global ??



Simplement parce que, comme c'est écrit "numérique" ou (improprement)
"digital" sur l'emballage du cable, son fabricant/importateur/revendeur
se sent le droit de se sucrer encore un peu plus ?

Cela ne dépend que des caractéristiques géométriques (c-à-d du rapport
entre le diamètre du conducteur extérieur et le diamètre du conducteur
intérieur et d'une constante qui correspond au diélectrique et qui vaut 1
si c'est de l'air qui reste le meilleur diélectrique !).



Pas du tout !!! La permittivité de l'air vaur 1 (pas tout à fait,
d'ailleurs) par pur hasard, la référence étant la permittivité du vide.
Et il y a des tas de diélectriques dont la permittivité est bien
supérieure. Il suffit de comparer une ligne à haute tension aérienne
(dont il faut écarter les cables de plusieurs mêtres pour éviter les
amorçages) d'un cable enterré à haute tension équivalente, isolé avec
des matériaux solides, et dont le diamètre total ne fera que quelques
dizaines de centimêtres (Théoriquement, cet exemple concerne plus la
rigidité diélectrique que la permissivité, je sais, mais l'un et l'autre
sont intimement liés).



Je sais bien tout cela, et je ne vois pas le rapport avec le post précédent.
J'aime votre formulation sur l'air dont la permittivité vaut 1 par "hasard".
Amusant mais pas scientifique du tout. Quant au "pas tout à fait 1", vous
faites allusion à la quatrième décimale après la virgule qui vaut 6 !!!!



Si vous saviez vraiment tout cela, vous n'auriez pas dit que l'air
était le meilleur diélectrique qui existe, affirmation totalement
fausse...

On arrète là le sujet, j'ai bien compris que vous vous ennuyez et que vous
tentez de "meubler" le NG !



Un bon moyen pour tenter d'arrêter une conversation quand on sent qu'on
en pert le contrôle ? Je ne m'ennuie pas du tout, ceci dit...

--
Marc Van Dyck
Fernand Naudin
Le #20066221
> Théoriquement, vous avez tout a fait raison. C'est pour cette même
raison qu'on déploie beaucoup de fibre optique en milieu industriel,
car c'est insensible aux perturbations. Et en plus, on évite les boucles
de masse. Mais, car il y a quand même un mais, le problème c'est la
qualité - ou plutôt son absence - des optocoupleurs utilisés dans
les équipements hifi, pas toujours au top sauf dans le très haut de
gamme. Ce qu'on gagne en qualité dans la transmission, on le pert
dans les conversions optique-électronique et vice-versa...



Hum, faire clignoter une led à une fréquence de quelques dizaines de Khz
est-ce si difficile, quand au récepteur ça fait bien longtemps qu'on sait en
fabriquer des performants pour un prix dérisoire.
Je ne crois guère à ce genre de maillon faible dans la chaine de conversion.
D'ailleurs, à l'écoute, personne ne fait la différence entre coax et
toslink.
Perso, savoir que des photons baladeurs à 630nm vont se transformer
en Debussy ou Haendel, ça m'excite assez.

F.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme