la liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France ?

Le
MichellePadovani
Bonjour à tous,

La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de Mahomet ?
L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner en
violence dans la rue.
Or, lorsque la CGT avait manifesté on entendait des slogans du genre -"mort
à S "
Hier vendredi 21 septembre des manifestations ont été organisées dans
plusieurs pays, et toutes ce sont bien passées. La France aurait peur d'un
embrasement des quartiers dits chauds ?
Se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des
droits de l'Homme, adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies le 9
décembre 1998, et plus particulièrement:

- son article 1 qui stipule que "chacun a le droit, individuellement ou en
association avec d'autres, de promouvoir la protection et la réalisation de
tous les droits de l'Homme et de toutes les libertés fondamentales aux
niveaux national et international";


- son article 6 qui stipule que "chacun a le droit, individuellement ou en
association avec d'autres: a) De détenir, rechercher, obtenir, recevoir et
conserver des informations sur tous les droits de l'homme et toutes les
libertés fondamentales en ayant notamment accès à l'information quant à la
manière dont il est donné effet à ces droits et libertés dans le système
législatif, judiciaire ou administratif national; b) Conformément aux
instruments internationaux relatifs aux droits de l'homme et autres
instruments internationaux applicables, de publier, communiquer à autrui ou
diffuser librement des idées, informations et connaissances sur tous les
droits de l'homme et toutes les libertés fondamentales;



Michelle.

--
"N'écoute pas mon amour, le chant des baleines,
2012 2013."

Une corse de Corti.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 12
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Laurent Jumet
Le #24801892
Hello MichellePadovani !

"MichellePadovani"
La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de Mahomet ?
L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner en
violence dans la rue.



La "liberté" est invoquée par ceux qui n'en veulent pas. :-)
Le terme "liberté" employé par les islamistes, doit se comprendre comme la permission de tout faire quand ce sont eux qui le veulent, et d'interdire ce qui les gêne.

D'autre part, il n'y a pas de liberté de troubler l'ordre public, ni de propager le sectarisme. C'est une vision sophiste du mot "liberté" que de vouloir l'appliquer aux malfaiteurs, en arguant qu'ils ont le droit, eux aussi, de faire ce qu'ils veulent.

L'islam est beaucoup moins une religion qu'une mosaïque de sectes, dont la dérive violente a été constante ces derniers siècles avec une accélération ces dernières décennies.

--
Laurent Jumet - Point de Chat, Liège, BELGIUM
KeyID: 0xCFAF704C
[Restore address to laurent.jumet for e-mail reply.]
Haricot Mashy-Ass
Le #24802272
Laurent Jumet a whateslé :
Hello MichellePadovani !

"MichellePadovani"
La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de Mahomet ?
L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner en
violence dans la rue.



La "liberté" est invoquée par ceux qui n'en veulent pas.



padomerdi est un trav'troll qui s'appelle roberto et qui ne cherche que
les discussions stériles qui dégénèrent
Marc-Antoine
Le #24802312
Je réponds à MichellePadovani qui a écrit
Bonjour à tous,

La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de Mahomet ?
L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner en
violence dans la rue.


Les autorités peuvent interdire une manifestation si elles la jugent de
nature à troubler l'ordre public ou si ses mots d'ordre sont contraires
à la loi.

Or, lorsque la CGT avait manifesté on entendait des slogans du genre -"mort à
S... "


Tant qu'il s'agit de mots ou est le danger pour l'ordre public?

Hier vendredi 21 septembre des manifestations ont été organisées dans
plusieurs pays, et toutes ce sont bien passées. La France aurait peur d'un
embrasement des quartiers dits chauds ?


Vous admettez donc qui puisse y avoir un "embrasement" ce qui donne
raison au ministre de l'intérieur de vouloir interdire cette
manifestation.

Se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits
de l'Homme, adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre
1998, et plus particulièrement:


Ok c'est bien beau mais les responsables doivent aussi savoir
anticiper.
Qui organise cette manifestation ? Est des démocrates ou des
*islamistes*, qui par définitions ne sont pas démocrates, donc ne
peuvent parler au nom de la démocratie.

.
Le #24802372
"Marc-Antoine" 505d9c98$0$16485$

Or, lorsque la CGT avait manifesté on entendait des slogans du
genre -"mort à S... "


Tant qu'il s'agit de mots ou est le danger pour l'ordre public?



parce que les mots ne sont pas automatiquement traduits dans leur voyage
à 360° dans les airs après leur émission
Ils peuvent être mal interprétés par la personne sur leur chemin
exemple : mort à S..., manque de bol , le cousin du grand mufti s'appelle
S...>
sur les hauts plateaux ougandais et aussi chez les papous , mort à S..
phonétiquement veut dire
je vais te casser la g...

voyez, le risque est réel puisque
la population n 'est pas triée pour recevoir les injures adaptées à sa
culture





Hier vendredi 21 septembre des manifestations ont été organisées dans
plusieurs pays, et toutes ce sont bien passées. La France aurait peur
d'un embrasement des quartiers dits chauds ?




:-)))))))))))))))))


Vous admettez donc qui puisse y avoir un "embrasement" ce qui donne raison
au ministre de l'intérieur de vouloir interdire cette manifestation.



Tout est prétexte à ces gens là pour "s'embraser"
Les sages vont à la prière
et les sages de l'étranger déclarent
" mais kes kils ont dans la tête ces sacrés français " ;-)


V

douce France
dmkgbt
Le #24802442
Laurent Jumet
Hello MichellePadovani !

"MichellePadovani"
> La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
> l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de Mahomet ?
> L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner en
> violence dans la rue.

La "liberté" est invoquée par ceux qui n'en veulent pas. :-)



Ce n'est pas ça le problème juridique!

En fait, toute manifestation sur la voie publique est possible, dans le
cadre de la liberté d'expression, mais réglementée car elle interragit
notamment sur des personnes non concernées par cette manifestation.
Aussi doit elle faire l'objet d'une autorisation de la Préfecture :

http://minilien.fr/a0mz3o

Comme vous pouvez le lire, le but n'est pas d'empêcher une manifestation
mais de s'assurer qu'elle est organisée et sécurisée et qu'elle ne
risque pas de troubler l'ordre public.

"Les principaux cas de refus sont les suivants :
- non-respect du délai de dépôt de la demande ;
- animation posant des problèmes de sécurité, d'ordre public ou de
circulation ;
- refus de l'organisateur d'accepter les obligations ou prescriptions
présentées par la préfecture de police ;
- dossier modifié en cours d'instruction et aggravant les sujétions des
services de police ;
- avis défavorable de la Mairie de Paris ou d'un service consulté ;
- incompatibilité entre l'animation envisagée et le lieu choisi
(prestige du site, caractéristiques du site, inadéquation avec
l'animation, site interdit à toute animation ou déjà occupé, etc.) ;
- organisateur n'ayant pas respecté ses obligations lors d'une demande
antérieure ou ayant méconnu les prescriptions de la préfecture de police
(ex. : non paiement des services d'ordre indemnisés prévus, etc.)."

(snip ce qui n'est pas de l'ordre du droit)


--
« Vous trouverez en moi quelqu'un d'exigeant et de déterminé.
Mais quelqu'un de présent qui mouillera sa chemise »
Xavier Bonhomme, Procureur de la République d'Ajaccio, septembre 2012.
MichellePadovani
Le #24802542
"Haricot Mashy-Ass" k3k559$ovg$
Laurent Jumet a whateslé :
Hello MichellePadovani !



"MichellePadovani"


La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de
Mahomet ?
L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner en
violence dans la rue.





La "liberté" est invoquée par ceux qui n'en veulent pas.



padomerdi est un trav'troll qui s'appelle roberto et qui ne cherche que
les discussions stériles qui dégénèrent




Vous êtes un malade mental qui profite de ses moments de liberté pendant la
journée, et rentre le soir en centre psychiatrique.

MichellePadovani
Le #24802532
"Dominique" 1kqttpc.1nidg55vod2c3N%
Laurent Jumet
Hello MichellePadovani !

"MichellePadovani"
> La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
> l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de
> Mahomet ?
> L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner
> en
> violence dans la rue.

La "liberté" est invoquée par ceux qui n'en veulent pas. :-)



Ce n'est pas ça le problème juridique!

En fait, toute manifestation sur la voie publique est possible, dans le
cadre de la liberté d'expression, mais réglementée car elle interragit
notamment sur des personnes non concernées par cette manifestation.
Aussi doit elle faire l'objet d'une autorisation de la Préfecture :

http://minilien.fr/a0mz3o

Comme vous pouvez le lire, le but n'est pas d'empêcher une manifestation
mais de s'assurer qu'elle est organisée et sécurisée et qu'elle ne
risque pas de troubler l'ordre public.

"Les principaux cas de refus sont les suivants :
- non-respect du délai de dépôt de la demande ;
- animation posant des problèmes de sécurité, d'ordre public ou de
circulation ;
- refus de l'organisateur d'accepter les obligations ou prescriptions
présentées par la préfecture de police ;
- dossier modifié en cours d'instruction et aggravant les sujétions des
services de police ;
- avis défavorable de la Mairie de Paris ou d'un service consulté ;
- incompatibilité entre l'animation envisagée et le lieu choisi
(prestige du site, caractéristiques du site, inadéquation avec
l'animation, site interdit à toute animation ou déjà occupé, etc.) ;
- organisateur n'ayant pas respecté ses obligations lors d'une demande
antérieure ou ayant méconnu les prescriptions de la préfecture de police
(ex. : non paiement des services d'ordre indemnisés prévus, etc.)."

(snip ce qui n'est pas de l'ordre du droit)




Voilà ça c'est une bonne réponse bien constructive, c'est ce genre de
réponse qui met en valeur un forum de droit.
J'ai été souvent en désaccord avec elle, mais mon honnêteté intellectuelle
me fait reconnaître une réponse censée.

Michelle
Marc-Antoine
Le #24802752
Je réponds à MichellePadovani qui a écrit

Voilà ça c'est une bonne réponse bien constructive, c'est ce genre de réponse
qui met en valeur un forum de droit.
J'ai été souvent en désaccord avec elle, mais mon honnêteté intellectuelle me
fait reconnaître une réponse censée.



Je n'ai pourtant pas lu la "reconnaissance" de votre erreur, s'agissant
d'une QPC au sujet du droit à la liberté d'expression ?
Sur la décision que *devait* prendre le Conseil Constitutionnel
d'autoriser ou non la manifestation de samedi, comme si c'était le CC
qui prenait se genre de décision..

Et pourtant le même Dominique vous en a "sorti" les décisions du jour
(21/09/12).

L'honnêteté intellectuelle c'est aussi donner les sources à vos
affirmations lorsqu'on vous les demande.
Je ne vais pas relancé le fil sur la chasse aux baleines, mais revenez
en arrière. J'attends toujours vos réponses.

Honnêteté intellectuelle ???
Haricot Mashy-Ass
Le #24802952
MichellePadovani a whateslé :
"Haricot Mashy-Ass" k3k559$ovg$
Laurent Jumet a whateslé :
Hello MichellePadovani !



"MichellePadovani"


La liberté d'expression est-t-elle mise en cause en France, avec
l'interdiction de manifester aujourd'hui contre les caricatures de
Mahomet ?
L'état refuse en argumentant que cette manifestation pourrait tourner en
violence dans la rue.





La "liberté" est invoquée par ceux qui n'en veulent pas.



padomerdi est un trav'troll qui s'appelle roberto et qui ne cherche que les
discussions stériles qui dégénèrent




Vous êtes un malade mental qui profite de ses moments de liberté pendant la
journée, et rentre le soir en centre psychiatrique.



ah tu veux que je t'écrive le soir pendant que tu te fais fourrer
roberto t'es un pervers pépère
MichellePadovani
Le #24803322
"Marc-Antoine" 505dde4b$0$1990$
Je réponds à MichellePadovani qui a écrit

Voilà ça c'est une bonne réponse bien constructive, c'est ce genre de
réponse qui met en valeur un forum de droit.
J'ai été souvent en désaccord avec elle, mais mon honnêteté
intellectuelle me fait reconnaître une réponse censée.



Je n'ai pourtant pas lu la "reconnaissance" de votre erreur, s'agissant
d'une QPC au sujet du droit à la liberté d'expression ?
Sur la décision que *devait* prendre le Conseil Constitutionnel
d'autoriser ou non la manifestation de samedi, comme si c'était le CC qui
prenait se genre de décision..

Et pourtant le même Dominique vous en a "sorti" les décisions du jour
(21/09/12).

L'honnêteté intellectuelle c'est aussi donner les sources à vos
affirmations lorsqu'on vous les demande.
Je ne vais pas relancé le fil sur la chasse aux baleines, mais revenez en
arrière. J'attends toujours vos réponses.

Honnêteté intellectuelle ???



La chasse à la grosse baleine bleue vous dites ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme