Licenciement déguisé en démission sans préavis !

Le
thierry.frache
Bonjour,

je me permets de vous contacter pour vous exposer mon problème de droit. =
Je sais qu'il y parmi vous des gens très bien informés et c'est dans ce=
t optique que je poste ce message.

Mi-février, mon employeur, pour lequel je travaille depuis 8 ans et demi =
(c'est une SSII) m'annonce qu'il n'a plus confiance en moi parce que j'ai e=
u la grippe pendant 10 jours alors que mes collègues l'ont eut pendant 3 =
jours. Cela a eu des conséquences sur le projet sur lequel j'intervenais =
et qui imposait des pénalités de retard en cas de dépassement. On m'a=
demandé ouvertement de poser ma démission au 31 mars, me laissant ains=
i l'opportunité de chercher un nouvel employeur. Par ailleurs, il m'a é=
té spécifiquement demandé de renoncer à faire mon préavis. La rai=
son qui pousse mon employeur à me mettre à la porte est le fait qu'il n=
'a plus confiance professionnellement (pour cette histoire de grippe). Je n=
'ai pas les moyens financiers de pouvoir lancer une procédure aux PDH m=
ême si je sais que je suis dans mon droit (à moins que vous m'indiquiez=
le contraire).

Dans ma compréhension du contexte, j'imaginais qu'on allait me régler m=
es 3 mois de préavis afin que je sois pas contraint d'aller au bureau et =
probablement générer un stress. J'ai postulé dans plusieurs entrepris=
es et j'ai des solutions au 31 mars. Il reste qu'initialement, j'avais rend=
ez-vous le 21 mars pour négocier mon départ et remettre ma démission.=
Hors la veille, on m'a dit que mon PDG ne serait pas disponible et que je =
devais aller en réunion avec lui le jour même (le 20) pour remettre ma =
démission.

J'ai remis ma démission en toute confiance (après 8 ans et demi j'avais=
une confiance quasi aveugle envers mon PDG). Puis dans un second temps, on=
m'a demandé d'aller dans le bureau de la RH pour avoir une estimation de=
mon solde de tout compte. Pour information, je suis rémunéré 3800€=
brut/mois. D'après ses calculs, le montant de mon solde est de 4280€. =
J'ai demandé où étaient passés les 3 mois de préavis et on m'a r=
épondu qu'à partir du moment où je démissionnais en renonçant à=
mon préavis, je ne pouvais prétendre à obtenir mes 3 mois de préav=
is payés.

Le temps de comprendre la situation, dépassé par les évènements, j'=
ai fait parvenir un courrier indiquant renonçant à ma démission (la l=
ettre est bien rédigée et démontre que ma démission est en fait un =
licenciement déguisé.

Je suis suivi par une psychothérapeute suite à un Burnout en mai 2012. =
J'ai le sentiment d'avoir été abusé (c'est indiqué dans mon courrie=
r). J'ai beau chercher sur internet sur le sites du code du travail, je n'a=
i pas vu les articles indiquant qu'il était possible de revenir sur sa d=
émission (sauf si elle a lieue dans un délai très court, dans mon cas=
48H). Suis-je bien dans mon droit ?

Je suis convoqué lundi (je suis toujours en arrêt maladie) pour disc=
uter de toute cette situation. Je pense demander une rupture conventionnell=
e ou un licenciement (mes amis me disent de négocier le licenciement). Ma=
question est donc la suivante. Dois-je accepter ce malheureux chèque, de=
mander la rupture conventionnelle ou demander à être licencié ? J'avo=
ue être un peu perdu. Que se passera t'il si nous n'arrivons pas à trou=
ver un accord ? Je reste employé pendant 3 mois touchant mon salaire chaq=
ue mois ?

Je vous remercie par avance de vos réponses. Je vais passer l'après-mid=
i à consulter le Daloz sur le droit du travail pour m'assurer que je suis=
dans mon bon droit.

Merci d'avoir lu mon cas jusque-là.

Thierry
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Michel Âne-Queue
Le #25299602
a amoré :
Bonjour,

je me permets de vous contacter pour vous exposer mon problème de droit. Je
sais qu'il y parmi vous des gens très bien informés et c'est dans cet optique
que je poste ce message.



ha ha ha ha ha ha ha ha ha pas discret le léchage de fion mais tu vas
avoir de quoi bouffer parce les spécialistes auto-proclamés du coin
n'en peuvent plus de se faire pomper le poireau et astiquer la rondelle
alors tu vas avoir la sauce et les morcifs bien enrobés d'autant que tu
sais quoi ils vont te croire sincères les aveuglés de la léchouille

Mi-février, mon employeur, pour lequel je travaille depuis 8 ans et demi
(c'est une SSII) m'annonce qu'il n'a plus confiance en moi parce que j'ai eu
la grippe pendant 10 jours alors que mes collègues l'ont eut pendant 3 jours.



t'es toubib aussi?

Cela a eu des conséquences sur le projet sur lequel j'intervenais et qui
imposait des pénalités de retard en cas de dépassement. On m'a demandé
ouvertement de poser ma démission au 31 mars, me laissant ainsi l'opportunité
de chercher un nouvel employeur. Par ailleurs, il m'a été spécifiquement
demandé de renoncer à faire mon préavis. La raison qui pousse mon employeur à
me mettre à la porte est le fait qu'il n'a plus confiance professionnellement
(pour cette histoire de grippe). Je n'ai pas les moyens financiers de pouvoir
lancer une procédure aux PDH même si je sais que je suis dans mon droit (à
moins que vous m'indiquiez le contraire).



on t'a rien dit tu ne sais rien tu ne fais rien tu attends la faute

Dans ma compréhension du contexte, j'imaginais qu'on allait me régler mes 3
mois de préavis afin que je sois pas contraint d'aller au bureau et
probablement générer un stress. J'ai postulé dans plusieurs entreprises et
j'ai des solutions au 31 mars. Il reste qu'initialement, j'avais rendez-vous
le 21 mars pour négocier mon départ et remettre ma démission. Hors la veille,
on m'a dit que mon PDG ne serait pas disponible et que je devais aller en
réunion avec lui le jour même (le 20) pour remettre ma démission.



si tu l'as fait tu es con donc personne ne peut rien pour toi

J'ai remis ma démission en toute confiance (après 8 ans et demi j'avais une
confiance quasi aveugle envers mon PDG).



bon ben tu es con allez ciao

Puis dans un second temps, on m'a
demandé d'aller dans le bureau de la RH pour avoir une estimation de mon
solde de tout compte. Pour information, je suis rémunéré 3800¤ brut/mois.
D'après ses calculs, le montant de mon solde est de 4280¤. J'ai demandé où
étaient passés les 3 mois de préavis et on m'a répondu qu'à partir du moment
où je démissionnais en renonçant à mon préavis, je ne pouvais prétendre à
obtenir mes 3 mois de préavis payés.



voila première leçon de connerie pigé ou toujours pas pigé?

Le temps de comprendre la situation, dépassé par les évènements, j'ai fait
parvenir un courrier indiquant renonçant à ma démission (la lettre est bien
rédigée et démontre que ma démission est en fait un licenciement déguisé.



tu peux t'accrocher tu ne peux rien prouver tu deviens un diffamateur
procédurier

Je suis suivi par une psychothérapeute suite à un Burnout en mai 2012.



un burnout sans absence du taf???????????????? étonnant!

J'ai
le sentiment d'avoir été abusé (c'est indiqué dans mon courrier). J'ai beau
chercher sur internet sur le sites du code du travail, je n'ai pas vu les
articles indiquant qu'il était possible de revenir sur sa démission (sauf si
elle a lieue dans un délai très court, dans mon cas 48H). Suis-je bien dans
mon droit ?



lèche encore un peu et un ayatollah local te le dira.............
peut-être

Je suis convoqué lundi (je suis toujours en arrêt maladie...) pour discuter
de toute cette situation. Je pense demander une rupture conventionnelle ou un
licenciement (mes amis me disent de négocier le licenciement). Ma question
est donc la suivante. Dois-je accepter ce malheureux chèque, demander la
rupture conventionnelle ou demander à être licencié ? J'avoue être un peu
perdu. Que se passera t'il si nous n'arrivons pas à trouver un accord ? Je
reste employé pendant 3 mois touchant mon salaire chaque mois ?



ok tu n'as toujours rien pigé

Je vous remercie par avance de vos réponses. Je vais passer l'après-midi à
consulter le Daloz sur le droit du travail pour m'assurer que je suis dans
mon bon droit.



tu crois que tu vas piger un dalloz avec deux "l" alors que 99% des
juristes ne le peuvent pas alors bonne chance à toi
moisse
Le #25299952
a émis l'idée suivante :
Bonjour,

je me permets de vous contacter pour vous exposer mon problème de droit. Je
sais qu'il y parmi vous des gens très bien informés et c'est dans cet optique
que je poste ce message.

Mi-février, mon employeur, pour lequel je travaille depuis 8 ans et demi
(c'est une SSII) m'annonce qu'il n'a plus confiance en moi parce que j'ai eu
la grippe pendant 10 jours alors que mes collègues l'ont eut pendant 3 jours.
Cela a eu des conséquences sur le projet sur lequel j'intervenais et qui
imposait des pénalités de retard en cas de dépassement. On m'a demandé
ouvertement de poser ma démission au 31 mars, me laissant ainsi l'opportunité
de chercher un nouvel employeur. Par ailleurs, il m'a été spécifiquement
demandé de renoncer à faire mon préavis. La raison qui pousse mon employeur à
me mettre à la porte est le fait qu'il n'a plus confiance professionnellement
(pour cette histoire de grippe). Je n'ai pas les moyens financiers de pouvoir
lancer une procédure aux PDH même si je sais que je suis dans mon droit (à
moins que vous m'indiquiez le contraire).



Bon 35 euro
Pour un cadre avec vos revenus...
[...]

Le temps de comprendre la situation, dépassé par les évènements, j'ai fait
parvenir un courrier indiquant renonçant à ma démission (la lettre est bien
rédigée et démontre que ma démission est en fait un licenciement déguisé.

Je suis suivi par une psychothérapeute suite à un Burnout en mai 2012. J'ai
le sentiment d'avoir été abusé (c'est indiqué dans mon courrier). J'ai beau
chercher sur internet sur le sites du code du travail, je n'ai pas vu les
articles indiquant qu'il était possible de revenir sur sa démission (sauf si
elle a lieue dans un délai très court, dans mon cas 48H). Suis-je bien dans
mon droit ?



La démission est irreversible sauf....
C'est une construction jurisprudentielle qui pose par principe qu'une
démission doit être claire, non équivoque, ne doit pas être donnée sur
le coup de la colère, ni après des pressions de m'eployeur...
Voici un excellent lien sur la rétractation d'une démission :
http://contrat-de-travail.comprendrechoisir.com/comprendre/demission

Je suis convoqué lundi (je suis toujours en arrêt maladie...) pour discuter
de toute cette situation. Je pense demander une rupture conventionnelle ou un
licenciement (mes amis me disent de négocier le licenciement).



SI on vous propose une rupture conventionelle, acceptez
Si on vous propose une transaction de 6 à 9 mois de salaire non compris
préavis et congés payés, acceptez.

Ma question
est donc la suivante. Dois-je accepter ce malheureux chèque, demander la
rupture conventionnelle ou demander à être licencié ? J'avoue être un peu
perdu. Que se passera t'il si nous n'arrivons pas à trouver un accord ? Je
reste employé pendant 3 mois touchant mon salaire chaque mois ?


Sans accord vous restez chez vous suite à "votre demande de dispense de
preavis" sans être rfémunéré.

Je vous remercie par avance de vos réponses. Je vais passer l'après-midi à
consulter le Daloz sur le droit du travail pour m'assurer que je suis dans
mon bon droit.



"Celui qui est son prore avocat a souvent un imbécile comme client".
Selon la tournure des prochaines évenements, prennez plutôt langue avec
un avocat spécialisé dans le droit du travail.
En dernier ressort, il restera à faire requalifier la démission en
prise d'acte aux torts de l'employeur, mais il faut avoir quelques
biscuits pour faire prospérer l'idée devant le CPH.

Merci d'avoir lu mon cas jusque-là.

Thierry
Jaune Frome Ze Gardeune
Le #25300082
"Michel Âne-Queue" kik922$ert$
a amoré :
ha ha ha ha ha ha ha ha ha pas discret le léchage de fion mais tu vas
avoir de quoi bouffer parce les spécialistes auto-proclamés du coin n'en
peuvent plus de se faire pomper le poireau et astiquer la rondelle alors
tu vas avoir la sauce et les morcifs bien enrobés d'autant que tu sais
quoi ils vont te croire sincères les aveuglés de la léchouille





mékilécon cet Âne-Queue avec sa cervelle de primitif sous
développé..................
Publicité
Poster une réponse
Anonyme