LIGHTROOM

Le
iel B
Sur une version d'essai j'ai constaté que Lightroom permettait de traiter
aussi bien les raw que les JpegEst-il encore utile de faire
du Raw puisque ce logiciel semble avoir les même possibilités de retouche et
la même efficacité en Jpeg?..(expostion;balance des blancs;colorimetrie,
etc.)
Merci de vos reponses
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Charles VASSALLO
Le #1649998
iel B wrote:
Sur une version d'essai j'ai constaté que Lightroom permettait de traiter
aussi bien les raw que les Jpeg...............Est-il encore utile de faire
du Raw puisque ce logiciel semble avoir les même possibilités de retouche et
la même efficacité en Jpeg?.....(expostion;balance des blancs;colorimetrie,
etc....)


Quand on a affaire à une scène à haut constraste, le jpeg conduit
généralement à un écrétage soit des tons clairs, soit des tons sombres
(soit des deux), alors que le raw conserve toute la dynamique acceptées
par le capteur. Cela n'arrive pas toujours, mais tout de même assez
souvent.

Le raw permet aussi de faire de la chirurgie fine en mode 16-bit. Tout
le monde n'est pas convaincu de son utilité profonde, mais au cas où,
n'est-ce-pas ?

Donc...

Charles

iel B
Le #1649997
Donc le Raw à reserver aux photos avec une lumiere difficile à gerer, avec
des scenes très contrastées Ok?

--

"Charles VASSALLO" message de news: 46c5aacc$0$27386$
iel B wrote:
Sur une version d'essai j'ai constaté que Lightroom permettait de traiter
aussi bien les raw que les Jpeg...............Est-il encore utile de
faire du Raw puisque ce logiciel semble avoir les même possibilités de
retouche et la même efficacité en Jpeg?.....(expostion;balance des
blancs;colorimetrie, etc....)


Quand on a affaire à une scène à haut constraste, le jpeg conduit
généralement à un écrétage soit des tons clairs, soit des tons sombres
(soit des deux), alors que le raw conserve toute la dynamique acceptées
par le capteur. Cela n'arrive pas toujours, mais tout de même assez
souvent.

Le raw permet aussi de faire de la chirurgie fine en mode 16-bit. Tout le
monde n'est pas convaincu de son utilité profonde, mais au cas où,
n'est-ce-pas ?

Donc...

Charles



iel B
Le #1649996
OK...........Mais dans Lightroom, la "vibrance", c'est quoi?????

--

"Charles VASSALLO" message de news: 46c5aacc$0$27386$
iel B wrote:
Sur une version d'essai j'ai constaté que Lightroom permettait de traiter
aussi bien les raw que les Jpeg...............Est-il encore utile de
faire du Raw puisque ce logiciel semble avoir les même possibilités de
retouche et la même efficacité en Jpeg?.....(expostion;balance des
blancs;colorimetrie, etc....)


Quand on a affaire à une scène à haut constraste, le jpeg conduit
généralement à un écrétage soit des tons clairs, soit des tons sombres
(soit des deux), alors que le raw conserve toute la dynamique acceptées
par le capteur. Cela n'arrive pas toujours, mais tout de même assez
souvent.

Le raw permet aussi de faire de la chirurgie fine en mode 16-bit. Tout le
monde n'est pas convaincu de son utilité profonde, mais au cas où,
n'est-ce-pas ?

Donc...

Charles



Charles VASSALLO
Le #1649995
iel B wrote:
OK...........Mais dans Lightroom, la "vibrance", c'est quoi?????



On en a parlé ici même il y a environ une semaine (scrogneugneu! quand
on débarque dans un forum, on épluche les derniers échanges)

Si mes souvenirs sont bons, c'est un réglage de saturation à travers un
masque ad hoc, protégeant les zones très saturées et les tons chairs.
D'autres logiciels (DxO par exemple) utilisent d'autres masques et donc
ont une autre conception de la vibrance

Charles

Ricco
Le #1649994
iel B wrote:

OK...........Mais dans Lightroom, la "vibrance", c'est quoi?????


fais donc comme nous, réponds en dessous, c'est plus facile, merci :=)
--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr

JPR
Le #1649992
Donc le Raw à reserver aux photos avec une lumiere difficile à gerer, avec
des scenes très contrastées Ok?


Non : c'est indispensable dès qu'on veut faire de la
"retouche profonde" sur une image... De plus il ne faut pas
croire qu'il n'existe que Lightroom, d'autres logiciels ont
d'autres possibilités !

Charles VASSALLO
Le #1649991
JPR wrote:

Donc le Raw à reserver aux photos avec une lumiere difficile à gerer,
avec des scenes très contrastées Ok?



Non : c'est indispensable dès qu'on veut faire de la "retouche profonde"
sur une image... De plus il ne faut pas croire qu'il n'existe que
Lightroom, d'autres logiciels ont d'autres possibilités !


Je suis un poil sceptique ; je soupçonnerais même un parfum d'intégrisme
de bon ton chez les adeptes du raw. Comme nous ne savons pas trop ce que
tu entends par «retouche profonde», qu'on avance une image (sans trop de
dynamique) qui demande une telle retouche et qu'on constate tous si le
JEPG est un point de départ possible ou s'il n'y a aucun salut possible
hors le raw !

Charles


Papy Bernard
Le #1649990
Bonjour

De Charles VASSALLO

Non : c'est indispensable dès qu'on veut faire de la "retouche
profonde" sur une image... De plus il ne faut pas croire qu'il
n'existe que Lightroom, d'autres logiciels ont d'autres possibilités
!


Je suis un poil sceptique ; je soupçonnerais même un parfum
d'intégrisme de bon ton chez les adeptes du raw. Comme nous ne savons
pas trop ce que tu entends par «retouche profonde», qu'on avance une
image (sans trop de dynamique) qui demande une telle retouche et
qu'on constate tous si le JEPG est un point de départ possible ou
s'il n'y a aucun salut possible hors le raw !

Charles


+1

J'aime bien tous ces puristes qui se prennent le chou sans même trop savoir
de quoi ils parlent ni ce qu'ils font, et encore moins le but poursuivi.
Mais cela en jette auprès des néophytes et en particulier auprès de la
minette qui n'en a rien à cirer.
Laissons-les se palucher, grossièrement/brutalement.

--
A+
Papy Bernard


JPR
Le #1649988

Je suis un poil sceptique ; je soupçonnerais même un parfum d'intégrisme
de bon ton chez les adeptes du raw. Comme nous ne savons pas trop ce que
tu entends par «retouche profonde», qu'on avance une image (sans trop de
dynamique) qui demande une telle retouche et qu'on constate tous si le
JEPG est un point de départ possible ou s'il n'y a aucun salut possible
hors le raw !


Par exemple une partie de l'image avec une balance des
blancs, une autre avec une balance différente... Ce n'est
qu'un exemple, d'une image réalisée récemment pour un
magazine : dès qu'on effectue des corrections importantes
sur la couleur ou les lumières le JPEG montre ses limites
par rapport au raw

Charles VASSALLO
Le #1649987
JPR wrote:

Je suis un poil sceptique ; je soupçonnerais même un parfum
d'intégrisme de bon ton chez les adeptes du raw. Comme nous ne savons
pas trop ce que tu entends par «retouche profonde», qu'on avance une
image (sans trop de dynamique) qui demande une telle retouche et qu'on
constate tous si le JEPG est un point de départ possible ou s'il n'y a
aucun salut possible hors le raw !



Par exemple une partie de l'image avec une balance des blancs, une autre
avec une balance différente... Ce n'est qu'un exemple, d'une image
réalisée récemment pour un magazine : dès qu'on effectue des corrections
importantes sur la couleur ou les lumières le JPEG montre ses limites
par rapport au raw


Pas recevable ! La balance des couleurs incorrecte demande un mélange de
couches non linéaire qui n'est pas implanté dans les logiciels courants
-- mais qui, justement, si j'ai bien compris, l'est dans Lightroom (et
dans le nouveau Camera Raw). Ces logiciels devraient donc savoir
redresser ces jpeg (sous réserve que ça marche bien comme on l'espère).
Trouve autre chose qui fasse qu'on doive impérativement sauver en raw et
non en jpeg. Et qui ne corresponde pas à une scène couvrant plus de 6 diaphs

De toute façon, le problème de la retouche n'est généralement pas de
retrouver la réalité au sens métrologique, mais d'obtenir un résultat
plausible et plaisant.

Charles


Publicité
Poster une réponse
Anonyme