Linux : le fondateur de GNOME lance un appel à la compatibilité

Le
P4nd1-P4nd4
Drôle: Ce que j'avance DEPUIS DES ANNEES ! L'article est juste
HALLUCINANT

-

http://www.clubic.com/linux-os/actualite-508431-fondateur-gnome-linux-agonie.html

Sur son blog personnel, Miguel de Icaza, fondateur du gestionnaire de
bureau GNOME et fondateur du projet Mono, revient sur l'évolution des
distributions GNU/Linux et explique que ces dernières n'ont aucun
avenir face à la concurrence aujourd'hui.

Au-delà du débat « logiciel libre vs logiciel propriétaire », Miguel de
Icaza estime que la communauté Linux peut tirer quelques leçons de la
concurrence en ce qui concerne le rythme de développement et le
maintient des technologies fondamentales assurant la compatibilité des
applications.

Pour Miguel de Icaza, la communauté Linux n'a pas pris le bon chemin
et doit faire face à des problèmes majeurs. Ceux-ci remonteraient aux
origines du kernel développé par Linus Torvalds n'intégrant aucune
compatibilité binaire avec les pilotes des périphériques. M. de Icaza
explique que les développeurs de différentes distributions GNU/Linux ne
se sont jamais mis d'accord sur les fondamentaux de leur système
d'exploitation respectif avec parfois des implémentations différentes
pour une même fonctionnalité. Alors que la communauté Linux est censée
se réunir pour la cause du logiciel libre, les développeurs
entretiendraient encore aujourd'hui des incompatibilités afin de garder
une longueur d'avance sur la concurrence des autres distributions.

Parallèlement, l'évolution du développement est jugée trop rapide et
instable. « Nous avons remplacé les modules fondamentaux du système
d'exploitation par des chemins d'accès inefficaces. Nous avons
introduit des couches de compatibilité qui n'étaient pas vraiment
fonctionnelles ni maintenues », explique-t-il ainsi. Il en résulterait
ainsi plusieurs dysfonctionnements avec des logiciels devenant
inopérants quelques mois seulement après avoir été portés sur une
distribution GNU/Linux. « En attendant vous pouvez toujours exécuter la
version 2001 de Photoshop sur Windows 8 et de vieilles applications
pour Mac sur Mountain Lion », affirme M. de Icaza. Et d'ajouter : « la
prise en charge de Linux est devenu un fardeau pour les développeurs
indépendants », et finalement la mise en oeuvre d'un App Store
similaire à celui d'OS X est tout simplement impossible à réaliser sur
Linux aujourd'hui.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
=n00b=
Le #24738672
On Fri, 31 Aug 2012 00:39:25 +0200
P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> wrote:

Alors que la communauté Linux est censée
se réunir pour la cause du logiciel libre, les développeurs
entretiendraient encore aujourd'hui des incompatibilités afin de garder
une longueur d'avance sur la concurrence des autres distributions.



1. Mouahahah [ ]
2. LOL [ ]
3. :D [ ]

http://en.wikipedia.org/wiki/Ximian

--
NiKo
Le #24738772
Marrant : C'est ce que tout le monde sait depuis toujours !!!


--
Le mode sans échec de Windows est la preuve que son
mode normal est un échec !

SONY : It only does everything ... until we remove !
PS3 Firmware update 3.21 :
The first software update which downgrade !
JKB
Le #24751572
Le Mon, 3 Sep 2012 16:56:57 +0200,
Yliur
Le Fri, 31 Aug 2012 00:39:25 +0200
P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :

Drôle: Ce que j'avance DEPUIS DES ANNEES ! L'article est juste
HALLUCINANT

-

http://www.clubic.com/linux-os/actualite-508431-fondateur-gnome-linux-agonie.html

Sur son blog personnel, Miguel de Icaza, fondateur du gestionnaire de
bureau GNOME et fondateur du projet Mono, revient sur l'évolution des
distributions GNU/Linux et explique que ces dernières n'ont aucun
avenir face à la concurrence aujourd'hui.

Au-delà du débat « logiciel libre vs logiciel propriétaire », Miguel
de Icaza estime que la communauté Linux peut tirer quelques leçons de
la concurrence en ce qui concerne le rythme de développement et le
maintient des technologies fondamentales assurant la compatibilité
des applications.

Pour Miguel de Icaza, la communauté Linux n'a pas pris le bon chemin
et doit faire face à des problèmes majeurs. Ceux-ci remonteraient aux
origines du kernel développé par Linus Torvalds n'intégrant aucune
compatibilité binaire avec les pilotes des périphériques. M. de Icaza
explique que les développeurs de différentes distributions GNU/Linux
ne se sont jamais mis d'accord sur les fondamentaux de leur système
d'exploitation respectif avec parfois des implémentations différentes
pour une même fonctionnalité. Alors que la communauté Linux est
censée se réunir pour la cause du logiciel libre, les développeurs
entretiendraient encore aujourd'hui des incompatibilités afin de
garder une longueur d'avance sur la concurrence des autres
distributions.

Parallèlement, l'évolution du développement est jugée trop rapide et
instable. « Nous avons remplacé les modules fondamentaux du système
d'exploitation par des chemins d'accès inefficaces. Nous avons
introduit des couches de compatibilité qui n'étaient pas vraiment
fonctionnelles ni maintenues », explique-t-il ainsi. Il en
résulterait ainsi plusieurs dysfonctionnements avec des logiciels
devenant inopérants quelques mois seulement après avoir été portés
sur une distribution GNU/Linux. « En attendant vous pouvez toujours
exécuter la version 2001 de Photoshop sur Windows 8 et de vieilles
applications pour Mac sur Mountain Lion », affirme M. de Icaza. Et
d'ajouter : « la prise en charge de Linux est devenu un fardeau pour
les développeurs indépendants », et finalement la mise en oeuvre d'un
App Store similaire à celui d'OS X est tout simplement impossible à
réaliser sur Linux aujourd'hui.



C'est à mon avis plus utile de pointer du doigts des problèmes
concrets qu'une approche aussi générale. Il y a des avantages et des
inconvénients à ces approches, mais indiquer qu'il est totalement
impossible de maintenir une appli pour Linux ça me paraît un peu
beaucoup. Et certains s'y collent d'ailleurs. Mais ça peut dépendre du
type d'applis : le "coeur" du système évolue peut-être pas mal, mais je
ne pense pas que ce soit si compliqué tant qu'on en reste à des
bibliothèques de plus haut niveau (pour les composants
graphiques, le son, ...) ; maintenant le problème se pose peut-être pour
les applis fournies avec toutes leurs bibliothèques, lesquelles ne
peuvent pas évoluer, c'est ça ?

Pour l'impossibilité de proposer un magasin d'applications pour Linux :
on dirait que Steam pense le contraire, non ?



Les affirmations de MdI sont parfaitement justifiées dès lors qu'on
touche aux interfaces du noyau qui évoluent
à-la-va-comme-je-te-pousse. Mais combien d'applications tapent-elles
directement dans le noyau ? Aucune, c'est à la libc de faire
l'interface.

Ce qui est plus problématique, c'est certaines prises de position en
faveur de telle ou telle technologie qui s'attaque directement par
un fichier dans /dev. Ouvrir une interface tun0 sous Linux est
devenu sportif (avec que sous un BSD, on fait juste un open() de
/dev/tun0). Utiliser le son est aussi casse-gueule parce qu'un
jour, il a fallu virer OSS pour ALSA alors que l'interface de OSS
était si pratique à utiliser...

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
Yliur
Le #24751522
Le Fri, 31 Aug 2012 00:39:25 +0200
P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :

Drôle: Ce que j'avance DEPUIS DES ANNEES ! L'article est juste
HALLUCINANT

-

http://www.clubic.com/linux-os/actualite-508431-fondateur-gnome-linux-agonie.html

Sur son blog personnel, Miguel de Icaza, fondateur du gestionnaire de
bureau GNOME et fondateur du projet Mono, revient sur l'évolution des
distributions GNU/Linux et explique que ces dernières n'ont aucun
avenir face à la concurrence aujourd'hui.

Au-delà du débat « logiciel libre vs logiciel propriétaire », Miguel
de Icaza estime que la communauté Linux peut tirer quelques leçons de
la concurrence en ce qui concerne le rythme de développement et le
maintient des technologies fondamentales assurant la compatibilité
des applications.

Pour Miguel de Icaza, la communauté Linux n'a pas pris le bon chemin
et doit faire face à des problèmes majeurs. Ceux-ci remonteraient aux
origines du kernel développé par Linus Torvalds n'intégrant aucune
compatibilité binaire avec les pilotes des périphériques. M. de Icaza
explique que les développeurs de différentes distributions GNU/Linux
ne se sont jamais mis d'accord sur les fondamentaux de leur système
d'exploitation respectif avec parfois des implémentations différentes
pour une même fonctionnalité. Alors que la communauté Linux est
censée se réunir pour la cause du logiciel libre, les développeurs
entretiendraient encore aujourd'hui des incompatibilités afin de
garder une longueur d'avance sur la concurrence des autres
distributions.

Parallèlement, l'évolution du développement est jugée trop rapide et
instable. « Nous avons remplacé les modules fondamentaux du système
d'exploitation par des chemins d'accès inefficaces. Nous avons
introduit des couches de compatibilité qui n'étaient pas vraiment
fonctionnelles ni maintenues », explique-t-il ainsi. Il en
résulterait ainsi plusieurs dysfonctionnements avec des logiciels
devenant inopérants quelques mois seulement après avoir été portés
sur une distribution GNU/Linux. « En attendant vous pouvez toujours
exécuter la version 2001 de Photoshop sur Windows 8 et de vieilles
applications pour Mac sur Mountain Lion », affirme M. de Icaza. Et
d'ajouter : « la prise en charge de Linux est devenu un fardeau pour
les développeurs indépendants », et finalement la mise en oeuvre d'un
App Store similaire à celui d'OS X est tout simplement impossible à
réaliser sur Linux aujourd'hui.



C'est à mon avis plus utile de pointer du doigts des problèmes
concrets qu'une approche aussi générale. Il y a des avantages et des
inconvénients à ces approches, mais indiquer qu'il est totalement
impossible de maintenir une appli pour Linux ça me paraît un peu
beaucoup. Et certains s'y collent d'ailleurs. Mais ça peut dépendre du
type d'applis : le "coeur" du système évolue peut-être pas mal, mais je
ne pense pas que ce soit si compliqué tant qu'on en reste à des
bibliothèques de plus haut niveau (pour les composants
graphiques, le son, ...) ; maintenant le problème se pose peut-être pour
les applis fournies avec toutes leurs bibliothèques, lesquelles ne
peuvent pas évoluer, c'est ça ?

Pour l'impossibilité de proposer un magasin d'applications pour Linux :
on dirait que Steam pense le contraire, non ?
Nicolas George
Le #24751612
JKB , dans le message écrit :
Utiliser le son est aussi casse-gueule parce qu'un
jour, il a fallu virer OSS pour ALSA alors que l'interface de OSS
était si pratique à utiliser...



Si pratique à utiliser pour juste faire du son de base. Pour des choses
aussi exotique que permettre à plusieurs applications d'utiliser la carte
son en même temps, permettre d'utiliser des fréquences d'échantillonnage pas
supportées en hard ou avoir une configuration unifiée sur le système, en
revanche... rien.
Yliur
Le #24751772
Le Mon, 3 Sep 2012 14:52:47 +0000 (UTC)
JKB
Les affirmations de MdI sont parfaitement justifiées dès lors
qu'on touche aux interfaces du noyau qui évoluent
à-la-va-comme-je-te-pousse. Mais combien d'applications
tapent-elles directement dans le noyau ? Aucune, c'est à la libc de
faire l'interface.



D'après la discussion citée à l'origine, il semblerait que les
interfaces externes du noyau n'évoluent pas (enfin que la
rétrocompatibilité soit assurée). Seule les interfaces internes
seraient concernées (ce qui pose le problème des pilotes quand même).
Criquette
Le #24759792
On 31/08/12 00:39, P4nd1-P4nd4 wrote:

la mise en oeuvre d'un App Store similaire à celui d'OS X est tout
simplement impossible à réaliser sur Linux aujourd'hui.




Et c'est une joie. Vous remplacez le soleil qui ne brille pas
aujourd'hui. Très! Heureux de vous avoir lu,


Merde à la civilisa$$ion.

N'hesitez pas à réitérer.


J'en prends les paris: vous vivez pété, windows est une drogue.


--
Microsoft et facebook: la société anonyme et son registre.
--
"dans - 100 - mètres - continuez - tout - droit." (la voix).
Dellara
Le #24761042
Yliur a écrit:

C'est à mon avis plus utile de pointer du doigts des problèmes
concrets qu'une approche aussi générale. Il y a des avantages et des
inconvénients à ces approches, mais indiquer qu'il est totalement
impossible de maintenir une appli pour Linux ça me paraît un peu
beaucoup. Et certains s'y collent d'ailleurs. Mais ça peut dépendre du
type d'applis : le "coeur" du système évolue peut-être pas mal, mais
je ne pense pas que ce soit si compliqué tant qu'on en reste à des
bibliothèques de plus haut niveau (pour les composants
graphiques, le son, ...) ; maintenant le problème se pose peut-être
pour les applis fournies avec toutes leurs bibliothèques, lesquelles
ne peuvent pas évoluer, c'est ça ?

Pour l'impossibilité de proposer un magasin d'applications pour Linux
: on dirait que Steam pense le contraire, non ?



Ouf! Tu crois vraiment que le Prouti-Prouta a compris ne serait-ce
qu'une seule phrase de ta diatribe. C'est un connard de première et il
le restera sans doute jusqu'à sa mort.

Je pense que tu perds vraiment ton temps à lui expliquer des choses qui
sont à des années-lumière de son neurone en rade ;)
pehache
Le #24761322
Le 06/09/12 17:39, Dellara a écrit :
Yliur a écrit:

C'est à mon avis plus utile de pointer du doigts des problèmes
concrets qu'une approche aussi générale. Il y a des avantages et des
inconvénients à ces approches, mais indiquer qu'il est totalement
impossible de maintenir une appli pour Linux ça me paraît un peu
beaucoup. Et certains s'y collent d'ailleurs. Mais ça peut dépendre du
type d'applis : le "coeur" du système évolue peut-être pas mal, mais
je ne pense pas que ce soit si compliqué tant qu'on en reste à des
bibliothèques de plus haut niveau (pour les composants
graphiques, le son, ...) ; maintenant le problème se pose peut-être
pour les applis fournies avec toutes leurs bibliothèques, lesquelles
ne peuvent pas évoluer, c'est ça ?

Pour l'impossibilité de proposer un magasin d'applications pour Linux
: on dirait que Steam pense le contraire, non ?



Ouf! Tu crois vraiment que le Prouti-Prouta a compris ne serait-ce
qu'une seule phrase de ta diatribe.



Je pense que tu n'as rien compris non plus, cela dit.
Chosta
Le #24761602
pehache wrote:

Le 06/09/12 17:39, Dellara a écrit :
Yliur a écrit:

C'est à mon avis plus utile de pointer du doigts des problèmes
concrets qu'une approche aussi générale. Il y a des avantages et des
inconvénients à ces approches, mais indiquer qu'il est totalement
impossible de maintenir une appli pour Linux ça me paraît un peu
beaucoup. Et certains s'y collent d'ailleurs. Mais ça peut dépendre du
type d'applis : le "coeur" du système évolue peut-être pas mal, mais
je ne pense pas que ce soit si compliqué tant qu'on en reste à des
bibliothèques de plus haut niveau (pour les composants
graphiques, le son, ...) ; maintenant le problème se pose peut-être
pour les applis fournies avec toutes leurs bibliothèques, lesquelles
ne peuvent pas évoluer, c'est ça ?

Pour l'impossibilité de proposer un magasin d'applications pour Linux
: on dirait que Steam pense le contraire, non ?



Ouf! Tu crois vraiment que le Prouti-Prouta a compris ne serait-ce
qu'une seule phrase de ta diatribe.



Je pense que tu n'as rien compris non plus, cela dit.



Le Pigeon canadien, à part écumer les forums à la recherche de gens qu'il
peut traiter de demeurés, il ne sait rien faire et ne comprend pas grand-
chose non plus.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme