livraison d'un bateau non conforme à la facture

Le
JHT
Bonjour,

Je viens d'acquérir un bateau de plaisance, commandé et acheté au
distributeur local (Savary-sur-mer) d'un chantier naval français domicilié à
Latresne (33)
commande passée en MAI 2010 avec date de livraison au 30 JUIN 2010.
Le bateau a été livré le 7 JUILLET 2010 mais non conforme à la commande et
la facture payée avant livraison du bateau.
principalement avec une hélice ne correspondant pas aux préconisations du
constructeur du moteur hors bord MERCURY, rendant le bateau dangereux donc
non utilisable (risque de mise en danger de la vie d'autrui). Des malfaçons
ont été constatées. Des équipements ne sont pas fournis.
J'ai adressé une lettre de mise en demeure au vendeur. J'attends sa réponse
qui ne vient pas.
conclusion : 50.000 euros payés + vacances d'été fichues en l'air + prise de
tête = on me dit qu'il est trop tard pour annuler la commande (?)
J'ai l'intention d'aller devant un tribunal. J'ai déjà contacté un expert
maritime. (reste à trouver un bon avocat sur Toulon ou Marseille)

Ma question est : est-il possible d'impliquer le constructeur du bateau dans
mon action auprès du tribunal ?
le distributeur est le représentant du chantier auquel il est impossible
d'acheter un bateau directement
si le distributeur est défaillant (dépôt de bilan) peut on substituer le
chantier ?

Merci pour votre aide.

Jack
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
edgar
Le #22365421
"JHT" 4c3f4c4f$0$2973$
Bonjour,

Je viens d'acquérir un bateau de plaisance, commandé et acheté au
distributeur local (Savary-sur-mer) d'un chantier naval français domicilié
à Latresne (33)
commande passée en MAI 2010 avec date de livraison au 30 JUIN 2010.
Le bateau a été livré le 7 JUILLET 2010 mais non conforme à la commande et
la facture payée avant livraison du bateau.
principalement avec une hélice ne correspondant pas aux préconisations du
constructeur du moteur hors bord MERCURY, rendant le bateau dangereux donc
non utilisable (risque de mise en danger de la vie d'autrui). Des
malfaçons ont été constatées. Des équipements ne sont pas fournis.
J'ai adressé une lettre de mise en demeure au vendeur. J'attends sa
réponse qui ne vient pas.



vous avez receptionne votre bateau le mercredi 7 juillet
en admettant que vous ayiez envoye votre LR-AR le jeudi 8 juillet, il est
probable que le vendeur n'en n'a pris connaissance que le lundi 12 juillet.
Le 14 juillet etait ferie, et vous avez ecrit votre post le 15 juillet.
Il me semble normal de ne pas avoir eu de reponse le 15 juillet.

conclusion : 50.000 euros payés + vacances d'été fichues en l'air + prise
de tête = on me dit qu'il est trop tard pour annuler la commande (?)



il n'est plus question d'annuler votre commande, mais d'exiger la conformite
de la chose livree

J'ai l'intention d'aller devant un tribunal. J'ai déjà contacté un expert
maritime. (reste à trouver un bon avocat sur Toulon ou Marseille)

Ma question est : est-il possible d'impliquer le constructeur du bateau
dans mon action auprès du tribunal ?



Non, vous n'avez pas eu affaire avec lui, mais avec le vendeur
pour l'helice il sera responsable, mais seulement vis a vis du vendeur
en ce qui concerne les equipements manquants, vous ne savez pas ce que le
vendeur a commande au fabricant

le distributeur est le représentant du chantier auquel il est impossible
d'acheter un bateau directement...
si le distributeur est défaillant (dépôt de bilan) peut on substituer le
chantier ?



Non, vous n'avez pas eu affaire avec lui, mais avec le vendeur
JHT
Le #22366001
Merci pour cette réponse détaillée.
le vendeur a accusé réception de la lettre recommandée AR le 13/07/10. il a
donc jusqu'au 21/07/10 pour mettre le bateau en conformité.
contacté par téléphone, il n'annonce aucun délai pour la livraison et
l'installation de la bonne hélice. Ce qui fait que le bateau est immobilisé
à quai.
C'est quand même incroyable que B2 MARINE confie la vente de son plus gros
bateau à n'importe qui car depuis, j'ai appris que ce n'est pas la première
fois que sont distributeur de Sanary a des problèmes à la livraison de ses
bateaux ... On pourrait se poser la question sur le sérieux du chantier
naval ...

Jack

"edgar" 4c40fd78$0$14550$


"JHT" 4c3f4c4f$0$2973$
Bonjour,

Je viens d'acquérir un bateau de plaisance, commandé et acheté au
distributeur local (Savary-sur-mer) d'un chantier naval français
domicilié à Latresne (33)
commande passée en MAI 2010 avec date de livraison au 30 JUIN 2010.
Le bateau a été livré le 7 JUILLET 2010 mais non conforme à la commande
et la facture payée avant livraison du bateau.
principalement avec une hélice ne correspondant pas aux préconisations du
constructeur du moteur hors bord MERCURY, rendant le bateau dangereux
donc non utilisable (risque de mise en danger de la vie d'autrui). Des
malfaçons ont été constatées. Des équipements ne sont pas fournis.
J'ai adressé une lettre de mise en demeure au vendeur. J'attends sa
réponse qui ne vient pas.



vous avez receptionne votre bateau le mercredi 7 juillet
en admettant que vous ayiez envoye votre LR-AR le jeudi 8 juillet, il est
probable que le vendeur n'en n'a pris connaissance que le lundi 12
juillet. Le 14 juillet etait ferie, et vous avez ecrit votre post le 15
juillet.
Il me semble normal de ne pas avoir eu de reponse le 15 juillet.

conclusion : 50.000 euros payés + vacances d'été fichues en l'air + prise
de tête = on me dit qu'il est trop tard pour annuler la commande (?)



il n'est plus question d'annuler votre commande, mais d'exiger la
conformite de la chose livree

J'ai l'intention d'aller devant un tribunal. J'ai déjà contacté un expert
maritime. (reste à trouver un bon avocat sur Toulon ou Marseille)

Ma question est : est-il possible d'impliquer le constructeur du bateau
dans mon action auprès du tribunal ?



Non, vous n'avez pas eu affaire avec lui, mais avec le vendeur
pour l'helice il sera responsable, mais seulement vis a vis du vendeur
en ce qui concerne les equipements manquants, vous ne savez pas ce que le
vendeur a commande au fabricant

le distributeur est le représentant du chantier auquel il est impossible
d'acheter un bateau directement...
si le distributeur est défaillant (dépôt de bilan) peut on substituer le
chantier ?



Non, vous n'avez pas eu affaire avec lui, mais avec le vendeur


R1
Le #22365991
JHT wrote on samedi 17 juillet 2010 11:06:

Merci pour cette réponse détaillée.
le vendeur a accusé réception de la lettre recommandée AR le 13/07/10. il
a donc jusqu'au 21/07/10 pour mettre le bateau en conformité.
contacté par téléphone, il n'annonce aucun délai pour la livraison et
l'installation de la bonne hélice. Ce qui fait que le bateau est
immobilisé à quai.
C'est quand même incroyable que B2 MARINE confie la vente de son plus gros
bateau à n'importe qui car depuis, j'ai appris que ce n'est pas la
première fois que sont distributeur de Sanary a des problèmes à la
livraison de ses bateaux ... On pourrait se poser la question sur le
sérieux du chantier naval ...

Jack



comme indiqué dans une autre réponse, attention à ne pas faire d'amalgame
entre le constructeur et le vendeur: ils sont probablement indépendants.
les relations entre le constructeur et le vendeur sont peut être
excellentes, le second se permettant de proposer à la vente des des
matériels complémentaires qu'il n'a pas ou de livrer un truc modifié,
espérant que le client ne s'en rende pas compte?
enzo diver
Le #22366401
On 17 juil, 11:10, R1
JHT wrote on samedi 17 juillet 2010 11:06:

> Merci pour cette réponse détaillée.
> le vendeur a accusé réception de la lettre recommandée AR le 13/0 7/10. il
> a donc jusqu'au 21/07/10 pour mettre le bateau en conformité.
> contacté par téléphone, il n'annonce aucun délai pour la livrai son et
> l'installation de la bonne hélice. Ce qui fait que le bateau est
> immobilisé à quai.
> C'est quand même incroyable que B2 MARINE confie la vente de son plus gros
> bateau à n'importe qui car depuis, j'ai appris que ce n'est pas la
> première fois que sont distributeur de Sanary a des problèmes à l a
> livraison de ses bateaux ... On pourrait se poser la question sur le
> sérieux du chantier naval ...

> Jack

comme indiqué dans une autre réponse, attention à ne pas faire d'am algame
entre le constructeur et le vendeur: ils sont probablement indépendants .
les relations entre le constructeur et le vendeur sont peut être
excellentes, le second se permettant de proposer à la vente des des
matériels complémentaires qu'il n'a pas ou de livrer un truc modifi é,
espérant que le client ne s'en rende pas compte?



On peut aussi faire un petit courrier très courtois au constructeur
juste pour le tenir au courant du comportement de son revendeur, ça
peut l'intéresser d'avoir des retours clients.
R1
Le #22366391
enzo diver wrote on samedi 17 juillet 2010 12:24:

On 17 juil, 11:10, R1
JHT wrote on samedi 17 juillet 2010 11:06:

> Merci pour cette réponse détaillée.
> le vendeur a accusé réception de la lettre recommandée AR le 13/07/10.
> il a donc jusqu'au 21/07/10 pour mettre le bateau en conformité.
> contacté par téléphone, il n'annonce aucun délai pour la livraison et
> l'installation de la bonne hélice. Ce qui fait que le bateau est
> immobilisé à quai.
> C'est quand même incroyable que B2 MARINE confie la vente de son plus
> gros bateau à n'importe qui car depuis, j'ai appris que ce n'est pas la
> première fois que sont distributeur de Sanary a des problèmes à la
> livraison de ses bateaux ... On pourrait se poser la question sur le
> sérieux du chantier naval ...

> Jack

comme indiqué dans une autre réponse, attention à ne pas faire d'amalgame
entre le constructeur et le vendeur: ils sont probablement indépendants.
les relations entre le constructeur et le vendeur sont peut être
excellentes, le second se permettant de proposer à la vente des des
matériels complémentaires qu'il n'a pas ou de livrer un truc modifié,
espérant que le client ne s'en rende pas compte?



On peut aussi faire un petit courrier très courtois au constructeur
juste pour le tenir au courant du comportement de son revendeur, ça
peut l'intéresser d'avoir des retours clients.



ce n'est alors pas dans un esprit de conflit et de litige mais oui ça peut
être utile et intéressant pour le constructeur
JHT
Le #22366991
Je ne suis pas dans un esprit de conflit.
Ce bateau correspondait sur le papier à mon programme de navigation et je le
trouve bien pensé et la qualité de construction de la coque n'est pas en
cause.
Le chantier naval est certifié ISO pour la construction de la coque. Alors,
comment imaginé que le chantier n'apporte pas plus de sérieux à verifier la
fiabilité de ses distributeurs ? J'ai eu le PDG du chantier naval au
téléphone qui m'a assurer qu'il allait faire le maxi pour régler les
problèmes. Mais ... pas de solution en vue.
Je vais garder ce bateau que j'ai payé en totalité. Mais je veux demander
des dommages et intérêts au revendeur pour avoit foutu mes vacances d'été en
l'air.
C'est légitime non ?

Jack

"R1" 4c418669$0$27590$
enzo diver wrote on samedi 17 juillet 2010 12:24:

On 17 juil, 11:10, R1
JHT wrote on samedi 17 juillet 2010 11:06:

> Merci pour cette réponse détaillée.
> le vendeur a accusé réception de la lettre recommandée AR le 13/07/10.
> il a donc jusqu'au 21/07/10 pour mettre le bateau en conformité.
> contacté par téléphone, il n'annonce aucun délai pour la livraison et
> l'installation de la bonne hélice. Ce qui fait que le bateau est
> immobilisé à quai.
> C'est quand même incroyable que B2 MARINE confie la vente de son plus
> gros bateau à n'importe qui car depuis, j'ai appris que ce n'est pas
> la
> première fois que sont distributeur de Sanary a des problèmes à la
> livraison de ses bateaux ... On pourrait se poser la question sur le
> sérieux du chantier naval ...

> Jack

comme indiqué dans une autre réponse, attention à ne pas faire
d'amalgame
entre le constructeur et le vendeur: ils sont probablement indépendants.
les relations entre le constructeur et le vendeur sont peut être
excellentes, le second se permettant de proposer à la vente des des
matériels complémentaires qu'il n'a pas ou de livrer un truc modifié,
espérant que le client ne s'en rende pas compte?



On peut aussi faire un petit courrier très courtois au constructeur
juste pour le tenir au courant du comportement de son revendeur, ça
peut l'intéresser d'avoir des retours clients.



ce n'est alors pas dans un esprit de conflit et de litige mais oui ça peut
être utile et intéressant pour le constructeur
JHT
Le #22366981
"enzo diver"
On peut aussi faire un petit courrier très courtois au constructeur
juste pour le tenir au courant du comportement de son revendeur, ça
peut l'intéresser d'avoir des retours clients.



C'est déjà fait. Monsieur Bernard Badet - le PDG de B2 (ses initiales)
MARINE est en copie de tous mes mails et m'a appelé au téléphone.
Malgré ses affirmations, le réglement de mon dossier n'avance pas d'un
pouce... Il me reste peut être les médias ?
les revues nautiques, se font un malin plaisir de démolir ce chantier qui
reste un des derniers chantiers navals de petite plaisance 100% français.
Mon précédent bateau venait de ce chantier et j'en étais satisfait. J'ai
voulu acheter le modèle au-dessus mais voilà... peut être que les artisants
français de la plaisance ne sont pas à la hauteur ? ce qui pourrait
expliquer le quasi-monopôle de BENETEAU et sa filiale JEANNEAU (?) qui font
construire leurs coques en Pologne. Sans parler des chantiers espagnoles ou
italiens. Quand on pense aux millions qui sont attribués par l'état français
à l'industrie de la plaisance...
Je pensais justement (à tort, peut être) qu'acheter français, permettait de
préserver des emplois en France dans ce secteur... ERREUR FATALE !

Jack
JHT
Le #22366971
"R1"

comme indiqué dans une autre réponse, attention à ne pas faire d'amalgame
entre le constructeur et le vendeur: ils sont probablement indépendants.
les relations entre le constructeur et le vendeur sont peut être
excellentes, le second se permettant de proposer à la vente des des
matériels complémentaires qu'il n'a pas ou de livrer un truc modifié,
espérant que le client ne s'en rende pas compte?




Je suis client chez Mercedes depuis plus de trente ans. J'ai acheté chez
plusieurs concessionnaires et jamais le constructeur Mercedez ne s'est
dérobé devant ses responsabilités de constructeur automobile. Je ne vois pas
pourquoi il en serait autrement dans le domaine de la construction navale.
B2 MARINE doit faire face à ses responsabilités.
Impossible d'acheter directement une voiture neuve (ou camion) à Mercedes
sans passer par un concessionnaire.
C'est la même chose chez les constructeurs de bateaux de plaisance
(BENETEAU, JEANNEAU ou B2 MARINE)

Jack
R1
Le #22367071
JHT wrote on samedi 17 juillet 2010 14:03:

"R1"

comme indiqué dans une autre réponse, attention à ne pas faire d'amalgame
entre le constructeur et le vendeur: ils sont probablement indépendants.
les relations entre le constructeur et le vendeur sont peut être
excellentes, le second se permettant de proposer à la vente des des
matériels complémentaires qu'il n'a pas ou de livrer un truc modifié,
espérant que le client ne s'en rende pas compte?




Je suis client chez Mercedes depuis plus de trente ans. J'ai acheté chez
plusieurs concessionnaires et jamais le constructeur Mercedez ne s'est
dérobé devant ses responsabilités de constructeur automobile. Je ne vois
pas pourquoi il en serait autrement dans le domaine de la construction
navale. B2 MARINE doit faire face à ses responsabilités.
Impossible d'acheter directement une voiture neuve (ou camion) à Mercedes
sans passer par un concessionnaire.
C'est la même chose chez les constructeurs de bateaux de plaisance
(BENETEAU, JEANNEAU ou B2 MARINE)


il y a une différence entre concessionnaire et distributeur: dans quel cas
êtes vous?
De plus, pour vos litiges sur votre véhicule contactiez vous directement le
siège Mercedes outre Rhin?

Jack
Moisse
Le #22367181
"R1" 4c41741a$0$27593$
JHT wrote on samedi 17 juillet 2010 11:06:

Merci pour cette réponse détaillée.
le vendeur a accusé réception de la lettre recommandée AR le 13/07/10. il
a donc jusqu'au 21/07/10 pour mettre le bateau en conformité.
contacté par téléphone, il n'annonce aucun délai pour la livraison et
l'installation de la bonne hélice. Ce qui fait que le bateau est
immobilisé à quai.
C'est quand même incroyable que B2 MARINE confie la vente de son plus
gros
bateau à n'importe qui car depuis, j'ai appris que ce n'est pas la
première fois que sont distributeur de Sanary a des problèmes à la
livraison de ses bateaux ... On pourrait se poser la question sur le
sérieux du chantier naval ...

Jack



comme indiqué dans une autre réponse, attention à ne pas faire d'amalgame
entre le constructeur et le vendeur: ils sont probablement indépendants.
les relations entre le constructeur et le vendeur sont peut être
excellentes, le second se permettant de proposer à la vente des des
matériels complémentaires qu'il n'a pas ou de livrer un truc modifié,
espérant que le client ne s'en rende pas compte?




Lorsqu'on achète un bateau de ce type, day-cruiser ou open, on achète
séparément :
* une coque
* un moteur
* des options
* un armement

A cela s'ajoutent des frais connexes :
* préparation et mise à disposition (transport, montage moteur,
anti-fooling...)
* immatriculation auprès du quartier choisi
*.....
Certains constructeurs font des packages comme Jeanneau ou sa maison-mère
Benneteau, mais c'est en général le vendeur qui est maître d'½uvre.
C'est donc à son endroit qu'il faut se retourner.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme