Louis Schweitzer, coupable de discrimination raciale ?

Le
Taureau Assis
Ls La cour d'appel de Versailles a reconnu Renault coupable de
discrimination raciale envers deux ex-salariés, qui estimaient avoir eu
des carrières moins intéressantes que leurs collègues blancs à cause de
leur origine.

L'ancien président de Renault, Louis Schweitzer, qui dirige actuellement
la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde), a réagi
aussitôt en expliquant que l'entreprise "avait toujours condamné le
racisme sous toutes ses formes", et ne pratiquait "en aucun cas la
discrimination raciale"

Cela fait désordre : les 2 ex-salariés discriminés étaient employés chez
Renault de 1971 à 2003 pour l'un et de 1983 à 2004 pour l'autre ; Louis
Schweitzer était Pdg du groupe de 1992 à 2005 (il en est depuis le
président du conseil d'administration). Mais comme on dit, jamais deux
sans trois (il a été condamné une fois par la justice belge à l'occasion
de la liquidation de l'usine Renault de Vilvorde, et une fois par la
française dans l'affaire des écoutes téléphoniques de l'Elysée - mais
dispensé de peine).
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Leccia
Le #15965731
Taureau Assis wrote:
Ls La cour d'appel de Versailles a reconnu Renault coupable de
discrimination raciale envers deux ex-salariés, qui estimaient avoir
eu des carrières moins intéressantes que leurs collègues blancs à
cause de leur origine.

L'ancien président de Renault, Louis Schweitzer, qui dirige
actuellement la Haute autorité de lutte contre les discriminations
(Halde), a réagi aussitôt en expliquant que l'entreprise "avait
toujours condamné le racisme sous toutes ses formes", et ne
pratiquait "en aucun cas la discrimination raciale"...

Cela fait désordre : les 2 ex-salariés discriminés étaient employés
chez Renault de 1971 à 2003 pour l'un et de 1983 à 2004 pour l'autre
; Louis Schweitzer était Pdg du groupe de 1992 à 2005 (il en est
depuis le président du conseil d'administration). Mais comme on dit,
jamais deux sans trois (il a été condamné une fois par la justice
belge à l'occasion de la liquidation de l'usine Renault de Vilvorde,
et une fois par la française dans l'affaire des écoutes


téléphoniques
de l'Elysée - mais dispensé de peine).



A lire le titre de votre fil, il semblerait que vous pensez que c'est
le PDG, lui même, qui embauche les employés !
Séb.
Le #15965711
Leccia a écrit :
Taureau Assis wrote:
Ls La cour d'appel de Versailles a reconnu Renault coupable de
discrimination raciale envers deux ex-salariés, qui estimaient av oir
eu des carrières moins intéressantes que leurs collègue s blancs à
cause de leur origine.

L'ancien président de Renault, Louis Schweitzer, qui dirige
actuellement la Haute autorité de lutte contre les discrimination s
(Halde), a réagi aussitôt en expliquant que l'entreprise "av ait
toujours condamné le racisme sous toutes ses formes", et ne
pratiquait "en aucun cas la discrimination raciale"...

Cela fait désordre : les 2 ex-salariés discriminés é taient employés
chez Renault de 1971 à 2003 pour l'un et de 1983 à 2004 pour l'autre
; Louis Schweitzer était Pdg du groupe de 1992 à 2005 (il en est
depuis le président du conseil d'administration). Mais comme on d it,
jamais deux sans trois (il a été condamné une fois par la justice
belge à l'occasion de la liquidation de l'usine Renault de Vilvor de,
et une fois par la française dans l'affaire des écoutes


téléphoniques
de l'Elysée - mais dispensé de peine).



A lire le titre de votre fil, il semblerait que vous pensez que c'est
le PDG, lui même, qui embauche les employés !





et comme toujours il est responsable de tout !

ça doit en faire des entreiens à la journée
Taureau Assis
Le #15965701
Séb. a écrit :
Leccia a écrit :
Taureau Assis wrote:
Ls La cour d'appel de Versailles a reconnu Renault coupable de
discrimination raciale envers deux ex-salariés, qui estimaient avoir
eu des carrières moins intéressantes que leurs collègues blancs à
cause de leur origine.

L'ancien président de Renault, Louis Schweitzer, qui dirige
actuellement la Haute autorité de lutte contre les discriminations
(Halde), a réagi aussitôt en expliquant que l'entreprise "avait
toujours condamné le racisme sous toutes ses formes", et ne
pratiquait "en aucun cas la discrimination raciale"...

Cela fait désordre : les 2 ex-salariés discriminés étaient employés
chez Renault de 1971 à 2003 pour l'un et de 1983 à 2004 pour l'autre
; Louis Schweitzer était Pdg du groupe de 1992 à 2005 (il en est
depuis le président du conseil d'administration). Mais comme on dit,
jamais deux sans trois (il a été condamné une fois par la justice
belge à l'occasion de la liquidation de l'usine Renault de Vilvorde,
et une fois par la française dans l'affaire des écoutes


téléphoniques
de l'Elysée - mais dispensé de peine).



A lire le titre de votre fil, il semblerait que vous pensez que c'est
le PDG, lui même, qui embauche les employés !






?????





et comme toujours il est responsable de tout !



???????
Séb.
Le #15965691
Taureau Assis a écrit :
Séb. a écrit :
Leccia a écrit :
Taureau Assis wrote:
Ls La cour d'appel de Versailles a reconnu Renault coupable de
discrimination raciale envers deux ex-salariés, qui estimaient avoir
eu des carrières moins intéressantes que leurs collèg ues blancs à
cause de leur origine.

L'ancien président de Renault, Louis Schweitzer, qui dirige
actuellement la Haute autorité de lutte contre les discriminati ons
(Halde), a réagi aussitôt en expliquant que l'entreprise " avait
toujours condamné le racisme sous toutes ses formes", et ne
pratiquait "en aucun cas la discrimination raciale"...

Cela fait désordre : les 2 ex-salariés discriminés à ©taient employés
chez Renault de 1971 à 2003 pour l'un et de 1983 à 2004 po ur l'autre
; Louis Schweitzer était Pdg du groupe de 1992 à 2005 (il en est
depuis le président du conseil d'administration). Mais comme on dit,
jamais deux sans trois (il a été condamné une fois pa r la justice
belge à l'occasion de la liquidation de l'usine Renault de Vilv orde,
et une fois par la française dans l'affaire des écoutes


téléphoniques
de l'Elysée - mais dispensé de peine).



A lire le titre de votre fil, il semblerait que vous pensez que c'est
le PDG, lui même, qui embauche les employés !






?????



allez :

sauf dans les pme (et encore), ton entretien d'embauche c'est avec un gus
appelé DRH (ou une gonzesse, hein va pas se géner non plus)

donc même si le big boss tout en haut que même le DRH en questi on n'a jamais
vu il est anti-discrimination, ps forcément que le DRH il a pas quel ques
idées perso à lui...







et comme toujours il est responsable de tout !



???????



voila, au final ça lui retombe dessus au motif qu'il est le big boss

quelques uns ont fait de la taule, suis pas sur qu'ils aient tous ét é au jus
du fin fond du pourquoi...
Steph
Le #15965551
Leccia a écrit :

A lire le titre de votre fil, il semblerait que vous pensez que c'est
le PDG, lui même, qui embauche les employés !



C'est u n peu facile comme défense. Je ne parle aps pour l'affaire en
question surtout qu'a l'époque ce n'était pas un sujet très abordé.

Mais actuelement un PDG d'une grosse boite qui ne demanderait pas au DRH
de mettre en place les process pour vérifier s'il n'y a pas
discrimination au sein du groupe et eventuellement les solutions pour y
remédier ne ferait pas son boulot.
C'est trop facile de dire ce n'est pas moi qui donne les augmentations
mais les managers ...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme