Macro et stacking encore

Le
Thomas
Suite à la récente discussion sur le stacking, je signale cette galerie
époustouflante de qualité:

https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/with/8074163194/

On peut visualiser ces images à 100% comme par exemple sur celle-ci:
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/8074163194/

Le plus impressionnant n'est pas tant dans les rapports macro
supérieurs à 1 (il utilise souvent un Canon 5DmkII + Canon MP-E65),
mais dans la maîtrise des stacking sur le vifou comme si c'était le
cas.

Je n'ai pas encore bien saisi sa méthode, bien qu'il ne fasse pas
mystère de sa technique.
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/sets/72157604592459772/

A+
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
GhostRaider
Le #26342523
Le 08/03/2015 08:50, Thomas a écrit :
Suite à la récente discussion sur le stacking, je signale cette galerie
époustouflante de qualité:

https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/with/8074163194/

On peut visualiser ces images à 100% comme par exemple sur celle-ci:
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/8074163194/

Le plus impressionnant n'est pas tant dans les rapports macro supérieurs
à 1 (il utilise souvent un Canon 5DmkII + Canon MP-E65), mais dans la
maîtrise des stacking sur le vif...ou comme si c'était le cas.

Je n'ai pas encore bien saisi sa méthode, bien qu'il ne fasse pas
mystère de sa technique.
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/sets/72157604592459772/



Oui, la qualité est là, incontestablement, même si les couleurs s'
éloignent parfois du naturel.
Sa technique n'est effectivement pas un mystère : un 40 mm retourné sur
un soufflet ou un MPE-65, tous deux à mise au point manuelle, donc sur
des sujets endormis, engourdis ou morts.
Ça se voit dans certains cas : les yeux des diptères (mouches) sont très
sombres sur certaines photos alors qu'ils sont rouges dans la réalité.

Pour le reste, du "classique" : banc micrométrique, excellent petit
flash Canon 270 EX (premier prix) déporté et diffusé par un pot de
yaourt, mais incapable de faire des rafales longues, ajustement en
hauteur par un objectif de réforme, le tout fixé sur une tablette, donc
interdisant la chasse en extérieur.
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/6689335483/in/set-72157604592459772
A noter qu'on ne voit pas de viseur angulaire, ce qui ne facilite pas la
visée.

Curieusement, sur ce montage, le flash semble tenir tout seul en l'air,
on ne voit pas de barrette :
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/15744475133/

Le montage en extérieur n'est pas des plus maniables non plus :
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/7644589020/
On voit mal un insecte de l'espèce justement recherchée venir se poser
volontairement sur le brin d'herbe et rester bien immobile pendant tout
le temps de l’empilage.
benoit
Le #26342575
GhostRaider
Pour le reste, du "classique" : banc micrométrique, excellent petit
flash Canon 270 EX (premier prix) déporté et diffusé par un pot de
yaourt, mais incapable de faire des rafales longues, ajustement en
hauteur par un objectif de réforme, le tout fixé sur une tablette, donc
interdisant la chasse en extérieur.



J'aime bien l'objectif/plateau utilisé pour monter ou descendre le sujet
avec la bague de mise au point.

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
Thomas
Le #26342583
GhostRaider a émis l'idée suivante :
Le 08/03/2015 08:50, Thomas a écrit :
Suite à la récente discussion sur le stacking, je signale cette galerie
époustouflante de qualité:

https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/with/8074163194/

On peut visualiser ces images à 100% comme par exemple sur celle-ci:
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/8074163194/

Le plus impressionnant n'est pas tant dans les rapports macro supérieurs
à 1 (il utilise souvent un Canon 5DmkII + Canon MP-E65), mais dans la
maîtrise des stacking sur le vif...ou comme si c'était le cas.

Je n'ai pas encore bien saisi sa méthode, bien qu'il ne fasse pas
mystère de sa technique.
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/sets/72157604592459772/



Oui, la qualité est là, incontestablement, même si les couleurs s' éloignent
parfois du naturel.
Sa technique n'est effectivement pas un mystère : un 40 mm retourné sur un
soufflet ou un MPE-65, tous deux à mise au point manuelle, donc sur des
sujets endormis, engourdis ou morts.
Ça se voit dans certains cas : les yeux des diptères (mouches) sont très
sombres sur certaines photos alors qu'ils sont rouges dans la réalité.



Ces yeux-là sont rouges:
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/8295063452/

Il arrive à faire "38 natural light exposures stacked". Il précise
"early morning". Donc je suppose qu'il a l'idée de faire ses vues sur
un insecte engourdi ou endormi.


Pour le reste, du "classique" : banc micrométrique, excellent petit flash
Canon 270 EX (premier prix) déporté et diffusé par un pot de yaourt, mais
incapable de faire des rafales longues, ajustement en hauteur par un objectif
de réforme, le tout fixé sur une tablette, donc interdisant la chasse en
extérieur.
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/6689335483/in/set-72157604592459772
A noter qu'on ne voit pas de viseur angulaire, ce qui ne facilite pas la
visée.

Curieusement, sur ce montage, le flash semble tenir tout seul en l'air, on ne
voit pas de barrette :
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/15744475133/

Le montage en extérieur n'est pas des plus maniables non plus :
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/7644589020/
On voit mal un insecte de l'espèce justement recherchée venir se poser
volontairement sur le brin d'herbe et rester bien immobile pendant tout le
temps de l’empilage.



Ou alors c'est qu'il endort l'insecte à des degrés divers, puis il le
porte délicatement avec son brin d'herbe jusqu'à son dispositif.
GhostRaider
Le #26342582
Le 08/03/2015 16:58, Benoit a écrit :
GhostRaider
Pour le reste, du "classique" : banc micrométrique, excellent petit
flash Canon 270 EX (premier prix) déporté et diffusé par un pot de
yaourt, mais incapable de faire des rafales longues, ajustement en
hauteur par un objectif de réforme, le tout fixé sur une tablette, donc
interdisant la chasse en extérieur.



J'aime bien l'objectif/plateau utilisé pour monter ou descendre le sujet
avec la bague de mise au point.



Oui, c'est bien trouvé mais ce ne peut pas être n'importe quel objectif.
Il faut que le fût ne tourne pas quand on tourne la bague de MAP.

Inspiré par cet exemple, je viens encore d'essayer de perfectionner mon
système présent :
http://www.cjoint.com/data/0CirKAleQn5_img_1454_1-001.jpg
mais y'a rien à faire, dès que je mets mon petit flash cobra en décalé
latéral sur une barrette, ça me donne un truc lourd et trop gros et
surtout déséquilibré et le diffuseur devient trop petit et n'est plus en
face.
Si je mets mon cobra dans la griffe du pentaprisme avec un réflecteur
supérieur, ça donne un truc trop gros, difficile à utiliser dans les
branches.
Et les résultats sont identiques à un chouïa près au système de base
ci-dessus.
Ce qui compte, en éclairage de face, c'est le diffuseur. Si on veut un
éclairage latéral ou arrière, ça devient vite un château de cartes long
à monter et impossible à utiliser rapidement.
GhostRaider
Le #26342584
Le 08/03/2015 17:34, Thomas a écrit :
GhostRaider a émis l'idée suivante :

Oui, la qualité est là, incontestablement, même si les couleurs s'
éloignent parfois du naturel.
Sa technique n'est effectivement pas un mystère : un 40 mm retourné
sur un soufflet ou un MPE-65, tous deux à mise au point manuelle, donc
sur des sujets endormis, engourdis ou morts.
Ça se voit dans certains cas : les yeux des diptères (mouches) sont
très sombres sur certaines photos alors qu'ils sont rouges dans la
réalité.



Ces yeux-là sont rouges:
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/8295063452/



Oui, c'est un syrphe, un des rares diptères qu'on peut approcher de très
près.
http://www.cjoint.com/data/0Cir1YU4xLN_d90_6261-002_nw.jpg
La distance de sécurité des syrphes est très inférieure à celle des mouches.

Il arrive à faire "38 natural light exposures stacked". Il précise
"early morning". Donc je suppose qu'il a l'idée de faire ses vues sur un
insecte engourdi ou endormi.



Sur ce syrphe, on voit nettement les gouttes de rosée sur les yeux.
Il doit donc être encore engourdi.
Il faut les trouver, d'ailleurs, les insectes endormis, ils se cachent
pour la nuit.

Le montage en extérieur n'est pas des plus maniables non plus :
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/7644589020/
On voit mal un insecte de l'espèce justement recherchée venir se poser
volontairement sur le brin d'herbe et rester bien immobile pendant
tout le temps de l’empilage.



Ou alors c'est qu'il endort l'insecte à des degrés divers, puis il le
porte délicatement avec son brin d'herbe jusqu'à son dispositif.



Sans doute, y'a pas de miracle, les dresseurs de puces n'existent pas.
Autant certains insectes restent immobiles pendant des heures, autant la
plupart sont très actifs.
Thomas
Le #26342705
GhostRaider a exprimé avec précision :
Le 08/03/2015 17:34, Thomas a écrit :
GhostRaider a émis l'idée suivante :



Oui, la qualité est là, incontestablement, même si les couleurs s'
éloignent parfois du naturel.
Sa technique n'est effectivement pas un mystère : un 40 mm retourné
sur un soufflet ou un MPE-65, tous deux à mise au point manuelle, donc
sur des sujets endormis, engourdis ou morts.
Ça se voit dans certains cas : les yeux des diptères (mouches) sont
très sombres sur certaines photos alors qu'ils sont rouges dans la
réalité.



Ces yeux-là sont rouges:
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/8295063452/



Oui, c'est un syrphe, un des rares diptères qu'on peut approcher de très
près.
http://www.cjoint.com/data/0Cir1YU4xLN_d90_6261-002_nw.jpg
La distance de sécurité des syrphes est très inférieure à celle des mouches.



On voit les limites de PdF de la macro sans stacking.


Il arrive à faire "38 natural light exposures stacked". Il précise
"early morning". Donc je suppose qu'il a l'idée de faire ses vues sur un
insecte engourdi ou endormi.



Sur ce syrphe, on voit nettement les gouttes de rosée sur les yeux.
Il doit donc être encore engourdi.
Il faut les trouver, d'ailleurs, les insectes endormis, ils se cachent pour
la nuit.


Le montage en extérieur n'est pas des plus maniables non plus :
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/7644589020/
On voit mal un insecte de l'espèce justement recherchée venir se poser
volontairement sur le brin d'herbe et rester bien immobile pendant
tout le temps de l’empilage.



Ou alors c'est qu'il endort l'insecte à des degrés divers, puis il le
porte délicatement avec son brin d'herbe jusqu'à son dispositif.



Sans doute, y'a pas de miracle, les dresseurs de puces n'existent pas.
Autant certains insectes restent immobiles pendant des heures, autant la
plupart sont très actifs.



Une vidéo qui montre son procédé sur le vif (il s'agit d'un autre
macrophotographe suédois):
https://www.youtube.com/watch?v=V0HGBJJ20Fs
GhostRaider
Le #26342735
Le 09/03/2015 11:34, Thomas a écrit :
GhostRaider a exprimé avec précision :

Oui, c'est un syrphe, un des rares diptères qu'on peut approcher de
très près.
http://www.cjoint.com/data/0Cir1YU4xLN_d90_6261-002_nw.jpg
La distance de sécurité des syrphes est très inférieure à celle des
mouches.



On voit les limites de PdF de la macro sans stacking.



Hé oui... Je l'ai prise à f16. Au delà, la diffraction commence à se voir.

Autant certains insectes restent immobiles pendant des heures, autant
la plupart sont très actifs.



Une vidéo qui montre son procédé sur le vif (il s'agit d'un autre
macrophotographe suédois):
https://www.youtube.com/watch?v=V0HGBJJ20Fs



Oui, Me lever à 4 heures du matin est une expérience que je n'ai pas
encore faite.
Mais je retiens que les mouches dorment et se lèvent tard.

Un autre site intéressant :
https://www.youtube.com/watch?v=wqRn3at0H60
https://www.youtube.com/watch?v=qmMcCjEU68Y
Mais je ne crois pas trop à la macro en extérieur à main levée avec un
simple objectif inversé puisqu'il faut viser et mettre au point le
diaphragme étant fermé.
En revanche, on peut s'en servir comme bonnette.
Thomas
Le #26342963
GhostRaider avait prétendu :
Le 09/03/2015 11:34, Thomas a écrit :
GhostRaider a exprimé avec précision :



Oui, c'est un syrphe, un des rares diptères qu'on peut approcher de
très près.
http://www.cjoint.com/data/0Cir1YU4xLN_d90_6261-002_nw.jpg
La distance de sécurité des syrphes est très inférieure à celle des
mouches.



On voit les limites de PdF de la macro sans stacking.



Hé oui... Je l'ai prise à f16. Au delà, la diffraction commence à se voir.



Et c'est ce cap-là que je voudrais franchir en ayant recourt au
stacking.


Autant certains insectes restent immobiles pendant des heures, autant
la plupart sont très actifs.



Une vidéo qui montre son procédé sur le vif (il s'agit d'un autre
macrophotographe suédois):
https://www.youtube.com/watch?v=V0HGBJJ20Fs



Oui, Me lever à 4 heures du matin est une expérience que je n'ai pas encore
faite.
Mais je retiens que les mouches dorment et se lèvent tard.



Me lever aux aurores ne m'intéresse pas non plus quand il s'agit d'un
loisir, je ne suis pas suédois. :-)

À la moindre brise, cette façon de procéder en plein air est vouée à
l'échec.

Je pense que mes sorties macro estivales vont consister à aller en
plein journée capturer des insectes avec filet et boîtes, afin de les
ramener à la maison pour des stacking "studio".

J'hésite encore entre:
- ce type de montage où c'est le sujet qui est déplacé sur un plateau
micrométrique non spécialement dédié à la photo (Proxxon KT70 à 100¤
environ):
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/6689335483/

- ce rail micrométrique pour trépied Velbon Supermag Slider, également
à 100¤, qui bénéficie de très bons retours d'utilisateurs pour autant
que le rapport macro ne dépasse pas 2:
http://hs-imaging.com/?page_id!22

Ce rail n'a pas de graduation mais ne souffre pas de jeux pénalisants.
Le pas de la vis est de 4 mm.


Un autre site intéressant :
https://www.youtube.com/watch?v=wqRn3at0H60
https://www.youtube.com/watch?v=qmMcCjEU68Y
Mais je ne crois pas trop à la macro en extérieur à main levée avec un simple
objectif inversé puisqu'il faut viser et mettre au point le diaphragme étant
fermé.



Dans ces vidéos de macro sur le vif, ce n'est pas le même registre de
macrophotographie car le rapport est nettement plus bas que 1.
Jean_
Le #26342962
Bonjour,

Il se trouve que Thomas a formulé :
J'hésite encore entre:
- ce type de montage où c'est le sujet qui est déplacé sur un plateau
micrométrique non spécialement dédié à la photo (Proxxon KT70 à 100¤
environ):
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/6689335483/

- ce rail micrométrique pour trépied Velbon Supermag Slider, également à
100¤, qui bénéficie de très bons retours d'utilisateurs pour autant que le
rapport macro ne dépasse pas 2:
http://hs-imaging.com/?page_id!22



Sans être spécialiste, il me semble que le rail Velron peut porter
Indifféremment l'appareil ou le sujet. Comme il faudra réaliser une
bidouille pour porter l'autre, sujet ou apareil, ce rail sera d'un
emploi plus souple.
Jean_
Le #26342961
(supersedes
Bonjour,

Il se trouve que Thomas a formulé :
J'hésite encore entre:
- ce type de montage où c'est le sujet qui est déplacé sur un plateau
micrométrique non spécialement dédié à la photo (Proxxon KT70 à 100¤
environ):
https://www.flickr.com/photos/johnhallmen/6689335483/

- ce rail micrométrique pour trépied Velbon Supermag Slider, également à
100¤, qui bénéficie de très bons retours d'utilisateurs pour autant que le
rapport macro ne dépasse pas 2:
http://hs-imaging.com/?page_id!22



Sans être spécialiste, il me semble que le rail Velbon peut porter
Indifféremment l'appareil ou le sujet. Comme il faudra réaliser une
bidouille pour porter l'autre, sujet ou apareil, ce rail sera d'un
emploi plus souple.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme