Les magouilles françaises dans le sport.

Le
ExtrêmeAchillès
La main de Thierry Henry fait beaucoup parler, mais les conséquences
ne sont que politiques et commerciales. Ce n'est donc pas si grave que
cela. Le match peut être rejoué et la question des arbitrages avec
recours à la vidéo comme en rugby semble être plus que nécessaire p=
our
éviter ces erreurs d'arbitrage.

Mais les magouilles françaises dans le sport ce n'est pas seulement la
main d'Henry, cela peut être bien pire et être criminel, comme en
alpinisme avec les affaires Cesen ou Profit avec en toile de fond les
réseaux politico mafieux de Chamonix et ses ripoux aux ordres.

L'affaire Cesen avait pour origine la vallée de Chamonix, ses
fonctionnaires véreux qui font au vu de tous du travail illégal en
totale impunité, et qui poursuit un seul but, faire du fric de tout
dans cette vallée de non droit ou droit des racailles des réseaux
locaux. Cesen, relayé par l'ENSA, le club des sports de Chamonix (aux
ordres de Maurice Herzog), les magazines français spécialisés en
montagne et alpinisme avec Vertical, Montagnes Magazine, Alpinisme et
Randonnée, prétendait avoir réussi la trilogie de nuit et par mauvais
temps, la face nord du Janu en solitaire, et pour finir dans ses
escroqueries à l'exploit sportif, la face sud du Lhotse en solitaire.
Il n'avait rien fait de tout cela sauf lancer une marque de vêtements
de sports et négocier des contrats publicitaires sur des exploits qui
n'existaient que sur les pages glacées des magazines ou tout était
faux, truqué, manipulé. Comme la grogne montait, que Cesen ne montrait
aucune photo de ses ascensions, et pour cause, il n'en faisait aucune,
cela devenait trop gros. Jean Michel Asselin, Jacques Glénat et Cesen
allèrent jusqu'à dérober des photos de Vicky Grosselj qui avait tent=
é
la face sud du lhotse et gravi la face nord et à les publier, à
l'envers pour éviter que les photos soient reconnues, comme étant des
photos originales de Cesen. Vicky Grosselj s'aperçut du vol et de la
supercherie des années après, lorsque la polémique avait suffisamment
enflé pour parvenir aux oreilles de l'alpine club Slovène qui mandata
une enquête judiciaire. La réponse fut sans appel: Cesen avait volé
des photos, avait menti avec la complicité de français. Des plaintes
avaient été déposée par le guide Ivano Ghirardini dès le début =
contre
Cesen, Vertical, les réseaux politico mafieux de Chamonix auprès du
procureur de Bonneville et furent toutes classées sans suites, preuve
évidente de la totale complicité des procureurs avec ces magouilles.
Le pire c'est que cette affaire Cesen allait causer indirectement la
mort d'une trentaine d'alpinistes de niveau mondial dont le très grand
Pierre Béghin. Ces références faussées poussaient les autres à al=
ler
tenter des exploits trop difficiles ou à aller une aventure trop loin
dans l'engagement. La responsabilité criminelle de Cesen, Vertical, de
l'ENSA, des réseaux de Chamonix est indiscutablement engagée. Ils ont
juste bénéficié de la complicité dans ces crimes des procureurs aux
ordres du pouvoir de Bonneville.

Le vol de la Trilogie par Christophe Profit, la compagnie des guides
de Chamonix, les ets Simond, le GMHM, les réseaux de Chamonix. Un vol
par omission qui avait consisté à faire un trucaquage héliporté
accompagné d'assistances, de repérages, de préparation des voies, de
déposes et récupérations, etc pour faire croire à une "premièr=
e".
Tous les médias français qui sont à 100% aux ordres ou sous contrôl=
es
allait omettre le fait que la véritable première de la trilogie avait
été réussie dix années plus tôt par les guides Ivano Ghirardini e=
t
Tsunéo Hasegawa. Un vol sordide par omission.

Ceci nous montre que les français des réseaux politico mafieux sont
prêt à faire du fric de tout et par tous les moyens, en totale
impunité, avec des procureurs aux ordres. Le pire c'est que ces
procureurs peuvent faire du terrorisme pour faire taire ceux qui
dénoncent ces magouilles. C'est cela la véritable "racaille", celle
qui devrait se prendre ses trente années de prison ferme pour
complicité d'assassinats avec préméditation, etc, etcl'affaire
Cesen a tué! On est plus dans le cas d'une simple main pour voler un
match.

A coté de cela, les petites escroqueries aux contribuables des "héros"
du GMHM qui s'offrent des vacances de luxe, payées triple sans compter
les primes et avantages divers pour nous vendre de "l'exploit" sportif
en montagne à la gloire de notre glorieuse armée, cela fait sordide
par temps de crise et d'endettement faramineux. Cela montre juste un
état d'esprit, une réalité typiquement française.

http://the-morning-post.blogspot.com/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
enzodiver
Le #20592691
On 20 nov, 09:51, ExtrêmeAchillès
La main de Thierry Henry fait beaucoup parler, mais les conséquences
ne sont que politiques et commerciales. Ce n'est donc pas si grave que
cela. Le match peut être rejoué et la question des arbitrages avec
recours à la vidéo comme en rugby semble être plus que nécessaire pour
éviter ces erreurs d'arbitrage.

Mais les magouilles françaises dans le sport ce n'est pas seulement la
main d'Henry, cela peut être bien pire et être criminel, comme en
alpinisme avec les affaires Cesen ou Profit avec en toile de fond les
réseaux politico mafieux de Chamonix et ses ripoux aux ordres.

L'affaire Cesen avait pour origine la vallée de Chamonix, ses
fonctionnaires véreux qui font au vu de tous du travail illégal en
totale impunité, et qui poursuit un seul but, faire du fric de tout
dans cette vallée de non droit ou droit des racailles des réseaux
locaux. Cesen, relayé par l'ENSA, le club des sports de Chamonix (aux
ordres de Maurice Herzog), les magazines français spécialisés en
montagne et alpinisme avec Vertical, Montagnes Magazine, Alpinisme et
Randonnée, prétendait avoir réussi la trilogie de nuit et par mauva is
temps, la face nord du Janu en solitaire, et pour finir dans ses
escroqueries à l'exploit sportif, la face sud du Lhotse en solitaire.
Il n'avait rien fait de tout cela sauf lancer une marque de vêtements
de sports et négocier des contrats publicitaires sur des exploits qui
n'existaient que sur les pages glacées des magazines ou tout était
faux, truqué, manipulé. Comme la grogne montait, que Cesen ne montrai t
aucune photo de ses ascensions, et pour cause, il n'en faisait aucune,
cela devenait trop gros. Jean Michel Asselin, Jacques Glénat et Cesen
allèrent jusqu'à dérober des photos de Vicky Grosselj qui avait ten té
la face sud du lhotse et gravi la face nord et à les publier, à
l'envers pour éviter que les photos soient reconnues, comme étant des
photos originales de Cesen. Vicky Grosselj s'aperçut du vol et de la
supercherie des années après, lorsque la polémique avait suffisamme nt
enflé pour parvenir aux oreilles de l'alpine club Slovène qui mandata
une enquête judiciaire. La réponse fut sans appel: Cesen avait volé
des photos, avait menti avec la complicité de français. Des plaintes
avaient été déposée par le guide Ivano Ghirardini dès le débu t contre
Cesen, Vertical, les réseaux politico mafieux de Chamonix auprès du
procureur de Bonneville et furent toutes classées sans suites, preuve
évidente de la totale complicité des procureurs avec ces magouilles.
Le pire c'est que cette affaire Cesen allait causer indirectement la
mort d'une trentaine d'alpinistes de niveau mondial dont le très grand
Pierre Béghin. Ces références faussées poussaient les autres à aller
tenter des exploits trop difficiles ou à aller une aventure trop loin
dans l'engagement. La responsabilité criminelle de Cesen, Vertical, de
l'ENSA, des réseaux de Chamonix est indiscutablement engagée. Ils ont
juste bénéficié de la complicité dans ces crimes des procureurs a ux
ordres du pouvoir de Bonneville.

Le vol de la Trilogie par Christophe Profit, la compagnie des guides
de Chamonix, les ets Simond, le GMHM, les réseaux de Chamonix. Un vol
par omission qui avait consisté à faire un trucaquage héliporté
accompagné d'assistances, de repérages, de préparation des voies, d e
déposes et récupérations, etc... pour faire croire à une "premi ère".
Tous les médias français qui sont à 100% aux ordres ou sous contr ôles
allait omettre le fait que la véritable première de la trilogie avait
été réussie dix années plus tôt par les guides Ivano Ghirardini et
Tsunéo Hasegawa. Un vol sordide par omission.

Ceci nous montre que les français des réseaux politico mafieux sont
prêt à faire du fric de tout et par tous les moyens, en totale
impunité, avec des procureurs aux ordres. Le pire c'est que ces
procureurs peuvent faire du terrorisme pour faire taire ceux qui
dénoncent ces magouilles. C'est cela la véritable "racaille", celle
qui devrait se prendre ses trente années de prison ferme pour
complicité d'assassinats avec préméditation, etc, etc...l'affaire
Cesen a tué! On est plus dans le cas d'une simple main pour voler un
match.

A coté de cela, les petites escroqueries aux contribuables des "héros "
du GMHM qui s'offrent des vacances de luxe, payées triple sans compter
les primes et avantages divers pour nous vendre de "l'exploit" sportif
en montagne à la gloire de notre glorieuse armée, cela fait sordide
par temps de crise et d'endettement faramineux. Cela montre juste un
état d'esprit, une réalité typiquement française.

http://the-morning-post.blogspot.com/



Tout dans la mesure et l'objectivité ........
Pagno
Le #20592971
On 20 nov, 10:51, ExtrêmeAchillès
La main de Thierry Henry fait beaucoup parler, mais les conséquences



La main de Titi ne fera jamais de mal au peuple, c est la main des
politikards, des financiers internationaux,de ceux qui tiennent les
medias dont il faut parler!
Publicité
Poster une réponse
Anonyme