mains négatives

Le
Octave
Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:

www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html


--
www.octav.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
filh
Le #23771191
Octave
Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:

www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html



Irrégulier, les blancs, font penser à des traces de doigt sous
l'agrandisseur...

Mes préférés :

http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/03.html
http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/09.html
http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/12.html
http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/13.html

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23771431
Le 17/09/11 22:37, Octave a écrit :
Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:

www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html




Je trouve ça beau, le NB fait irréel aussi et ça évoque justement
l'insaisissable, puisque ces mains ne touchent rien.

Noëlle Adam
Octave
Le #23771521
Le 18/09/2011 09:19, FiLH a écrit :
Octave
Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:

www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html



Irrégulier, les blancs, font penser à des traces de doigt sous
l'agrandisseur...



Je vois ce que tu veux dire. Dans l'idée, c'est comme des "réserves" en
peinture, comme un blanc, un vide, un trou, un manque. Une
représentation par défaut.



Mes préférés :

http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/03.html
http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/09.html
http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/12.html
http://www.octav.fr/quotidien/11-09-17/13.html




Merci.


--
www.octav.fr
Octave
Le #23771511
Le 18/09/2011 10:29, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
Le 17/09/11 22:37, Octave a écrit :
Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:

www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html




Je trouve ça beau, le NB fait irréel aussi et ça évoque justement
l'insaisissable, puisque ces mains ne touchent rien.




Merci. Une sorte d'autoportrait, ajouter une présence irréelle.


--
www.octav.fr
filh
Le #23771721
Octave
Le 18/09/2011 09:19, FiLH a écrit :
> Octave >
>> Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:
>>
>> www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html
>
> Irrégulier, les blancs, font penser à des traces de doigt sous
> l'agrandisseur...

Je vois ce que tu veux dire. Dans l'idée, c'est comme des "réserves" en
peinture, comme un blanc, un vide, un trou, un manque. Une
représentation par défaut.



Aussi, un excés de lumière qui provoque une absence...

FiLH


--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
truche
Le #23771941
Octave vient de nous annoncer :
Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:

www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html



j'aime surtout les "fonds" de forêt bougés en fait et en particulier
ceux des 6, 9, 11 et 14
albert
Le #23772551
Bonjour Octave,

Vraiment, on a l'impression que le véritable sujet de ces photographies
c'est moi. Ou pour le dire autrement, on revient à une notion fondamentale,
comme l'ancètre rupestre laissant sur la paroi de la grotte l'empreinte de
sa main. Ici c'est encore plus émouvant car pour nous les hommes modernes,
on voit l'auteur conscient de son acte se représentant en retrait (en
"négatif"), pour signifier qu'il est toujours présent dans l'image. Belle
démonstration.

Et si nous montions d'un degré ? Cette proposition me fait penser à
Bertrand Lavier qui raconte (dans sa légende bien orchestrée) qu'un jour de
sa jeunesse dans l'atelier d'une école d'art, on lui demandait de peindre la
Nature Morte qu'il avait devant les yeux. Il prit ses pinceaux, se leva et
alla directement recouvrir de peinture la pomme et la cafetière. Un premier
degré qui bien sûr n'en est pas un, et lui est resté :
http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-objet/popup18.html

Pour s'assurer que nous sommes bien dans la peinture que l'on peint,
dans la photographie que l'on photographie, il y a d'autres moyens mais on
ne les a pas encore inventés. il faut se faire une raison. Si on a une
personnalité, un talent, du génie ou n'importe quoi qui nous ferait dire que
notre oeuvre a une quelconque valeur, il n'y a aucun moyen de le vérifier !

Pourtant, gardons confiance ! Octave, quand je regarde tes images de
2006, je me dis que depuis, beaucoup du chemin a été parcouru. Le principal
moteur étant l'angoisse et l'incertitude ; et tu arrives à un moment où le
besoin de reconnaissance est nécessaire, sinon tu ne vas pas tarder à
demander à Truche de t'indiquer l'adresse de la villa de ses rêves...

Aie confiance... Comme me disait mon notaire avec les yeux de Kaa dans
le Livre de la Jungle... Aie confiance car tu ne sais pas qui tu es et c'est
le meilleur moyen de parvenir à ses fins, ou celles de ses héritiers, peu
importe. Cela n'a aucune importance. Car en plus de l'amitié que je te
porte, crois bien que tu me nourris et le goût de tes images est pour moi
incomparable.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
----------------------------------------------------------
Octave
Le #23773421
Le 18/09/2011 13:49, truche a écrit :
Octave vient de nous annoncer :
Série de mains devant l'objectif, avec coup de flash, en vitesse lente:

www.octav.fr/quotidien/11-09-17/17sept11.html



j'aime surtout les "fonds" de forêt bougés en fait et en particulier
ceux des 6, 9, 11 et 14





Ah bon! Il faudrait enlever les mains, découper les photos dans le
contour de ces mains pour ne laisser que le paysage, le fond. Ou alors,
le contraire, effacer le "fond", ne laisser que la main!


--
www.octav.fr
Octave
Le #23773471
Le 18/09/2011 19:33, albert a écrit :
Bonjour Octave,

Vraiment, on a l'impression que le véritable sujet de ces photographies
c'est moi. Ou pour le dire autrement, on revient à une notion
fondamentale, comme l'ancètre rupestre laissant sur la paroi de la
grotte l'empreinte de sa main. Ici c'est encore plus émouvant car pour
nous les hommes modernes, on voit l'auteur conscient de son acte se
représentant en retrait (en "négatif"), pour signifier qu'il est
toujours présent dans l'image. Belle démonstration.

Et si nous montions d'un degré ? Cette proposition me fait penser à
Bertrand Lavier qui raconte (dans sa légende bien orchestrée) qu'un jour
de sa jeunesse dans l'atelier d'une école d'art, on lui demandait de
peindre la Nature Morte qu'il avait devant les yeux. Il prit ses
pinceaux, se leva et alla directement recouvrir de peinture la pomme et
la cafetière. Un premier degré qui bien sûr n'en est pas un, et lui est
resté :
http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-objet/popup18.html




Ah oui, c'est vrai. Son travail vient de là ?! Le top serait alors de
peindre le miroir comme il l'a fait. Celui-ci, peint, ne renvoie plus
d'image!!!



Pour s'assurer que nous sommes bien dans la peinture que l'on peint,
dans la photographie que l'on photographie, il y a d'autres moyens mais
on ne les a pas encore inventés. il faut se faire une raison. Si on a
une personnalité, un talent, du génie ou n'importe quoi qui nous ferait
dire que notre oeuvre a une quelconque valeur, il n'y a aucun moyen de
le vérifier !



Tout à fait, et donc faisons!


Pourtant, gardons confiance ! Octave, quand je regarde tes images de
2006, je me dis que depuis, beaucoup du chemin a été parcouru. Le
principal moteur étant l'angoisse et l'incertitude ; et tu arrives à un
moment où le besoin de reconnaissance est nécessaire, sinon tu ne vas
pas tarder à demander à Truche de t'indiquer l'adresse de la villa de
ses rêves...

Aie confiance... Comme me disait mon notaire avec les yeux de Kaa dans
le Livre de la Jungle... Aie confiance car tu ne sais pas qui tu es et
c'est le meilleur moyen de parvenir à ses fins, ou celles de ses
héritiers, peu importe. Cela n'a aucune importance. Car en plus de
l'amitié que je te porte, crois bien que tu me nourris et le goût de tes
images est pour moi incomparable.



Ouuuu, merci!
C'est la seule chose qui compte, que ce que je fais puisse donner de
l'énergie à quelqu'un.
Ce serait cela la reconnaissance.




--
www.octav.fr
Octave
Le #23773461
Le 18/09/2011 10:29, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :


Je trouve ça beau, le NB fait irréel aussi et ça évoque justement
l'insaisissable, puisque ces mains ne touchent rien.




Bizarre! La difficulté, là, c'est de laisser ces photos en couleur.

Je n'aurais jamais pensé en arriver là, après avoir abandonné pour
toujours le noir et blanc il y a bien longtemps.

Je fais des essais "couleur" sur la série suivante.



--
www.octav.fr
Publicité
Poster une réponse
Anonyme