Mandriva a coulé: C'est la faute des employés !

Le
P4nd1-P4nd4
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Rambo
Le #26354892
P4nd1-P4nd4 wrote on 30/05/2015 20:06:
Ils se sont sabotés eux-même !!!

http://www.zdnet.fr/actualites/jean-manuel-croset-mandriva-un-sentiment-de-gachis-39819944.htm




Heu .... quand on y lit:
*"Jean Manuel Croset* : C’est assez simple. Lorsque je suis arrivé à la
tête de l’entreprise, il a fallu restructurer et licencier des employés.
Cela a conduit à une procédure aux prud’hommes, qui a débouché sur une
condamnation de Mandriva."

Ce n'est pas les employés qui ont saboté l'entreprise, c'est son patron
qui a licencié .. trop sans doute(et dans quelles conditions ?), les
employés se sont défendu aux prud'hommes, le seul choix pour eux. Et si
la société n'a pas pu faire face au jugement des prud'hommes c'est
qu'elle n'était déjà pas trop solide.
Stephane T.
Le #26354896
On 2015-05-30, Rambo
Ce n'est pas les employés qui ont saboté l'entreprise, c'est son patron
qui a licencié .. trop sans doute(et dans quelles conditions ?), les
employés se sont défendu aux prud'hommes, le seul choix pour eux. Et si
la société n'a pas pu faire face au jugement des prud'hommes c'est
qu'elle n'était déjà pas trop solide.



Le plus surprenant avec cette société fût sa longévité.
PP
Le #26354915
Le 30/05/2015 23:58, Rambo a écrit :
P4nd1-P4nd4 wrote on 30/05/2015 20:06:
Ils se sont sabotés eux-même !!!

http://www.zdnet.fr/actualites/jean-manuel-croset-mandriva-un-sentiment-de-gachis-39819944.htm




Heu .... quand on y lit:
*"Jean Manuel Croset* : C’est assez simple. Lorsque je suis arrivé à la
tête de l’entreprise, il a fallu restructurer et licencier des employés.
Cela a conduit à une procédure aux prud’hommes, qui a débouché sur une
condamnation de Mandriva."

Ce n'est pas les employés qui ont saboté l'entreprise, c'est son patron
qui a licencié .. trop sans doute(et dans quelles conditions ?), les
employés se sont défendu aux prud'hommes, le seul choix pour eux. Et si
la société n'a pas pu faire face au jugement des prud'hommes c'est
qu'elle n'était déjà pas trop solide.



Quelle conclusion !
Qu'est-ce qui permet d'affirmer que l'entreprise à "trop" licencié !?

Par ailleurs, nous ne connaissons rien du niveau d'indemnisation.

La restructuration de l'entreprise est passé de plus de 70 employé à
moins d'une vingtaine. Et l'article ne relève qu'un cas de Prud'Hommes.


Quand on sait de quoi sont capables ses tribunaux tout est possible.

C'est typiquement la France.
Rambo
Le #26354957
PP wrote on 31/05/2015 10:49:

Quelle conclusion !
Qu'est-ce qui permet d'affirmer que l'entreprise à "trop" licencié !?

Par ailleurs, nous ne connaissons rien du niveau d'indemnisation.

La restructuration de l'entreprise est passé de plus de 70 employé à
moins d'une vingtaine. Et l'article ne relève qu'un cas de Prud'Hommes.


Quand on sait de quoi sont capables ses tribunaux tout est possible.

C'est typiquement la France.


Qui pour une fois défend le petit contre le gros. On ne peut pas la blâmer.
PP
Le #26354976
Le 31/05/2015 17:39, Rambo a écrit :
PP wrote on 31/05/2015 10:49:

Quelle conclusion !
Qu'est-ce qui permet d'affirmer que l'entreprise à "trop" licencié !?

Par ailleurs, nous ne connaissons rien du niveau d'indemnisation.

La restructuration de l'entreprise est passé de plus de 70 employé à
moins d'une vingtaine. Et l'article ne relève qu'un cas de Prud'Hommes.


Quand on sait de quoi sont capables ses tribunaux tout est possible.

C'est typiquement la France.


Qui pour une fois défend le petit contre le gros. On ne peut pas la blâmer.



Tu raison, un petit contre un gros en train de couler !
mais grâce au petit, quinze autres petits iront au chômage sans rien du
tout eux !

Dans ce genre de situation il n'y a pas de gagnant,enfin peut-être tout
de même la victoire du petit "lésé" qui a su tirer ses billes du jeu en
jouant perso. Belle exemple de solidarité en effet.

Chacun sa gueule !
Rambo
Le #26354995
PP wrote on 31/05/2015 19:35:
Le 31/05/2015 17:39, Rambo a écrit :
PP wrote on 31/05/2015 10:49:

Quelle conclusion !
Qu'est-ce qui permet d'affirmer que l'entreprise à "trop" licencié !?

Par ailleurs, nous ne connaissons rien du niveau d'indemnisation.

La restructuration de l'entreprise est passé de plus de 70 employé à
moins d'une vingtaine. Et l'article ne relève qu'un cas de Prud'Hommes.


Quand on sait de quoi sont capables ses tribunaux tout est possible.

C'est typiquement la France.


Qui pour une fois défend le petit contre le gros. On ne peut pas la
blâmer.



Tu raison, un petit contre un gros en train de couler !
mais grâce au petit, quinze autres petits iront au chômage sans rien
du tout eux !

Dans ce genre de situation il n'y a pas de gagnant,enfin peut-être
tout de même la victoire du petit "lésé" qui a su tirer ses billes du
jeu en jouant perso. Belle exemple de solidarité en effet.

Chacun sa gueule !


M'enfin ..... Vous refusez à un quidam de se défendre contre les abus
d'un patron ?
Doit-on tout accepter en baissant la tête parce que les finances de la
société sont au plus bas ?
Ce n'est pas ce quidam qui a fait couler la société, c'est sa mauvaise
gestion.
Le responsable de la mise au chômage des quinze autre petis c'est le
gestionnaire de cette société.
pehache
Le #26355007
Le 31/05/2015 19:35, PP a écrit :
Le 31/05/2015 17:39, Rambo a écrit :
PP wrote on 31/05/2015 10:49:

Quelle conclusion !
Qu'est-ce qui permet d'affirmer que l'entreprise à "trop" licencié !?

Par ailleurs, nous ne connaissons rien du niveau d'indemnisation.

La restructuration de l'entreprise est passé de plus de 70 employé à
moins d'une vingtaine. Et l'article ne relève qu'un cas de Prud'Hommes.


Quand on sait de quoi sont capables ses tribunaux tout est possible.

C'est typiquement la France.


Qui pour une fois défend le petit contre le gros. On ne peut pas la
blâmer.



Tu raison, un petit contre un gros en train de couler !
mais grâce au petit, quinze autres petits iront au chômage sans rien du
tout eux !

Dans ce genre de situation il n'y a pas de gagnant,enfin peut-être tout
de même la victoire du petit "lésé" qui a su tirer ses billes du jeu en
jouant perso. Belle exemple de solidarité en effet.

Chacun sa gueule !



Oui, enfin, sans connaître les détails on peut aussi supposer que la
société n'a pas tout fait dans les règles au moment des licenciements
pour se retrouver dans cette situation.
PP
Le #26355013
Le 31/05/2015 21:32, pehache a écrit :
Le 31/05/2015 19:35, PP a écrit :
Le 31/05/2015 17:39, Rambo a écrit :
PP wrote on 31/05/2015 10:49:

Quelle conclusion !
Qu'est-ce qui permet d'affirmer que l'entreprise à "trop" licencié !?

Par ailleurs, nous ne connaissons rien du niveau d'indemnisation.

La restructuration de l'entreprise est passé de plus de 70 employé à
moins d'une vingtaine. Et l'article ne relève qu'un cas de Prud'Hommes.


Quand on sait de quoi sont capables ses tribunaux tout est possible.

C'est typiquement la France.


Qui pour une fois défend le petit contre le gros. On ne peut pas la
blâmer.



Tu raison, un petit contre un gros en train de couler !
mais grâce au petit, quinze autres petits iront au chômage sans rien du
tout eux !

Dans ce genre de situation il n'y a pas de gagnant,enfin peut-être tout
de même la victoire du petit "lésé" qui a su tirer ses billes du jeu en
jouant perso. Belle exemple de solidarité en effet.

Chacun sa gueule !



Oui, enfin, sans connaître les détails on peut aussi supposer que la
société n'a pas tout fait dans les règles au moment des licenciements
pour se retrouver dans cette situation.



bien sûr on en sait rien.
je faisait une simple remarque pour donner une autre conclusion avec ce
qu'on connait, que le gros contre le petit, qui dénote déjà l'enquête à
charge :)
PP
Le #26355012
Le 31/05/2015 20:58, Rambo a écrit :
PP wrote on 31/05/2015 19:35:
Le 31/05/2015 17:39, Rambo a écrit :
PP wrote on 31/05/2015 10:49:

Quelle conclusion !
Qu'est-ce qui permet d'affirmer que l'entreprise à "trop" licencié !?

Par ailleurs, nous ne connaissons rien du niveau d'indemnisation.

La restructuration de l'entreprise est passé de plus de 70 employé à
moins d'une vingtaine. Et l'article ne relève qu'un cas de Prud'Hommes.


Quand on sait de quoi sont capables ses tribunaux tout est possible.

C'est typiquement la France.


Qui pour une fois défend le petit contre le gros. On ne peut pas la
blâmer.



Tu raison, un petit contre un gros en train de couler !
mais grâce au petit, quinze autres petits iront au chômage sans rien
du tout eux !

Dans ce genre de situation il n'y a pas de gagnant,enfin peut-être
tout de même la victoire du petit "lésé" qui a su tirer ses billes du
jeu en jouant perso. Belle exemple de solidarité en effet.

Chacun sa gueule !


M'enfin ..... Vous refusez à un quidam de se défendre contre les abus
d'un patron ?



dans le cas présent en effet, il y a l'évidence un abus du gros méchant
patron et de sa bande d'actionnaire.

Doit-on tout accepter en baissant la tête parce que les finances de la
société sont au plus bas ?



ça c'est toi qui amène cela sur le tapis

Ce n'est pas ce quidam qui a fait couler la société, c'est sa mauvaise
gestion.



bien sûr, la société est responsable d'entrée sur un marché, qu'elle n'a
pu développé, d'un business modèle qu'elle n'a pas su trouver.
Vraiment une PME qui n'aurait même pas due existé ...
à cause d'elle, 70 personnes ont travaillé pendant plus de 10 ans.
Enfoirée de PME !

Le responsable de la mise au chômage des quinze autre petis c'est le
gestionnaire de cette société.



oui en quelques sortes, le responsable d'une société est en effet
responsable de ce qui lui arrive.
Ensuite le business c'est comme çà, il faut un produit, le développer,
vendre, et le faire évoluer.
Ensuite s'il ne se vend pas ...
Mais bon, une structure qui ne fonctionne pas à 70, peut très bien
tournée autrement avec 15 peut-être. on ne le saura jamais
Publicité
Poster une réponse
Anonyme