le marché des esclaves de la ripoublique !

Le
ExtrêmeAchillès
faut-il poursuivre l'état pour contournement de la législation du
travail ?

vous savez, l'artisanat la première entreprise de france. un marché
des esclaves ou l'on bosse pour les petits patrons 70 h minima par
semaine pour des clopinettes car c'est l'état et tout ses organismes
opaques, ses ripoux fonctionnaires, qui viennent vider les caisses. je
vous rassure, les fonctionnaires qui font les contrôles sont comme les
macs avec les putes, eux ils bossent peu. exemple, la compta de
l'artisan doit etre au centime pres histoire de pouvoir le coincer sur
des détails en cas, mais les controles se font à la peleteuse et se
compte en dizaines de milliers d'euros près.

ne faut-il pas poursuivre l'état qui cherche a tirer un profit d'un
chomage anormalement elevé (encore un indice sur la mafiosité réelle
et corruption de la france) en lançant des chomeurs pigeons sur le
marché des créations d'entreprises.

il faudrait tout requalifier. ce n'est qu'un vulgaire détournement de
la legislation du travail. 70 h qui ne sont même plus payées au quart
du smig. Une veritable arnaque !

NE CREEZ PAS D'ENTREPRISES EN FRANCE! FAITES CETTE GREVE QUI N'A PAS
ENCORE ETE FAITE ET QUI EST LA PLUS IMPORTANTE.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
sts99
Le #15762181
"ExtrêmeAchillès"



NE CREEZ PAS D'ENTREPRISES EN FRANCE! FAITES CETTE GREVE QUI N'A PAS
ENCORE ETE FAITE ET QUI EST LA PLUS IMPORTANTE.


Et les millions de smicards, qu' ils s' inscrivent à l' ANPE, on va vite les
augmenter.

Salut.
erik95
Le #15762161
"ExtrêmeAchillès"
faut-il poursuivre l'état pour contournement de la législation du
travail ?

vous savez, l'artisanat la première entreprise de france. un marché
des esclaves ou l'on bosse pour les petits patrons 70 h minima par
semaine pour des clopinettes car c'est l'état et tout ses organismes
opaques, ses ripoux fonctionnaires, qui viennent vider les caisses. je
vous rassure, les fonctionnaires qui font les contrôles sont comme les
macs avec les putes, eux ils bossent peu. exemple, la compta de
l'artisan doit etre au centime pres histoire de pouvoir le coincer sur
des détails en cas, mais les controles se font à la peleteuse et se
compte en dizaines de milliers d'euros près.

ne faut-il pas poursuivre l'état qui cherche a tirer un profit d'un
chomage anormalement elevé (encore un indice sur la mafiosité réelle
et corruption de la france) en lançant des chomeurs pigeons sur le
marché des créations d'entreprises.

il faudrait tout requalifier. ce n'est qu'un vulgaire détournement de
la legislation du travail. 70 h qui ne sont même plus payées au quart
du smig. Une veritable arnaque !

NE CREEZ PAS D'ENTREPRISES EN FRANCE! FAITES CETTE GREVE QUI N'A PAS
ENCORE ETE FAITE ET QUI EST LA PLUS IMPORTANTE.

Il y a un autre moyen celui de ne plus consommer pendant une semaine...on
peut bloquer économiquement la france, refaire un 68 à la sauce 2007 tout
est possible. Si il y avait plus de solidarité et moins de division on n'en
serait pas là !
Le chomage se compte à 6.000.000 de sans emplois, et de 10.000.000 de
travailleurs pauvres voilà notre france dans un drôle d'état.
Sylvain
Le #15377651
ExtrêmeAchillès wrote:
faut-il poursuivre l'état pour contournement de la législation du
travail ?

vous savez, l'artisanat la première entreprise de france. un marché
des esclaves ou l'on bosse pour les petits patrons 70 h minima par
semaine pour des clopinettes car c'est l'état et tout ses organismes
opaques, ses ripoux fonctionnaires, qui viennent vider les caisses. je
vous rassure, les fonctionnaires qui font les contrôles sont comme les
macs avec les putes, eux ils bossent peu. exemple, la compta de
l'artisan doit etre au centime pres histoire de pouvoir le coincer sur
des détails en cas, mais les controles se font à la peleteuse et se
compte en dizaines de milliers d'euros près.

ne faut-il pas poursuivre l'état qui cherche a tirer un profit d'un
chomage anormalement elevé (encore un indice sur la mafiosité réelle
et corruption de la france) en lançant des chomeurs pigeons sur le
marché des créations d'entreprises.

il faudrait tout requalifier. ce n'est qu'un vulgaire détournement de
la legislation du travail. 70 h qui ne sont même plus payées au quart
du smig. Une veritable arnaque !

NE CREEZ PAS D'ENTREPRISES EN FRANCE! FAITES CETTE GREVE QUI N'A PAS
ENCORE ETE FAITE ET QUI EST LA PLUS IMPORTANTE.



Tout a fait exacte

L'état surtaxe, des personnes qui prennent des initiatives économiques et
créent des emplois.

19,6 % du CA + la taxe professionelle + l'IRPP au BIC (beaucoup plus élevé
que les salariers au BNC) + les charges sociales + la CSG + le CRDS + les
divers petites taxes a des organismes de pélicans assimilés fonctionnaires +
le fait que les artisans doivent oblugatoirement se constituer un capital
important pour la retraite et donc se retrouver a payer l'ISF pour avoir une
retraite décente.

Les artisans vendent a des particuliers qui ne récupérent pas la TVA. Les
grosses usines vendent a d'autres sociétés qui récupérent la TVA.

Soit en proportion de leur production, les artisans versent des sommes a
l'état beaucoup plus importante que n'importe qui en France.

Tout cela pour avoir des retraites de merde, une protection sociale de merde
( les accident du travail ne sont pas couvert par la SS se sont des
assurances privés qui les prennent en charge, que la l'artisans doit payer
en plus, et qui n'entre pas dans les charges de l'entreprise et donc doit
payer ces assurances en plus des CS et payer les impôts de l'argent gagné
pour payer ces assurances ).


Tous ça pour gaver des fonctionnaires qui passent leurs temps a revendiquer,
qui en sont dans l'EN a leur troisiéme gréve en trois mois.

Comme je l'ai dit dans un autre post : "Moi j'ai bien bac plus deux comme
une majorité de petits artisans,
commerçant et agriculteurs, ce qui n'est pas beaucoup moins que bac plus
quatre.
Le niveau d'étude en MOYENNE un petit peut inférieur aux professeurs, étant
largement compensé par les risques financiers, par le fais que ces
professions ont créé leur propre, d'autres emplois et font un CA qui fait
travailler d'autres entreprises, et aussi pas le fait qu'ils fond un peut
moins chier avec leurs gréves (Professeurs, trois en trois mois ) "

Donc le service rendu a l'état d'un artisans et d'un professeur se valent
bien. Les retraites étants payés en grande partie par l'impôt surtout par la
TVA.

Pourquoi l'état verse aux uns (devinez lesquels) des retraites de 1700 euros
et qui vont t'explique que c'est dégueulasse c'est trop peut et qui vont
faire gréve.
Aux autres des retraites de 600 à 800 euros tout en ayant cotisé
généralement plus longtemps et en ayant versé des sommes énormes en TVA.

Pourquoi pas plutôt, des sommes équivalentes pour les uns et les autres, le
bubget de l'état resterait inchangé.

???
pehache-tolai
Le #15377521
On 23 mar, 12:26, "Sylvain"

19,6 % du CA



Non...

+ la taxe professionelle + l'IRPP au BIC (beaucoup plus élevé
que les salariers au BNC)



Il parait en effet un peu abusif de devoir payer à la fois la TP et
l'IRPP sur une même activité...

+ les charges sociales + la CSG + le CRDS



Comme tout le monde...

+ les
divers petites taxes a des organismes de pélicans assimilés fonctionn aires +
le fait que les artisans doivent oblugatoirement se constituer un capital
important pour la retraite et donc se retrouver a payer l'ISF pour avoir une
retraite décente.



Quand on accumule un capital qui conduit à payer l'ISF, la retraite
est un peu plus que "décente"...


Les artisans vendent a des particuliers qui ne récupérent pas la TVA. Les
grosses usines vendent a d'autres sociétés qui récupérent la TVA.



Supprimons la TVA. Mais comme il faudra bien la remplacer par un autre
impôt tu gueuleras tout autant.


Soit en proportion de leur production, les artisans versent des sommes a
l'état beaucoup plus importante que n'importe qui en France.

Tout cela pour avoir des retraites de merde,



Quand on cotise peu on a peu à la sortie...

une protection sociale de merde
( les accident du travail ne sont pas couvert par la SS



Normal: les accidents du travail font l'objet d'une cotisation
spécifique. Si cette cotisation ne s'applique pas aux artisans ils ne
sont pas couverts.

se sont des
assurances privés qui les prennent en charge, que la l'artisan doit pay er
en plus, et qui n'entre pas dans les charges de l'entreprise et donc doit
payer ces assurances en plus des CS



Normal donc...

et payer les impôts de l'argent gagné
pour payer ces assurances ).



Là d'accord c'est anormal.


Donc le service rendu a l'état d'un artisans et d'un professeur se val ent
bien. Les retraites étants payés en grande partie par l'impôt surto ut par la
TVA.

Pourquoi l'état verse aux uns (devinez lesquels) des retraites de 1700 euros
et qui vont t'explique que c'est dégueulasse c'est trop peut et qui vont
faire gréve.
Aux autres des retraites de 600 à 800 euros tout en ayant cotisé
généralement plus longtemps



Ce que tu pointes c'est la différence de système entre public et
privé, ce n'est pas spécifique aux artisans. Salariés du privé ou
artisans sont dans le même bateau concernant les retraites: si tu
cotises peu tu touches peu, et sans retraites complémentaires
(obligatoires et surtout facultatives) c'est pas bezef en général.

et en ayant versé des sommes énormes en TVA.



Ils ne versent rien du tout. Les artisans ne font que collecter la TVA
pour le compte de l'état. C'est un argent qui à aucun moment n'est à
eux.


Pourquoi pas plutôt, des sommes équivalentes pour les uns et les autr es, le
bubget de l'état resterait inchangé.



En somme tu voudrais être fonctionnaire :-)

--
pehache
Sylvain
Le #15377451
pehache-tolai wrote:

[snip]
+ les
divers petites taxes a des organismes de pélicans assimilés
fonctionnaires + le fait que les artisans doivent oblugatoirement se
constituer un capital important pour la retraite et donc se
retrouver a payer l'ISF pour avoir une retraite décente.



Quand on accumule un capital qui conduit à payer l'ISF, la retraite
est un peu plus que "décente"...



Ah oui ?

Par exemple :

200 000 pour ce loger

Trois maisons a 200 000 euros => trois loyer a 600 euros

Bien personnel : voitures, télé, ......ect 50 000 euros

Capital de 850 000 euros

Donc ISF

Ce qui fait en loyer 3 fois 600 euros = 1800 euros, moins les impayé, moins
les travaux sur les maisons, plus les emmerdement qui vont avec les
locations.

Se qui raméne a une retraite de 1500 euros

Fonctionnaires :

Avec une retraite de 1800 euros hyper garantie par l'état, donc pas besoin
d'avoir un capital, donc pas d'ISF tout en ayant pas les enmmerdements de
location, pas les impôts sur le locations.

Soit un fonctionnaire => retraite supérieur, sans emmerdements, sans taxes
sur les loyer, sans ISF, sans taxe fonciéres sur le capital immobilier.

[snip]

et en ayant versé des sommes énormes en TVA.



Ils ne versent rien du tout.



Ah oui ?

Alors comment elle arrive dans les caisses de l'état, il n'y aucun transfère
d'argent, c'est magique !

Je ne comprends pas pourtant dans mon cas, je fais un chèque au trésor
public tous les mois, a l'école j'ai appris les comptes qu'il fallait mettre
en oeuvre pour la TVA, mon expert comptable a l'air d'accord pour ce
système, le fisc aussi.

Je ne savais pas que pour les autres artisans c'était magique, qu'il y avait
aucun versement, est ce que tu peux m'en dire plus sur ce système, ça
m'intéresse ?

En 17 ans de métier je n'avais encore jamais entendu d'un tel système.


Les artisans ne font que collecter la TVA
pour le compte de l'état. C'est un argent qui à aucun moment n'est à
eux.




Ah bon

Et tu crois que l'état ferait des recettes en TVA, s'il n'y avait personne
pour faire un travail, le facturer et en reverser une partie a l'état ?

Si l'état fait des recette de TVA c'est uniquement grâce aux entreprises.

Quoi que d'aprés toi, il n'y pas de versement, c'est surprenant, ça montre
bien l'ignorance total du monde économique de la part des enseignant sensé
détenir le savoir et le divulguer.



Pourquoi pas plutôt, des sommes équivalentes pour les uns et les
autres, le bubget de l'état resterait inchangé.



En somme tu voudrais être fonctionnaire :-)



Trois gréves en trois mois.

Je viens de lire un article sur Var Matin, des profs interrogés " il faut
durcir le mouvement pour faire céder l'état " vachement démocratique comme
idée !

Dans le bahut de mon ex femme, il y avait une femme prof d'HG, qui était en
maladie cinq mois par année scolaire, pour dépression et lorqu'elle était en
cour, il n'y avait pas de cour, mais un souc dans la classe. Le seul truc
qui était envisageable pour elle, était de partir en retraite anticipé pour
dépression.

T'a déja vu un plombier (ou autre prof indépendantes) ne travailler que
quelque mois par ans pour allergie au cuivre, et le reste du temps être payé
par la sécurité sociale ?
ExtrêmeAchillès
Le #15377441
On 23 mar, 12:26, "Sylvain"
ExtrêmeAchillès wrote:
> faut-il poursuivre l'état pour contournement de la législation du
> travail ?

> vous savez, l'artisanat la première entreprise de france. un marché
> des esclaves ou l'on bosse pour les petits patrons 70 h minima par
> semaine pour des clopinettes car c'est l'état et tout ses organismes
> opaques, ses ripoux fonctionnaires, qui viennent vider les caisses. je
> vous rassure, les fonctionnaires qui font les contrôles sont comme les
> macs avec les putes, eux ils bossent peu. exemple, la compta de
> l'artisan doit etre au centime pres histoire de pouvoir le coincer sur
> des détails en cas, mais les controles se font à la peleteuse et se
> compte en dizaines de milliers d'euros près.

> ne faut-il pas poursuivre l'état qui cherche a tirer un profit d'un
> chomage anormalement elevé (encore un indice sur la mafiosité rée lle
> et corruption de la france) en lançant des chomeurs pigeons sur le
> marché des créations d'entreprises.

> il faudrait tout requalifier. ce n'est qu'un vulgaire détournement de
> la legislation du travail. 70 h qui ne sont même plus payées au qua rt
> du smig. Une veritable arnaque !

> NE CREEZ PAS D'ENTREPRISES EN FRANCE! FAITES CETTE GREVE QUI N'A PAS
> ENCORE ETE FAITE ET QUI EST LA PLUS IMPORTANTE.

Tout a fait exacte

L'état surtaxe, des personnes qui prennent des initiatives économique s et
créent des emplois.

19,6 % du CA + la taxe professionelle + l'IRPP au BIC (beaucoup plus él evé
que les salariers au BNC) + les charges sociales + la CSG + le CRDS + les
divers petites taxes a des organismes de pélicans assimilés fonctionn aires +
le fait que les artisans doivent oblugatoirement se constituer un capital
important pour la retraite et donc se retrouver a payer l'ISF pour avoir une
retraite décente.

Les artisans vendent a des particuliers qui ne récupérent pas la TVA. Les
grosses usines vendent a d'autres sociétés qui récupérent la TVA.

Soit en proportion de leur production, les artisans versent des sommes a
l'état beaucoup plus importante que n'importe qui en France.

Tout cela pour avoir des retraites de merde, une protection sociale de me rde
( les accident du travail ne sont pas couvert par la SS se sont des
assurances privés qui les prennent en charge, que la l'artisans doit pa yer
en plus, et qui n'entre pas dans les charges de l'entreprise et donc doit
payer ces assurances en plus des CS et payer les impôts de l'argent gag né
pour payer ces assurances ).

Tous ça pour gaver des fonctionnaires qui passent leurs temps a revendi quer,
qui en sont dans l'EN a leur troisiéme gréve en trois mois.

Comme je l'ai dit dans un autre post : "Moi j'ai bien bac plus deux comme
une majorité de petits artisans,
commerçant et agriculteurs, ce qui n'est pas beaucoup moins que bac plus
quatre.
Le niveau d'étude en MOYENNE un petit peut inférieur aux professeurs, étant
largement compensé par les risques financiers, par le fais que ces
professions ont créé leur propre, d'autres emplois et font un CA qui fait
travailler d'autres entreprises, et aussi pas le fait qu'ils fond un peut
moins chier avec leurs gréves (Professeurs, trois en trois mois ) "

Donc le service rendu a l'état d'un artisans et d'un professeur se val ent
bien. Les retraites étants payés en grande partie par l'impôt surto ut par la
TVA.

Pourquoi l'état verse aux uns (devinez lesquels) des retraites de 1700 euros
et qui vont t'explique que c'est dégueulasse c'est trop peut et qui vont
faire gréve.
Aux autres des retraites de 600 à 800 euros tout en ayant cotisé
généralement plus longtemps et en ayant versé des sommes énormes en TVA.

Pourquoi pas plutôt, des sommes équivalentes pour les uns et les autr es, le
bubget de l'état resterait inchangé.

???- Masquer le texte des messages précédents -

- Afficher le texte des messages précédents -



voila un post censé et réaliste.
il faudrait monter cette greve nationale des créateurs d'entreprises
et rentrer dans le lard de cet etat voyou, proxenete et qui fait son
beurre. les petites entreprises ne sont pas structurées pour se
défendre contre l'état. ce sont des pucerons qui se font traire par
des fourmis habiles.
JPM
Le #15377371
Ne faites pas attention à ce pauvre hère, il ne sait pas ce qu'il dit. La
médecine se penche actuellement sur son cas.......
pehache-tolai
Le #15377301
On 23 mar, 16:19, "Sylvain"

> Quand on accumule un capital qui conduit à payer l'ISF, la retraite
> est un peu plus que "décente"...

Ah oui ?

Par exemple :

200 000 pour ce loger

Trois maisons a 200 000 euros => trois loyer a 600 euros

Bien personnel : voitures, télé, ......ect 50 000 euros

Capital de 850 000 euros

Donc ISF

Ce qui fait en loyer 3 fois 600 euros = 1800 euros, moins les impayé, moins
les travaux sur les maisons, plus les emmerdement qui vont avec les
locations.

Se qui raméne a une retraite de 1500 euros



Voire moins même je pense... Mais sauf qu'il s'agit là d'une
"retraite" complémentaire qui s'ajoute à celle pour laquelle tu as
cotisé (même si elle n'est pas très élevée non plus).

Par ailleurs, ben le capital de 850 000 euros tu l'as bel et bien. A
la limite il aurait été plus judicieux de cotiser à des systèmes de
retraites complémentaire ou par capitalisation. Mais c'est sûr tu
n'aurais plus le capital, c'est un choix.



> Ils ne versent rien du tout.

Ah oui ?

Alors comment elle arrive dans les caisses de l'état, il n'y aucun tran sfère
d'argent, c'est magique !

Je ne comprends pas pourtant dans mon cas, je fais un chèque au trésor
public tous les mois, a l'école j'ai appris les comptes qu'il fallait m ettre
en oeuvre pour la TVA, mon expert comptable a l'air d'accord pour ce
système, le fisc aussi.

Je ne savais pas que pour les autres artisans c'était magique, qu'il y avait
aucun versement, est ce que tu peux m'en dire plus sur ce système, ça
m'intéresse ?

En 17 ans de métier je n'avais encore jamais entendu d'un tel système.

> Les artisans ne font que collecter la TVA
> pour le compte de l'état. C'est un argent qui à aucun moment n'est à
> eux.

Ah bon

Et tu crois que l'état ferait des recettes en TVA, s'il n'y avait perso nne
pour faire un travail, le facturer et en reverser une partie a l'état ?

Si l'état fait des recette de TVA c'est uniquement grâce aux entrepri ses.



Le seul point sur lequel tu as raison c'est que les entreprises jouent
le rôle de collecteur de TVA auprès des particuliers pour ensuite la
reverser à l'état. On pourrait trouver normal que cette tâche soit
rémunérée.

Mais en aucun cas l'argent de la TVA n'appartient aux entreprises.


Quoi que d'aprés toi, il n'y pas de versement, c'est surprenant, ça m ontre
bien l'ignorance total du monde économique de la part des enseignant se nsé
détenir le savoir et le divulguer.



Je ne suis pas enseignant. Ni fonctionnaire.



Dans le bahut de mon ex femme, il y avait une femme prof d'HG, qui étai t en
maladie cinq mois par année scolaire, pour dépression et lorqu'elle était en
cour, il n'y avait pas de cour, mais un souc dans la classe. Le seul truc
qui était envisageable pour elle, était de partir en retraite anticip é pour
dépression.

T'a déja vu un plombier (ou autre prof indépendantes) ne travailler q ue
quelque mois par ans pour allergie au cuivre, et le reste du temps être payé
par la sécurité sociale ?



C'est pas faux. Je reconnais que les professions indépendantes sont
très exposées aux "aléas de la vie".

D'un autre côté j'ai vu plus d'un artisan travailler au noir. Sans
parler de j'menfoutisme et du fumisme d'une proportion significative
d'entre eux si je me base sur mon expérience avec eux. En bref, ce
n'est pas un monde tout blanc non plus.

--
pehache
Sylvain
Le #15761571
pehache-tolai wrote:


Voire moins même je pense... Mais sauf qu'il s'agit là d'une
"retraite" complémentaire qui s'ajoute à celle pour laquelle tu as
cotisé (même si elle n'est pas très élevée non plus).

Par ailleurs, ben le capital de 850 000 euros tu l'as bel et bien. A
la limite il aurait été plus judicieux de cotiser à des systèmes de
retraites complémentaire ou par capitalisation. Mais c'est sûr tu
n'aurais plus le capital, c'est un choix.





Et pourquoi les fonctionnaires ne sont pas imposé à l'ISF sur le capital que
représente leurs droits à la retraite, eux qui votent tous PS partie en
faveur de l'ISF pour les autres a l'exclusion des fonctionnaires ?

[SNIP]

Si l'état fait des recettes de TVA c'est uniquement grâce aux
entreprises.



Le seul point sur lequel tu as raison c'est que les entreprises jouent
le rôle de collecteur de TVA auprès des particuliers pour ensuite la
reverser à l'état. On pourrait trouver normal que cette tâche soit
rémunérée.

Mais en aucun cas l'argent de la TVA n'appartient aux entreprises.



Comme tout impôt et charges sociales

La TVA représente la plus grosse recette de l'état, et l'état est
extrémement ingras envers ceux qui prennent l'initiative de créer une
entreprise et de collecter des sommes énormes en TVA.

[SNIP]


T'a déja vu un plombier (ou autre prof indépendantes) ne travailler
que quelque mois par ans pour allergie au cuivre, et le reste du
temps être payé par la sécurité sociale ?



C'est pas faux. Je reconnais que les professions indépendantes sont
très exposées aux "aléas de la vie".




Oui, puis en générale se sont les fonctionnaires qui font tout le temps
gréve, ceux les moins exposé.

D'un autre côté j'ai vu plus d'un artisan travailler au noir.



Ils n'ont qu'a baisser les prélévements

Sans
parler de j'menfoutisme et du fumisme d'une proportion significative
d'entre eux si je me base sur mon expérience avec eux. En bref, ce
n'est pas un monde tout blanc non plus.




La différence est que personne n'est obligé de faire travailler une
entreprise de "j'menfoutisme et du fumisme", or que si t'a un prof
"j'menfoutisme et du fumisme" t'es obligé de le subir et que l'école est
obligée de le garder.

Mon point de vu en tant qu'artisans sur le "j'menfoutisme et du fumisme"
dans l'artisanat est, pourquoi les clients font-ils travailler ce genre
d'individu, il existe une multitude de règles de bon sens qui peuvent
laisser à penser qu'une entreprise est bonne ou mauvaise.

Il y a aussi une part de clientèle qui ne veulent rien payer et qui se
rabattent sur des entreprises de merde qui font de la merde.

Il y a une vérité qui est : que les bons clients attirent les bonnes
entreprises, les mauvais clients attirent les mauvaises entreprises.
pehache-tolai
Le #15761511
"Sylvain" news: eu19hd$a1n$




Et pourquoi les fonctionnaires ne sont pas imposé à l'ISF sur le
capital que représente leurs droits à la retraite,



Parce que ce n'est pas une retraite par capitalisation, tout simplement.


Mais en aucun cas l'argent de la TVA n'appartient aux entreprises.



Comme tout impôt et charges sociales

La TVA représente la plus grosse recette de l'état, et l'état est
extrémement ingras envers ceux qui prennent l'initiative de créer une
entreprise et de collecter des sommes énormes en TVA.



C'est un raisonnement vicié à plusieurs niveaux:

1) ce n'est pas parce qu'on brasse des sommes énormes qu'on doit être
rémunéré en proportion de ces sommes (sinon les convoyeurs de fonds seraient
millionnaires)

2) la collecte de la TVA est un effet de bord de l'entreprise, pas son but
premier quand même...

Bon, je l'ai dit, je pense que l'état devrait rémunérer ce service, de la
même manière qu'il rémunère les débitants de tabac qui vendent les timbres
fiscaux ou autre du même genre. Mais faut pas croire que ça va faire lourd
non plus.


D'un autre côté j'ai vu plus d'un artisan travailler au noir.



Ils n'ont qu'a baisser les prélévements



Ben voyons...

En fait chacun a toujours une bonne excuse pour s'exonérer de ses
obligations... Les profs que tu critiques ont les leurs aussi, après tout...


La différence est que personne n'est obligé de faire travailler une
entreprise de "j'menfoutisme et du fumisme", or que si t'a un prof
"j'menfoutisme et du fumisme" t'es obligé de le subir et que l'école
est obligée de le garder.



En théorie oui.

En pratique c'est nettement moins évident. Quand tu as un boulot à faire
faire dans un certain délai, tu prends souvent ceux qui sont disponibles.
Des fois t'es même bien content d'en trouver un. Du coup il est difficile de
faire la fine bouche.

Mon point de vu en tant qu'artisans sur le "j'menfoutisme et du
fumisme" dans l'artisanat est, pourquoi les clients font-ils
travailler ce genre d'individu, il existe une multitude de règles de
bon sens qui peuvent laisser à penser qu'une entreprise est bonne ou
mauvaise.



Oui c'est ça, chacun va faire une enquête de 2 ans avant de faire travailler
un artisan...

Il y a aussi une part de clientèle qui ne veulent rien payer et qui se
rabattent sur des entreprises de merde qui font de la merde.



J'ai constaté que même quand tu ne pinailles pas sur les prix, tu as autant
de chances de te faire entuber à un niveau ou un autre...

Il y a une vérité qui est : que les bons clients attirent les bonnes
entreprises, les mauvais clients attirent les mauvaises entreprises.



Je vois: quand les profs ne sont pas au niveau c'est la faute des profs,
mais quand les artisans ne sont pas au niveau c'est la faute des clients...

--
pehache
enlever NOSPAM. etc... pour répondre / remove NOSPAM... to reply
http://pehache.free.fr/public.html
Publicité
Poster une réponse
Anonyme