Mariage des prêtres

Le
jr
Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?

--
http://rouillard.org/s.jpg
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 11
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Alabenne
Le #25350172
Le 18/04/2013 22:30, jr a écrit :

Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?




"même civil" ?
En France, il n'y a pas d'autre mariage que le mariage civil.
Le prétendu mariage "religieux" est un simulacre de mariage de gens déjà
mariés.
Cela est d'ailleurs reconnu par l'église catholique : selon elle, les
mariés se donnent le sacrement de mariage par leur échange de
consentement en présence de témoins, condition tout à fait remplie dans
le rite accompli à la mairie.
L'absence de clerc qualifié, comme témoin du mariage, rend le mariage
illicite mais pas invalide.

Mariage illicite, c'est péché véniel ou mortel ? je ne sais plus, mais
de toute façon, un confession par dessus, et pfuit... c'est pardonné, on
n'en parle plus.

Tiens, à propos de péché, j'ai entendu ces jours derniers parler de
faute "impardonnable". Ils ont oublié leur catéchisme, Hollande et Ayrault :
Question : Y a-t-il un péché impardonnable ?
Réponse : Sauf votre respect, il n'y en a pas.
Source : catéchisme du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, page 28,
édition de 1929.
Iffic
Le #25350272
Le 18/04/2013 23:05, Alabenne a écrit :
Le 18/04/2013 22:30, jr a écrit :

Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?




"même civil" ?
En France, il n'y a pas d'autre mariage que le mariage civil.
Le prétendu mariage "religieux" est un simulacre de mariage de gens déjà
mariés.
Cela est d'ailleurs reconnu par l'église catholique : selon elle, les
mariés se donnent le sacrement de mariage par leur échange de
consentement en présence de témoins, condition tout à fait remplie dans
le rite accompli à la mairie.



n'eus ket !
il faut s'engager à l'indissolubilité, à accueillir les enfants et à la
fidélité.

L'absence de clerc qualifié, comme témoin du mariage,



Paour den ! n'eus ket !
le témoin qualifié, c'est le curé; ça date de la Renaissance; les gens
en avaient marre des rapts de mariage et d'héritage...
Les Protestants itou.

rend le mariage
illicite mais pas invalide.



n'eus ket, y a pas mariage religieux.


Mariage illicite, c'est péché véniel ou mortel ? je ne sais plus, mais
de toute façon, un confession par dessus, et pfuit... c'est pardonné, on
n'en parle plus.

Tiens, à propos de péché, j'ai entendu ces jours derniers parler de
faute "impardonnable". Ils ont oublié leur catéchisme, Hollande et
Ayrault :
Question : Y a-t-il un péché impardonnable ?
Réponse : Sauf votre respect, il n'y en a pas.
Source : catéchisme du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, page 28,
édition de 1929.



voir l'édition brittophone.
iffic



jr
Le #25350392
Le 18/04/2013 23:05, Alabenne a écrit :
Le 18/04/2013 22:30, jr a écrit :

Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?




"même civil" ?
En France, il n'y a pas d'autre mariage que le mariage civil.



Le code pénal connaît "les cérémonies religieuses de mariage"

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006418591&cidTexte=LEGITEXT000006070719

Sans compter le fait que la France reconnaît plein de mariages religieux
célébrés à Mayotte (France) encore ce siècle-ci.

Le prétendu mariage "religieux" est un simulacre de mariage de gens déjà
mariés.



Vi, en fait c'est historiquement le contraire, voyez-vous. Le mariage
civil se signe à la mairie et pas chez le notaire, et se dissout au
tribunal même quand tout le monde est d'accord pour mieux singer le
mariage à l'église: rien de tel pour le PACS. Il impose l'exclusivité
des culs qui n'a d'autre raison que de recopier la règle d'Église.
Interdit la consanguinité "de papier" sans aucune raison que de recopier
les interdits religieux (pour quelle raison biologique deux vieillards
consanguins ou deux enfants adoptés ne pourraient-ils se marier?). Et le
maire a récupéré la gestion de l'état-civil qui se faisait à l'église,
même pour les non-catholiques.

La République a essayé de singer le baptême aussi, mais ça n'a pas pris
bien que le baptême républicain soit encore fait dans certaines mairies
militantes. http://vosdroits.service-public.fr/F1507.xhtml.

L'ordination est singée chez les militaires ("À genoux les hommes!
Debout les officiers!").

Nous avons échappé à la confession républicaine -réservée aux DSK et
Cahuzac qui pratiquent la confession publique à l'ancienne- et aux
autres sacrements. Dommage, j'aurais bien vu le maire donner le pinard
et le saucisson à ses administrés le dimanche, dans la salle polyvalente.

Tiens, à propos de péché, j'ai entendu ces jours derniers parler de
faute "impardonnable". Ils ont oublié leur catéchisme, Hollande et
Ayrault :
Question : Y a-t-il un péché impardonnable ?
Réponse : Sauf votre respect, il n'y en a pas.



C'est ad usum delphini.
http://www.biblegateway.com/passage/?search=matthieu%2012:31-32&version=LSG

Source : catéchisme du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, page 28,
édition de 1929.



L'actuel évêque du lieu m'a marié quand nous étions petits. J'espère
bien pouvoir lui rendre la pareille un jour.

--
http://rouillard.org/s.jpg
Nestor, un vrai chef
Le #25350452
jr a écrit:

> Source : catéchisme du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, page 28,
> édition de 1929.

L'actuel évêque du lieu m'a marié quand nous étions petits.



Denis Moutel ? Il a été curé de la paroisse où j'ai été baptisé (mais
bien après).
gerald.coyot
Le #25350512
jr
Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?



Une fois la loi passée pourquoi pas ?
Deux choses:
- De quoi l'église se mêle-t-elle ? Si des parents, c'est un papa et une
maman, pourquoi refuse-ton le mariage religieux des divorcés.
- Ensuite il y a des couples mariés dans l'église catholique.
Ce sont des prêtres anglicans mariés avec enfants passés au
catholicisme, on ne leur a pas demandé de divorcer. Donc ponctuellement
le mariage est accepté pour les prêtres.
--
Amitiés, Gérard Cojot
'Bienheureux les fêlés, ils laisseront passer ma lumière'[M.Audiard]
http://perso.orange.fr/gerard.cojot/
jr
Le #25350502
Le 19/04/2013 08:04, Nestor, un vrai chef a écrit :

Il a été curé de la paroisse où j'ai été baptisé (mais
bien après).



Voilà voilà. Son père était mon parrain. Gros succès.

--
jr
jr
Le #25350492
Le 19/04/2013 08:22, Gérard Cojot a écrit :
jr
Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?



Une fois la loi passée pourquoi pas ?
Deux choses:
- De quoi l'église se mêle-t-elle ? Si des parents, c'est un papa et une
maman, pourquoi refuse-ton le mariage religieux des divorcés.
- Ensuite il y a des couples mariés dans l'église catholique.
Ce sont des prêtres anglicans mariés avec enfants passés au
catholicisme, on ne leur a pas demandé de divorcer. Donc ponctuellement
le mariage est accepté pour les prêtres.



Non non, il est parfois accepté si le mariage est antérieur à
l'ordination (ou à la conversion). Mais pas après. Même pour diacre,
d'ailleurs.

--
jr
dmkgbt
Le #25350692
jr
Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?



Si le mariage "pour tous" est voté mardi prochain (et il le sera,
quoiqu'en disent les opposants au
droit-de-se-marier-même-si-c'est-une-connerie), le mariage entre 2
personnes du même sexe sera bien un mariage civil et si l'ECR prévoit le
mariage civil, il faudra en tirer toutes les conséquences :-)
--
Dominique Gobeaut
dmkgbt(at)free(point)fr
Christian Navis
Le #25350682
Il se trouve que jr a formulé :

Dommage, j'aurais bien vu le maire donner le pinard et le saucisson à ses
administrés le dimanche, dans la salle polyvalente.



Ce serait une abominable provocation islamophobe !
Et pourquoi pas une soupe au cochon tant que vous y êtes ? :-Z

--
Le trésor de Racaille le Rouge, oligarque ripouxblicain
http://www.come4news.com/le-tresor-de-racaille-le-rouge-233928
gerald.coyot
Le #25350812
jr
Le 19/04/2013 08:22, Gérard Cojot a écrit :
> jr >
>> Bon, le code de droit canonique (CAN 1394 et 194) prévoit la suspense et
>> l'excommunication du clerc qui attente mariage "même civil". Mais comme
>> l'ECR ne reconnaît pas le mariage homo, cela veut-il dire que les
>> prêtres peuvent se marier entre eux à la mairie, sans autre conséquence?
>
> Une fois la loi passée pourquoi pas ?
> Deux choses:
> - De quoi l'église se mêle-t-elle ? Si des parents, c'est un papa et une
> maman, pourquoi refuse-ton le mariage religieux des divorcés.
> - Ensuite il y a des couples mariés dans l'église catholique.
> Ce sont des prêtres anglicans mariés avec enfants passés au
> catholicisme, on ne leur a pas demandé de divorcer. Donc ponctuellement
> le mariage est accepté pour les prêtres.

Non non, il est parfois accepté si le mariage est antérieur à
l'ordination (ou à la conversion). Mais pas après. Même pour diacre,
d'ailleurs.



On est bien d'accord.
--
Amitiés, Gérard Cojot
'Bienheureux les fêlés, ils laisseront passer ma lumière'[M.Audiard]
http://perso.orange.fr/gerard.cojot/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme