Mariages gays, voyages tristes

Le
Christian Navis
Sur les 193 pays représentés à l'ONU, environ 80 condamnent chez eux
l'homosexualité.
Et dans 7 Etats les gays sont passibles de la peine de mort.
Si l'on ajoute les 3 ou 4 dizaines de pays qui tolèrent, voire
encouragent les violences gratuites faites aux homos, cela fait
beaucoup de zones à risques.

Problème : comment les couples unisexe et leurs "enfants", touristes ou
expatriés, se présenteront-ils à la douane, à l'hôtel, aux contrôles de
police ?
Quels documents montreront-ils, en particulier si des mineurs les
accompagnent ? Ne risquent-ils pas de mentir si demande de visa il y a
?
Dès lors, ne peut-on craindre une multiplication de procès "à la
Cassez" avec de terribles incompréhensions de part et d'autre ?

Sans doute gays et lesbiennes n'iront pas passer leurs vacances en
Somalie, au Soudan ou en Arabie Saoudite qui leur coupent la tête au
sabre, à l'ancienne.
Pas plus qu'en Iran où des gibets les attendent.
Mais ailleurs ?

Certes, dans la plupart des pays qui vivent du tourisme, on sait se
montrer accomodant avec les étrangers.
Du moins tant que leur attitude n'est pas ostensible et jugée
provocante. Critères subjectifs inversement proportionnels au
backchich.
Mais pourra-t-on encore se présenter comme de simples amis (copains de
régiment ou copines de bureau) quand vos documents de voyage et ceux de
vos "enfants" vous diront mariés ?
Et quid de ceux qui, repérés dès l'entrée dans le pays, auront des
rapports avec des nationaux ?

En outre Si par prudence, en France, des voyagistes refusaient
d'envoyer des mariés pour tous dans des pays pas pour tous, ils
risqueraient d'être condamnés pour discrimination homophobe !

Enverra-t-on demain la cavalerie aéroportée chaque fois que des Zomos
froggies seront condamnés au nom d'une étrange loi étrangère ?
Or la liste de nos ennemis potentiels est longue !
Dans les Caraïbes, lieux de vacances privilégiés, les Zomos risquent la
réclusion criminelle à perpétuité à la Jamaïque, Antigua et Barbuda,
Sainte Lucie, Trinité et Tobago et La Barbade.

La riante Indonésie leur promet 100 coups de bâton assortis de 10 à 20
ans de prison, comme l'Inde, Sri lanka, les Seychelles, la Malaisie,
autant de destinations courues
Ainsi que dans les archipels enchanteurs du Pacifique : les Iles Nauru,
Kiribati, les Iles Salomon, les Fidji.

Ils risquent 10 ans d'enfermement en Mésoamérique : au Bélize,
Nicaragua, Panama, et Guyana.
Idem dans les autres Caraïbes : Saint Kitts, Dominique, Saint Vincent,
Grenade.

En Afrique, 10 ans de prison minimum en Libye, Egypte, Gambie, Guinée
Bissau, Guinée, Togo, Bénin, Cameroun, Erythrée, Ethiopie, République
Démocratique du Congo, Zimbabwe, Botswana, Libéria, Angola, Namibie,
Mozambique, Swaziland, Lesotho, Sao Tomé et Principe, Djibouti.
En Orient : idem pour Turquie, Népal, Birmanie, Bhoutan, Singapour.
Et encore en Océanie : Iles Marshall, Palau, Tuvalu, Samoa, Tonga.

Gay gay marions-les, mais souhaitons leur d'être casaniers !

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 22
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
.
Le #25172602
"Christian Navis" 51046641$0$21914$
Sur les 193 pays représentés à l'ONU, environ 80 condamnent chez eux
l'homosexualité.
Et dans 7 Etats les gays sont passibles de la peine de mort.
Si l'on ajoute les 3 ou 4 dizaines de pays qui tolèrent, voire encouragent
les violences gratuites faites aux homos, cela fait beaucoup de zones à
risques.

Problème : comment les couples unisexe et leurs "enfants", touristes ou
expatriés, se présenteront-ils à la douane, à l'hôtel, aux contrôles de
police ?
Quels documents montreront-ils, en particulier si des mineurs les
accompagnent ? Ne risquent-ils pas de mentir si demande de visa il y a ?
Dès lors, ne peut-on craindre une multiplication de procès "à la Cassez"
avec de terribles incompréhensions de part et d'autre ?

Sans doute gays et lesbiennes n'iront pas passer leurs vacances en
Somalie, au Soudan ou en Arabie Saoudite qui leur coupent la tête au
sabre, à l'ancienne.
Pas plus qu'en Iran où des gibets les attendent.
Mais ailleurs ?

Certes, dans la plupart des pays qui vivent du tourisme, on sait se
montrer accomodant avec les étrangers.
Du moins tant que leur attitude n'est pas ostensible et jugée provocante.
Critères subjectifs inversement proportionnels au backchich.
Mais pourra-t-on encore se présenter comme de simples amis (copains de
régiment ou copines de bureau) quand vos documents de voyage et ceux de
vos "enfants" vous diront mariés ?
Et quid de ceux qui, repérés dès l'entrée dans le pays, auront des
rapports avec des nationaux ?

En outre... Si par prudence, en France, des voyagistes refusaient
d'envoyer des mariés pour tous dans des pays pas pour tous, ils
risqueraient d'être condamnés pour discrimination homophobe !

Enverra-t-on demain la cavalerie aéroportée chaque fois que des Zomos
froggies seront condamnés au nom d'une étrange loi étrangère ?
Or la liste de nos ennemis potentiels est longue !
Dans les Caraïbes, lieux de vacances privilégiés, les Zomos risquent la
réclusion criminelle à perpétuité à la Jamaïque, Antigua et Barbuda,
Sainte Lucie, Trinité et Tobago et La Barbade.

La riante Indonésie leur promet 100 coups de bâton assortis de 10 à 20 ans
de prison, comme l'Inde, Sri lanka, les Seychelles, la Malaisie, autant de
destinations courues...
Ainsi que dans les archipels enchanteurs du Pacifique : les Iles Nauru,
Kiribati, les Iles Salomon, les Fidji.

Ils risquent 10 ans d'enfermement en Mésoamérique : au Bélize, Nicaragua,
Panama, et Guyana.
Idem dans les autres Caraïbes : Saint Kitts, Dominique, Saint Vincent,
Grenade.

En Afrique, 10 ans de prison minimum en Libye, Egypte, Gambie, Guinée
Bissau, Guinée, Togo, Bénin, Cameroun, Erythrée, Ethiopie, République
Démocratique du Congo, Zimbabwe, Botswana, Libéria, Angola, Namibie,
Mozambique, Swaziland, Lesotho, Sao Tomé et Principe, Djibouti.
En Orient : idem pour Turquie, Népal, Birmanie, Bhoutan, Singapour.
Et encore en Océanie : Iles Marshall, Palau, Tuvalu, Samoa, Tonga.

Gay gay marions-les, mais souhaitons leur d'être casaniers !

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com




Bonjour

Joli exposé analyse mais pour l'instant c'est la situation franco française
qui importe avce les relations sociales
au quotidien au statut administratif .envisagé

Ne risque-t-on pas d'aboutir, par le jeu des mots et des lois
de la pugnacité perverse des homos et de constructions judiciaires dans le
temps
à une seule définition généraliste des binomes couples ?

Distinguer un couple hetero d'un homo est discriminatoire ..
aujourd'hui comme demain

Madame et mademoiselle , mesdemoiselles , mesdames
monsieur et madame si une présente des caractéristiques apparentes
d'homasse dominante ?

Un vrai piege à cons pour tous cette proposition de loi
On va les ignorer , ca evitera d'avoir des em..
à leur causer

Union Fiscale des Célibataires
que choisir
pax citron ou omo ?

V
Christian Navis
Le #25172852
. vient de nous annoncer :

Joli exposé analyse mais pour l'instant c'est la situation franco française
qui importe avce les relations sociales
au quotidien au statut administratif .envisagé



En France, il n'y aura pas de souci.
Les ingénieurs rhétoriciens formatés à l'ENA manient avec talent
la circonlocution novlanguistique.
Le jargon administratif est le terreau idéal où s'épanouissent les
plantes carnivores de la périphrase, dont les fleurs vénéneuses
de l'adynaton et de l'antonomase irriguées par des média végétatifs,
vous remettent le peuple sur le sentier de la culture panurgique
et des pensées fanées.
Pas de soucis pour les glands !
A défaut, si tous ces artifices horticoles ne suffisent pas, on vous
chiera quelques nouvelles lois interdisant de prononcer certains mots
et obligeant à en utiliser d'autres sous peine de lourdes amendes.

Ne risque-t-on pas d'aboutir, par le jeu des mots et des lois
de la pugnacité perverse des homos et de constructions judiciaires dans le
temps à une seule définition généraliste des binomes couples ?



C'est bien ce à quoi tend le projet de loi.
Bien moins juridique que philistin, au sens nietzschéen des philistins
de la culture, ces idiots instruits arrogants et vaniteux, incapables
de penser par eux mêmes et s'attachant à des détails insignifiants pour
masquer leur propre vacuité.
Au nom de leurs lubies égalitaristes, les privilégiés qui nous
gouvernent et les surprotégés qui les soutiennent, prétendent nier les
lois de la nature.
Il ont oublié le "imperare parendo naturae" de Bacon qui n'était pas un
jambon.
Cela relève de l'aspect du "mal français" le plus raillé à l'étranger :
"si la réalité n'est pas conforme à nos désirs, c'est la réalité qui se
trompe !"
Avec les conséquences qu'on sait en économie...

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
jr
Le #25172962
Christian Navis
Au nom de leurs lubies égalitaristes, les privilégiés qui nous gouvernent
et les surprotégés qui les soutiennent, prétendent nier les lois de la nature.



Merde à la nature.

Cela relève de l'aspect du "mal français" le plus raillé à l'étranger :
"si la réalité n'est pas conforme à nos désirs, c'est la réalité qui se trompe !"



Il vous a sans doute échappé que l'étranger, dans ce domaine, est plutôt en
avance sur nous. Pas la Russie ni la Corée du Nord, en effet.


--
jr
Sylvain
Le #25173082
"Christian Navis" news:51046641$0$21914$
Sur les 193 pays représentés à l'ONU, environ 80 condamnent chez eux
l'homosexualité.
Et dans 7 Etats les gays sont passibles de la peine de mort.
Si l'on ajoute les 3 ou 4 dizaines de pays qui tolèrent, voire encouragent
les violences gratuites faites aux homos, cela fait beaucoup de zones à
risques.




Il me semble que se n'est pas le fait d'être gay qui est condamné dans ces
pays, mais le fait d'avoir des relations homosexuelles

Problème : comment les couples unisexe et leurs "enfants", touristes ou
expatriés, se présenteront-ils à la douane, à l'hôtel, aux contrôles de
police ?
Quels documents montreront-ils, en particulier si des mineurs les
accompagnent ? Ne risquent-ils pas de mentir si demande de visa il y a ?
Dès lors, ne peut-on craindre une multiplication de procès "à la Cassez"
avec de terribles incompréhensions de part et d'autre ?

Sans doute gays et lesbiennes n'iront pas passer leurs vacances en
Somalie, au Soudan ou en Arabie Saoudite qui leur coupent la tête au
sabre, à l'ancienne.
Pas plus qu'en Iran où des gibets les attendent.
Mais ailleurs ?

Certes, dans la plupart des pays qui vivent du tourisme, on sait se
montrer accomodant avec les étrangers.
Du moins tant que leur attitude n'est pas ostensible et jugée provocante.
Critères subjectifs inversement proportionnels au backchich.
Mais pourra-t-on encore se présenter comme de simples amis (copains de
régiment ou copines de bureau) quand vos documents de voyage et ceux de
vos "enfants" vous diront mariés ?
Et quid de ceux qui, repérés dès l'entrée dans le pays, auront des
rapports avec des nationaux ?

En outre... Si par prudence, en France, des voyagistes refusaient
d'envoyer des mariés pour tous dans des pays pas pour tous, ils
risqueraient d'être condamnés pour discrimination homophobe !

Enverra-t-on demain la cavalerie aéroportée chaque fois que des Zomos
froggies seront condamnés au nom d'une étrange loi étrangère ?
Or la liste de nos ennemis potentiels est longue !
Dans les Caraïbes, lieux de vacances privilégiés, les Zomos risquent la
réclusion criminelle à perpétuité à la Jamaïque, Antigua et Barbuda,
Sainte Lucie, Trinité et Tobago et La Barbade.

La riante Indonésie leur promet 100 coups de bâton assortis de 10 à 20 ans
de prison, comme l'Inde, Sri lanka, les Seychelles, la Malaisie, autant de
destinations courues...
Ainsi que dans les archipels enchanteurs du Pacifique : les Iles Nauru,
Kiribati, les Iles Salomon, les Fidji.

Ils risquent 10 ans d'enfermement en Mésoamérique : au Bélize, Nicaragua,
Panama, et Guyana.
Idem dans les autres Caraïbes : Saint Kitts, Dominique, Saint Vincent,
Grenade.

En Afrique, 10 ans de prison minimum en Libye, Egypte, Gambie, Guinée
Bissau, Guinée, Togo, Bénin, Cameroun, Erythrée, Ethiopie, République
Démocratique du Congo, Zimbabwe, Botswana, Libéria, Angola, Namibie,
Mozambique, Swaziland, Lesotho, Sao Tomé et Principe, Djibouti.
En Orient : idem pour Turquie, Népal, Birmanie, Bhoutan, Singapour.
Et encore en Océanie : Iles Marshall, Palau, Tuvalu, Samoa, Tonga.

Gay gay marions-les, mais souhaitons leur d'être casaniers !





C'est vrai que c'est un probléme, mais les pays comme l'Arabie Saoudite
utilisent des procédures différentes pour les étrangers et pour les
nationnaux.

En Arabie Saoudite, pour les nationnaux le vole est puni d'une amputation de
la main, la main est jetée, pour les étrangers qui on les moyens la main
est coupée et regreffée aux frais du condamnée.
Christian Navis
Le #25173102
jr avait soumis l'idée :

Il vous a sans doute échappé que l'étranger, dans ce domaine, est plutôt en
avance sur nous. Pas la Russie ni la Corée du Nord, en effet.



Si le voile de l'idéologie vous laisse encore quelques dioptries
disponibles, reportez-vous à la liste des pays pas pour tous,
et plus encore au % de la population mondiale qu'ils représentent.

Au 23 janvier 2013 (stats ONU) 14 pays autorisent le mariage gay.
Et encore inclut-on dans cette nomenclature des états fédéraux comme
les USA avec seulement 11 états sur 50, le Brésil avec 3 états sur 26,
ou encore le Mexique avec 2 états sur 32.

C'est une simple constatation.
Sans doute vous déplait-elle ? Vous m'en voyez navré.
Mais les faits sont plus "têtus" que le magazine éponyme !

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
Christian Navis
Le #25173182
Sylvain a formulé ce dimanche :

Il me semble que se n'est pas le fait d'être gay qui est condamné dans ces
pays, mais le fait d'avoir des relations homosexuelles



Relations prouvées. Et là, sans entrer dans un cours de droit pénal
comparé, la plupart de ces pays étant islamiques, il faut bien évoquer
leurs particularités, tout spécialement en ce qui concerne la charge de
la preuve.

Ces pays connaissent 3 sortes d'infractions : contre dieu, contre
l'homme et contre la société, par ordre de gravité décroissante.

Les relations sexuelles hors mariage, de même que la sodomie, sont des
crimes contre dieu ! Ils sont imprescriptibles, il ne peut y avoir ni
circonstances atténuantes, ni grâce.
"Et ta'azir" l'interprétation arbitraire laissée au juge pour les
autres sortes d'infractions est exclue. La peine de mort doit être
prononcée automatiquement, et exécutée rapidement selon les rites
locaux : lapidation, décapitation ou pendaison.

La preuve doit être rapportée par 4 témoins mâles dignes de foi,
expression que nous ne devons pas interpréter à l'aune des concepts
juridiques occidentaux (on ne leur demande pas d'assister aux ébats !)
L'observation d'indices corroborés et les constructions intellectuelles
entre lettrés sont considérées comme des témoignages recevables !

C'est vrai que c'est un probléme, mais les pays comme l'Arabie Saoudite
utilisent des procédures différentes pour les étrangers et pour les
nationnaux.



Cela est conforme au droit musulman qui établit des obligations et des
sanctions en fonction du statut des personnes, essentiellement au
regard de leur religion.

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
Sylvain
Le #25173282
"Christian Navis" news:5105426f$0$1977$
Sylvain a formulé ce dimanche :

Il me semble que se n'est pas le fait d'être gay qui est condamné dans
ces pays, mais le fait d'avoir des relations homosexuelles



Relations prouvées. Et là, sans entrer dans un cours de droit pénal
comparé, la plupart de ces pays étant islamiques, il faut bien évoquer
leurs particularités, tout spécialement en ce qui concerne la charge de la
preuve.

Ces pays connaissent 3 sortes d'infractions : contre dieu, contre l'homme
et contre la société, par ordre de gravité décroissante.

Les relations sexuelles hors mariage, de même que la sodomie, sont des
crimes contre dieu ! Ils sont imprescriptibles, il ne peut y avoir ni
circonstances atténuantes, ni grâce.
"Et ta'azir" l'interprétation arbitraire laissée au juge pour les autres
sortes d'infractions est exclue. La peine de mort doit être prononcée
automatiquement, et exécutée rapidement selon les rites locaux :
lapidation, décapitation ou pendaison.

La preuve doit être rapportée par 4 témoins mâles dignes de foi,
expression que nous ne devons pas interpréter à l'aune des concepts
juridiques occidentaux (on ne leur demande pas d'assister aux ébats !)
L'observation d'indices corroborés et les constructions intellectuelles
entre lettrés sont considérées comme des témoignages recevables !




Merci de ta réponse

Et en cas de sodomie involontaire, admettons un musulman qui prend en
levrette son épouse, et qui sans l'avoir voulu la sodomise.

Concrètement, est ce qu'il doit aller se dénoncer, pour racheter son âme
devant Dieu qui lui a tout vu ?

Que risque-t-il s'il a eu quatre témoins hommes et musulmans ?

On se demande d'ailleurs pourquoi Dieu, s'il est autant contre la sodomie,
a-t-il fait les femmes avec le trou du cul aussi prés du vagin ?
Christian Navis
Le #25173342
Sylvain a présenté l'énoncé suivant :

Et en cas de sodomie involontaire, admettons un musulman qui prend en
levrette son épouse, et qui sans l'avoir voulu la sodomise.
Concrètement, est ce qu'il doit aller se dénoncer, pour racheter son âme
devant Dieu qui lui a tout vu ?

Que risque-t-il s'il a eu quatre témoins hommes et musulmans ?
On se demande d'ailleurs pourquoi Dieu, s'il est autant contre la sodomie,
a-t-il fait les femmes avec le trou du cul aussi prés du vagin ?



Les réponses à ces questions pertinentes sont données par le grand
savant ismamique Knoun al-idrissi al-hasni bu Muhammad in :
« Le mariage et ses rapports intimes » 6 euros seulement
http://www.librairieamana.com/le-mariage-et-ses-rapports-intimes-br-de-knoun-al-idrissi-al-hassani-p-492.html
Sinon, vous en avez un résumé assez correct ici :
http://ripostelaique.com/le-sexe-en-islam.html
Et n'oubliez pas, si vous emballez une mignonne beurette en négligeant
de vous convertir, elle risque l'enfer et vous une fatwah !
Coran, Sourate 2 Verset 221. A bon entendeur... :-(

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
jr
Le #25173422
Christian Navis
jr avait soumis l'idée :

Il vous a sans doute échappé que l'étranger, dans ce domaine, est plutôt en
avance sur nous. Pas la Russie ni la Corée du Nord, en effet.



Si le voile de l'idéologie vous laisse encore quelques dioptries
disponibles, reportez-vous à la liste des pays pas pour tous,
et plus encore au % de la population mondiale qu'ils représentent.

Au 23 janvier 2013 (stats ONU) 14 pays autorisent le mariage gay.



Et à votre avis, dans 5 ans, ce sera plus ou moins? Et dans 10 ans, quand
vous serez complètement incontinent?

Et encore inclut-on dans cette nomenclature des états fédéraux comme
les USA avec seulement 11 états sur 50, le Brésil avec 3 états sur 26,
ou encore le Mexique avec 2 états sur 32.

C'est une simple constatation.



Vous parliez des étrangers de foutant de nous à propos du mariage. À ce
jour j'ai surtout lu des articles d'étrangers se foutant des opposants.


Sans doute vous déplait-elle ? Vous m'en voyez navré.
Mais les faits sont plus "têtus" que le magazine éponyme !



Voyez le sens des mots compliqués que vous maîtrisez mal avant de vous en
servir, c'est plus sûr.

--
jr
Christian Navis
Le #25173502
jr a formulé le point de vue suivant :

Et à votre avis, dans 5 ans, ce sera plus ou moins? Et dans 10 ans, quand
vous serez complètement incontinent?



Je ne suis pas Mme Soleil. Dix ans, c'est assez pour créer et disloquer
des empires, modifier les rapports de force entre les nations, diffuser
de nouvelles valeurs et chambouler notre mode de vie...

Par contre, pas besoin d'attendre 10 ans pour constater que vos
diarrhées verbeuses évoluent de façon inquiétante vers une forme de
catatonie coprolalique.

Voyez le sens des mots compliqués que vous maîtrisez mal avant de vous en
servir, c'est plus sûr.



Une suggestion bienvellante : demandez à votre gérontologue préféré
de vous prescrire des stimulants intellectuels.
Vous commencez à radoter grave et à vous embrouiller les pinceaux.

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
Publicité
Poster une réponse
Anonyme