Matériel de récup, linux

Le
JCL
Bonsoir à tous.

J'ai lu avec attention le post d'Odalis sur l'achat de son nouvel
ordinateur. Au fur et à mesure du fil, on y parle de Linux, OS gratuit et
confortable, qui s'installe sur des machines récupérées gratuitement, etc,
etc

Je dois dire que j'ai comencé à m'intéresser à l'informatique par le biais
de la programmation d'une TI57, etc, etc.

J'ai trouvé tous les langages de programmation intéressants, du basic à
l'assembleur en passant par d'autres langages.

J'ai également trouvé le DOS intéressant.

Toutefois,

Il me semble que la foule d'outils proposés par Windows, qui n'a cessé de se
développer de version en version, apporte un confort et une facilité
d'utilisation bien supérieure à tout ce qu'on a pu trouver auparavant.

Pas d'apprentissage, une prise en main en quelques minutes; bref: que du
bonheur!

Maintenant, j'entend parler de Linux, qui pour moi, quant à lui (elle), est
un(e) parfait(e) inconnu(e).

Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows? Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.

Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
qui adorent analyser et farfouiller dans un système d'exploitation?


Merci de m'aider à y voir un peu plus clair.

--
Jean-Claude
La photo numérique pour débutants et futurs débutants
http://www.jcl.new.fr



--
Jean-Claude
La photo numérique pour débutants et futurs débutants
http://www.jcl.new.fr
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 13
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
gloubi
Le #318054
"JCL" news:46ba4ea2$0$25946$
Bonsoir à tous.

J'ai lu avec attention le post d'Odalis sur l'achat de son nouvel
ordinateur. Au fur et à mesure du fil, on y parle de Linux, OS gratuit et
confortable, qui s'installe sur des machines récupérées gratuitement, etc,
etc...

Je dois dire que j'ai comencé à m'intéresser à l'informatique par le biais
de la programmation d'une TI57, etc, etc....

J'ai trouvé tous les langages de programmation intéressants, du basic à
l'assembleur en passant par d'autres langages.

J'ai également trouvé le DOS intéressant.

Toutefois,

Il me semble que la foule d'outils proposés par Windows, qui n'a cessé de
se développer de version en version, apporte un confort et une facilité
d'utilisation bien supérieure à tout ce qu'on a pu trouver auparavant.

Pas d'apprentissage, une prise en main en quelques minutes; bref: que du
bonheur!

Maintenant, j'entend parler de Linux, qui pour moi, quant à lui (elle),
est un(e) parfait(e) inconnu(e).

Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows? Je parcours, effaré, de temps en temps, des
discours de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares,
qui m'effraient un petit peu, il est vrai.

Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que
la simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de
passionnés qui adorent analyser et farfouiller dans un système
d'exploitation?


Merci de m'aider à y voir un peu plus clair.


Pour le développement rien ne vaut un système ouvert, déjà parce que tout y
est clairement documenté contrairement a Windows ou pas mal de choses sont
occultées et où il est difficile de se procurer les docs qu'il faut, par
exemple essaie de programmer avec msdev sans leur IDE, c'est plutôt
compliqué, makefile très mal documenté par exemple voire pas du tout ou
alors il faut récupérer de la doc en ligne. Certes les IDE pour les
développements d'interface graphique a mon avis sont mieux sous Windows et
plus complet, quoique j'ai pas vu ce qui se fait sous d'autres système
depuis longtemps.
En tout cas si t'as aimé le DOS l'assembleur et ta calculatrice, tu devrais
être moins dépaysé sur Linux :-)

Un système ouvert c'est vraiment l'idéal pour apprendre ou se perfectionner,
et voir le fond des choses plus que la forme, respecter les standards et
faire les choses dans les règles de l'art.

Mihamina Rakotomandimby
Le #318033
Bonsoir à tous.


Bonsoir,

J'ai lu avec attention le post d'Odalis sur l'achat de son nouvel
ordinateur. Au fur et à mesure du fil, on y parle de Linux, OS gratuit et
confortable, qui s'installe sur des machines récupérées gratuitement, etc,
etc...

Je dois dire que j'ai comencé à m'intéresser à l'informatique par le biais
de la programmation d'une TI57, etc, etc....

J'ai trouvé tous les langages de programmation intéressants, du basic à
l'assembleur en passant par d'autres langages.

J'ai également trouvé le DOS intéressant.

Toutefois,

Il me semble que la foule d'outils proposés par Windows, qui n'a cessé de se
développer de version en version, apporte un confort et une facilité
d'utilisation bien supérieure à tout ce qu'on a pu trouver auparavant.

Pas d'apprentissage, une prise en main en quelques minutes; bref: que du
bonheur!

Maintenant, j'entend parler de Linux, qui pour moi, quant à lui (elle), est
un(e) parfait(e) inconnu(e).

Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows? Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.

Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
qui adorent analyser et farfouiller dans un système d'exploitation?



- Il y a deux groupes de discussions consacrés à Linux, au moins:
fr.comp.os.linux.debats et fr.comp.os.linux.configuration.

- Je fais suivre la discussion sur le premier, en ne snippant aucune partie.

- Tu n'a pas décrit l'usage que tu veux faire de ton ordinateur. SI
c'est pour découvri, alors essaie une Xubuntu (tu pourras toujours
changer plus tard) et regarde ce qu'on peut y installer comme
compilateurs/interpreteur de langages:
http://packages.ubuntu.com/feisty/interpreters/

Merci de m'aider à y voir un peu plus clair.


Esperons...

Mihamina Rakotomandimby
Le #5856291
Bonsoir à tous.


Bonsoir,

J'ai lu avec attention le post d'Odalis sur l'achat de son nouvel
ordinateur. Au fur et à mesure du fil, on y parle de Linux, OS gratuit et
confortable, qui s'installe sur des machines récupérées gratuitement, etc,
etc...

Je dois dire que j'ai comencé à m'intéresser à l'informatique par le biais
de la programmation d'une TI57, etc, etc....

J'ai trouvé tous les langages de programmation intéressants, du basic à
l'assembleur en passant par d'autres langages.

J'ai également trouvé le DOS intéressant.

Toutefois,

Il me semble que la foule d'outils proposés par Windows, qui n'a cessé de se
développer de version en version, apporte un confort et une facilité
d'utilisation bien supérieure à tout ce qu'on a pu trouver auparavant.

Pas d'apprentissage, une prise en main en quelques minutes; bref: que du
bonheur!

Maintenant, j'entend parler de Linux, qui pour moi, quant à lui (elle), est
un(e) parfait(e) inconnu(e).

Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows? Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.

Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
qui adorent analyser et farfouiller dans un système d'exploitation?



- Il y a deux groupes de discussions consacrés à Linux, au moins:
fr.comp.os.linux.debats et fr.comp.os.linux.configuration.

- Je fais suivre la discussion sur le premier, en ne snippant aucune partie.

- Tu n'a pas décrit l'usage que tu veux faire de ton ordinateur. SI
c'est pour découvri, alors essaie une Xubuntu (tu pourras toujours
changer plus tard) et regarde ce qu'on peut y installer comme
compilateurs/interpreteur de langages:
http://packages.ubuntu.com/feisty/interpreters/

Merci de m'aider à y voir un peu plus clair.


Esperons...

P.a.SOUDAN
Le #318032


Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
Merci de m'aider à y voir un peu plus clair.


Pour rester dans le cadre de ce forum, a l'heure actuelle, plus vraiment
possible de faire tourner un linux accessible à tous (sans formation),
sur des DXII 66, car les distribs prennent du poids avant tout à cause
(grâce ?) à des KDE, Gnome... et le risque serait qu'à trop vouloir
"faire mieux" on se retrouve avec une usine à Gaz type Vista alors que
2000 était "presque" parfait !
Les distribs actuelles sont, à chaque nouvelle version, un petit peu
plus conviviales, et si il y a une dizaine d'années, on se tapait des
kilomètres de lignes en mode console pour la moindre manip de fichier ou
de paquetage, aujourd'hui sous X (non c'est pas du porno) l'ergonomie a
bien changée . Un interface graphique avec un WM gérant le composite
(metacity, bery... dans la lignée XGL/compiz de Novell ou à rapprocher
de Expose sous OSX) n'a rien à envier à Aero en possibilités et surtout
stabilité et bouffe bien moins de ressources. Par contre, et là on
revient dans le sujet, des fabricants commencent à jouer le jeu (NVidia
avec ses 9625 prometteurs par exemple), et c'est important car très
souvent, en environnement PC, l'installation de Linux butte sur le
problème de l'environnement et de la carte graphique (j'ai encore eu ce
blème ce matin au boot d'une Débian/DriveBU sur une bécane ordinaire
alors qu'il passe généralement bien partout)

º¿º

Nina Popravka
Le #318031
On Thu, 09 Aug 2007 09:06:24 +0200, "P.a.SOUDAN"

Pour rester dans le cadre de ce forum, a l'heure actuelle, plus vraiment
possible de faire tourner un linux accessible à tous (sans formation),
sur des DXII 66, car les distribs prennent du poids avant tout à cause
(grâce ?) à des KDE, Gnome... et le risque serait qu'à trop vouloir
"faire mieux" on se retrouve avec une usine à Gaz type Vista alors que
2000 était "presque" parfait !


On n'en est pas très loin :-)
J'ai renoncé depuis un bout de temps à installer la moindre distrib
moderne sur une bécane avec 128 de ram, ça n'est tout simplement pas
possible, ça ne tourne pas, pour la plupart.
J'ai donc une bécane de test avec 512, une brave Radeon 9200, et un
brave PIV.
Elle est en multiboot sous Vista et Ubuntu en ce moment, ben Gnome n'y
est pas tellement plus réactif que Vista. ;->
--
Nina

Arol
Le #318030
Le Thu, 09 Aug 2007 01:15:29 +0200, JCL a écrit:

Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows? Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.


C'est vrai qu'avec windows, tu risques pas d'avoir une discu sur la
compilation du noyau.

Si il y a un truc à retenir dans linux, c'est la possibilité de faire
*exactement* ce que tu veux.

T'as une machine des années 90 et tu veux en faire un point d'accès wifi,
serveur de fichier, etc...
Avec linux, aucun problème, tu te concoctes un OS sur mesure qui
exploitera au maximum les capacités de la machine et qui n'intégrera aucun
superflu.

Bien évidemment le prix du sur mesure c'est de savoir ce que tu fais et de
mettre les mains dans le cambouis et ça, ça demande de l'effort
intellectuel et de la curiosité.
Mais parfois quand un besoin est récurrent, il existe des distributions
faites exprès pour un problème donné et tu auras pas grand chose à faire à
part installer et configurer 2 3 trucs en suivant un tutorial.


Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
qui adorent analyser et farfouiller dans un système d'exploitation?


Avec linux, c'est la diversité la plus totale et le choix immense qui
déroute au 1er abord : on se sent perdu.
Mais c'est grâce à cette diversité qu'avec linux tu peux avoir aussi bien
une distribution "workstation" ubuntu comme windows, qu'une distribution
pour faire tourner une freebox ou bien un google.
Il y en a pour tout le monde.
Matte ce site
http://distrowatch.com/
Il te liste quasi toutes les distributions existantes.
Tu en trouveras forcément une qui répondra à tes besoins particuliers.

A toi ensuite de savoir ce que tu veux faire et comment le faire.
C'est ça le plus difficile parce qu'il faut comprendre puis décider.
Avec windows, t'as pas à comprendre ou décider parce qu'il existe 3
versions utilisables :
- workstation
- server
- embarqué

Mais si tu veux mettre en place un serveur embarqué, tu fais comment ?
Le windows server est trop lourd pour de l'embarqué.
Le windows embarqué est trop instable pour un server.
Du coup tu te retrouves à gérer des problèmes sans fin.

Alors qu'avec un linux, ce problème la est un non problème parce que quasi
tous les systèmes embarqués tournent sous linux.

Nina Popravka
Le #318029
On Thu, 9 Aug 2007 01:15:29 +0200, "JCL"
Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows?
Avec les distributions récentes, une bécane dont le matériel est bien

reconnu, et si tu ne veux pas faire de fantaisies avec des logiciels
autres (ou en versions autres) que ceux que te propose ta distrib
(installés d'office ou à installer plus tard), oui.

Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.
Ne te laisse pas impressionner.

Soit il s'agit de gens compétents qui ont des besoins autres que toi.
Soit il s'agit de neuneus qui pataugeaient dans leur Windows, et
continuent à patauger dans leur Linux, parce que de toute manière ils
n'ont pas la moindre idée de la manière dont fonctionne un ordinateur,
et ont l'impression de se donner la grand frisson en faisant de la
ligne de commande, que ça soit sur l'un ou sur l'autre.
--
Nina

Thierry B.
Le #317999
--{ JCL a plopé ceci: }--

J'ai lu avec attention le post d'Odalis sur l'achat de son nouvel
ordinateur. Au fur et à mesure du fil, on y parle de Linux, OS gratuit et
confortable, qui s'installe sur des machines récupérées gratuitement, etc,
etc...

Je dois dire que j'ai comencé à m'intéresser à l'informatique par le biais
de la programmation d'une TI57, etc, etc....

J'ai trouvé tous les langages de programmation intéressants, du basic à
l'assembleur en passant par d'autres langages.

J'ai également trouvé le DOS intéressant.

Toutefois,

Il me semble que la foule d'outils proposés par Windows, qui n'a cessé de se
développer de version en version, apporte un confort et une facilité
d'utilisation bien supérieure à tout ce qu'on a pu trouver auparavant.

Pas d'apprentissage, une prise en main en quelques minutes; bref: que du
bonheur!


/me rigole doucement...

Maintenant, j'entend parler de Linux, qui pour moi, quant à lui (elle), est
un(e) parfait(e) inconnu(e).

Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows? Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.

Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
qui adorent analyser et farfouiller dans un système d'exploitation?


Merci de m'aider à y voir un peu plus clair.

Le mieux, c'est d'aller en troll^Wdiscuter dans le groupe approprié,

vers lequel je nous téléporte. Attention, c'est un peu rude au début.

Foooouuuuuutoooouuuuuuuuuuu !!!


--
=== Monde de merde. ===

Thierry B.
Le #5856271
--{ JCL a plopé ceci: }--

J'ai lu avec attention le post d'Odalis sur l'achat de son nouvel
ordinateur. Au fur et à mesure du fil, on y parle de Linux, OS gratuit et
confortable, qui s'installe sur des machines récupérées gratuitement, etc,
etc...

Je dois dire que j'ai comencé à m'intéresser à l'informatique par le biais
de la programmation d'une TI57, etc, etc....

J'ai trouvé tous les langages de programmation intéressants, du basic à
l'assembleur en passant par d'autres langages.

J'ai également trouvé le DOS intéressant.

Toutefois,

Il me semble que la foule d'outils proposés par Windows, qui n'a cessé de se
développer de version en version, apporte un confort et une facilité
d'utilisation bien supérieure à tout ce qu'on a pu trouver auparavant.

Pas d'apprentissage, une prise en main en quelques minutes; bref: que du
bonheur!


/me rigole doucement...

Maintenant, j'entend parler de Linux, qui pour moi, quant à lui (elle), est
un(e) parfait(e) inconnu(e).

Hormis la gratuité d'un tel outil, suffit-il de lancer l'application et,
sans rien avoir à faire ni à comprendre; peut-on l'utiliser, comme c'est
faisable sous windows? Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.

Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
qui adorent analyser et farfouiller dans un système d'exploitation?


Merci de m'aider à y voir un peu plus clair.

Le mieux, c'est d'aller en troll^Wdiscuter dans le groupe approprié,

vers lequel je nous téléporte. Attention, c'est un peu rude au début.

Foooouuuuuutoooouuuuuuuuuuu !!!


--
=== Monde de merde. ===

Nicolas George
Le #317964
"JCL" wrote in message
Il me semble que la foule d'outils proposés par Windows, qui n'a cessé de se
développer de version en version, apporte un confort et une facilité
d'utilisation bien supérieure à tout ce qu'on a pu trouver auparavant.


Les outils tournant sous Unix en général, et Linux en particulier, se sont
développés en parallèle.

Pas d'apprentissage, une prise en main en quelques minutes; bref: que du
bonheur!


Ce n'est pas vrai. Si tu crois que windows peut s'utiliser sans
apprentissage, c'est que tu n'as jamais vu quelqu'un qui n'a jamais touché
un ordinateur essayer de l'utiliser. Tous les éléments d'interface mobiles,
ça déroute énormément les utilisateurs un peu technophobes. Il y a tout un
vocabulaire à apprendre, des réflexes à acquérir. Ça vient assez vite, mais
il est faux de dire que c'est immédiat.

De ce point de vue, les versions de Linux destinées au grand public sont au
même point. Certains aspects sont différents, mais pas plus compliqués. Par
exemple, pour installer un logiciel, le réflexe windowsien est d'aller
chercher sur le site web du distributeur, alors que la pratique normale sous
Linux est d'aller chercher une version packagée par la distribution qu'on
utilise.

Ça, c'est l'utilisation. Il y a aussi l'installation. Et de ce point de vue,
à nouveau, tout le monde est à égalité : sous windows comme sous Linux, ça
peut passer comme une lettre à la poste, ou poser des problèmes infinis de
compatibilité avec le matériel. Sous windows, on peut compter sur la version
préinstallée avec la machine, en général, mais je me suis laissé dire
qu'elles étaient souvent très mal optimisées. Sous Linux, si on n'est pas
trop dans la cambrousse, le mieux est probablement de contacter un LUG et
d'aller à une install party.

Maintenant, j'entend parler de Linux, qui pour moi, quant à lui (elle), est
un(e) parfait(e) inconnu(e).


Il existe des versions « live » : un CD ou un DVD à graver, on boote dessus,
ça ne touche pas au disque dur. Évidemment, lancer toutes ses applications
depuis un CD, c'est lent, mais si on a assez de mémoire sur la machine, ça
peut être relativement confortable, et c'est un bon moyen de découvrir sans
risque.

Je parcours, effaré, de temps en temps, des discours
de linuxiens, qui parlent de noyaux et autres termes barbares, qui
m'effraient un petit peu, il est vrai.


Tu trouveras aussi des windowsiens qui parlent d'éditer la base de
registres. C'est du même ordre.

Mais une différence importante, c'est que Linux est _simple_. Par là, je ne
veux pas dire facile, mais que les systèmes mis en jeu pour son
fonctionnement sont clairs et compréhensibles. Par exemple, je comprends le
principe et l'utilité de chacune des étapes entre le moment où le BIOS donne
la main au noyau et le moment où j'ai un navigateur web ouvert sur Google,
et je suis loin d'être une exception. Je doute que la même chose soit vraie
sous windows.

Sous windows, le fonctionnement du système se fait en boîte noire, on ne
peut pas soulever le capot. Sous Linux, on peut soulever le capot, et en
général, même avec les distributions destinées grand public, ce qu'on trouve
dessous est clair et lisible. Dès lors, on se retrouve beaucoup moins
confronté à une situation bloquée où un problème a une origine inconnue et
est impossible à résoudre : il suffit de plonger dans les détails, et on
peut trouver l'origine du problème et le résoudre.

D'autre part cette ouverture laisse infiniment plus de place à
l'optimisation. S'il est vrai que les distributions actuelles grand public
ne vont être utilisables confortablement qu'à partir de 256 Mo de mémoire
bien passés, il est largement possible, quand on sait ce qu'on fait, de
dégraisser tout ça de manière drastique. La souplesse est sans commune
mesure avec ce qui se trouve sous windows.

Alors, Linux est-il un outil à conseiller à quelqu'un qui ne cherche que la
simplicité, ou bien est-ce un outil réservé à un cercle fermé de passionnés
qui adorent analyser et farfouiller dans un système d'exploitation?


Pour résumer : quelqu'un qui ne veut qu'utiliser son ordinateur, sans aller
plus loin, aura toujours besoin d'un tiers compétent pour l'installation et
la résolution d'éventuels problèmes ; ce tiers compétent est peut-être plus
facile à trouver sous windows, selon le milieu.

En revanche, dès qu'on envisage d'approfondir un tant soit peu son
utilisation du système, l'ouverture de son fonctionnement est un plus
irremplaçable.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme