Microsoft finance les logiciels libres

Le
NiKo
Suite à la décision de la CJE, on pourrait sans peine faire un retour de
bâton à Microsoft qui se vante de gagner plus d'argent avec Android
qu'avec Windows Phone.

Voila le principe (Chiffres sortis du chapeau) :

90% des acheteurs d'ordinateurs paient une licence Windows avec.
2% de ces acheteurs souhaitent utiliser Linux

Une infime partie de ces 2% pousse au tribunal pour se faire rembourser,
admettons alors que 99,9% de ces Linuxiens ne réclament jamais leur du.

Créons une organisation, qui récolte les dons de licences Microsoft non
utilisées, et qui les revendrait à qui le souhaite, versant alors les
substantiels bénéfices aux développeurs de logiciels libres.

Elle est-t-y pas bonne mon idée ?

--
Le mode sans échec de Windows est la preuve que son
mode normal est un échec !

SONY : It only does everything until we remove !
PS3 Firmware update 3.21 :
The first software update which downgrade !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Yliur
Le #24615551
Le Wed, 04 Jul 2012 13:35:22 +0200
NiKo
Suite à la décision de la CJE, on pourrait sans peine faire un retour
de bâton à Microsoft qui se vante de gagner plus d'argent avec Android
qu'avec Windows Phone.

Voila le principe (Chiffres sortis du chapeau) :

90% des acheteurs d'ordinateurs paient une licence Windows avec.
2% de ces acheteurs souhaitent utiliser Linux

Une infime partie de ces 2% pousse au tribunal pour se faire
rembourser, admettons alors que 99,9% de ces Linuxiens ne réclament
jamais leur du.

Créons une organisation, qui récolte les dons de licences Microsoft
non utilisées, et qui les revendrait à qui le souhaite, versant alors
les substantiels bénéfices aux développeurs de logiciels libres.

Elle est-t-y pas bonne mon idée ?



Dans le principe peut-être, mais pour être crédible il faudrait que
l'organisation soit en mesure de vérifier que la licence qu'elle vend a
bien été donnée (qu'elle n'est plus utilisée par l'ancien
propriétaire notamment).
lunix
Le #24615621
Le 04/07/2012 14:12, Yliur a écrit :

Dans le principe peut-être, mais pour être crédible il faudrait que
l'organisation soit en mesure de vérifier que la licence qu'elle vend a
bien été donnée (qu'elle n'est plus utilisée par l'ancien
propriétaire notamment).




Parce que par internet microsoft peu pas voir 2 windows avec le même
numéro de license?

Je prend exemple avec Steam car j'ai 2 jeux que je joue avec wine.

Steam autorise l'installation une fois connecté au compte,hors ligne
l'installation du jeux est impossible.

Je me suis pas renseigné si je vends les jeux d'occasions si la personne
pourras créer un nouveaux compte pour réinstaller le jeux.


Un peu hors sujet:

Je trouve effrayant la façon de distribuer les jeux avec les contraintes
de steam et que tous le monde est d'accord.

Je prend exemple sur les 2 seul jeux steam que j'ai ,trine2 qui se joue
solo et multi et skyrim solo,il faut une connexion internet pour
installer le jeux.
C'est impensable comment cette loi a pu passer sous prétexte de
supprimer le piratage.

Le jour ou j'ai une panne internet dans quelques années je ne pourrais
pas installer les jeux si j'ai changé de pc ou autre.
Yliur
Le #24615651
Le Wed, 04 Jul 2012 14:22:43 +0200
lunix a écrit :

Le 04/07/2012 14:12, Yliur a écrit :

> Dans le principe peut-être, mais pour être crédible il faudrait que
> l'organisation soit en mesure de vérifier que la licence qu'elle
> vend a bien été donnée (qu'elle n'est plus utilisée par l'ancien
> propriétaire notamment).
>

Parce que par internet microsoft peu pas voir 2 windows avec le même
numéro de license?



Parce que c'est interdit et que l'organisation en question s'attirerait
beaucoup d'ennuis à revendre des licences utilisées ailleurs. Et sans
moyens de vérifier ça arrivera, ou elle sera accusée de le faire et
elle ne pourra rien prouver, ce qui revient presque au même.

Le fait que Microsoft puisse le vérifier est aussi une éventualité,
mais c'est un problème secondaire finalement. Je ne crois pas avoir
entendu de cas où Microsoft aurait accusé quelqu'un d'avoir une licence
pirate détectée par ce moyen, mais ça pourrait arriver. D'ailleurs il
faut s'enregistrer auprès de Microsoft pour activer ton Windows (enfin
si c'est toujours comme ça que ça fonctionne) et au bout d'un certain
nombre de fois il faut les appeler, ce n'est plus automatique (ça
arrive quand tu changes de matériel et que Windows demande une
réactivation). A moins que ce ne soit dès la deuxième activation ?


Je prend exemple avec Steam car j'ai 2 jeux que je joue avec wine.

Steam autorise l'installation une fois connecté au compte,hors ligne
l'installation du jeux est impossible.

Je me suis pas renseigné si je vends les jeux d'occasions si la
personne pourras créer un nouveaux compte pour réinstaller le jeux.



Je ne me souviens pas. Il me semble avoir lu que non (que le jeu ne
pourrait pas être réutilisé), mais je ne suis pas sûr. C'est un des
moyens des éditeurs pour lutter contre la contrefaçon et contre la
revente (ce que certains joueurs contestent en indiquant que la
revente permet de ne pas payer le jeu aussi cher et donc d'avoir un
marché plus grand [le coût est réparti entre le premier acheteur et
l'acheteur d'occasion]).

Le problème est effectivement le même et pourrait a priori être
concerné par la décision européenne, si elle concerne tous les
logiciels. Maintenant je ne suis pas sûr que ça fera changer les
éditeurs de jeux de pratique. Ils se cacheront sans doute plus
volontiers derrière des arguments bidons et feront traîner les choses,
si jamais ils sont menacés de poursuites judiciaires.


Un peu hors sujet:

Je trouve effrayant la façon de distribuer les jeux avec les
contraintes de steam et que tous le monde est d'accord.



Ben je vois que tu es d'accord aussi, puisque tu leur as acheté quelque
chose.


Je prend exemple sur les 2 seul jeux steam que j'ai ,trine2 qui se
joue solo et multi et skyrim solo,il faut une connexion internet
pour installer le jeux.
C'est impensable comment cette loi a pu passer sous prétexte de
supprimer le piratage.



Euh... de quelle loi on parle ? Il s'agit de pratiques d'éditeurs de
jeux propriétaires, je ne vois pas le lien avec une quelconque loi.


Le jour ou j'ai une panne internet dans quelques années je ne
pourrais pas installer les jeux si j'ai changé de pc ou autre.



Ca se pourrait.

(Re)demande-toi si tu veux vraiment leur acheter des jeux dans ces
conditions. Si personne ne leur achetait leurs trucs il les
distribueraient autrement, tout simplement.
lunix
Le #24615721
Le 04/07/2012 15:12, Yliur a écrit :

Je trouve effrayant la façon de distribuer les jeux avec les
contraintes de steam et que tous le monde est d'accord.



Ben je vois que tu es d'accord aussi, puisque tu leur as acheté quelque
chose.



J'ai acheté un jeux ,pas la façon de le distribuer.

Sur la boite de trine2 c'est marqué connexion requise pour le jeux en
ligne et l'activation du jeux,j'ai pas trop réagis ça ressemble a une
install windows xp,et c'est pas précisé qu'il faut un compte steam.

Pour skyrim ils ont précisés sur la boite produit soumis a un accord steam


(Re)demande-toi si tu veux vraiment leur acheter des jeux dans ces
conditions. Si personne ne leur achetait leurs trucs il les
distribueraient autrement, tout simplement.




Pour Skyrim on est obligé de passer par steam,heureusement qu'il y a
wine qui est assez au point je trouve qui évite de passer par
windows(bon c'est autre chose).

J'ai oblivion(sans steam) qui fonctionne avec wine,il faut le DVD
d'origine pour l'installer avec wine donc ça pose aucun soucis de
piratage,ça je l'ai vu parce que je fais des images isos des cd
originaux que je monte en loop pour pas a chaque fois changer de
cd,l'iso d'oblivion monté en loop ne s'installe pas.

Je pense que tu as raison que la politique de la distribution de jeux a
la façon steam c'est commercial.
jean999
Le #24616511
Le 04/07/2012 15:12, Yliur a écrit :
Le Wed, 04 Jul 2012 14:22:43 +0200
lunix a écrit :

Le 04/07/2012 14:12, Yliur a écrit :

Dans le principe peut-être, mais pour être crédible il faudrait que
l'organisation soit en mesure de vérifier que la licence qu'elle
vend a bien été donnée (qu'elle n'est plus utilisée par l'ancien
propriétaire notamment).




Parce que par internet microsoft peu pas voir 2 windows avec le même
numéro de license?



Parce que c'est interdit et que l'organisation en question s'attirerait
beaucoup d'ennuis à revendre des licences utilisées ailleurs. Et sans



tu sors ça d'ou?

moyens de vérifier ça arrivera, ou elle sera accusée de le faire et
elle ne pourra rien prouver, ce qui revient presque au même.



depuis quand un acheteur serait responsable de ce que fait un vendeur
posterieurement à la vente?
c'est totalement ridicule!
Nicolas George
Le #24616561
Yliur , dans le message
Parce que c'est interdit et que l'organisation en question s'attirerait
beaucoup d'ennuis à revendre des licences utilisées ailleurs. Et sans
moyens de vérifier ça arrivera, ou elle sera accusée de le faire et
elle ne pourra rien prouver, ce qui revient presque au même.



Cet argument, transposé dans un autre domaine, rendrait responsable un
marchand de biens si le propriétaire précédent a gardé une copie de la clef
et s'en sert pour squatter la maison qu'il vient de vendre. Juridiquement,
ça ne tient pas.
Yliur
Le #24616551
Le Wed, 04 Jul 2012 23:43:54 +0200
jean999
Le 04/07/2012 15:12, Yliur a écrit :
> Le Wed, 04 Jul 2012 14:22:43 +0200
> lunix a écrit :
>
>> Le 04/07/2012 14:12, Yliur a écrit :
>>
>>> Dans le principe peut-être, mais pour être crédible il faudrait
>>> que l'organisation soit en mesure de vérifier que la licence
>>> qu'elle vend a bien été donnée (qu'elle n'est plus utilisée par
>>> l'ancien propriétaire notamment).
>>>
>>
>> Parce que par internet microsoft peu pas voir 2 windows avec le
>> même numéro de license?
>
> Parce que c'est interdit et que l'organisation en question
> s'attirerait beaucoup d'ennuis à revendre des licences utilisées
> ailleurs. Et sans

tu sors ça d'ou?



Le fait que si je vends des licences qui sont encore utilisées ailleurs
et que les acheteurs ont des emmerdes avec je vais finir par avoir des
ennuis ? Euh...


> moyens de vérifier ça arrivera, ou elle sera accusée de le faire et
> elle ne pourra rien prouver, ce qui revient presque au même.

depuis quand un acheteur serait responsable de ce que fait un vendeur
posterieurement à la vente?
c'est totalement ridicule!



Non, le fait que l'organisation sert d'intermédiaire entre un donateur
et un acheteur sans pouvoir vérifier ce que le donateur a fait de la
licence. Je ne vois pas le lien avec l'acheteur ici, j'ai dit que
l'organisation allait avoir des ennuis. Et elle n'achète rien, elle
reçoit des dons. Et lui filer des numéros de licence c'est très facile.
Et quand elle aura la réputation de vendre des licences qui servent
encore en service ailleurs, elle aura bien du mal à les vendre, peu
importe qu'elle soit dans son bon droit ou pas.
NiKo
Le #24616641
Le 05/07/2012 00:13, Yliur a écrit :
Le Wed, 04 Jul 2012 23:43:54 +0200
jean999
Le 04/07/2012 15:12, Yliur a écrit :
Le Wed, 04 Jul 2012 14:22:43 +0200
lunix a écrit :

Le 04/07/2012 14:12, Yliur a écrit :

Dans le principe peut-être, mais pour être crédible il faudrait
que l'organisation soit en mesure de vérifier que la licence
qu'elle vend a bien été donnée (qu'elle n'est plus utilisée par
l'ancien propriétaire notamment).




Parce que par internet microsoft peu pas voir 2 windows avec le
même numéro de license?



Parce que c'est interdit et que l'organisation en question
s'attirerait beaucoup d'ennuis à revendre des licences utilisées
ailleurs. Et sans



tu sors ça d'ou?



Le fait que si je vends des licences qui sont encore utilisées ailleurs
et que les acheteurs ont des emmerdes avec je vais finir par avoir des
ennuis ? Euh...




Mais ce n'est pas à l'organisation de s'assurer que le donateur
n'utilise pas la licence qu'il à cédé. D'ailleurs, c'est bien le
donateur qui est en fraude s'il ne détruit pas le logiciel et la licence
rattachée lorsqu'il la cède, et non l'acheteur.


moyens de vérifier ça arrivera, ou elle sera accusée de le faire et
elle ne pourra rien prouver, ce qui revient presque au même.



depuis quand un acheteur serait responsable de ce que fait un vendeur
posterieurement à la vente?
c'est totalement ridicule!



Non, le fait que l'organisation sert d'intermédiaire entre un donateur
et un acheteur sans pouvoir vérifier ce que le donateur a fait de la
licence. Je ne vois pas le lien avec l'acheteur ici, j'ai dit que
l'organisation allait avoir des ennuis. Et elle n'achète rien, elle
reçoit des dons. Et lui filer des numéros de licence c'est très facile.
Et quand elle aura la réputation de vendre des licences qui servent
encore en service ailleurs, elle aura bien du mal à les vendre, peu
importe qu'elle soit dans son bon droit ou pas.




Bah, pas si compliqué que ça pourtant. Lors de la cession d'une licence,
tu effectue un virement bancaire de quelques euros (1€) du compte du
donateur vers le compte de l'association. De cette façon, tu obtiens les
coordonnées vérifiées du donateur. Quelques jours plus tard, lorsque la
transaction est validée par les banques, tu rembourses le donateur. En
cas de litige, tu pourras contacter le donateur de la licence qui pose
problème.

L'autre point que tu ne prends pas en compte, c'est que le fait que
l'association fonctionne uniquement sur des dons, n'incite pas vraiment
les donateurs à tricher, puisqu'ils n'ont, eux, absolument rien à y
gagner financièrement.

Quel serait l’intérêt de donner ta licence Windows à quelqu'un qui la
revendra, alors que toi tu souhaites l'utiliser ?

--
Le mode sans échec de Windows est la preuve que son
mode normal est un échec !

SONY : It only does everything ... until we remove !
PS3 Firmware update 3.21 :
The first software update which downgrade !
Yliur
Le #24616631
Le 04 Jul 2012 21:57:43 GMT
Nicolas George
Yliur , dans le message écrit :
> Parce que c'est interdit et que l'organisation en question
> s'attirerait beaucoup d'ennuis à revendre des licences utilisées
> ailleurs. Et sans moyens de vérifier ça arrivera, ou elle sera
> accusée de le faire et elle ne pourra rien prouver, ce qui revient
> presque au même.



(en fait ici quand je disais qu'elle ne pouvait rien prouver je ne
pensais pas à un procès mais à une question de réputation)

Cet argument, transposé dans un autre domaine, rendrait responsable un
marchand de biens si le propriétaire précédent a gardé une copie de
la clef et s'en sert pour squatter la maison qu'il vient de vendre.
Juridiquement, ça ne tient pas.



Sauf que quand tu vas crier très fort que tu vas revendre des licences
contre le grand méchant Microsoft, tu vas entrer dans une sorte de
conflit où on va te tomber dessus. Et ce sera facile de prouver que tu
gagnes de l'argent en vendant des licences encore utilisées (au moins
une partie d'entre elles). Et avec une réputation pareille tu vas sans
doute avoir du mal à les vendre.

Pour une licence ça me paraît très difficile de se protéger de ce
problème, alors que pour la maison tu peux changer la serrure.

Un des problèmes des dons à grande échelle c'est qu'il va sans doute
être difficile de tracer les transactions. Et si les donateurs
truandent c'est vers toi que vont se tourner ceux qui ont des soucis
avec leur licence, parce que c'est toi le vendeur. Tu pourras dire
"oui, mais je ne suis pas responsable de ce qu'ont fait les donateurs
(ou vendeurs d'origine)", mais comme tu n'es pas en mesure de
vérifier/garantir quoi que ce soit, la méfiance risque de s'installer
assez rapidement.

Le côté "récupérer de l'argent auprès du méchant Microsoft pour le
verser dans le logiciel libre" est important à mon avis, parce que si
ça marche ça déclenchera très probablement une riposte de Microsoft qui
renforcera le contrôle des licences.

Pour que ça marche il faudrait avoir un moyen de se retourner contre
les donateurs. Ou être dans une situation dans laquelle tout le
monde s'en fout que les licences soient frelatées.

Le marché du jeu vidéo d'occasion fonctionnait pas mal je crois. Peu
importe que la licence soit encore utilisée : tu vendais la boîte et le
CD avec la licence, l'autre pouvait l'installer et tout se passait bien.
Et quand les éditeurs ont voulu empêcher la revente ils ont "juste" mis
en place des contrôles plus stricts, comme évoqué ailleurs dans cette
discussion.

Moi je n'ai rien contre l'idée à la base, mais je trouve que ça pose
beaucoup de problèmes et que c'est un peu facile à foutre par terre.

Sinon comme organisation existante qui voudrait bien verser de l'argent
dans le logiciel libre il y a des trucs comme l'APRIL, mais quelque part
faire la promotion du logiciel libre en revendant des licences Windows
ça le fait pas trop :) .
Doug713705
Le #24618171
Le 04-07-2012, jean999 nous expliquait dans fr.comp.os.linux.debats :
Le 04/07/2012 15:12, Yliur a écrit :
Le Wed, 04 Jul 2012 14:22:43 +0200
lunix a écrit :

Le 04/07/2012 14:12, Yliur a écrit :

Dans le principe peut-être, mais pour être crédible il faudrait que
l'organisation soit en mesure de vérifier que la licence qu'elle
vend a bien été donnée (qu'elle n'est plus utilisée par l'ancien
propriétaire notamment).




Parce que par internet microsoft peu pas voir 2 windows avec le même
numéro de license?



Parce que c'est interdit et que l'organisation en question s'attirerait
beaucoup d'ennuis à revendre des licences utilisées ailleurs. Et sans



tu sors ça d'ou?

moyens de vérifier ça arrivera, ou elle sera accusée de le faire et
elle ne pourra rien prouver, ce qui revient presque au même.



depuis quand un acheteur serait responsable de ce que fait un vendeur
posterieurement à la vente?
c'est totalement ridicule!



Cela peut s'apparenter à du recel.

--
Doug - Linux user #307925 -
Slackware64 roulaize ;-)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme