Un militaire en civil

Le
Jean Passe
Bonjour,

Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher plus grave,
mais pas du tout en cas de connerie totalement mineure.

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne
concernée qui était sous ma responsabilité.

Un gendarme travaillerait 24h/24h ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Serge
Le #23735751
"Jean Passe" 4e673d98$0$30788$
Bonjour,

Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher plus grave,
mais pas du tout en cas de connerie totalement mineure.

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne
concernée qui était sous ma responsabilité.

Un gendarme travaillerait 24h/24h ?



Bonjour,

Un gendarme, contrairement à un policier, est de service 24h/24, y
compris pendant ses repos...
(c'est un militaire !)

Il est tenu de se présenter à la gendarmerie la plus proche en cas de
plan rouge ou autre !

Serge
Séb.
Le #23735741
Le 07/09/2011 13:49, Serge a écrit :

"Jean Passe" 4e673d98$0$30788$
Bonjour,

Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher pl us grave, mais
pas du tout en cas de connerie totalement mineure.

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne
concernée qui était sous ma responsabilité.

Un gendarme travaillerait 24h/24h ?



Bonjour,

Un gendarme, contrairement à un policier, est de service 24h/24, y compris
pendant ses repos...
(c'est un militaire !)

Il est tenu de se présenter à la gendarmerie la plus proche e n cas de plan
rouge ou autre !

Serge



Il a signé pour ça :-)

sinon, sauf congés, en effet il est tenu à plein de choses.
C'est d'ailleurs pour cela qu'ils n'habitent jamais loin de la "caserne",
qui avec l'évolution naturelle s'est souvent transformée en pet its
lotissements juste à côté de la gendarmerie, pour petit à   petit éliminer les
bâtiments de 5 ou 6 étages avec que des gendarmes dedans.

Sur ce point, je dis: vive la mixité sociale ;-)

Par contre, question annexe : autant il est en service 24/24, autant peut il
sanctionner, en civil en allant au marché (exemple) s'il voit une in fraction
? je ne pense pas, mais je me trompe surement

ça me rappelle quand même le bon temps, anniversaire de copines , filles de
gendarmes, chez eux (les petites maisons) et on avait des éthylotest s à
volonté pour s'amuser toute la soirée...


--
Séb.
Marc-Antoine
Le #23736561
Je répond à Serge qui a écrit :
"Jean Passe" 4e673d98$0$30788$
Bonjour,

Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher plus grave, mais
pas du tout en cas de connerie totalement mineure.

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne concernée
qui était sous ma responsabilité.

Un gendarme travaillerait 24h/24h ?



Bonjour,

Un gendarme, contrairement à un policier, est de service 24h/24, y compris
pendant ses repos...
(c'est un militaire !)


Un policier est aussi considéré en service 24h/24 et peut être amené a
intervenir. D'où le fait qu'on l'autorisera à porter son arme de
service même s'il est de repos.

Cela fait souvent polémique d'ailleurs, comme dans ce cas :
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-port-d-arme-un-devoir-pour-les-policiers_505594.html

--
Marc-Antoine
Thierry VIGNAUD
Le #23736991
On Wed, 07 Sep 2011 11:47:00 +0200, Jean Passe
Bonjour,

Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?



Non c'est faux, un gendarme peut-être "activement" en service et en civil,
voir cet article de Nice matin :
"Des gendarmes en civil pour traquer les mauvais conducteurs azuréens"
http://www.nicematin.com/article/cote-dazur/nice-des-gendarmes-en-civil-pour-traquer-les-mauvais-conducteurs-azureens


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Jean Passe
Le #23737061
Thierry VIGNAUD a présenté l'énoncé suivant :
On Wed, 07 Sep 2011 11:47:00 +0200, Jean Passe
Bonjour,

Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?



Non c'est faux, un gendarme peut-être "activement" en service et en civil,
voir cet article de Nice matin :
"Des gendarmes en civil pour traquer les mauvais conducteurs azuréens"
http://www.nicematin.com/article/cote-dazur/nice-des-gendarmes-en-civil-pour-traquer-les-mauvais-conducteurs-azureens


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud



Oui, merci, mais dans mon cas il est clairement établie que le
militaire concerné n'était pas en service (sinon il y aurait un gros
problème ... ;-) )
David
Le #23737201
Jean Passe wrote:
Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher plus grave,
mais pas du tout en cas de connerie totalement mineure.



Quelle est cette "connerie totalement mineur"?

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne
concernée qui était sous ma responsabilité.



Erreur? Parlez-vous de droit pénal ou pas?
Jean Passe
Le #23737871
Il se trouve que David a formulé :
Jean Passe wrote:
Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher plus grave, mais
pas du tout en cas de connerie totalement mineure.



Quelle est cette "connerie totalement mineur"?

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne concernée
qui était sous ma responsabilité.



Erreur? Parlez-vous de droit pénal ou pas?



La connerie mineure concerne une infraction à une règlementation
purement administrative. Il n'y avait pas danger de mort d'homme, loin
de ça.

Pour l'erreur, je ne sais pas si elle relève du pénal ou pas (ça
m'étonnerait quand même).

Par contre, je viens d'apprendre par le biais d'un gendarme gradé qu'un
militair non en service ne serait pas autorisé à constater une
infraction, mais qu'il pourrait transférer une information au
procureur, qui décidera de la suite à donner (possibilité dénoncée et
refusée par beaucoup de gendarmes, paraît-il).
David
Le #23737941
Jean Passe wrote:
Il se trouve que David a formulé :
Jean Passe wrote:
Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher plus grave,
mais pas du tout en cas de connerie totalement mineure.



Quelle est cette "connerie totalement mineur"?

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne
concernée qui était sous ma responsabilité.



Erreur? Parlez-vous de droit pénal ou pas?



La connerie mineure concerne une infraction à une règlementation
purement administrative. Il n'y avait pas danger de mort d'homme, loin
de ça.

Pour l'erreur, je ne sais pas si elle relève du pénal ou pas (ça
m'étonnerait quand même).

Par contre, je viens d'apprendre par le biais d'un gendarme gradé qu'un
militair non en service ne serait pas autorisé à constater une
infraction, mais qu'il pourrait transférer une information au procureur,
qui décidera de la suite à donner (possibilité dénoncée et refusée par
beaucoup de gendarmes, paraît-il).



http://www.saint-brieuc.maville.com/actu/forum.php?idDoc1435

"« Un gendarme reste gendarme avant tout. Même s'il est en repos, il
peut relever une infraction au code de la route à condition qu'il soit
territorialement compétent, rappelle Stéphane Rappailles, officier de
communication de la gendarmerie en Bretagne ¯ ce qui était le cas."
Klebarbortch
Le #23738291
Le 07/09/2011 22:57, Jean Passe a écrit :
Il se trouve que David a formulé :
Jean Passe wrote:
Un militaire (un gendarme) en civil, donc pas en service, peut-il ou
doit-il intervenir en cas d'entorse sur la règlementation ?

Je comprendrais son intervention si c'était pour empêcher plus grave,
mais pas du tout en cas de connerie totalement mineure.



Quelle est cette "connerie totalement mineur"?

En plus il vient de m'avertir de l'erreur commise par la personne
concernée qui était sous ma responsabilité.



Erreur? Parlez-vous de droit pénal ou pas?



La connerie mineure concerne une infraction à une règlementation
purement administrative. Il n'y avait pas danger de mort d'homme, loin
de ça.

Pour l'erreur, je ne sais pas si elle relève du pénal ou pas (ça
m'étonnerait quand même).

Par contre, je viens d'apprendre par le biais d'un gendarme gradé qu'un
militair non en service ne serait pas autorisé à constater une
infraction, mais qu'il pourrait transférer une information au procureur,
qui décidera de la suite à donner (possibilité dénoncée et refusée par
beaucoup de gendarmes, paraît-il).






Je m'étonne qu'on puisse s'étonner qu'un gendarme relève une infraction
(et s'en plaindre) !
bk
Le #23738791
Serge wrote:
"Jean Passe" 4e673d98$0$30788$
Bonjour,


Bonjour,

Un gendarme, contrairement à un policier, est de service 24h/24, y
compris pendant ses repos...
(c'est un militaire !)

Il est tenu de se présenter à la gendarmerie la plus proche en cas de
plan rouge ou autre !

Serge



Certes, mais un policier dans son commissariat est tenu de porter son
uniforme...

Et lors de ma demande d'audience le brigadier avait son uniforme posé sur
son bureau genre sorti du préssing.

Et je lui en avais fait la remarque...

Il m'a rétorqué:


Pourquoi voulez vous que je mette mon uniforme...

Hum, flic pourri oui.

(Affaire de proxénétes)

bob
--
bk
Publicité
Poster une réponse
Anonyme