Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Birdy
Le #26312819
André
Histoire de rigoler
http://cjoint.com/?DJcqYuzVAj6



Joli, Ce n'est pas plutot couteau à palette ?
j'ai aussi ce genre de tentation de temps à autre faire joujou avec les
filtre etc.., mais pas diffusées ici :
Vercors 1997...
http://cjoint.com/?DJcr2IU1Mfi
Ricco
Le #26312817
Birdy avait écrit le 02/10/2014 :
André
Histoire de rigoler
http://cjoint.com/?DJcqYuzVAj6



Joli, Ce n'est pas plutot couteau à palette ?
j'ai aussi ce genre de tentation de temps à autre faire joujou avec les
filtre etc.., mais pas diffusées ici :
Vercors 1997...
http://cjoint.com/?DJcr2IU1Mfi



fais pas attention avec lui...

--
ricco
--
Andre
Le #26312822
"Birdy" m0jsep$fov$
André
Histoire de rigoler
http://cjoint.com/?DJcqYuzVAj6



Joli, Ce n'est pas plutot couteau à palette ?



Non,c'est bien Aquarelle


j'ai aussi ce genre de tentation de temps à autre faire joujou avec les
filtre etc.., mais pas diffusées ici :
Vercors 1997...
http://cjoint.com/?DJcr2IU1Mfi



Trop "morcelé" pour mon gout

André
Andre
Le #26312821
"Ricco"
fais pas attention avec lui...



Du Ricco, grand cru de la connerie.........

André
Bertrand
Le #26312825
"Andre" 542d797d$0$21676$

"Birdy" m0jsep$fov$
André
Histoire de rigoler
http://cjoint.com/?DJcqYuzVAj6



Joli, Ce n'est pas plutot couteau à palette ?



Non,c'est bien Aquarelle


j'ai aussi ce genre de tentation de temps à autre faire joujou avec les
filtre etc.., mais pas diffusées ici :
Vercors 1997...
http://cjoint.com/?DJcr2IU1Mfi



Trop "morcelé" pour mon gout



Je n'y vois plus une photo, mais le traficotage d'une image......
Birdy
Le #26312828
Bertrand
"Andre" 542d797d$0$21676$

"Birdy" m0jsep$fov$
André
Histoire de rigoler
http://cjoint.com/?DJcqYuzVAj6



Joli, Ce n'est pas plutot couteau à palette ?



Non,c'est bien Aquarelle


j'ai aussi ce genre de tentation de temps à autre faire joujou avec les
filtre etc.., mais pas diffusées ici :
Vercors 1997...
http://cjoint.com/?DJcr2IU1Mfi



Trop "morcelé" pour mon gout



Je n'y vois plus une photo, mais le traficotage d'une image......



oui, mais, les frontières se sont réduites avec l'apparition du
numérique. De plus en plus les graphistes, auteurs de BD,
publicitaires, etc, partent de photos qu'ils transforment à leur
manière ou dans leur style personnel sans citer Warhol. La question est
de savoir ce qu'ils maîtrisent devant des images assez simples ou des
photos complexes transformées n'importe comment, sans sélection des
parties les plus intéressantes.
De "mon temps" déjà, la mode allongeait subtilement les photos des
mannequins du rapport 7 au rapport 9 et personne n'y trouvait rien à
redire; Et c'était quand même dans Vogue, Harper's Bazaar ou Elle...
Sans compter les retouches subtiles ou pas des publications actuelles
comme bourrelets de Sarkozy rajeunissement de Claudia Schiffer ou
disparition de personnages malvenus dans des photos à destination
politique Il fallait quand même pas mal bidouiller en argentique avec
des masques pour faire disparaître sur ordre de Staline Boukharine,
Kamenev et quelques autres sur les photos officielles.
"Réalité ou fiction ¼uvre « artistique ou transposition de la réalité »
sembleraient les termes les plus à même de définir ces choses de
manière plus large.
benoit
Le #26312837
Birdy
Il fallait quand même pas mal bidouiller en argentique avec
des masques pour faire disparaître sur ordre de Staline Boukharine,
Kamenev et quelques autres sur les photos officielles.



J'ai travaillé longtemps dans une agence de publicité et, pour la
couleur, les retouches étaient faites au pinceau, feutre...

Tu avais ton 20x25 et tu faisais un tirage plutôt grand avec des
corrections en colorimétrie, contraste, luminosité... sur lequel tu
entourais les zones à corriger. Un retoucheur travailait à a main sur un
deuxième tirage. Un calque sur le tirage modifié pour montrer les
corrections supplémentaires et le tirage était scaner pour la
photogravure, avec un ekta du tirage retouché, au cas où.

C'était le temps où la typo était en noir et blanc avec des calques
pour spécifier les couleurs, l'impression était à 80/100 dpi pour le
journal et atteignait 300 pour les revues haut de gamme. Un temps où
Xpress remettait en cause le travaille dans les imprimeries, une époque
où le syndicat du livre avait obtenu pour Le Figaro que :

- Le texte soit fourni sur des grandes feuilles sans saut de
colonnes ;
- Les images (N&B) étaient chacunes sur une feuille séparée et la
mise en page étaient refaite à la main en découpant le texte et les
images pour les coller sur un cartons et créer ainsi le document
définitif.

Le Figaro avait fait développer une extension pour Xpress qui sache
prendre une page et l'imprimer en bandes de texte de la bonne largeur
mais pas la bonne longueur. Tu avais donc une feuille avec tes titres,
une autre avec tes sous-titres, une autre avec le corps du texte, une
autre avec chaque image à redécouper proprement, une autre... et une
feuille imprimée avec la mise en page définitive (sortie directe
d'Xpress sur imprimante laser) qui servait de maquette. Tu n'avais plus
qu'à tout découper et recoller au bon endroit.

C'est comme ça que j'ai appris pourquoi le syndicat du livre était
aussi puissant : les gars savaient lire (à la différence de bon nombre
d'ouvriers d'autres métiers) et étaient costauds (va soulever les
plaques de plomb toute la journée. Pas facile de les rouler dans la
farine.


P.S. à l'imprimerie du Figaro à côté de Roissy, il y avait le
parking des cadres et celui des « ouvriers ». Où étaient les Porsche ?
Où se trouvaient les twingo ? ;-)

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
Birdy
Le #26312845
Benoit
Birdy
Il fallait quand même pas mal bidouiller en argentique avec
des masques pour faire disparaître sur ordre de Staline Boukharine,
Kamenev et quelques autres sur les photos officielles.



J'ai travaillé longtemps dans une agence de publicité et, pour la
couleur, les retouches étaient faites au pinceau, feutre...

Tu avais ton 20x25 et tu faisais un tirage plutôt grand avec des
corrections en colorimétrie, contraste, luminosité... sur lequel tu
entourais les zones à corriger. Un retoucheur travailait à a main sur un
deuxième tirage. Un calque sur le tirage modifié pour montrer les
corrections supplémentaires et le tirage était scaner pour la
photogravure, avec un ekta du tirage retouché, au cas où.

C'était le temps où la typo était en noir et blanc avec des calques
pour spécifier les couleurs, l'impression était à 80/100 dpi pour le
journal et atteignait 300 pour les revues haut de gamme. Un temps où
Xpress remettait en cause le travaille dans les imprimeries, une époque
où le syndicat du livre avait obtenu pour Le Figaro que :

- Le texte soit fourni sur des grandes feuilles sans saut de
colonnes ;
- Les images (N&B) étaient chacunes sur une feuille séparée et la
mise en page étaient refaite à la main en découpant le texte et les
images pour les coller sur un cartons et créer ainsi le document
définitif.

Le Figaro avait fait développer une extension pour Xpress qui sache
prendre une page et l'imprimer en bandes de texte de la bonne largeur
mais pas la bonne longueur. Tu avais donc une feuille avec tes titres,
une autre avec tes sous-titres, une autre avec le corps du texte, une
autre avec chaque image à redécouper proprement, une autre... et une
feuille imprimée avec la mise en page définitive (sortie directe
d'Xpress sur imprimante laser) qui servait de maquette. Tu n'avais plus
qu'à tout découper et recoller au bon endroit.

C'est comme ça que j'ai appris pourquoi le syndicat du livre était
aussi puissant : les gars savaient lire (à la différence de bon nombre
d'ouvriers d'autres métiers) et étaient costauds (va soulever les
plaques de plomb toute la journée. Pas facile de les rouler dans la
farine.


P.S. à l'imprimerie du Figaro à côté de Roissy, il y avait le
parking des cadres et celui des « ouvriers ». Où étaient les Porsche ?
Où se trouvaient les twingo ? ;-)



J'ai bien connu aussi.. Mes ouvriers CGtistes étaient tous au Livre et
me racontaient leurs exploits lors des grandes grèves...Pas eu
deproblèmes personnellement. Au contraire, dévoués à leur boîte.
J'ai ainsi suivi le conflit des typographes, linotypistes lors de
l'arrivée de la photocomposition.
benoit
Le #26312854
Birdy
J'ai ainsi suivi le conflit des typographes, linotypistes lors de
l'arrivée de la photocomposition.



Leur défaut a été de tenter de bloquer l'évolution du système plutôt
que de le devancer (remarque valable pour beaucoup de métiers). Ils ont
limité les dégâts de leur côté, pendant un temps, mais cela a coûté cher
à tous ceux qui étaient autour. Le win-win ils ne connaissent pas.

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
Johanes Nylander
Le #26312850
Après mûre réflexion, André a écrit :
Histoire de rigoler
http://cjoint.com/?DJcqYuzVAj6



Histoire de rigoler également, ou plutôt de voir ce que donne les
différentes fonctions "Effets photos" téléchargées sur mon HX60, je
vais sur mon balcon et j'essaye differents modes, et parmis les
résutats il y a un qui sort du lot, le mode "illustration" dont le
résultat me surprend agréablement:

http://cjoint.com/14oc/DJcvu4HXLVH.htm
Publicité
Poster une réponse
Anonyme