Montage volumes défectueux (Solaris vs. Linux)

Le
bras39
Bonjour,

Mes collogues critiquent sévèrement mon GNU/Linux comme quoi il fait
n'importe parcequ'il monte des volumes venant d'une baie HDS alors
qu'il est impossible d'écrire dessus! Ils disent que Solaris ne monte
jamais des volumes défectueux ou sur lesquels on ne peut pas écrire
Savez-vous déjà si cela est vrai ? Puis, existe-il un moyen pour dire
à Linux de ne pas monter des volumes sur lesquels on ne peut pas
écrire ou contenant des erreurs ?

Contexte : RedHat EL 4U5 avec 2 cartes HBA connectées via un switch
Brocade à une baie Hitachi 9990. Pour la HA, j'ai la même config sur
un autre site. Cetains volumes du premier site sont répliqués via
TrueCopy sur le second et vice-versa, ils sont mis dans le /etc/fstab.
J'utilise RDAC pour le multipathing failover.
Le problème : lorsqu'on coupe un des sites, on se retrouve
systématiquement avec la situation où on ne peut pas écrire sur les
volumes répliqués.

Merci de votre aide.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
sansflotusspam
Le #1913941
wrote:

Bonjour,

Mes collogues critiquent sévèrement mon GNU/Linux comme quoi il fait
n'importe parcequ'il monte des volumes venant d'une baie HDS alors
qu'il est impossible d'écrire dessus! Ils disent que Solaris ne
monte jamais des volumes défectueux ou sur lesquels on ne peut pas
écrire... Savez-vous déjà si cela est vrai ? Puis, existe-il un
moyen pour dire à Linux de ne pas monter des volumes sur lesquels on
ne peut pas écrire ou contenant des erreurs ?

Contexte : RedHat EL 4U5 avec 2 cartes HBA connectées via un switch
Brocade à une baie Hitachi 9990. Pour la HA, j'ai la même config sur
un autre site. Cetains volumes du premier site sont répliqués via
TrueCopy sur le second et vice-versa, ils sont mis dans le
/etc/fstab. J'utilise RDAC pour le multipathing failover.
Le problème : lorsqu'on coupe un des sites, on se retrouve
systématiquement avec la situation où on ne peut pas écrire sur les
volumes répliqués.

Merci de votre aide.


ça se paramètre comme on veut dans /etc/fstab,
il suffit de supprimer ou commenter la(les) ligne(s) de mount
concernant la baie HDS

bras39
Le #1913940
On 22 jan, 17:36, sansflotusspam
wrote:
Bonjour,

Mes collogues critiquent sévèrement mon GNU/Linux comme quoi il fait
n'importe parcequ'il monte des volumes venant d'une baie HDS alors
qu'il est impossible d'écrire dessus! Ils disent que Solaris ne
monte jamais des volumes défectueux ou sur lesquels on ne peut pas
écrire... Savez-vous déjà si cela est vrai ? Puis, existe-il un
moyen pour dire à Linux de ne pas monter des volumes sur lesquels on
ne peut pas écrire ou contenant des erreurs ?

Contexte : RedHat EL 4U5 avec 2 cartes HBA connectées via un switch
Brocade à une baie Hitachi 9990. Pour la HA, j'ai la même config sur
un autre site. Cetains volumes du premier site sont répliqués via
TrueCopy sur le second et vice-versa, ils sont mis dans le
/etc/fstab. J'utilise RDAC pour le multipathing failover.
Le problème : lorsqu'on coupe un des sites, on se retrouve
systématiquement avec la situation où on ne peut pas écrire sur l es
volumes répliqués.

Merci de votre aide.


ça se paramètre comme on veut dans /etc/fstab,
il suffit de supprimer ou commenter la(les) ligne(s) de mount
concernant la baie HDS



Le but n'est pas de les supprimer ou de les commenter car j'en ai
besoin en continue ! Je veux savoir comment ne pas monter ceux parmi
eux (les volumes) sur lesquels je ne peux pas écrire une fois montés.
On me dit que Solaris sait le faire et voudrais savoir comment le fait-
on sur Linux?

Merci


JKB
Le #1913939
Le 22-01-2008, à propos de
Re: Montage volumes défectueux (Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
On 22 jan, 17:36, sansflotusspam
wrote:
Bonjour,

Mes collogues critiquent sévèrement mon GNU/Linux comme quoi il fait
n'importe parcequ'il monte des volumes venant d'une baie HDS alors
qu'il est impossible d'écrire dessus! Ils disent que Solaris ne
monte jamais des volumes défectueux ou sur lesquels on ne peut pas
écrire... Savez-vous déjà si cela est vrai ? Puis, existe-il un
moyen pour dire à Linux de ne pas monter des volumes sur lesquels on
ne peut pas écrire ou contenant des erreurs ?

Contexte : RedHat EL 4U5 avec 2 cartes HBA connectées via un switch
Brocade à une baie Hitachi 9990. Pour la HA, j'ai la même config sur
un autre site. Cetains volumes du premier site sont répliqués via
TrueCopy sur le second et vice-versa, ils sont mis dans le
/etc/fstab. J'utilise RDAC pour le multipathing failover.
Le problème : lorsqu'on coupe un des sites, on se retrouve
systématiquement avec la situation où on ne peut pas écrire sur les
volumes répliqués.

Merci de votre aide.


ça se paramètre comme on veut dans /etc/fstab,
il suffit de supprimer ou commenter la(les) ligne(s) de mount
concernant la baie HDS



Le but n'est pas de les supprimer ou de les commenter car j'en ai
besoin en continue ! Je veux savoir comment ne pas monter ceux parmi
eux (les volumes) sur lesquels je ne peux pas écrire une fois montés.
On me dit que Solaris sait le faire et voudrais savoir comment le fait-
on sur Linux?


man mount (options errors)

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.



bras39
Le #1913938
On 22 jan, 17:56, JKB
Le 22-01-2008, à propos de
Re:Montagevolumesdéfectueux(Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :



On 22 jan, 17:36, sansflotusspam
wrote:
Bonjour,

Mes collogues critiquent sévèrement mon GNU/Linux comme quoi il f ait
n'importe parcequ'il monte des volumes venant d'une baie HDS alors
qu'il est impossible d'écrire dessus! Ils disent que Solaris ne
monte jamais des volumesdéfectueuxou sur lesquels on ne peut pas
écrire... Savez-vous déjà si cela est vrai ? Puis, existe-il un
moyen pour dire à Linux de ne pas monter des volumes sur lesquels o n
ne peut pas écrire ou contenant des erreurs ?

Contexte : RedHat EL 4U5 avec 2 cartes HBA connectées via un switch
Brocade à une baie Hitachi 9990. Pour la HA, j'ai la même config sur
un autre site. Cetains volumes du premier site sont répliqués vi a
TrueCopy sur le second et vice-versa, ils sont mis dans le
/etc/fstab. J'utilise RDAC pour le multipathing failover.
Le problème : lorsqu'on coupe un des sites, on se retrouve
systématiquement avec la situation où on ne peut pas écrire su r les
volumes répliqués.

Merci de votre aide.


ça se paramètre comme on veut dans /etc/fstab,
il suffit de supprimer ou commenter la(les) ligne(s) de mount
concernant la baie HDS


Le but n'est pas de les supprimer ou de les commenter car j'en ai
besoin en continue ! Je veux savoir comment ne pas monter ceux parmi
eux (les volumes) sur lesquels je ne peux pas écrire une fois montés .
On me dit que Solaris sait le faire et voudrais savoir comment le fait-
on sur Linux?


man mount (options errors)

JKB


Pour ce qui est "statique" (montage dans le fstab), rien a changé ! Je
reçois cette erreur : "...Erreur d'entrée/sortie" lorsque je fais un
ls d'un répertoire du volume.
En dynamique (montage manuel) d'un volume le système monte tout de
même le volume défectueux sans rien dire...




JKB
Le #1913937
Le 22-01-2008, à propos de
Re: Montage volumes défectueux (Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
On 22 jan, 17:56, JKB
Le 22-01-2008, à propos de
Re:Montagevolumesdéfectueux(Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :



On 22 jan, 17:36, sansflotusspam
wrote:
Bonjour,

Mes collogues critiquent sévèrement mon GNU/Linux comme quoi il fait
n'importe parcequ'il monte des volumes venant d'une baie HDS alors
qu'il est impossible d'écrire dessus! Ils disent que Solaris ne
monte jamais des volumesdéfectueuxou sur lesquels on ne peut pas
écrire... Savez-vous déjà si cela est vrai ? Puis, existe-il un
moyen pour dire à Linux de ne pas monter des volumes sur lesquels on
ne peut pas écrire ou contenant des erreurs ?

Contexte : RedHat EL 4U5 avec 2 cartes HBA connectées via un switch
Brocade à une baie Hitachi 9990. Pour la HA, j'ai la même config sur
un autre site. Cetains volumes du premier site sont répliqués via
TrueCopy sur le second et vice-versa, ils sont mis dans le
/etc/fstab. J'utilise RDAC pour le multipathing failover.
Le problème : lorsqu'on coupe un des sites, on se retrouve
systématiquement avec la situation où on ne peut pas écrire sur les
volumes répliqués.

Merci de votre aide.


ça se paramètre comme on veut dans /etc/fstab,
il suffit de supprimer ou commenter la(les) ligne(s) de mount
concernant la baie HDS


Le but n'est pas de les supprimer ou de les commenter car j'en ai
besoin en continue ! Je veux savoir comment ne pas monter ceux parmi
eux (les volumes) sur lesquels je ne peux pas écrire une fois montés.
On me dit que Solaris sait le faire et voudrais savoir comment le fait-
on sur Linux?


man mount (options errors)

JKB


Pour ce qui est "statique" (montage dans le fstab), rien a changé ! Je
reçois cette erreur : "...Erreur d'entrée/sortie" lorsque je fais un
ls d'un répertoire du volume.
En dynamique (montage manuel) d'un volume le système monte tout de
même le volume défectueux sans rien dire...


Je ne sais pas comment vous faites, mais chez moi (c) (tm) (r) (p),
tous les volumes montés (soit par automount, soit dans /etc/fstab)
ont cette option. Dès qu'un fs part en vrille pour n'importe quelle
raison, il se trouve en lecture seule. Et si je tente de remonter le
fs en rw, il bascule _très_ vite en ro.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.





bras39
Le #1913936
On 22 jan, 20:43, JKB
Le 22-01-2008, à propos de
Re: Montage volumes défectueux (Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :



On 22 jan, 17:56, JKB
Le 22-01-2008, à propos de
Re:Montagevolumesdéfectueux(Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :

On 22 jan, 17:36, sansflotusspam
wrote:
Bonjour,

Mes collogues critiquent sévèrement mon GNU/Linux comme quoi i l fait
n'importe parcequ'il monte des volumes venant d'une baie HDS alors
qu'il est impossible d'écrire dessus! Ils disent que Solaris ne
monte jamais des volumesdéfectueuxou sur lesquels on ne peut pas
écrire... Savez-vous déjà si cela est vrai ? Puis, existe-il un
moyen pour dire à Linux de ne pas monter des volumes sur lesquel s on
ne peut pas écrire ou contenant des erreurs ?

Contexte : RedHat EL 4U5 avec 2 cartes HBA connectées via un swi tch
Brocade à une baie Hitachi 9990. Pour la HA, j'ai la même conf ig sur
un autre site. Cetains volumes du premier site sont répliqués via
TrueCopy sur le second et vice-versa, ils sont mis dans le
/etc/fstab. J'utilise RDAC pour le multipathing failover.
Le problème : lorsqu'on coupe un des sites, on se retrouve
systématiquement avec la situation où on ne peut pas écrire sur les
volumes répliqués.

Merci de votre aide.


ça se paramètre comme on veut dans /etc/fstab,
il suffit de supprimer ou commenter la(les) ligne(s) de mount
concernant la baie HDS


Le but n'est pas de les supprimer ou de les commenter car j'en ai
besoin en continue ! Je veux savoir comment ne pas monter ceux parmi
eux (les volumes) sur lesquels je ne peux pas écrire une fois mont és.
On me dit que Solaris sait le faire et voudrais savoir comment le fai t-
on sur Linux?


man mount (options errors)

JKB


Pour ce qui est "statique" (montage dans le fstab), rien a changé ! Je
reçois cette erreur : "...Erreur d'entrée/sortie" lorsque je fais un
ls d'un répertoire du volume.
En dynamique (montage manuel) d'un volume le système monte tout de
même le volume défectueux sans rien dire...


Je ne sais pas comment vous faites, mais chez moi (c) (tm) (r) (p) ,
tous les volumes montés (soit par automount, soit dans /etc/fsta b)
ont cette option. Dès qu'un fs part en vrille pour n'importe que lle
raison, il se trouve en lecture seule. Et si je tente de remonter le
fs en rw, il bascule _très_ vite en ro.

JKB


Pour être sûr que l'on parle de la même chose :

1- commandes/options :
il s'agit bien, que ce soit dans le /etc/fstab ou en montant
manuellement, de faire :
/dev/xx xx .... defaults,errors=remount-ro.....
ou
mount /dev/xx -o errors=remount-ro /mnt/xx .

(pour info, j'ai même ajouté l'option "check=strict") qui prend un
temps fou à chaque reboot ! J'ai aussi mis "panic" comme option.

Le problème ici est que :
- même sans ces options, je me rendais compte tout de même que je ne
peux pas écrire dans les volume montés et que que je ne peux pas
sauvegarder un fichier après l'avoir modifié.
- et sans toutes ces options, le Multipathing défilait sur l'écran des
centaines d'erreurs I/O FAILURE par rapport aux devices concernés.

Tout ceci me faisait comprendre que l'OS a monté des volumes en
"lecture seule".

Par ailleurs tout cela me semble être persistent. C'est à dire qu'une
fois qu'un volume a été monté manuellement ou via le fstab au boot à
partir de la baie à un instant T, je ne vois pas trop comment les
éventuelles corruptions ou erreurs survenues sur la baie à l'instant T
+1 peuvent avoir de l'effet sur les volumes déjà montés? J'ignore
complètement comment ça marche que ce soit en Fibre channel ou encore
en automount (NFS).

2- Monter / ne pas monter les volumes :
Telle est réellement la question! Car je veux que l'OS ne monte pas du
tout un volume lorsqu'il détecte (comment d'ailleurs?) que celui-ci
est corrompu ou qu'on ne peut pas écrire dessus. Et on me dit que
Solaris sait faire ça, d'où ma question...

Merci de votre aide.






JKB
Le #1913935
Le 22-01-2008, à propos de
Re: Montage volumes défectueux (Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
Pour être sûr que l'on parle de la même chose :

1- commandes/options :
il s'agit bien, que ce soit dans le /etc/fstab ou en montant
manuellement, de faire :
/dev/xx xx .... defaults,errors=remount-ro.....
ou
mount /dev/xx -o errors=remount-ro /mnt/xx .

(pour info, j'ai même ajouté l'option "check=strict") qui prend un
temps fou à chaque reboot ! J'ai aussi mis "panic" comme option.

Le problème ici est que :
- même sans ces options, je me rendais compte tout de même que je ne
peux pas écrire dans les volume montés et que que je ne peux pas
sauvegarder un fichier après l'avoir modifié.
- et sans toutes ces options, le Multipathing défilait sur l'écran des
centaines d'erreurs I/O FAILURE par rapport aux devices concernés.

Tout ceci me faisait comprendre que l'OS a monté des volumes en
"lecture seule".

Par ailleurs tout cela me semble être persistent. C'est à dire qu'une
fois qu'un volume a été monté manuellement ou via le fstab au boot à
partir de la baie à un instant T, je ne vois pas trop comment les
éventuelles corruptions ou erreurs survenues sur la baie à l'instant T
+1 peuvent avoir de l'effet sur les volumes déjà montés? J'ignore
complètement comment ça marche que ce soit en Fibre channel ou encore
en automount (NFS).


Parce que le noyau sait quelles sont les options de montage et passe
le device en read-only.

2- Monter / ne pas monter les volumes :
Telle est réellement la question! Car je veux que l'OS ne monte pas du
tout un volume lorsqu'il détecte (comment d'ailleurs?) que celui-ci
est corrompu ou qu'on ne peut pas écrire dessus. Et on me dit que
Solaris sait faire ça, d'où ma question...


Euh... Je me tape du Solaris depuis SunOS 4.x et ce truc est un
rajout à mount qui fait que l'utilisateur n'a pas l'impression de
monter le device, mais en fait, il est monté _puis_ démonté en cas
d'erreur. Il suffit donc de faire un script du style "je monte en
rw, je vérifie que je suis en ro, si oui, je démonte et on passe à
la chose suivante".

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.

bras39
Le #1913931
2- Monter / ne pas monter les volumes :
Telle est réellement la question! Car je veux que l'OS ne monte pas du
tout un volume lorsqu'il détecte (comment d'ailleurs?) que celui-ci
est corrompu ou qu'on ne peut pas écrire dessus. Et on me dit que
Solaris sait faire ça, d'où ma question...


Euh... Je me tape du Solaris depuis SunOS 4.x et ce truc est un
rajout à mount qui fait que l'utilisateur n'a pas l'impression d e
monter le device, mais en fait, il est monté _puis_ démonté en cas
d'erreur. Il suffit donc de faire un script du style "je monte en
rw, je vérifie que je suis en ro, si oui, je démonte et on pas se à
la chose suivante".


Merci. Ce "truc" là se trouve où dans Solaris, auriez-vous une doc là-
dessus à m'indiquer ?


JKB
Le #1913926
Le 22-01-2008, à propos de
Re: Montage volumes défectueux (Solaris vs. Linux),
écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :

2- Monter / ne pas monter les volumes :
Telle est réellement la question! Car je veux que l'OS ne monte pas du
tout un volume lorsqu'il détecte (comment d'ailleurs?) que celui-ci
est corrompu ou qu'on ne peut pas écrire dessus. Et on me dit que
Solaris sait faire ça, d'où ma question...


Euh... Je me tape du Solaris depuis SunOS 4.x et ce truc est un
rajout à mount qui fait que l'utilisateur n'a pas l'impression de
monter le device, mais en fait, il est monté _puis_ démonté en cas
d'erreur. Il suffit donc de faire un script du style "je monte en
rw, je vérifie que je suis en ro, si oui, je démonte et on passe à
la chose suivante".


Merci. Ce "truc" là se trouve où dans Solaris, auriez-vous une doc là-
dessus à m'indiquer ?


C'est mount qui le fait (enfin chez moi) et le truc est un binaire.
Tout ce que je sais, c'est qu'on peut voir des tentatives de
montages (en NFS) puis de démontage des partitions même si mount refuse
au final de monter le device. Maintenant, il est franchement facile
de créer un script shell faisant la même chose.

Au passage, je trouve la façon Solaris de faire complètement idiote
parce que cela peut aboutir à un plantage _total_ d'un serveur. Je
m'explique : on monte une partition pour un backup (par exemple), on
copie ce qu'on veut sur la partition. Si celle-ci n'est pas montée,
on copie sur le device père et on termine par un "<device machin> is
full". C'est très bête. Alors que par défaut, sous Linux, on se
prend une erreur du type : "peut pas écrire chef, partoche en
read-only !" qui termine généralement le script. Bref, le
comportement Solaris est AMHA très con à moins de vouloir à tout
prix blinder ses scripts pour éviter les débordements...

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.



Publicité
Poster une réponse
Anonyme