Musique, Linux et Mac

Le
Gerald
Il pourrait être utile que les linuxiens d'ici nous fassent un petit
point sur leur plateforme vis-à-vis de la musique. Je dis ça après avoir
découvert ALSA à la suite de la sortie d'Aria Maestosa décrit dans le
post précédent. J'ai un peu de mal à comprendre comment tout ça
s'articule, et pourquoi, par exemple le projet ALSA
<http://www.alsa-project.org/main/index.php/Main_Page>
n'est pas cité dans Planet CCRMA
<http://ccrma.stanford.edu/planetccrma/software/>

Est-ce une question de distribution ? (CCRMA semble privilégier Fedora),
de chapelle ? Certaines distributions sont-elles plus adaptées que
d'autres à la musique ? Laquelle utilisez-vous et comment et avec quoi ?

Accessoirement, concernant Linux sur mac j'ai encore tenté ce WE,
rapidement, d'installer Mandriva dans Parallels Desktop. Mouais. Ça
s'installe, mais il n'y a pas de pilotes, pas de réseau et il faut
apparemment tout faire à la main. J'ai eu la flemme. La distrib qui
m'avait donné les meilleurs résultats "spontanés" était kubuntu. Fedora,
quand à elle, ne gérait pas du tout ma config à deux écrans en bureau
étendu ! Le problème c'est que ce n'est pas que ça ne m'intéresse pas,
c'est que je n'ai vraiment pas le temps de bricoler toutes ces
conneries. Faut-il en déduire hâtivement que Linux est réservé à des
gens qui ont le temps ou bien y a-t-il des chemins de traverse qu'il
suffirait d'emprunter ?

--
Gérald
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bernard Meylan
Le #13226061
Gerald a écrit :

[...]Faut-il en déduire hâtivement que Linux est réservé à des
gens qui ont le temps ou bien y a-t-il des chemins de traverse qu'il
suffirait d'emprunter ?



Après 14 ans de pratique linuxienne -je ne peux évidemment parler ici
que pour ma pomme et pas pour les autres- et pour le sujet qui me permet
-entre autres- de gagner ma croûte (la PAO musicale), je dirais que:
non, Linux n'est pas encore prêt pour monsieur-tout-le-monde; rien que
pour l'installation, il y a infiniment trop de possibilités pour qu'une
personne qui n'a jamais mis les mains dans ce cambouis ne se sente pas
perdue; mais même lorsqu'on aurait une machine avec une distro Linux
installée -c'est de plus en plus le cas-, l'installation de nouveaux
programmes reste un casse-tête; l'installateur le plus performant AMHA
reste Synaptic, de Ubuntu, dérivé de Debian; mais que faire lorsqu'on a
un logiciel à base Java, par exemple? Synaptic en gère très peu et je ne
te parle pas ici de la *désinstallation* de ce genre de logiciel: un
cauchemard!

Pour la musique, Linux est encore trop tributaire des pilotes de
cartes-son; les fabricants se font tirer l'oreille pour fournir les
spécifications qui permettraient de programmer ces pilotes, et il faut
impérativement en passer par une liste des cartes reconnues et
impérativement en choisir une de cette liste, faute de quoi, parcours du
combattant garanti! Même les ditributions orientées musique ne sont pas
au point (avis personnel, je le répète!), j'en ai installé 3 ou 4, mais
ai toujours été déçu par les résultats obtenus, à tous niveaux.

Quand au sujet que je maîtrise le mieux, la mise en page de partitions,
c'est assez cocasse: LilyPond, issu de Linux, tourne maintenant en natif
sous Windows, Scribus (PAO, "équivalent" de InDesign), même topo. Mais
même LilyPond n'est pas accessible pour une utilisation professionnelle:
la saisie de la musique en ligne de code peut aller assez rapidement
pour qui a l'habitude *et le temps*, mais lorsqu'un client me réclame
une partoche pour avant-hier :-) , je ne peux pas prendre le risque de
faire dans l'expérimentation, c'est Finale qui me fournira les
meilleures chances de livrer le paquet dans des délais raisonnables,
même si je dois dans le cas de restauration d'anciens documents passer
par un logiciel de reconnaissance de musique; là aussi, rien à faire
sous Linux, la gestion des scanners est à un stade encore trop
expérimental (le mien n'est pas reconnu et rien ne dit qu'il le soit
dans un avenir proche; je ne vais pas en acheter un autre pour les beaux
yeux du pingouin!).

Conclusion (la _mienne_, je le répète derechef!): je suis déçu par ce
monde libre de Linux (même si je conserve une partition Ubuntu, j'y
passe un peu de temps à rêver ce que serait un monde sans tonton Bill
;-) ) qui promettait beaucoup il y a 10 ans, mais qui est resté à un
stade adolescent: pas encore mûr pour une utilisation grand public.

Bernard
Yannick Palanque
Le #13226051
2008-02-19T08:46:23+0100, (Gerald):

Je dis ça après avoir
découvert ALSA à la suite de la sortie d'Aria Maestosa décrit dans le
post précédent. J'ai un peu de mal à comprendre comment tout ça
s'articule, et pourquoi, par exemple le projet ALSA
n'est pas cité dans Planet CCRMA



Parce que pour la MAO on utilise JACK (plus performant) et non ALSA
(réservé à une utilisation « classique »).

--
« Quand je serai grand, je ferai des bug reports sur la LKML »
-- Octane in fcolm
P.a.SOUDAN
Le #13226041
Bernard Meylan a écrit :


Conclusion (la _mienne_, je le répète derechef!): je suis déçu par ce
monde libre de Linux (même si je conserve une partition Ubuntu, j'y
passe un peu de temps à rêver ce que serait un monde sans tonton Bill
;-) ) qui promettait beaucoup il y a 10 ans, mais qui est resté à un
stade adolescent: pas encore mûr pour une utilisation grand public.



Bernard



Plutôt d'accord avec Bernard, sans être vraiment déçu, j'ai un peu
laissé tomber les Knoppix et Ubuntu pour passer à des Mandriva 2008
installées à demeure sur toutes mes bécanes et ça va bien pour
bricoler... On se sent "libre" de contraintes financières... mais pas de
son temps (qui est de l'argent) ;o(
car pour faire un vrai boulot de MAO, il y a beaucoup de temps à passer
les mains dans le camboui :
- OSS et Alsa "limite" avec beaucoup de cartes audio pro,
- Obligation de passer sous Wine pour de bons Plug-ins directX, Vst et
VSTis de qualité (et Wine+KDE ça bouffe ces bestioles)
- Problèmes drivers cartes Fx DSP(UAD, Powercore...)
- Score en retrait
- Logitèque limitée même avec des distribs comme Musix.
- Gestion des surfaces de Contrôle pas toujours au top(Digi002, MCU,
BCF...)
- intégration et synchronisation de Jack dans certaines applis...

Bien sûr Ardour et Rosegarden avancent à pas de géant, et chaque
nouvelle version redonne un peu d'espoir, mais je ne vois pas comment
utiliser ça sur du live ou des séances où il faut tout configurer à la
volée en quelques minutes...

º¿º
Gérald Niel
Le #13226011
Le Mardi 19 février 2008 à 07:46 UTC, Gerald écrivait sur

Faut-il en déduire hâtivement que Linux est réservé à des gens qui
ont le temps ou bien y a-t-il des chemins de traverse qu'il suffirait
d'emprunter ?



Linux (comme le reste des unix-like) n'est pas et ne sera pas fait
pour M. Tout le monde. Il faut avoir le temps et les connaissances
necessaire pour configurer un système GNU/Linux.
C'est encore "pire" pour le peu de temps que j'ai essayé pour tout ce
qui concerne l'audio.

@+
--
Gérald Niel
fgirault
Le #13226001
On 19 fév, 21:42, Gérald Niel
Le Mardi 19 février 2008 à 07:46 UTC, Gerald écrivait sur

> Faut-il en déduire hâtivement que Linux est réservé à des gens qui
> ont le temps ou bien y a-t-il des chemins de traverse qu'il suffirait
> d'emprunter ?

Linux (comme le reste des unix-like) n'est pas et ne sera pas fait



Tiens, Mac OS X n'est pas un unix-like ? C'est windows-like ? On
m'aurait menti dans le terminal ?

pour M. Tout le monde. Il faut avoir le temps et les connaissances
necessaire pour configurer un système GNU/Linux.
C'est encore "pire" pour le peu de temps que j'ai essayé pour tout ce
qui concerne l'audio.



M. Tout le monde, je l'ai vu hier, ne fait pas de la mao. Il
télécharge avec un bourricot.

Et merci pour le FUD (Fear, Unknown, Darkness)

--
FG
Wykaaa
Le #13225991
Gerald wrote:

Il pourrait être utile que les linuxiens d'ici nous fassent un petit
point sur leur plateforme vis-à-vis de la musique. Je dis ça après avoir
découvert ALSA à la suite de la sortie d'Aria Maestosa décrit dans le
post précédent. J'ai un peu de mal à comprendre comment tout ça
s'articule, et pourquoi, par exemple le projet ALSA
n'est pas cité dans Planet CCRMA

Est-ce une question de distribution ? (CCRMA semble privilégier Fedora),
de chapelle ? Certaines distributions sont-elles plus adaptées que
d'autres à la musique ? Laquelle utilisez-vous et comment et avec quoi ?

Accessoirement, concernant Linux sur mac j'ai encore tenté ce WE,
rapidement, d'installer Mandriva dans Parallels Desktop. Mouais. Ça
s'installe, mais il n'y a pas de pilotes, pas de réseau et il faut
apparemment tout faire à la main. J'ai eu la flemme. La distrib qui
m'avait donné les meilleurs résultats "spontanés" était kubuntu. Fedora,
quand à elle, ne gérait pas du tout ma config à deux écrans en bureau
étendu ! Le problème c'est que ce n'est pas que ça ne m'intéresse pas,
c'est que je n'ai vraiment pas le temps de bricoler toutes ces
conneries. Faut-il en déduire hâtivement que Linux est réservé à des
gens qui ont le temps ou bien y a-t-il des chemins de traverse qu'il
suffirait d'emprunter ?



Je n'ai rien contre Linux mais si l'on veut être un tantinet sérieux
quand on parle de plate-forme musicale sur ordinateur, le seul
environnement digne de ce nom est Mac OS X à cause de "core audio".

Il y a belle lurette que j'ai abandonné toute tentative de faire quelque
chose de sérieux en musique sous Linux.
siger
Le #13225971
Wykaaa a écrit :

Je n'ai rien contre Linux mais si l'on veut être un tantinet
sérieux quand on parle de plate-forme musicale sur ordinateur, le
seul environnement digne de ce nom est Mac OS X à cause de "core
audio".



Si on veut être un tantinet sérieux on ne dit pas ça.
Tout est possible quand on est sérieux et qu'on agit en connaissance de
cause.

--
siger
Gérald Niel
Le #13225961
Le Mercredi 20 février 2008 à 08:17 UTC, écrivait sur
fr.comp.musique :

> Faut-il en déduire hâtivement que Linux est réservé à des gens qui
> ont le temps ou bien y a-t-il des chemins de traverse qu'il suffirait
> d'emprunter ?

Linux (comme le reste des unix-like) n'est pas et ne sera pas fait



Tiens, Mac OS X n'est pas un unix-like ? C'est windows-like ? On
m'aurait menti dans le terminal ?



Jouez donc sur les mots. Si ce sont les seuls arguments dont vous
disposez.
Ceci étant dit on peut parfaitement utiliser Mac OS X pour faire de la
MAO sans avoir à savoir que Mac OS X est en fait basé sur un noyau
*BSD et qu'on peut s'y "amuser" comme sur n'importe quel autre *n*x.

pour M. Tout le monde. Il faut avoir le temps et les connaissances
necessaire pour configurer un système GNU/Linux.
C'est encore "pire" pour le peu de temps que j'ai essayé pour tout ce
qui concerne l'audio.



M. Tout le monde, je l'ai vu hier, ne fait pas de la mao. Il
télécharge avec un bourricot.



On va donc reformuler.
Il n'y a pas de solution clé eb main ou "out of box" basé sur un
système GNU/Linux ou autre *BSD libre pour faire de la MAO.
Ce n'est pas impossible mais il faudra comme s'en est apperçu Gérald,
du temps et des connaissances pour configurer le tout.

Lorsqu'on a un Mac avec Mac OS X il est inutile (sauf pour le fun) et
contre productif d'y installer Linux croyant qu'on poura faire mieux
si ce n'est autant qu'avec les logiciels et le système natif Mac OS X.

Et merci pour le FUD (Fear, Unknown, Darkness)



De rien c'était un plaisir.

--
Gérald Niel
Utilisateur exclusif de GNU/Linux sur "PC" depuis 1999.
Mac OS X pour "travailler" depuis 2005.
Gerald
Le #13225951
Gérald Niel
On va donc reformuler.
Il n'y a pas de solution clé eb main ou "out of box" basé sur un
système GNU/Linux ou autre *BSD libre pour faire de la MAO.
Ce n'est pas impossible mais il faudra comme s'en est apperçu Gérald,
du temps et des connaissances pour configurer le tout.

Lorsqu'on a un Mac avec Mac OS X il est inutile (sauf pour le fun) et
contre productif d'y installer Linux croyant qu'on poura faire mieux
si ce n'est autant qu'avec les logiciels et le système natif Mac OS X.



Initialement le sens de ma démarche était un peu lié à l'observation de
l'évolution des systèmes à l'Ircam à qui, à tort ou à raison, j'accorde
un certain intérêt en matière de MAO.

Après avoir longtemps privilégié le mac dans les années 80, puis NeXT
avec la carte "station de travail" (4X-like) dans les années 90, on les
a vu se disperser un peu puis privilégier, au moins dans leur
communication, Linux.

C'est évidemment au premier chef pour des raisons de pérénité des
oeuvres. Certaines, en effet, étaient tellement dépendantes du matériel
existant au moment de leur création qu'elles ne peuvent plus être jouées
vingt ans après. Ils ont été suivis dans la démarche par d'autres
structures de recherche musicale, dont Stanford, des gens plus que
respectables comme Miller Puckette etc.

Ce n'est pas parce qu'on est sans commune mesure avec ces gens que le
problème ne doit pas se poser pour nous. Jusqu'à quel point est-ce une
bonne idée de s'inféoder à Zicarelli, au risque de voir un jour Max/MSP
mourir et ne plus être porté sur aucune plateforme future ...au lieu de
mettre les mains dans le cambouis de Pure Data, certes moins confortable
mais probablement plus pérenne ?

Vingt ans n'est rien en matière de création musicale destinée (si elle
le vaut !) à traverser les siècles, mais quel chemin parcouru dans le
domaine informatique ! Ce n'est pas parce qu'une technologie ou une
plateforme est minoritaire qu'elle a moins d'intérêt, probablement au
contraire.

Actuellement une grosse partie de la production musicale est faite de
boucles audionumériques. Facilité rime avec banalité. On va se lasser. À
moins qu'une ouverture ne se fasse via la synthèse granulaire, on va
s'apercevoir tôt ou tard que le standard MIDI est infiniment plus
porteur de créativité *musicale* (pas sonore) ! D'autant que pour
imparfait qu'il soit et critiquable dans pas mal d'aspects, il va rester
pérenne longtemps pour la simple raison qu'il n'y a *aucune* chance, je
l'ai déjà dit, pour que les industriels qui ont conclu en 1983 cet
accord de fou (génial sur le plan de la pensée mais crétin sur le plan
commercial) recommencent JAMAIS ! :-)

--
Gérald
fgirault
Le #13225931
On 19 fév, 08:46, (Gerald) wrote:
J'ai un peu de mal à comprendre comment tout ça
s'articule, et pourquoi, par exemple le projet ALSA
n'est pas cité dans Planet CCRMA



ALSA est une couche intégrée au noyau Linux, c'est pour cela que
personne n'en parle vraiment car considérée comme allant de soi. JACK
est une autre couche s'appuyant sur ALSA.

Est-ce une question de distribution ? (CCRMA semble privilégier Fedora),
de chapelle ? Certaines distributions sont-elles plus adaptées que
d'autres à la musique ? Laquelle utilisez-vous et comment et avec quoi ?



Non, ce n'est pas une question de distribution. Toutes intègrent ALSA.

Accessoirement, concernant Linux sur mac j'ai encore tenté ce WE,
rapidement, d'installer Mandriva dans Parallels Desktop. Mouais.



Linux virtualisé pour l'audio donne de piètre résultats, c'est un fait
avéré.

Ça
s'installe, mais il n'y a pas de pilotes, pas de réseau et il faut
apparemment tout faire à la main. J'ai eu la flemme. La distrib qui
m'avait donné les meilleurs résultats "spontanés" était kubuntu. F edora,
quand à elle, ne gérait pas du tout ma config à deux écrans en bur eau
étendu ! Le problème c'est que ce n'est pas que ça ne m'intéresse pas,
c'est que je n'ai vraiment pas le temps de bricoler toutes ces
conneries. Faut-il en déduire hâtivement que Linux est réservé à des
gens qui ont le temps ou bien y a-t-il des chemins de traverse qu'il
suffirait d'emprunter ?



Il convient de prendre le chemin dans le bon sens. Le développement de
Linux s'effectue "à l'envers" : les constructeurs ne fournissent
quasiment jamais les drivers ou les spécifications de leur matériel,
nécessaires à l'écriture des drivers. Les développeurs travaillent
par rétro-ingénierie, à deviner comment le matériel se comporte.

Pour appréhender Linux sereinement, il faut changer d'état d'esprit
quand à son déploiement. Si l'on a une configuration existante
satisfaisante avec un os propriétaire, avec des drivers fournis par le
constructeur et optimisés comme il se doit, rien n'indique à priori
que Linux pourra fonctionner à l'équivalent. Et de précipiter au mieux
l'utilisateur dans des galères de configuration sinon dans l'abandon
de la démarche. Il s'agit de comparer ce qui est comparable.

Être utilisateur sérieux de Linux, c'est choisir son matériel en
fonction de sa reconnaissance et sa capacité de fonctionnement avec le
noyau. Évidemment, c'est une démarche inverse à la consommation
traditionnelle des produits techno "j'achète à carrouf, je rentre, je
branche, ça marche", et carrément opposée à la plateforme mac "tout
intégrée" (qui a d'immenses qualités, je ne le nie pas du tout).

Pousser Linux là où il ne fonctionne pas ou mal pour prononcer une
fatwa "Linux on fait rien de sérieux avec" est donc un peu léger. Des
choses sérieuses se réalisent avec Linux, comme ici :
http://sazparis.fr/rubrique.php3?id_rubrique=9

Personnellement, j'utilise Ubuntu Studio sur PC, qui contient un noyau
temps réel satisfaisant et reconnait l'intégralité de mon matériel q ue
j'ai sélectionné dans cette approche, sans aucune galère de
configuration chronophage, tout au plus un firmware à télécharger pour
la midisport 4x4. Et je trouve la vie très belle avec Ardour et
compagnie, mais ce n'est que mon avis lié à mes besoins personnels qui
sont loin d'être exotiques.

--
FG
Publicité
Poster une réponse
Anonyme