nom.fr

Le
Thomas
bonjour :-)


je me suis aperçu que c'est (c'était) possible de prendre des domaines
avec l'extension nom.fr

j'ai pas compris si nom.fr est un nom de domaine ou pas,
mais d'après ce que j'ai compris, c'est réservé et ça sert à faire des
(d'autres) noms de domaine


qu'en pensez vous ?

--
j'agis contre l'assistanat, je travaille dans une SCOP !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Patrick Mevzek
Le #1122590
Le Mon, 18 Feb 2008 19:43:37 +0100, Thomas a écrit:
j'ai pas compris si nom.fr est un nom de domaine ou pas,


Le .fr est « sectoriel ». Avant que le dépôt directement en .fr soit
possible pour tout le monde, il y avait plein de sous-domains réservés
à différents cas de figure : .com.fr .tm.fr .asso.fr etc...
Cf
http://www.afnic.fr/obtenir/chartes/nommage-fr/annexe-descriptifs
et
http://www.afnic.fr/obtenir/chartes/nommage-fr/annexe-sectoriels

Les sous-domaines existent toujours, mais je pense que pour la
plupart des gens, avoir son nom directement en .fr est plus simple,
plus clair, et plus semblable à ce qui se passe ailleurs, que de l'avoir
en .zorglub.fr

Il y a d'autres pays qui ont un mécanisme similaire, mais pas
nécessairement avec une sectorisation aussi fine.

qu'en pensez vous ?


Que cela va disparaître, mieux vaut oublier.
Avec 1292 noms de domaine en .nom.fr
(selon http://www.afnic.fr/actu/stats/domaines), et un pic qui n'a jamais
dépassé 10000 noms, on ne peut que conclure que c'était une mauvaise idée,
et se féliciter de sa disparition, maintenant que les particuliers ne sont
plus des citoyens de seconde zone directement en .FR

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co

Patrice
Le #1122451
"Patrick Mevzek" de news: 47b9e895$0$17003$

Que cela va disparaître, mieux vaut oublier.
Avec 1292 noms de domaine en .nom.fr
(selon http://www.afnic.fr/actu/stats/domaines), et un pic qui n'a jamais
dépassé 10000 noms, on ne peut que conclure que c'était une mauvaise
idée,
et se féliciter de sa disparition, maintenant que les particuliers ne
sont
plus des citoyens de seconde zone directement en .FR


à propos de particuliers de de .fr, si en tant que particulier je dépose un
.fr qui n'est encore pris par aucune marque et que je ne veux pas m'en
faire dépouiller par la suite, est ce que je dois déposer une marque à
l'INPI pour assurer le futur?

Patrick Mevzek
Le #1122450
Le Mon, 18 Feb 2008 23:16:42 +0100, Patrice a écrit:
à propos de particuliers de de .fr, si en tant que particulier je dépose un
.fr qui n'est encore pris par aucune marque et que je ne veux pas m'en
faire dépouiller par la suite, est ce que je dois déposer une marque à
l'INPI pour assurer le futur?


C'est compliqué. Si vous voulez une vraie réponse, je pense qu'il faut
plutôt contacter une personne spécialisée en droit des marques et tout le
tutim, plutôt que de poster ici.

Cela dépend aussi de ce que cela représente comme investissement pour vous
(s'il faut se défendre après, etc.) et de qui vous avez/aurez en face de
vous.

Le problème se résume au fait que vous êtes dans un cas de figure à la
croisée de deux règles qui deviennent alors incompatibles : premier
arrivé, premier servi d'une part et d'autre part respect du droit des
marques (mixé avec le droit patronymique).

Après, vient le problème temporel (quand a eu lieu le dépôt de la marque
par rapport au domaine), la confusion éventuelle (à quoi sert le
domaine/le site web sur le domaine par rapport aux classes dans lesquelles
la marque est enregistrée), les motivations des uns et des autres, etc.

Vous pouvez aussi faire une recherche sur le mot-clef « reverse hijacking
» mais il est probable que vous trouviez davantage de choses en rapport
avec les gTLDs qu'avec les .FR

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co

Thomas
Le #1122299
In article Patrick Mevzek
Le Mon, 18 Feb 2008 19:43:37 +0100, Thomas a écrit:

qu'en pensez vous ?


Que cela va disparaître, mieux vaut oublier.
Avec 1292 noms de domaine en .nom.fr
(selon http://www.afnic.fr/actu/stats/domaines), et un pic qui n'a jamais
dépassé 10000 noms, on ne peut que conclure que c'était une mauvaise idée,
et se féliciter de sa disparition, maintenant que les particuliers ne sont
plus des citoyens de seconde zone directement en .FR


ok :-)
j'oublie donc nom.fr


mais en fait, j'hésite entre .fr et .name

parce que je suis francophone, voire francophile (ça se dit ?), mais je
ne me sens pas nationaliste

d'un autre coté, même si .name est censé être mondial, c'est quand même
anglophone, sous entendu sous dominance américaine

--
j'agis contre l'assistanat, je travaille dans une SCOP !


Patrick Mevzek
Le #1122298
Le Wed, 20 Feb 2008 14:23:13 +0100, Thomas a écrit:
mais en fait, j'hésite entre .fr et .name


Pour moi le .NAME avait un sens quand il était uniquement de troisième
niveau (prenom.nom.name) même si le business plan alors était irréaliste.
Maintenant c'est un gTLD comme un autre.

d'un autre coté, même si .name est censé être mondial, c'est quand même
anglophone, sous entendu sous dominance américaine


Si vous attendez un peu, vous pourrez avoir du .ME : c'est un ccTLD, cela
correspond au Monténégro, mais je doute que cela soit vendu ainsi, et cela
rejoindra le rang des extensions à sémantique modifiée, comme .TV, .FM,
.WS, .LA, .AG, etc.

En attendant peut-être que l'ICANN accepte une vieille proposition de .I
(ou .III) qui devait correspondre pile poil aux individus, de mémoire.

Il vous reste aussi tous les autres gTLDs « classique », par exemple .ORG
ou .INFO

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co

Machin
Le #1121383
Le 20/02/2008, Thomas a supposé :
In article Patrick Mevzek
Le Mon, 18 Feb 2008 19:43:37 +0100, Thomas a écrit:

qu'en pensez vous ?


Que cela va disparaître, mieux vaut oublier.
Avec 1292 noms de domaine en .nom.fr
(selon http://www.afnic.fr/actu/stats/domaines), et un pic qui n'a jamais
dépassé 10000 noms, on ne peut que conclure que c'était une mauvaise idée,
et se féliciter de sa disparition, maintenant que les particuliers ne sont
plus des citoyens de seconde zone directement en .FR


ok :-)
j'oublie donc nom.fr


mais en fait, j'hésite entre .fr et .name

parce que je suis francophone, voire francophile (ça se dit ?), mais je
ne me sens pas nationaliste

d'un autre coté, même si .name est censé être mondial, c'est quand même
anglophone, sous entendu sous dominance américaine


Autres problèmes : en .name, peu de chance que votre nom de domaine
devienne populaire. Et en .fr, que des emm...des dès que vous voulez
changer de registrar etc vu la lenteur et la complexité du système.
Préférez (enfin c'est mon conseil, suites à mes expériences diverses)
du bon vieux .com, .net, .org ou encore .eu (même si j'ai un doute sur
çui-là).



Publicité
Poster une réponse
Anonyme