Non assistance aux personnes, en danger de mort ?

Le
Laetitia
Bonjour (ou peut-être plus tard : Bonne nuit),

Rappelez-vous c'était le 11 septembre 2001, et aux states :
http://cjoint.com/?gjdcuxt6IO (et 6 jours seulement, après ) ?

Fallait-il immédiatement secourir les quelques survivants, malgré des
risques sanitaires énormes pris (à cause de poussières environnantes,
très nocives voire post-mortelles) par les sauveteurs qui étaient
presque tous des volontaires voire de simples bénévoles ou attendre
l'intervention de secours plus compétents et professionnels, mais plus
tardive : 1600 > 6000 victimes, estimées ?

Cordialement (et merci de l'éventuelle réponse).

[Avec un suivi positionné sur fr.misc.droit, et par défaut.]

--
Tout le monde peut pas naître que débile
C'est possible en france, et même de nos jours.
http://www.univ-paris5.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Laurent GARNIER
Le #16086611
Laetitia wrote:
Bonjour (ou peut-être plus tard : Bonne nuit),

Rappelez-vous c'était le 11 septembre 2001, et aux states ... :
http://cjoint.com/?gjdcuxt6IO (et 6 jours seulement, après ...) ?

Fallait-il immédiatement secourir les quelques survivants, malgré des
risques sanitaires énormes pris (à cause de poussières environnantes,
très nocives voire post-mortelles) par les sauveteurs qui étaient
presque tous des volontaire



Les pompiers et policiers new yorkais sont des volontaires ?

> voire de simples bénévoles

Vous ne pouvez empecher les "bons samaritains" d'intervenir. S'ils le
font, je ne vois pas comment l'"etat" pourrait etre tenu pour
responsable. Surtout que d'apres mes souvenirs, aux etats unis,
l'obligation de secours n'existe pas comme en droit francais.

En france cette obligation est par ailleurs assez legere puisqu'elle ne
vous impose pas de vous mettre en danger pour "sauver" autrui.

ou attendre
l'intervention de secours plus compétents et professionnels, mais plus
tardive : 1600 > 6000 victimes, estimées ?



En quoi les secours intervenants etaient incompetents ou non-profesionnels ?

--
Laurent GARNIER
Laetitia
Le #16086491
Bonjour (ou peut-être plus tard : Bonne nuit),

Laetitia wrota :

Rappelez-vous c'était le 11 septembre 2001, et aux states ... :
http://cjoint.com/?gjdcuxt6IO (et 6 jours seulement, après ...) ?





Fallait-il immédiatement secourir les quelques survivants,
malgré des risques sanitaires énormes pris (à cause de poussières
environnantes, très nocives voire post-mortelles) par les
sauveteurs qui étaient presque tous des volontaires ???





M. GARNIER (Laurent les intimes) formula la requête :

Les pompiers et policiers new yorkais sont des volontaires ?



Il existe (comme en france) des professionnels, des réservistes et des
volontaires.

Laetitia wrota :

voire de simples bénévoles





M. GARNIER (Laurent les intimes) formula la requête :

Vous ne pouvez empêcher les "bons samaritains" d'intervenir.
S'ils le font, je ne vois pas comment l'"état" pourrait être tenu
pour responsable. Surtout que d'après mes souvenirs, aux états unis,
l'obligation de secours n'existe pas, comme en droit francais ...



Affirmatif.

M. GARNIER (Laurent les intimes) formula la requête :

En france cette obligation est par ailleurs assez légère puisqu'elle
ne vous impose pas de vous mettre en danger pour "sauver" autrui.



Affirmatif.

Laetitia wrota :

ou attendre l'intervention de secours plus compétents et
professionnels, mais plus tardive : 1600 > 6000 victimes,
estimées ?





M. GARNIER (Laurent les intimes) formula la requête :

En quoi les secours intervenants furent incompétents ou
non-profesionnels ?



Beaucoup de pompiers sont intervenus au "World Trade Center" sans la
moindre coordination "*efficace*" avec la chaîne de commandement, vite
dépassée par l'ampleur du drame. De très graves lacunes en matière de
communications sont apparus lors de cette terrible catastrophe
étasunienne : Les liaisons avec les nombreux pompiers entrés dans les
décombres étaient quasi impossibles. Pire, les sauveteurs étaient
incapables d'entendre les ordres d'évacuation, émis par centres de
commandements. Les communications entre les pompiers, les auxiliaires
médicaux et la police étaient impossibles (les bandes de fréquences
radios exploitées étaient toutes différentes), alors que des
hélicoptères filmaient le drame en direct ! Quand les tours se sont
effondrées, des centaines de sauveteurs furent tués ou pris au piège !
Plus de trois cents quarante trois "FDNY" pompiers et auxiliaires
médicaux qui sont intervenus, ce 11 septembre 2001, perdirent leurs
vies et d'innombrables autres sauveteurs furent plus ou moins
grièvement blessés voire gravement lésés et durablement, par la suite
...

Cordialement (et merci de l'éventuelle réponse).
none
Le #16086421
Laetitia a écrit :


Beaucoup de pompiers sont intervenus au "World Trade Center" sans la
moindre coordination "*efficace*" avec la chaîne de commandement, vite
dépassée par l'ampleur du drame. De très graves lacunes en matière de
communications sont apparus lors de cette terrible catastrophe
étasunienne : Les liaisons avec les nombreux pompiers entrés dans les
décombres étaient quasi impossibles. Pire, les sauveteurs étaient
incapables d'entendre les ordres d'évacuation, émis par centres de
commandements. Les communications entre les pompiers, les auxiliaires
médicaux et la police étaient impossibles (les bandes de fréquences
radios exploitées étaient toutes différentes), alors que des
hélicoptères filmaient le drame en direct ! Quand les tours se sont
effondrées, des centaines de sauveteurs furent tués ou pris au piège !
Plus de trois cents quarante trois "FDNY" pompiers et auxiliaires
médicaux qui sont intervenus, ce 11 septembre 2001, perdirent leurs vies
et d'innombrables autres sauveteurs furent plus ou moins grièvement
blessés voire gravement lésés et durablement, par la suite ...

Cordialement (et merci de l'éventuelle réponse).





Bonjour,

En quoi les les problèmes techniques de communication radio
affectent-ils le professionalisme des intervenants, qu'ils soient
professionnels ou bénévoles, voir "bons samaritains" ?

Cordialement,
Laurent GARNIER
Le #16086391
Laetitia wrote:
Bonjour (ou peut-être plus tard : Bonne nuit),

M. GARNIER (Laurent les intimes) formula la requête :

Les pompiers et policiers new yorkais sont des volontaires ?



Il existe (comme en france) des professionnels, des réservistes et des
volontaires.



Qui restent des personnels entraines... Ce ne sont pas des quidamsn
quelconques...

M. GARNIER (Laurent les intimes) formula la requête :

En quoi les secours intervenants furent incompétents ou
non-profesionnels ?



Beaucoup de pompiers sont intervenus au "World Trade Center" sans la
moindre coordination "*efficace*" avec la chaîne de commandement, vite
dépassée par l'ampleur du drame.



Ca n'en fait pas pour autant des non professionnels des secours.

--
Laurent GARNIER
iZNoGooD
Le #16086351
"Laetitia"
Bonjour (ou peut-être plus tard : Bonne nuit),

Rappelez-vous c'était le 11 septembre 2001, et aux states ... :



Non, c'était à NY, Manhattan exactement, c'est très différent.

http://cjoint.com/?gjdcuxt6IO (et 6 jours seulement, après ...) ?



Pouah!, pas vu mais pouah! d'avance. D'ailleurs ça me suffit, merci pour les zautres.

Fallait-il immédiatement secourir les quelques survivants, malgré des risques sanitaires
énormes pris (à cause de poussières environnantes, très nocives voire post-mortelles) par
les sauveteurs qui étaient presque tous des volontaires voire de simples bénévoles ou
attendre l'intervention de secours plus compétents et professionnels, mais plus tardive :
1600 > 6000 victimes, estimées ?



Il faut, falloir, to fall. C'est comme ça que je vois les choses, le WTC est une chose parmi
innombrables.
Ben c'était pas marrant.
Même que j'ai vu un documentaire qui dit que c'est pas possible que tout se soit passé ainsi,
et qu'en réalité il y a avait des charges explosives qui se trouvaient sur les poutres en
métal centrales (porteuses).
Pourtant je ne regardais plus de documentaires déjà à cette époque, mais pour celui-ci j'ai
fait une exception.
J'en ai fait une autre depuis ce jour, il s'agit de "Yo puta" (María Lidón)
AMG: Based on the best-selling novel by Isabel Pisano, Spanish actress-turned-director Maria
"Luna" Lidon's The Life offers an intimate glimpse into the experiences of male and female
prostitutes in a variety of culturally diverse settings including Budapest, Madrid, Paris, and
Las Vegas. Dispersed among the facts are performances from Daryl Hannah, in the role of an
aging thespian who has taken to supplementing her income by dabbling in the world's oldest
profession, and her neighbor (Denise Richards), an anthropology student who approaches her for
help after her grant money is depleted. The Life also features Joaquim de Almeida in a
supporting role.

Ce jour-là j'avais justement PPDA qui me racontait les événements... une époque où cet
instrument de tortures mentales prenait encore de mon temps.
Ah merde, j'ai encore confondu un forum avec un blog, elle est chiante cette manie... faudra
que j'en parle à mon arbre.

Cordialement (et merci de l'éventuelle réponse).



De rien, c'était un vrai déplaisir décomplexé.

Mah, pourquoi que des gens veulent travailler si haut??? C'est bizarre cette tendance, non?

Reddy

[Avec un suivi positionné sur fr.misc.droit, et par défaut.]

--
Tout le monde peut pas naître que débile ...
C'est possible en france, et même de nos jours.
http://www.univ-paris5.fr




Cassandre
Le #16086311
x-no-archive: yes
Dans les news : 484d37b8$0$21012$,
none" <""alex"@(none) le Gland <""alex"@(none)"> écrivit :

Laetitia a écrit :


Beaucoup de pompiers sont intervenus au "World Trade Center" sans la
moindre coordination "*efficace*" avec la chaîne de commandement,
vite dépassée par l'ampleur du drame. De très graves lacunes en
matière de communications sont apparus lors de cette terrible
catastrophe étasunienne : Les liaisons avec les nombreux pompiers
entrés dans les décombres étaient quasi impossibles. Pire, les
sauveteurs étaient incapables d'entendre les ordres d'évacuation,
émis par centres de commandements. Les communications entre les
pompiers, les auxiliaires médicaux et la police étaient impossibles
(les bandes de fréquences radios exploitées étaient toutes
différentes), alors que des hélicoptères filmaient le drame en
direct ! Quand les tours se sont effondrées, des centaines de
sauveteurs furent tués ou pris au piège ! Plus de trois cents
quarante trois "FDNY" pompiers et auxiliaires médicaux qui sont
intervenus, ce 11 septembre 2001, perdirent leurs vies et
d'innombrables autres sauveteurs furent plus ou moins grièvement
blessés voire gravement lésés et durablement, par la suite ...
Cordialement (et merci de l'éventuelle réponse).





Bonjour,

En quoi les les problèmes techniques de communication radio
affectent-ils le professionalisme des intervenants, qu'ils soient
professionnels ou bénévoles, voir "bons samaritains" ?

Cordialement,



Ben voilà. Ils auraient entendu les ordres de replis
au lieu de mettre irréversiblement leur vie en danger.
Laetitia
Le #16086231
Réponse au titre : Non assistance aux personnes, en danger de mort ?
De : "Cassandre" Message de la réponse : Ng : fr.misc.droit
The mon, on 9 Jun 2008 at 17:55:29 [+02:??]
NNTP-Posting-Host : pIjN+j5Fb5I/1hcWmAxFyA.user.aioe.org (?)
Références citées : Organisation : Aioe.org NNTP Server

==================================
Salut !

Puis "La é titia" écrivit :

Beaucoup de pompiers sont intervenus au "World Trade Center"
sans la moindre coordination "* efficace *" avec leur chaîne de
commandement, vite dépassée par l'ampleur du drame. De très graves
lacunes en matière de communications sont vite apparues lors de
cette terrible catastrophe étasunienne : Les liaisons avec les
nombreux pompiers entrés dans les décombres étaient devenues
quasi impossibles... Pire, les sauveteurs étaient incapables
d'entendre les ordres d'évacuation, émis par les centres de
commandement. Les communications entre les pompiers, les
auxiliaires médicaux et la police étaient impossibles
(les bandes fréquences radios exploitées étaient toutes très
différentes), alors que des hélicoptères filmaient le drame en
direct ! Quand les tours se sont effondrées, des centaines de
sauveteurs furent tués ou pris au piège ! Plus de trois cents
quarante trois "FDNY" pompiers et auxiliaires médicaux qui sont
intervenus, ce 11 septembre 2001, perdirent leurs vies et
d'innombrables autres sauveteurs furent plus ou moins grièvement
blessés voire gravement lésés et durablement, par la suite ...







Dans les news : 484d37b8$0$21012$,
"none" <""alex"@(none) le Gland <""alex"@(none)"> écrivit :

x-no-archive: yes





Puis "La é titia" écrivit :

Cordialement (et merci de l'éventuelle réponse).







Et "none" <""alex"@(none) le Gland <""alex"@(none)"> écrivit :
Et en quoi des problèmes techniques de communication "* radio *"
affectent-ils le professionalisme des intervenants, qu'ils soient
professionnels ou bénévoles, voire "* de braves samaritains *" ?





"Cassandre" prit la peine d'écrire, le 09/06/2008 :

Ben voilà ! Ils auraient tous entendu les ordres de replis ...
au lieu de mettre "* irréversiblement *" : leur vie en danger !!!



Le légendaire "* système D *" étasunien,
dit parfois par plusieurs francophones "* les states *" :
« ... chacun pour soit, et dieu pour tous ... ».

Il fallait le faire ..., et (bien entendu) ils l'ont fait !

Bon courage, vous en auriez (probablement), (encore) grand besoin.

A +

[Avec un suivi positionné sur fr.sci.sociologie, et par défaut.]

--
Tout le monde peut pas naître, que débile ...
C'est possible en france, et même de nos jours.
http://www.univ-paris5.fr
Laetitia
Le #16086211
De : "iZNoGooD" Réponse au titre : Non assistance aux personnes, en danger de mort ?
Ng : fr.misc.droit
Message de la réponse : Référence citée : The mon, on 9 Jun 2008 at 17:24:28 [+02:??]
NNTP-Posting-Date : On 9 Jun 2008 at 17:24:34 [MEST]
Organisation : Guest of ProXad - France

=====================================
Il se trouve que "iZNoGooD", pris la peine d'ajouter, ceci-cela :

Non, c'était à NY, Manhattan exactement, c'est très différent.
http://cjoint.com/?gjdcuxt6IO (et 6 jours seulement, après ...) ?
Pouah!, pas vu mais pouah! d'avance.
D'ailleurs ça me suffit, merci pour les zautres ...



Même que j'ai vu un documentaire qui dit que c'est pas possible que
tout se soit passé ainsi, et qu'en réalité il y a avait des charges
explosives qui se trouvaient sur des poutres en métal centrales
(porteuses).



La vérité exacte, nous la sauront probablement jamais comme pour : «...
Un grand pas pour l'humanité, mais un petit pas pour l'homme ...» ???

Les américains reprochaient à la Russie (ex Union Soviétique) de
pratiquer systématiquement la désinformation de leurs peuples : «* la
dictature d'un prolétariat dit stalinien *» !!!

A défaut d'explosifs intentionnels, plusieurs experts internationaux
pensent à des nappes gazeuses qui se seraient formées ensuite dans ces
tours, et puis encore BOUM BOUM (et deux fois plus, qu'une) !!

Morts par trois fois : Avions suicidaires, leurs kérosènes, et puis
ensuite tous gazés ... Il fallait le faire ..., et (bien entendu) ils
l'ont fait !

Bon courage, vous en auriez (probablement), (encore) grand besoin.

A +

[Avec un suivi positionné sur fr.sci.sociologie, et par défaut.]

--
Tout le monde peut pas naître, que débile ...
C'est possible en france, et même de nos jours.
http://www.univ-paris5.fr
Laurent GARNIER
Le #16085991
Cassandre wrote:


Ben voilà. Ils auraient entendu les ordres de replis
au lieu de mettre irréversiblement leur vie en danger.



En quoi ca en fait des non pro des secours ?

--
Laurent GARNIER
none
Le #16085961
Cassandre a écrit :


En quoi les les problèmes techniques de communication radio
affectent-ils le professionalisme des intervenants, qu'ils soient
professionnels ou bénévoles, voir "bons samaritains" ?

Cordialement,



Ben voilà. Ils auraient entendu les ordres de replis
au lieu de mettre irréversiblement leur vie en danger.





Bonjour Cassandre,

Ben oui ménon ! Si on regarde bien :

Le commandement a lancé l'ordre de repli : il a donc agi de façon
professionnelle, après avoir correctement évalué la situation.

Les hommes sur le terrain n'ont pas reçu cet ordre pour des motifs
purement techniques, ils sont donc restés sur place à faire leur
"devoir", venir en aide aux victimes : ils ont donc agi de façon
prefessionnelle également.

D'ou ma question initiale à Laeticia.

A fortiori, les civils se trouvant dans les tours avant leur
effondrement, et n'etant pas directement confrontés à des bléssés se
sont rapidement extrais de l'immeuble. Lors de l'effondrement, il ne
restait que des pompiers, et les personnes coincées eu dessus des points
d'impacts ne pouvant pas descendre au RDC.

Ravoir le film des freres Dardenne (?), au moment de l'effondrement, il
ne sort plus de civils depuis longtemps.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme