La notion de Dieu dans l'Islam

Le
a
Nous savons que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes
utiliss pour se rfrer Dieu et dans certains cas, d'autres
divinits. Ce n'est pas le cas pour Allah. En effet, Allah est le nom
spcifique du Seul Vrai Dieu. Rien d'autre ne peut s'appeler Allah.
Ce
nom n'a ni pluriel ni genre. Ceci dmontre son caractre unique,
notamment lorsqu'on le compare avec le mot "dieu", qui peut
s'exprimer
au pluriel - des dieux - ou au fminin - desse -. Il convient
noter
qu'Allah est le nom qui dsigne dieu en aramen, qui tait la langue
de Jsus, et qui s'apparente l'arabe.


Le seul vrai Dieu est un reflet de la seule notion que l'Islam
associe
Dieu. Pour un musulman, Allah est Le Tout-Puissant, Crateur et
Soutien de l'univers: Il ne ressemble rien et rien ne peut lui
ressembler. Le prophte Mohammad (PBSL) fut questionn par ses
contemporains propos d'Allah; la rponse lui fut dicte par Dieu
Lui-
mme sous la forme d'une courte sourate du Coran qui considre comme
l'essence mme de l'unit monothiste. Cette sourate dit: "Au nom
d'Allah, le Tout Misricordieux, le Trs Misricordieux.
1. Dis: Il est Allah, Unique.
2. Allah, Le Seul tre implor pour ce que nous dsirons.
3. Il n'a jamais engendr, n'a pas t engendr non plus.
4. Et nul n'est gal Lui. " (Sourate 112, versets 1-4).


Certains non-musulmans prtendent que le Dieu de l'Islam est un Dieu
svre et cruel, exigeant d'tre pleinement obi. Ils prtendent
qu'Il
n'est pas tendre ni bienveillant. Rien n'est plus faux que cette
affirmation. En fait, il suffit de savoir que chacune des 114
sourates
du Coran, une exception prs, commencent par le verset suivant: "Au
nom d'Allah, Le Tout Misricordieux, Le Trs Misricordieux". Le
Prophte Mohammad (PBSL) a dit que: "Dieu est plus tendre et plus
bienveillant qu'une mre envers son fils bien-aim".


Cependant, Dieu est galement Juste. C'est pourquoi les mchants et
les pcheurs doivent avoir leur part du chtiment, et les vertueux se
verront accorder Ses dons et Sa grce. En fait, la clmence comme
attribut divin se manifeste pleinement dans l'attribut de la Justice.
Ceux qui souffrent tout au long de leur vie pour l'amour de Dieu et
ceux qui oppriment et exploitent les autres doivent-ils recevoir le
mme traitement de la part de leur Seigneur?


S'attendre un traitement semblable reviendrait nier la
responsabilit de l'homme dans la vie future et, de ce fait, nier
toute incitation mener une vie morale et vertueuse en ce monde. les
versets coraniques ci-dessous sont clairs et sans ambigut cet
gard: "Les pieux auront auprs de leur Seigneur les Jardins du
dlice. Traiterons-Nous les soumis [ Allah] la manire des
criminels? Qu'avez-vous? Comment jugez-vous?" (Sourate 68, versets
34-36).


L'Islam rejette toute reprsentation de Dieu sous une forme humaine
quelle qu'elle soit, pouvant avantager certains individus ou
certaines
nations, sur la bas de la richesse, du pouvoir ou de la race, Il a
cr tous les tres humains gaux. Ils peuvent cependant se
distinguer
eux-mmes et gagner Sa grce uniquement par la vertu et la pit.


La notion qui veut que Dieu se repose le septime jour, que Dieu ait
combattu un de Ses soldats, que Dieu ait une attitude de conspiration
et d'envie l'gard de l'humanit, ou que Dieu soit incarn dans un
tre humain, quel qu'il soit, est considre comme un blasphme du
point de vue de l'Islam.


L'utilisation exclusive du nom d'Allah pour dsigner Dieu reflte
l'accent mis par l'Islam sur la puret de la croyance en Dieu, ce qui
constitue l'essence du message de tous les envoys de Dieu.
C'est pour cela que l'Islam considre le fait d'associer une divinit
ou une personnalit quelconque Dieu comme un pch mortel que Dieu
ne pourrait jamais pardonner, mme s'Il peut pardonner tous les
autres
pchs.


Le Crateur doit avoir une nature diffrente de celles des choses
qu'Il a cres, car s'Il tait de mme nature que celles-ci, Il
serait
d'essence temporelle, et donc Lui-mme cr par quelqu'un d'autre. Il
s'en suit qu'Il n'a point d'gal. Si le Crateur n'est pas d'essence
temporelle, il faut alors qu'Il soit ternel. Mais, s'Il est ternel
Il n'a pu tre engendr par aucun principe, et si rien n'a prsid =

sa venue, rien en dehors de Lui n'est l'origine de son existence,
ce
qui signifie qu'Il est son propre principe. Et si la continuit de
son
existence ne dpend de rien en dehors de Lui, cette existence ne peut
avoir aucune limite. Le Crateur est ainsi ternel et perptuel:
"C'est Lui Le Premier et Le Dernier" (Sourate 57, verset 3)
Il se suffit Lui-mme. Et subsiste par Lui-mme, ou bien pour
employer le terme coranique, Il est "Al-Qayyoum". Le Crateur ne cre
pas uniquement dans le sens de faire que les choses soient, mais Il
les protge galement et les enlve la vie temporelle, et Il est =
la
cause ultime de tout ce qui leur advient.
"Allah est le Crateur de toute chose, et de toute chose Il est
Garant. Il dtient les clefs des cieux et de la terre" (Sourate 39,
versets 62-63)
"Il n'y a point de bte sur terre dont la subsistance n'incombe
Allah qui connat son gte et son dpt" (Sourate 11, verset 6)


Pas de spculation thologique: ce qui intresse le musulman c'est la
science de l'unicit de Dieu (le Tawhid) et des attributs de Dieu,
mais jamais Sa Nature. Le croyant ne se pose pas de questions sur
l'essence de Dieu, comment un tre fini peut-il apprhender l'infini?
Le croyant par contre recherche, reconnat, et rend grce aux
attributs de Dieu, Ses bienfaits et Sa manifestation dans sa vie
et autour de lui.
L'essence de Dieu nous est inconnue, celui qui s'vertue dans une
recherche sur cette voie, s'enferme forcment dans une pense
spculative pave de postulats; et le dogmatisme est tranger au
concept de Dieu en Islam.
Cette recherche est vaine depuis que l'Homme existe!


Les attributs de Dieu


Si le Crateur est ternel et perptuel, ses attributs doivent tre,
eux aussi, ternels et perptuels. Il ne doit perdre aucun de Ses
attributs, ni en acqurir d'autres. C'est ainsi que Ses attributs
sont
absolus.


Peut-il exister plus d'un Crateur avec de tels attributs? Peut-il y
avoir, par exemple, deux Crateurs d'une puissance absolue?


Il suffit d'un moment de rflexion pour se rendre compte que cela
n'est gure possible. Le Coran rsume cet argument comme suit: "Allah
ne S'est point attribu d'enfant et il n'existe point de divinit
avec
Lui; sinon, chaque divinit s'en irait avec ce qu'elle a cr, et
certains seraient suprieurs aux autres" (Sourate 23, verset 91)
"S'il y avait dans le ciel et la terre des divinits autres qu'Allah,
tous deux seraient certes dans le dsordre" (Sourate 21, verset 22)


L'unicit de Dieu


Le Coran nous rappelle que tous les dieux prtendus tels sont de faux
dieux.
Aux adorateurs des objets fabriqus par l'homme, il est demand:
"Adorez-vous ce que vous-mmes sculptez, alors que c'est Allah qui
vous a cr, vous et ce que vous fabriquez?" (Sourate 37, versets
95-96)


"Dis: "Qui est le Seigneur des cieux et de la terre? "
Dis: "Allah".
Dis: "Et prendrez-vous en dehors de Lui, des matres qui ne
dtiennent
pour eux-mmes ni bien ni mal?"
Dis: "Sont-ils gaux, l'aveugle et celui qui voit? Ou sont-elles
gales, les tnbres et la lumire? Ou donnent-ils Allah des
associs qui crent comme Sa cration au point que les deux cratio=
ns
se soient confondues eux?
Dis: "Allah est le Crateur de toute chose, et c'est Lui L'Unique, Le
Dominateur suprme"" (Sourate 13, verset 16)


L'attitude d'un croyant


Pour tre musulman, c'est dire pour se soumettre Dieu, il est
ncessaire de croire l'unicit de Dieu, en ce sens qu'Il est le
seul
Crateur, Sauveur, Nourricier, etc. Cependant cette croyance, appele
plus tard " Tawhid Arrouboubbiyyah ", n'est gure suffisante.
Nombreux
taient les idoltres qui savaient et croyaient que seul le Dieu
suprme pouvait tre tout cela. Ceci ne suffisait pourtant pas
faire
d'eux des musulmans. l'expression " Tawhid Arrouboubbiyyah ", il
faudrait ajouter celle qui dit " Tawhid Al-oulouhiyah ", c'est dire
que Dieu seul mrite qu'on Lui rende un culte, il faut par consquent
s'abstenir de vnrer toute autre chose ou tout autre tre.


Une fois acquise cette connaissance de l'existence d'un seul, vrai
Dieu, l'homme doit maintenir (constamment) sa confiance en Lui, et
doit viter tout ce qui l'entranerait nier la vrit.


Du moment que la foi est entre dans le cur d'une personne, elle va
crer certains tats d'esprits qui auront pour rsultat certains
actes. Si l'on considre comme un tout ces tats d'esprit et ces
actes, cela va constituer une preuve de la vritable foi. Le prophte
a dit: "La foi est ce qui demeure fermement dans le cur et qui est
prouv par les actes".
D'ailleurs, ces tats d'esprit sont le sentiment de gratitude envers
Dieu, ce qui pourrait tre considr comme l'essence du culte "
Al-'ibada ".


Le sentiment de gratitude est si important, qu'un non-croyant est
appel "Kafir ", ce qui veut dire: "celui qui nie la vrit" et
aussi:
"celui qui n'est pas reconnaissant".


Le croyant aime Dieu, et Lui est reconnaissant de toutes les bonts
qu'Il lui a prodigues.
Cependant, tant conscient du fait que ses bonnes actions, qu'elles
soient mentales ou physiques sont loin de pouvoir se comparer aux
faveurs de Dieu, il sera toujours anxieux de savoir si Dieu le punira
ici, sur terre, ou dans l'au-del. Par consquent il va Le craindre,
se soumettre Lui et Le servir en toute humilit. Il n'est pas
possible de se maintenir dans une telle attitude sans avoir,
pratiquement sans cesse, la pense de Dieu prsente l'esprit. La
pense de Dieu constitue ainsi la vritable force de la foi qui, sans
cela, dprirait et s'vanouirait.


Le Coran essaie de faire ressortir ce sentiment de gratitude par la
rptition frquente des attributs divins. Un grand nombre de ces
attributs apparaissent dans les versets ci-dessous:


" C'est Lui Allah. Nulle divinit autre que Lui, Le Connaisseur de
l'Invisible tout comme du visible. C'est Lui, Le Tout Misricordieux,
Le Trs Misricordieux.
C'est Lui Allah. Nulle divinit autre que Lui; Le Souverain, Le Pur,
L'Apaisant, Le Rassurant, Le Prdominant, Le Tout Puissant, Le
Contraignant, L'Orgueilleux. Gloire Allah! Il transcende ce qu'ils
Lui associent.
C'est Lui Allah, Le Crateur, Celui qui donne un commencement toute
chose, Le Formateur. Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans
les cieux et la terre Le glorifie. C'est Lui Le Puissant, Le
Sage" (Sourate 59, versets 22-24)


"Allah! Point de divinit part Lui, Le Vivant, Celui qui subsiste
par lui-mme. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. Lui
appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut
intercder auprs de Lui sans Sa permission? Il connat leur pass =
et
leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut.
Son
Trne dborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui cote
aucune
peine. Et Il est le Trs Haut, le Trs Grand" (Sourate 2, verset 255)


"Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un
enfant. C'est Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et
sur la terre et Allah suffit comme protecteur"
(Sourate 4, verset 171)


Pour de plus amples informations sur l'Islam, veuillez consulter


http://www.geocities.com/abomo7ammad/iman.html
http://www.islam-guide.com/f-preface.htm
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Naibed
Le #3475981
a in news: :

Nous savons que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes
utilisés pour se référer à Dieu et dans certains cas, à d'autres
divinités. Ce n'est pas le cas pour Allah ...[oinnññÑñ]..


Ben si, Allah était une idole païenne, unee sorte de "dieu en chef"
de la Ka'aba.

En effet, Allah est


...Al-Lâh, autrement dit, le Lâh, principale divinité païenne de la
Kabah, élevé au rang de dieu suprême à partir du moment ou Mahomet,
devenu un chef de guerre, pédophile, et pilleur de caravane, cesse
d'enseigner la Thorah en arabe, et se fabrique sa propre « religion »

Comme dans le reste de l'Arabie, la Ka'aba vénérait des idoles comme
Al-'Ouzzâ apparentée à Astarté. On adorait Manât la déesse du bonheur
et Allât, déesse du soleil. Elles étaient soumises à Allâh, le père
de ces déesses dans la mythologie.

Pour se concilier les polythéistes mecquois, Mahomet va faire de cette
principale idole une divinité unique, comme il le dit d'ailleurs dans
le coran :

"A t’il fait des divinités, une divinité unique ?
En vérité, c'est là certes, une chose admirable ! "

(Sourate 38:4)

Vous pouvez disposer.


...[OinññÑ]Rien d'autre ne peut s'appeler Allah.


Ben si : le Lâh, autrement dit Al-Lâh existait bien avant que Mahomet
ne contracte le nom en Allah.

Pour le reste, je vous le fait en résumé, hein :

L'islam est, dans les textes, un appel au terrorisme.
Et dans son application pratique, du terrorisme.

Voilà : vous savez tout. Pas besoin de dire "terrorisme islamique",
il suffit de dire "islam', tout simplement.

nom n'a ni pluriel ni gen...[blah]


Vous êtes prié d'envoyer vos débilités sur fr.soc.religion,
où je vous dépose.


N
--
-+---------------+-----------------+-----------------+-
Rien n'est plus triste qu'un con ...

denis le paparrazzi
Le #3474381
Naibed a écrit comme bêtises:

Pour le reste, je vous le fait en résumé, hein :

L'islam est, dans les textes, un appel au terrorisme.
Et dans son application pratique, du terrorisme.

Voilà : vous savez tout. Pas besoin de dire "terrorisme islamique",
il suffit de dire "islam', tout simplement.

nom n'a ni pluriel ni gen...[blah]


Vous êtes prié d'envoyer vos débilités sur fr.soc.religion,
où je vous dépose.

Il est vrai que ta réponse respire l'intelligence...

Fait des photos et évite les propos racistes, imbéciles et bornés sur ce
forum car ce n'est pas la première fois...

Denis le paparrazzi pas dans une bonne journée surtout face à pareil
message à la con


Publicité
Poster une réponse
Anonyme