Notre mère croule sous les dettes :-(

Le
Alain
Bonsoir.

Vous allez me dire que ce n'est pas bien de fouiller dans les affaires des
autres mais nous avons déjà été échaudés il y a huit ans et nous avons dû
rembourser les dettes contractées par notre mère âgée maintenant de
soixante-dix ans.

Depuis un an, nous avions des soupçons à la vue de son train de vie :
travaux dans sa maison, nouvelle cuisine et tout.

Nous avons donc jeté un oeil sur les relevés de comptes de ses deux banques
et ça a été l'horreur : du revolving en pagaille (Sofinco, Finarep, Cetelem,
Mediatis (la liste n'est pas exhaustive)) et bien entendu, des frais pour
prélèvements refusés et des forçages de chèques pour 150 euros en moyenne
chaque mois.

C'est vrai qu'il est extrêmement facile d'obtenir de l'argent de ces
organismes sans justifications. En fait, notre mère fait une sorte de
cavalerie en empruntant de plus en plus pour rembourser ses crédits.

Nous nous demandons donc :

- s'il est possible de la faire interdire dans les nouveaux organismes de
crédit qu'elle pourrait contracter, un peu comme pour les casinos, afin
qu'elle ne puisse plus solliciter aucun autre prêt,
- comment faire pour savoir exactement quelles sont les sommes empruntées et
les durées des remboursements,
- si nous devrions la faire mettre sous tutelle afin qu'elle arrête ses c
dans lesquelles elle s'enfonce de plus en plus et comment (assistante
sociale, juge de tutelle).

Elle "possède" aussi deux prêts bancaires (CE et SG) et ceux-ci n'ont pas dû
se gêner pour prendre des hypothèques sur sa maison.

En fait, nous aimerions savoir quels sont nos droits pour obtenir les
renseignements auprès des organismes financiers et les moyens que nous avons
pour l'empêcher de recommencer. Nos devoirs, nous les connaissons, en tant
qu'enfants, nous sommes solidairement responsables et cela ne nous enchante
pas :-(
La vente de sa maison aurait dû servir à payer une éventuelle maison de
retraite pour ses vieux jours mais ça me semble fort compromis

Merci pour vos lumières.

Suivi sur fr.misc.droit;fr.misc.finances banque;fr.misc.droit.famille ou
ailleurs si vous connaissez un groupe plus approprié.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Moisse
Le #15799551
D'une plume alerte, dans le message
4772e992$0$15770$,
Alain

En fait, nous aimerions savoir quels sont nos droits pour obtenir les
renseignements auprès des organismes financiers et les moyens que
nous avons pour l'empêcher de recommencer. Nos devoirs, nous les
connaissons, en tant qu'enfants, nous sommes solidairement
responsables et cela ne nous enchante pas :-(



Vous ne connaissez pas plus vos devoirs que vos droits.
Vous n'êtes aucunement solidaires des dettes de votre mère.
Bien sûr vous restez tenu à l'obligation alimentaire.

La vente de sa maison aurait dû servir à payer une éventuelle maison
de retraite pour ses vieux jours mais ça me semble fort compromis...

Merci pour vos lumières.

Suivi sur fr.misc.droit;fr.misc.finances banque;fr.misc.droit.famille
ou ailleurs si vous connaissez un groupe plus approprié.





--
Alain
Le #15799531
"Moisse" 477357ad$0$15782$

Vous n'êtes aucunement solidaires des dettes de votre mère.
Bien sûr vous restez tenu à l'obligation alimentaire.



Merci du renseignement mais comme je disais plus haut, "La vente de sa
maison aurait dû servir à payer une éventuelle maison de retraite pour ses
vieux jours mais ça me semble fort compromis..."
Ce qui revient à l'obligation alimentaire, non ? Car dans ce cas, c'est nous
qui devrons payer.
Laurent GARNIER
Le #15799521
Alain wrote:
Bonsoir.

Vous allez me dire que ce n'est pas bien de fouiller dans les affaires des
autres mais nous avons déjà été échaudés il y a huit ans et nous avons dû
rembourser les dettes contractées par notre mère âgée maintenant de
soixante-dix ans.



Vous en aviez pas l'obligation. Pourquoi l'avez vous fait ?

Nous nous demandons donc :

- s'il est possible de la faire interdire dans les nouveaux organismes de
crédit qu'elle pourrait contracter, un peu comme pour les casinos, afin
qu'elle ne puisse plus solliciter aucun autre prêt,



Pas vraiment. A moins de mettre votre mere sous curatelle/tutelle.

Reste a voir du cote de l'abus de faiblesse pour echapper eventuellement
a certaines dettes...

- comment faire pour savoir exactement quelles sont les sommes empruntées et
les durées des remboursements,



Vous ne pouvez pas a moins que votre mere y conscent...

- si nous devrions la faire mettre sous tutelle afin qu'elle arrête ses c...
dans lesquelles elle s'enfonce de plus en plus et comment (assistante
sociale, juge de tutelle).



Un juge. Aidez vous d'un avocat.

Elle "possède" aussi deux prêts bancaires (CE et SG) et ceux-ci n'ont pas dû
se gêner pour prendre des hypothèques sur sa maison.



Vous pouvez le savoir en vous adressant au bureau des hypotheques.

En fait, nous aimerions savoir quels sont nos droits pour obtenir les
renseignements auprès des organismes financiers et les moyens que nous avons
pour l'empêcher de recommencer. Nos devoirs, nous les connaissons, en tant
qu'enfants, nous sommes solidairement responsables et cela ne nous enchante
pas :-(



Bah non : vous n'etes pas responsable des dettes de vos parents. Vous
devez juste le "nourrir" si necessaire...

--
Laurent GARNIER
Moisse
Le #15799351
D'une plume alerte, dans le message
4773655d$0$3869$,
Alain
"Moisse" 477357ad$0$15782$

Vous n'êtes aucunement solidaires des dettes de votre mère.
Bien sûr vous restez tenu à l'obligation alimentaire.



Merci du renseignement mais comme je disais plus haut, "La vente de sa
maison aurait dû servir à payer une éventuelle maison de retraite
pour ses vieux jours mais ça me semble fort compromis..."
Ce qui revient à l'obligation alimentaire, non ? Car dans ce cas,
c'est nous qui devrons payer.



Je ne vois pas d'équivalence entre l'obligation alimentaire et la
solidarité des dettes bancaires.-
Par ailleurs il vous a été indiqué qu'une mise sous curatelle voire sous
tutelle devrait être envisagée, ainsi que la discussion des différentes
dettes au regard d'un abus de faiblesse.
Mais tout cela ne peut pas se faire sur un forum de discussion.
A+

--
Alain
Le #15799321
"Moisse" 477373e8$0$10860$

Je ne vois pas d'équivalence entre l'obligation alimentaire et la
solidarité des dettes bancaires.-



D'accord, je ne le savais pas.
Mais quand sa retraite ne suffira pas à rembourser ses dettes, elle sera
dans la misère et là, il y aura obligation alimentaire, non ?

Par ailleurs il vous a été indiqué qu'une mise sous curatelle voire sous
tutelle devrait être envisagée, ainsi que la discussion des différentes
dettes au regard d'un abus de faiblesse.



O.K.
Je me demandais par quoi commencer mais je viens de trouver des
renseignements sur le site de l'UNAF en recherchant à "curatelle pour
prodigalité".
D'autre part, l'avocat que je connais est en vacances, j'ai rendez-vous avec
mon notaire demain, j'aurai certainement des billes.
Laurent GARNIER
Le #15799281
Alain wrote:

D'accord, je ne le savais pas.
Mais quand sa retraite ne suffira pas à rembourser ses dettes, elle sera
dans la misère et là, il y aura obligation alimentaire, non ?



Pas forcement... C'est le juge qui decidera !

--
Laurent GARNIER
Alain
Le #15799251
"Laurent GARNIER" le message de news: fkvuhq$kd$

> Mais quand sa retraite ne suffira pas à rembourser ses dettes, elle sera
> dans la misère et là, il y aura obligation alimentaire, non ?

Pas forcement... C'est le juge qui decidera !



Je viens d'avoir une idée : elle vend sa maison en viager comme ça, elle
pourra y rester, vu son âge, elle aura un beau bouquet qui lui permettra de
rembourser ses dettes et après, c'est la curatelle.
C'est possible ?
Laurent GARNIER
Le #15799221
Alain wrote:
"Laurent GARNIER" le message de news: fkvuhq$kd$

Mais quand sa retraite ne suffira pas à rembourser ses dettes, elle sera
dans la misère et là, il y aura obligation alimentaire, non ?


Pas forcement... C'est le juge qui decidera !



Je viens d'avoir une idée : elle vend sa maison en viager comme ça, elle
pourra y rester, vu son âge, elle aura un beau bouquet qui lui permettra de
rembourser ses dettes et après, c'est la curatelle.
C'est possible ?



Voyez avec le notaire... Mais ca ne vous degagera en rien de votre
obligation alimentaire...

--
Laurent GARNIER
Alain
Le #15799191
"Laurent GARNIER" le message de news: fkvvot$13a$

> Je viens d'avoir une idée : elle vend sa maison en viager comme ça, elle
> pourra y rester, vu son âge, elle aura un beau bouquet qui lui permettra


de
> rembourser ses dettes et après, c'est la curatelle.
> C'est possible ?

Voyez avec le notaire... Mais ca ne vous degagera en rien de votre
obligation alimentaire...



Espérons qu'il en restera suffisamment. De plus, elle a une retraite de 850
euros par mois qui devrait lui permettre de subvenir à ses besoins du fait
qu'elle n'aura pas de loyer à payer.
Pff, quel beau cadeau de Noël :-(

Merci !
Laurent GARNIER
Le #15799171
Alain wrote:
"Laurent GARNIER" le message de news: fkvvot$13a$

Je viens d'avoir une idée : elle vend sa maison en viager comme ça, elle
pourra y rester, vu son âge, elle aura un beau bouquet qui lui permettra




de
rembourser ses dettes et après, c'est la curatelle.
C'est possible ?


Voyez avec le notaire... Mais ca ne vous degagera en rien de votre
obligation alimentaire...



Espérons qu'il en restera suffisamment. De plus, elle a une retraite de 850
euros par mois qui devrait lui permettre de subvenir à ses besoins du fait
qu'elle n'aura pas de loyer à payer.
Pff, quel beau cadeau de Noël :-(



Encore faut il qu'elle soit d'accord. Et ca, rien ne vous le garanti.

Plus serieusement, essayez de voir si on a pas profite de sa faiblesse.

Si ce n'est pas le cas (c'est a dire qu'il n'y a pas d'etat de
faiblesse), vous n'obtiendrez que tres difficilement une mise sous
tutelle ou curatelle...

--
Laurent GARNIER
Publicité
Poster une réponse
Anonyme