Une nouvelle page de liens vers des ordinosaures

Le
JMP
Bonjour,

Depuis quelques temps, je collectionne des liens vers des sites décrivant
des ordinosaures, de France, ou de pays étrangers dont certains assez
exotiques (La Russie par exemple, le Brésil)

Je vous propose de les partager. Et ce sera ici:
http://pichotjm.free.fr/LiensSitesOrdinosaures.html

J'ai également noté des sites intéressants décrivant l'histoire ou la
chronologie de l'informatique.

Une section complète s'intéresse aux technologies utilisées par
l'informatique:
On y parle de mémoire à corde, au mercure, à ligne à retard, lampes, bulles
magnétiques, logique ternaire, normalement de quoi vous faire saliver
et perdre quelques heures devant votre PC!
Une petite suggestion concernant les lampes: voir la collection de B Loquen
(fabuleuse!) et l'autre fana/fada qui fabrique encore ses lampes! (vidéo de
Claude Paillard) [fada dans un sens très admiratif!]

Je rajouterai de nombreux liens suite à mes balades futures sur Internet.
Cette page vivra donc. N'hésitez pas à y revenir. Si vous avez des liens
intéressants, je me ferai un plaisir de les rajouter!

--
JMP
Une plongée dans la proto Informatique des années 50 à 70?
Alors, je vous conseille une petite visite de http://pichotjm.free.fr

Ces messages sont également publiés sur http://pichotjm.blogspot.com/, pour
vous permettre de vous abonner à un flux RSS.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Guillaume Tello
Le #21933211
"JMP" 485917f1$0$7238$

Bonjour,

Depuis quelques temps, je collectionne des liens vers des sites décrivant
des ordinosaures, de France, ou de pays étrangers dont certains assez
exotiques... (La Russie par exemple, le Brésil...)

Je vous propose de les partager. Et ce sera ici:
http://pichotjm.free.fr/LiensSitesOrdinosaures.html



Super complet! Y'a ma page :-))

J'aimerai ajouter un lien vers tes liens sur ma page.
Ca serait plus joli avec un petit logo, as tu une idée d'un petit logo
GIF ou JPEG qu'on pourrait mettre en en-tête? Ainsi ça sera plus
"accrocheur".

Et même à la limite, sans faire du webring, ceux qui passent ici et ont
un site WEB pourraient tous mettre ce petit logo sur leur page, genre signe
de ralliement...

Guillaume.
GzavSnap
Le #21933201
"JMP" news:485917f1$0$7238$
Salut,
C'est une bonne nouvelle !
Pucud
Le #21932981
JMP wrote:



.../...
On y parle de mémoire à corde, au mercure, à ligne à retard, lampes, bulles
magnétiques,.../...


Tant que j'y pense...
j'ai aussi "utilisé" des memoires à condensateurs sur une calculatrice
ICT 550 connectable (à une tabu ou un LP de cartes). Pour faire des
multi ou des divis entre autre. Seul pb, en pas à pas (pour la mise au
pt) il ne fallait pas trop trainer... sinon condensateur déchargés plus de données! En 110V (j'ai pris des chataignes, car sans méfiance,
en France on est limité à 50 V)
J'ai jamais ouvert l'armoire, je ne connais pas leur "tete"...
** cix **
JMP
Le #21932921
Bonjour,

Des mémoires à condensateurs, on en utilise tous les jours! j'ai oublié de
préciser que les mémoires dynamiques actuelles sont basées sur la charge
dans des micro condensateurs. (fento farad... durée de la charge 2 ms, il y
a 10 ans -Je ne sais pas si on fait, de nos jours, un refresh toutes les 2
ms- )
On pourrait aussi dire que les mémoires flash utilisent aussi des
condensateurs, mais qui eux se déchargent en 5 ans (environ) Les puristes
vont crier!

Avec les MOS ou autres FET, on doit pouvoir faire des mémoires à capacités
pouvant mémoriser 6 ou 8 bits par composants... On est quand même capable de
faire mieux qu'en 1950! (ils ne mettaient qu'un seul bit par composant!)

--
JMP
Une plongée dans la proto Informatique des années 50 à 70?
Alors, je vous conseille une petite visite de http://pichotjm.free.fr


"Pucud"


JMP wrote:



.../...
On y parle de mémoire à corde, au mercure, à ligne à retard, lampes,
bulles
magnétiques,.../...


Tant que j'y pense...
j'ai aussi "utilisé" des memoires à condensateurs sur une calculatrice
ICT 550 connectable (à une tabu ou un LP de cartes). Pour faire des
multi ou des divis entre autre. Seul pb, en pas à pas (pour la mise au
pt) il ne fallait pas trop trainer... sinon condensateur déchargés > plus de données! En 110V (j'ai pris des chataignes, car sans méfiance,
en France on est limité à 50 V)
J'ai jamais ouvert l'armoire, je ne connais pas leur "tete"...
** cix **
JKB
Le #21932901
Le 19-06-2008, à propos de
Re: Une nouvelle page de liens vers des ordinosaures,
JMP écrivait dans fr.comp.ordinosaures :
Bonjour,

Des mémoires à condensateurs, on en utilise tous les jours! j'ai oublié de
préciser que les mémoires dynamiques actuelles sont basées sur la charge
dans des micro condensateurs. (fento farad... durée de la charge 2 ms, il y
a 10 ans -Je ne sais pas si on fait, de nos jours, un refresh toutes les 2
ms- )
On pourrait aussi dire que les mémoires flash utilisent aussi des
condensateurs, mais qui eux se déchargent en 5 ans (environ) Les puristes
vont crier!



Ça n'a rien à voir.

Mémoires dynamiques : on joue avec une charge parasite d'un
transistor a effet de champ qu'il faut rafraîchir sinon les données
sont perdues.

Mémoires statiques : bascule (six transistors). Les mémoires
statiques sont plus rapides, mais six fois plus grosses.

Mémoires flash : on joue avec un effet tunnel (on charge un volume
qui n'est accessible que par un effet tunnel). C'est donné pour
vingt ans.

Avec les MOS ou autres FET, on doit pouvoir faire des mémoires à capacités
pouvant mémoriser 6 ou 8 bits par composants... On est quand même capable de
faire mieux qu'en 1950! (ils ne mettaient qu'un seul bit par composant!)



Gnî ? Parce que c'est petit, ça fonctionne en tout ou rien.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Thierry B.
Le #21932891
--{ JMP a plopé ceci: }--

Des mémoires à condensateurs, on en utilise tous les jours! j'ai oublié de
préciser que les mémoires dynamiques actuelles sont basées sur la charge
dans des micro condensateurs. (fento farad... durée de la charge 2 ms, il y
a 10 ans -Je ne sais pas si on fait, de nos jours, un refresh toutes les 2
ms- )



Ahhhh, le cadencement de la rascasse, que de souvenirs...



--
FTP is an evil protocol. See http://cvs.openbsd.org/faq/pf/ftp.html.
JMP
Le #21932831
Bonjour à tous,

Il fallait prendre ce message comme une boutade!

Bien sûr qu'on est loin de systèmes à capacités montées sur une roue et
analysées par des contacts électriques...

"JKB"
Le 19-06-2008, à propos de
Re: Une nouvelle page de liens vers des ordinosaures,
JMP écrivait dans fr.comp.ordinosaures :
Bonjour,

Des mémoires à condensateurs, on en utilise tous les jours! j'ai oublié
de
préciser que les mémoires dynamiques actuelles sont basées sur la charge
dans des micro condensateurs. (fento farad... durée de la charge 2 ms, il
y
a 10 ans -Je ne sais pas si on fait, de nos jours, un refresh toutes les
2
ms- )
On pourrait aussi dire que les mémoires flash utilisent aussi des
condensateurs, mais qui eux se déchargent en 5 ans (environ) Les puristes
vont crier!



Ça n'a rien à voir.

Mémoires dynamiques : on joue avec une charge parasite d'un
transistor a effet de champ qu'il faut rafraîchir sinon les données
sont perdues.



Il n'empêche que les charges électriques sont stockées dans une zone micro
electronique qui constitue une capacité .
Et c'est parce que cette capacité fuit (thermique, isolation
insuffisante,...) qu'il faut regénérer sa tension. (ou remettre des
électrons)

Mémoires statiques : bascule (six transistors). Les mémoires
statiques sont plus rapides, mais six fois plus grosses.



Je n'avais pas parlé de mémoires statiques. En effet on n'utilise pas
d'effet capacitif dans cette technologie.
Plus rapide mais surtout plus simple à utiliser. Les dynamiques peuvent être
très rapides, mais cela influe sur l'architecture, au prix de
complication...

Mémoires flash : on joue avec un effet tunnel (on charge un volume
qui n'est accessible que par un effet tunnel). C'est donné pour
vingt ans.



Il n'en reste pas moins que l'on joue encore sur un effet capacitif. Que les
électrons soient injectés par effet tunnel ou d'une autre manière. On place
des électrons dans un endroit et on les bloque.
Par contre espérer que cela va tenir 20 ans, c'est être un peu trop
optimiste. ou alors avec une spécification irréaliste (style 20°C, et en
jouant sur les mots...) on parle de 100 000 écritures possibles: possible ne
veut pas dire garantie.

L'ECC utilisé avec les nands peuvent donner cette illusion, mais au delà
d'un certain taux d'erreurs, tout s'arrête! Regardez autour de vous, on voit
des cas de mémoire en panne.

Avec les MOS ou autres FET, on doit pouvoir faire des mémoires à
capacités
pouvant mémoriser 6 ou 8 bits par composants... On est quand même capable
de
faire mieux qu'en 1950! (ils ne mettaient qu'un seul bit par composant!)



Gnî ? Parce que c'est petit, ça fonctionne en tout ou rien.



JMP
JKB
Le #21932821
Le 20-06-2008, à propos de
Re: Une nouvelle page de liens vers des ordinosaures,
JMP écrivait dans fr.comp.ordinosaures :
Bonjour à tous,

Il fallait prendre ce message comme une boutade!

Bien sûr qu'on est loin de systèmes à capacités montées sur une roue et
analysées par des contacts électriques...

"JKB"
Le 19-06-2008, à propos de
Re: Une nouvelle page de liens vers des ordinosaures,
JMP écrivait dans fr.comp.ordinosaures :
Bonjour,

Des mémoires à condensateurs, on en utilise tous les jours! j'ai oublié
de
préciser que les mémoires dynamiques actuelles sont basées sur la charge
dans des micro condensateurs. (fento farad... durée de la charge 2 ms, il
y
a 10 ans -Je ne sais pas si on fait, de nos jours, un refresh toutes les
2
ms- )
On pourrait aussi dire que les mémoires flash utilisent aussi des
condensateurs, mais qui eux se déchargent en 5 ans (environ) Les puristes
vont crier!



Ça n'a rien à voir.

Mémoires dynamiques : on joue avec une charge parasite d'un
transistor a effet de champ qu'il faut rafraîchir sinon les données
sont perdues.



Il n'empêche que les charges électriques sont stockées dans une zone micro
electronique qui constitue une capacité .
Et c'est parce que cette capacité fuit (thermique, isolation
insuffisante,...) qu'il faut regénérer sa tension. (ou remettre des
électrons)

Mémoires statiques : bascule (six transistors). Les mémoires
statiques sont plus rapides, mais six fois plus grosses.



Je n'avais pas parlé de mémoires statiques. En effet on n'utilise pas
d'effet capacitif dans cette technologie.
Plus rapide mais surtout plus simple à utiliser. Les dynamiques peuvent être
très rapides, mais cela influe sur l'architecture, au prix de
complication...



s/dynamique/statique/

Mémoires flash : on joue avec un effet tunnel (on charge un volume
qui n'est accessible que par un effet tunnel). C'est donné pour
vingt ans.



Il n'en reste pas moins que l'on joue encore sur un effet capacitif. Que les
électrons soient injectés par effet tunnel ou d'une autre manière. On place
des électrons dans un endroit et on les bloque.



Non, ça n'est pas une capacité puisqu'on ne retient pas une charge
par un effet électrostatique. C'est tout au plus comparable à un
MOS dont la jonction isolante est un genre de diode à effet tunnel.
On ne va pas rentrer dans la physique des semiconducteurs.
En mémoire flash, les données sont directement lisibles sans
destruction, ce qui n'est pas le cas en mémoire dynamique.

Par contre espérer que cela va tenir 20 ans, c'est être un peu trop
optimiste. ou alors avec une spécification irréaliste (style 20°C, et en
jouant sur les mots...) on parle de 100 000 écritures possibles: possible ne
veut pas dire garantie.



Non. Ça tient 20 ans (j'ai des circuits de 1984 qui sont toujours
bons, et pas vraiment stockés à 20 degrés. Bon, c'est de l'UVPROM,
mais la techno de base est la même, seul l'effacement change. Sinon,
j'ai des Flash de 1993 qui sont toujorus bonnes aussi). Maintenant, on fait
aussi de la flash bas de gamme qui ne tient dans les faits que 1000
cycles et deux ou trois ans. Cela dépend essentiellement de la
qualité des jonctions et de la façon de lire les données.

L'ECC utilisé avec les nands peuvent donner cette illusion, mais au delà
d'un certain taux d'erreurs, tout s'arrête! Regardez autour de vous, on voit
des cas de mémoire en panne.



Ne mélagez pas tout. L'ECC n'a rien à voir avec une technologie de
mémoire. L'ECC est là dans les faits pour deux choses :
- écouler des composants de merde en partant du principe que la
correction d'erreur obviera aux défauts des mémoires;
- permettre de suivre la bonne santé des mémoire dans les
environnements sévères.

Avec les MOS ou autres FET, on doit pouvoir faire des mémoires à
capacités
pouvant mémoriser 6 ou 8 bits par composants... On est quand même capable
de
faire mieux qu'en 1950! (ils ne mettaient qu'un seul bit par composant!)



Gnî ? Parce que c'est petit, ça fonctionne en tout ou rien.



JMP



JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
JMP
Le #21932761
Il fallait prendre ce message comme une boutade!

Bien sûr qu'on est loin de systèmes à capacités montées sur une roue et
analysées par des contacts électriques...

Des mémoires à condensateurs, on en utilise tous les jours! j'ai oublié
de
préciser que les mémoires dynamiques actuelles sont basées sur la
charge
dans des micro condensateurs. (fento farad... durée de la charge 2 ms,
il
y
a 10 ans -Je ne sais pas si on fait, de nos jours, un refresh toutes
les
2
ms- )
On pourrait aussi dire que les mémoires flash utilisent aussi des
condensateurs, mais qui eux se déchargent en 5 ans (environ) Les
puristes
vont crier!



Ça n'a rien à voir.

Mémoires dynamiques : on joue avec une charge parasite d'un
transistor a effet de champ qu'il faut rafraîchir sinon les données
sont perdues.



Il n'empêche que les charges électriques sont stockées dans une zone
micro
electronique qui constitue une capacité .
Et c'est parce que cette capacité fuit (thermique, isolation
insuffisante,...) qu'il faut regénérer sa tension. (ou remettre des
électrons)

Mémoires statiques : bascule (six transistors). Les mémoires
statiques sont plus rapides, mais six fois plus grosses.



Je n'avais pas parlé de mémoires statiques. En effet on n'utilise pas
d'effet capacitif dans cette technologie.
Plus rapide mais surtout plus simple à utiliser. Les dynamiques peuvent
être
très rapides, mais cela influe sur l'architecture, au prix de
complication...



s/dynamique/statique/

Mémoires flash : on joue avec un effet tunnel (on charge un volume
qui n'est accessible que par un effet tunnel). C'est donné pour
vingt ans.



Il n'en reste pas moins que l'on joue encore sur un effet capacitif. Que
les
électrons soient injectés par effet tunnel ou d'une autre manière. On
place
des électrons dans un endroit et on les bloque.



Non, ça n'est pas une capacité puisqu'on ne retient pas une charge
par un effet électrostatique. C'est tout au plus comparable à un
MOS dont la jonction isolante est un genre de diode à effet tunnel.
On ne va pas rentrer dans la physique des semiconducteurs.



Une capacité n'est pas définie par un effet electrostatique, c'est un
élément qui conserve une charge (donc des électrons, ou des trous)

En mémoire flash, les données sont directement lisibles sans
destruction, ce qui n'est pas le cas en mémoire dynamique.



Je n'ai jamais dit le contraire.
En RAM dynamique, la lecture regénère l'information, mais si on n'accède pas
aux cellules, l'information s'évanouit. C'est pour cela qu'il faut un
refresh toutes les 2 ms (ou 4 ms pour d'autres types de boitiers, et ...)

Par contre espérer que cela va tenir 20 ans, c'est être un peu trop
optimiste. ou alors avec une spécification irréaliste (style 20°C, et en
jouant sur les mots...) on parle de 100 000 écritures possibles: possible
ne
veut pas dire garantie.



Non. Ça tient 20 ans (j'ai des circuits de 1984 qui sont toujours
bons, et pas vraiment stockés à 20 degrés. Bon, c'est de l'UVPROM,
mais la techno de base est la même, seul l'effacement change. Sinon,
j'ai des Flash de 1993 qui sont toujorus bonnes aussi). Maintenant, on
fait
aussi de la flash bas de gamme qui ne tient dans les faits que 1000
cycles et deux ou trois ans. Cela dépend essentiellement de la
qualité des jonctions et de la façon de lire les données.



Les premières Flash n'étaient garanties que pour 100 écritures. Je dis
garanties. Et pourtant certaines ont tenu beaucoup plus longtemps.
On ne peut pas faire de design sérieux de machines sans avoir une garantie
écrite par les fournisseurs. Et je peux vous certifier, que dans ce cas les
chiffres annoncés baissent beaucoup. On peut aussi méditer sur les mauvais
résultats des premiers disques SSD. 5 à 10% de taux de panne. (chiffres qui
conduisent à pas mal de polémiques)
N'oubliez pas que les circuits sont spécfiés 70°C. Et que la dégradation
double tous les 8°C...
Il ne faut pas parler de cas particuliers, mais en taux d'AQL. Avec une
population, disons de 100 000 pièces.

L'ECC utilisé avec les nands peuvent donner cette illusion, mais au delà
d'un certain taux d'erreurs, tout s'arrête! Regardez autour de vous, on
voit
des cas de mémoire en panne.



Ne mélagez pas tout. L'ECC n'a rien à voir avec une technologie de
mémoire. L'ECC est là dans les faits pour deux choses :
- écouler des composants de merde en partant du principe que la
correction d'erreur obviera aux défauts des mémoires;
- permettre de suivre la bonne santé des mémoire dans les
environnements sévères.



Et bien si! les dernières mémoires utilisent plusieurs niveaux de tension
pour mémoriser plusieurs bits par cellule. (2 et maintenant 3) et comme ce
processus introduit des erreurs lors des lectures, il y a de l'ECC dans les
boitiers mémoire. (ECC à prendre dans le sens correction des erreurs, sans
préciser la technologie, les polynomes ou autre)
C'est d'ailleurs pour cela que certains boitiers, qui se mettent à
'déconner' peuvent à nouveau refonctionner après un formattage. Et cela ne
va pas garantir la pérénité de la mémoire, qui risque de lacher très
rapidement... Conseil ne plus utiliser ce genre de boitier si vous tennez à
vos photos.

JMP
Pucud
Le #21932551
JMP wrote:



.../...
> Ne mélagez pas tout. L'ECC n'a rien à voir avec une technologie de
> mémoire. L'ECC est là dans les faits pour deux choses :
> - écouler des composants de merde en partant du principe que la
> correction d'erreur obviera aux défauts des mémoires;
> - permettre de suivre la bonne santé des mémoire dans les
> environnements sévères.

Et bien si! les dernières mémoires utilisent plusieurs niveaux de tension
pour mémoriser plusieurs bits par cellule. (2 et maintenant 3) et comme ce
processus introduit des erreurs lors des lectures, il y a de l'ECC dans les
boitiers mémoire. (ECC à prendre dans le sens correction des erreurs, sans
préciser la technologie, les polynomes ou autre)
C'est d'ailleurs pour cela que certains boitiers, qui se mettent à
'déconner' peuvent à nouveau refonctionner après un formattage. Et cela ne
va pas garantir la pérénité de la mémoire, qui risque de lacher très
rapidement... Conseil ne plus utiliser ce genre de boitier si vous tennez à
vos photos.



Bon, pratiquement c'est quel type de mémoire qui est visé, les SD, les
CompactFlash, autres?
Ou bien chacun de ces "type" peut etre realisé en différentes technologies?
Pour les SD il semble que les SDHC utilisent une technologie différente,
ou bien un formattage différent (car au dela de 2Go il faut un lecteur
capable de lire cette capacité).

En tout cas merci aux contributeurs pour toutes les infos de ce fil!
** cix **
Publicité
Poster une réponse
Anonyme